Shri Krishna Puja, Yamuna Nagar 1993

(India)


Send Feedback
Share

Shri Krishna puja. Yamuna Nagar (India), 11 December 1993.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Aujourd’hui, nous allons faire un puja à Shri Krishna. Dans la vie de Shri Krishna, la rivière Jamuna a joué un rôle prépondérant. Elle est profonde, et de couleur bleue comme Shri Krishna. Le Gange, lui,, coule plus vite et moins profondément. Il se peut que nous allions à AllahabadPoint de rencontre du Gange et de la Jamuna l’année prochaine et vous pourrez vous en rendre compte. (applaudissements).
Cet état de l’Haryana est un endroit mythologique et historiquement très important. C’est ici, à Kurukshetra, que les Kauravas et les Pandavas se sont affrontés. C’est aussi un endroit où beaucoup sont venus méditer, comme Markandeya, avant qu’il ne parte pour le Maharashtra à Sapta Shringi. Beaucoup d’âmes réalisées sont également venues ici. Elles sont toujours respectées par les habitants de ce pays.

Pour commencer, il faut dire que c’est un lieu de grande spiritualité parce que Shri Krishna y a vécu et à cette époque, il n’y avait pas de voitures, pas ces transports que l’on connaît et il a vibré ce lieu de très belle manière.

Il aimait beaucoup jouer près de la Yamuna, il n’a pas passé son enfance ici, bien sûr, mais plus tard il y est venu de nombreuses fois.
Il faut que l’on comprenne sa personnalité, de manière très spéciale. D’abord, il y a eu l’incarnation de Shri Rama (…) mais Shri Rama oublia sa divinité. Il était destiné à l’ oublier . Il a vécu comme une personne ordinaire puis est devenu roi comme Socrate l’avait décrit, un roi bienveillant et il a dû aussi sacrifier sa femme Sita, ce qui est sans nul doute très symbolique . Il a parcouru nu-pieds le Maharashtra. C’est ainsi que toute la région a été vibrés par de grands Saints et par de grandes incarnations.

Shri Krishna, d’un côté était comme un enfant. Il voulait créer une atmosphère d’allégresse, de joie parce qu’à l’époque de Shri Rama, les gens avaient pris la religion très au sérieux.

La même incarnation réapparut : Shri Krishna et il a voulu montrer que la spiritualité, ce n’est pas quelque chose de sérieux, c’est un jeu, leela et c’est ce qu’il a montré au cours de sa vie. Les gens ne le comprennent pas du tout. D’après les concepts de Shri Rama, ils ne peuvent pas condescendre à s’abaisser au niveau de Shri Krishna, parfois, qu’il était en fait beaucoup plus élevé, parce qu’il devait montrer que tout notre monde n’est qu’une plaisanterie, une maya et qu’au delà, il y a la joie.

Son style est très intéressant. A cette époque-là, il ne pouvait pas avoir beaucoup de disciples et il a donc essayé à sa manière : quand il était enfant, il y avait beaucoup de laitières, des gopis, qui se baignaient dans la Yamuna, ??? . Il cassait leurs cruches d’eau et l’eau coulait le long de leur dos. La Yamuna a été vibrée par Radha ; « Rha » : énergie et « dha » : celle qui soutient. Il ne savait pas comment leur parler de la Kundalini, alors il lançait des pierres sur leurs cruches et l’eau coulait le long de leur colonne vertébrale, leur envoyant ainsi les bénédictions de la Kundalini. Il avait un style extrêmement simple, joyeux, amusant et personne ne comprenait pourquoi il faisait comme cela ( ). Plus tard, il devint roi de ( ? )

Dans notre pays, il y a beaucoup d’intellectuels très occidentalisés qui essaient de dire qu’il y a eu deux Shri Krishna (…).

Il eut 16 000 femmes qui étaient ses pouvoirs. Moi, je suis une mère, je peux avoir des milliers d’enfants, garçons, filles, hommes, femmes, sans que l’on ne trouve rien à redire sur ma personnalité mais pour les hommes c’est très difficile. Il eût donc tous ses pouvoirs qui étaient mariées à un roi ou plutôt qui avaient été adoptées puis mises en prison par lui. Shri Krishna les fit sortir et les épousa.

Vous savez qu’il y a 16 pétales au vishuddhi, 1000 au Sahastrara, ce qui fait ses 16 000 pouvoirs qu’il épousa. Ensuite il eut 5 femmes qui représentent les 5 éléments. (….) C’était une âme tellement détachée, il existe tellement d’histoires à ce sujet : il y avait un grand rishi qu’elles voulaient aller voir et qui était arrivé près de la Yamuna. elles voulaient aller le servir. En s’approchant de la rivière, elles virent que celle-ci était en vue.
Retournant vers Shri Krishna, elles lui dirent : « nous souhaitons aller vénérer le saint mais il y a un ? Alors Shri Krishna leur répondit : « dites à la rivière la vérité : que Shri Krishna est Brahmachari, un célibataire ». (il avait 5 femmes) « Ce n’est pas possible ! s’exclamèrent-elles, la rivière comprendra le langage de la vérité. », ce qu’elles firent et la rivière effectivement s’abaissa. Elles en furent tout étonnées : « Comment cela est-il possible ?, c’est notre mari et il dit qu’il est un Brahmachari ! ». Puis elles s’occupèrent du safe, le servirent, et s’en retournant, constatèrent qu’à nouveau la rivière était en crue. Elles s’en revinrent vers le safe qui leur dit : « dites à la rivière que j’ai jeûné. » Elles dirent cela à la rivière qui à nouveau abaissa son niveau, leur permettant ainsi de traverser à leur grande surprise.

L’idée, c’est que les gens qui sont à ce niveau-là, s’ils mangent, ils ne mangent pas, s’ils sont mariés, ils sont célibataires. C’est l’état dans lequel vous êtes complètement, entièrement détachés (…) . Bien sûr, avec la méditation, le travail de la Kundalini, cela marchera pour vous. Vous serez surpris de constater à quel point vous êtes détachés et comment vous faites les choses sans les faire, sans même vous sentir fatigué. C’est un état.

Vous avez dû constater combien de fois vous utilisez le mot : « je », combien de fois vous dites : j’ai pensé que, j’ai aimé cela, c’est mon enfant, ou c’est ma famille. Quand vous utilisez ces termes trop souvent, alors c’est que vous n’êtes pas détaché. Essayez d’examiner combien de fois vous dites « j’ai « , je dois finir cela » « ca c’est le but de ma vie ». Ce ne sont que des mots illusoires. Une fois que vous êtes détaché, c’est un état dans lequel il faut grandir.

Le message de Shri Krishna, toute sa vie, fut celui du complet détachement, même quand il était avec Arjuna à la guerre il lui a dit ; « je serai simplement ton conducteur de char ; mais je ne porterai pas d’armes. Je ne me battrai pas et si cette condition t’agrée, alors je serai là ». Naturellement, quand Arjuna vit cela, il se demanda comment il pouvait tuer sa famille, ses relations et cela le déprima. Shri Krishna lui dit ; « Sais-tu qu’ils sont tous morts ? Tout le monde doit mourir. Ces gens n’avaient aucun sens du dharma, ils étaient très cruels, ils étaient tout à fait opposés à la tradition du dharma. Ils sont morts, que tu les tuent ou non, ils sont déjà morts parce qu’ils ont commis beaucoup de pêchés, alors ne pense pas que c’est toi qui va les tuer, c’est le Divin qui va le faire ». Et c’est ainsi que la guerre a commencé. Les gens aussi se sont mépris sur ce qu’il voulait communiquer, la première chose qu’il a dit, c’est : ?? « Vous devez faire ce qui est bien (Gyana). Le bien, comme vous savez, est aussi possible par l’illumination et don il a dit de faire le bien, qui est l’illumination. Mais les gens ne comprennent pas cela ; ils pensent qu’en lisant des livres, qu’en lisant toutes sortes de choses…., il y a beaucoup de critiques de la Gîta. (…).

Ce n’était pas un homme d’affaires. Les hommes d’affaires vous diront « ceci n’est pas bon, ca c’est mieux. ». Mais il a dit qu’il était celui par lequel on devient des Sahajas Yogis. On l’a très mal compris. C’est seulement après la réalisation que l’on comprend. Il a dit très clairement : faites votre travail, vos karmas et remettez tous cela à mes pieds de lotus ; ce qui est une situation impossible comme vous le savez, tant que vous avez ce sentiment dego ou quand ce « je » est encore là. Vous pouvez dire que vous le remettez aux Pieds de Lotus mais vous ne le faites pas. Parce que Shri Krishna savait, après qu’Arjuna ait posé la question, que la nature humaine n’est pas directe, que les gens n’allaient pas le comprendre s’il parlait directement, franchement : alors de manière très diplomate, il dit : « remettez tout à mes Pieds de Lotus ». Les gens essayèrent cela et découvrirent que quoi que l’on fasse, c’est lui qui est responsable. et donc pourquoi penser que l’on a tout remis aux Pieds de Lotus de Shri Krishna ? Par exemple, les meurtriers, ils disent : « d’accord, on est des criminels, on remet tout à ses Pieds de Lotus ». C’est un signe d’illusions. Il y eut des gens horribles dans notre pays qui tuaient les gens au nom de la Déesse. Toutes ces interprétations erronées ont commencé. Alors il dit ; « votre karma devrait être à mes Pieds de Lotus. » Ce n’est possible qu’après la réalisation. Alors vous sentez que vous ne faites rien. Si vous demandez à un Sahaja Yogi de donner la réalisation à quelqu’un, il dira ; « ca ne marche pas, la Kundalini ne monte pas. Il parle à la troisième personne. Il ne pense pas qu’il fait quelque chose. Donc ce karma, cette action, devient akarma, non action. Bien que vous agissiez, vous ne sentez pas que vous agissez. C’est pour cela qu’il a dit : « normalement, les gens ne demanderaient pas leur réalisation, il vaut mieux leur donner cette condition : quoi que vous fassiez, remettez-le aux Pieds du Divin. »

Pour la bhakti, il a dit : « bon », il était très intelligent, je ne suis pas aussi intelligente qui lui. Je vous dis tout de manière directe. Parce qu’il savait que les êtres humains sont trop intelligents et qu’on ne peut les convaincre si on leur parle de façon directe, donc, il dit : « bon, que vous me donniez des fruits, des fleurs, je les accepterai. C’est cela la bhakti. Mais c’est un autre tour », la bhakti doit être faite quand il n’y a personne d’autre, seulement vous et moi, ce qui signifie qu’on doit être relié, alors seulement, vous êtes dans la dévotion. Mais personne ne comprend ou ne veut comprendre. C’est la bhakti que j’accepterai quand vous serez une âme réalisée.

Il y a quelque chose qui ne va pas avec ces gens de Hare Rama. Ils ont toutes sortes de problèmes et disent : « Mère, comment cela ce fait-il que Shri Krishna était une incarnation ? Il est tout puissant,. comment pouvez-vous utiliser son nom d’une manière si basse, comme s’il vous appartenait ? Donc, il y a un protocole à observer, alors vous devriez prendre le nom de Shri Krishna ou de Shri Rama ou le nom de Dieu et vous ne devriez pas oublier qui est Dieu. Et c’est comme cela que la Kundalini s’abîme (quand on ne respecte pas le protocole). J’ai vu qu’ils ont des problèmes de vishuddhi et qu’ils n’ont pas une bonne dévotion.

Mais nous devons comprendre ce que Shri Krishna essayait de dire,. sa façon espiègle lorsqu’il était enfant, tout ce qu’il faisait était fait d’une façon si douce pour donner un sentiment d’innocence et de respect, un sentiment d’amour et de protection pour les enfants. Mais en occident, je suis étonnée de voir que les enfants sont très attaqués, c’est quelque chose de si cruel, je ne sais pas si les gens sont possédés ou cela vient de leurs vies antérieures mais c’est très courant en Occident. La façon dont l’innocence des enfants est attaquée est impossible à comprendre. Et alors, le comportement enfantin de Shri Krishna nous fait sentir amour, affection protection pour le petit enfant.

(Coupure de courant), Je sais pourquoi il y a eu une coupure de courant. J’allais vous parler de la soeur de Krishna, Vishnumaya. Lorsque je suis allée au Canada, les Indiens de là-bas avaient dit que lorsque le ciel deviendrait route et lorsqu’il y aurait des éclairs, la Sainte Mère reviendrait.

Le jour suivant, les éclairs ont commencé même avant l’aube, j’ai vu que le ciel était rouge. Il y a beaucoup de gens qui l’ont vu. Il y a eu 16 000 éclairs, cela a été reporté dans les journaux. Cela continuait et continuait sans arrêt et j’ai dit : « je vais aller dans la salle de bain et cela s’arrêtera », sinon, cela continuait sans arrêt.

Autre chose aussi le relie aux Pandavas, Draupadi était aussi sa soeur, Vishnumaya naquit donc en tant que Draupadi. Sa mère aussi était là et lorsque Radhaji était Mahalakshmi, Marie, la Sainte Vierge, elle donna naissance à Shri Ganesha qui est le Seigneur Jésus Christ. En Inde, personne ne doute de l’Immaculée Conception mais pour d’autres, ils ne peuvent pas croire en cela. Donc Radha était la Vierge Marie et lorsque vous lisez la Devi Mahatma, on y lit clairement qui était le Christ. Il était le soutien. On l’a appelé Mahavishnou. Il était le soutien, c’est le Mooladhara. Il était le soutien de la K7 mais nous nous battons bêtement parce que nous n’avons pas la connaissance de la réalité. Et donc Radhaji a voulu lui donner le nom de Yeshoda, elle l’a appelé Yeshoda. Vous pouvez tout à fait vérifier ce que je dis avec vos vibrations. Nous sommes donc tous reliés à Shri Krishna.

Nous ne pouvons pas l’analyser, le comprendre, faire des commentaires sur lui, c’est un signe d’arrogance humaine parce que notre connaissance est si limitée, il a voulu parler de la Divinité qui est au-delà de l’intelligence humaine. La seule chose par conséquent que nous pouvons faire, c’est d’être humble et soumis c’est ce que dit l’Islam, .qui veut dire soumission, mais où est la soumission, où voit-on les chrétiens suivent le Christ, où suivent-ils le principe par lequel tout le monde a l’esprit dans son coeur ? Comment peut-on avoir un système de castes si tout le monde a l’Esprit ?

Dieu merci, maintenant, il y a beaucoup de gens qui sont devenus des Sahajas Yogis. Ils ont transcendé toutes ces valeurs artificielles dans leur vie divine. Comment peut-on diviser le Divin ? La seule chose que nous devons accomplir, c’est d’atteindre cet état dans lequel nos voyons le monde entier comme une pièce de théâtre. Comme l’a dit Shri Krishna : « vous êtes les témoins. »

Je pourrais continuer à vous raconter plein d’histoires à propos de Shri Krishna et de la rivière Yamuna.
J’ai été très heureuse hier de voir la façon dont vous dansiez, dont vous vous réjouissiez de tout, c’est très significatif et ces personnes n’étaient pas des saints, c’étaient des gens ordinaires que Shri Krishna voulait faire danser. Et maintenant on dit que l’on se tient les mains, de telle sorte que l’énergie que l’on reçoit est illuminée.
Toutes les religions ont perdu leur sens, elles sont condamnées parce que c’est une attitude mentale. Une attitude mentale a ses propres limites. Et au bout de quelque temps, il y a toujours un désir pour toutes ces aventures parce que l’Esprit n’est pas fort. C’est ainsi que l’on constate un déclin dans la musique, dans l’art, dans tout mais maintenant des gens ont trouvé la vérité.

Aussi, s’il vous plaît, essayez de comprendre que la vérité est une, qu’elle est éternelle et qu’elle est amour ; la vérité est Amour Divin et cet Amour Divin n’a pas de conséquences, il ne fait aucun reproche à personne, il veut seulement aimer et lorsque vous voyez ce pouvoir omniprésent…. tout le monde ici a des expériences de miracles divins et la plupart d’entre vous m’ont raconté toutes sortes de miracles. Tout est fait par ce Pouvoir omniprésent de l’Amour Divin, il fait tant de choses intéressantes ; c’est aussi pour vous convaincre ; comme par exemple, toutes ces photos miracles. La meilleure d’entre elles a été au Navaratri Puja lorsque j’y ai vu à l’arrière plan beaucoup de belles choses comme le soleil et il y a eu le même dessin au Diwali Puja à Moscou. Toutes ces choses que vous recevez sont suggérées par le Divin, sinon comment cela peut il être possible qu’un mois auparavant l’on obtienne ce type de photo à propos de laquelle je me demandais comment cela pouvait être derrière moi et c’était là quand nous sommes allés à Moscou, tout le monde l’a vu, c’était très surprenant.

Shri Krishna joue toutes sortes de tours même quand je ne suis pas là et cela fonctionne de tant de façons que l’on doit comprendre que ce que l’on croit être un miracle, c’est quelque chose qui vient du Pouvoir omniprésent, c’est un jeu de ce Pouvoir omniprésent.

J’espère que votre séjour ici vous a plu. J’espère que plus de gens viendront aussi. Après la réalisation, j’ai vu que les gens ne se souciaient guère du confort physique, ils ne s’occupent que du confort spirituel. Les gens sont très profonds. Vous avez rencontré les Indiens qui sont des gens très profonds.

Vous faites tous partie intégrante d’un même corps et c’est ce que l’on doit faire.

J’espère que vous allez tous bien.

Demain, l’endroit où vous allez est très froid . Ce soleil qui est venu ici, peut-être nous aidera-t’il là-bas !

Que Dieu vous bénisse.