Shri Ganesha Puja, Cabella 1995

Campus, Cabella Ligure (Italy)

Feedback
Share

Shri Ganesha Puja. Cabella Ligure (Italy), 10 September 1995.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Avec tous les Ganapatis assis autour de Moi et tous les Ganas assis en face de Moi, Je ne sais que dire…
C’est remarquable, très remarquable parce que la plupart d’entre vous viennent de cultures qui n’ont jamais montré un quelconque respect pour Shri Ganesha. Ils n’ont jamais réalisé l’importance du fait que, sans les qualités de Shri Ganesha, nous ne pouvons pas accomplir quoi que ce soit dans notre vie. Leur idée de plaisir de l’instant a été destructrice. Et le désir de connaître le Divin s’est évaporé, car vous vous perdez dans le plaisir de l’instant, jusqu’à en devenir destructeur et complètement détruit.
Mais Je ne saisis pas comment vous êtes parvenus à cet état qui vous permet de comprendre que la pureté est si importante dans la vie, et aussi le fait d’absorber les qualités de Shri Ganesha, Son système de valeur et Son innocence. Cela Me fait très plaisir qu’une telle chose se passe de Mon vivant et que vous soyez tous tellement touchés par Shri Ganesha.
Shri Ganesha est en vous depuis votre enfance. Hier vous avez vu comme les enfants étaient beaux et comme ils nous ont amusés. Tout le monde avait un sourire aux lèvres. Et Je vous ai dit: “Ne riez pas!”, parce que, si vous riez, ils se sentiront un peu offensés et ils penseront que vous vous moquez d’eux. Le plaisir que vous avez ressenti à la vue de cette pièce jouée par les enfants était plus grand que ce que l’on aurait pu attendre d’adultes jouant cette sorte de pièce uniquement pour nous divertir.
Cela doit être une sorte de joie subtile de Shri Ganesha qui nous a rendus si heureux. Shri Ganesha est très délicatement établi et éveillé en vous, de telle sorte qu’en toute liberté vous vous refusez à toute chose qui Lui serait opposée.
La manifestation de Shri Ganesha en vous est tellement évidente: regardez vos visages, ils resplendissent… Ils sont si différents de ceux des autres.
Un jour, alors que Je voyageais au départ de Londres, une dame indienne vint Me voir et Me dit: “J’ai été si surprise de rencontrer Vos disciples… Leurs visages rayonnaient d’une telle lumière; je n’ai jamais vu de tels disciples!” Je lui ai demandé qui elle était. Elle M’a dit: “La famille de mon mari descend de Guru Nanak et tous dans cette famille sont exactement à l’opposé de ce que fut Guru Nanak.”
J’ai répondu à sa question: “Parce qu’ils vénèrent Shri Ganesha.” Alors elle a indiqué que personne dans sa famille ne vénérait Shri Ganesha. J’ai alors dit: “Ce n’est pas possible. Comment cela se peut-il?” “Ils croient en Nirakar, le Dieu sans forme du Chaitanya.” “Mais qui est la source du Chaitanya ? Pourquoi n’en cherchent-ils pas la source?” “D’après eux, Guru Nanak n’a pas parlé d’autre chose, Il n’a pas parlé de la source.” J’ai dit: “Il veut mieux vérifier, car des textes ont été retirés de Ses écrits.”
Et quelqu’un M’a fait lire un passage où Il avait décrit l’innocence, la déité de Shri Ganesha. Il a aussi présenté toute la Création comme l’œuvre de la Mère et non du Père.
C’est très surprenant car les Virakaris, ces gens qui ne croient pas en des formes de Dieu, parlent toujours du Père et non de la Mère. C’est vrai également de la Chrétienté, de l’Islam et des Juifs: ils parlent tous du Père, mais pas de la Mère, ni de Shri Ganesha.
Il semble que dans l’Antiquité ils aient cru en un Enfant-Dieu, même en Chine, même en Grèce et aussi dans de nombreux autres pays supposés primitifs; ils croyaient tous en un Enfant-Dieu.
Alors, maintenant, dans nos rapports avec nos enfants, nous devrions savoir qu’ils sont exactement comme Shri Ganesha: ils sont très innocents, très simples, sauf quand ils sont affectés par quelque chose et qu’ils lâchent les amarres.
La plus grande contribution de Shri Ganesha à Sahaja Yoga consiste en ce qu’il vous fait ressentir Mes vibrations. Il vous fait ressentir la beauté de la pureté et de la simplicité. C’est seulement possible si Shri Ganesha est éveillé en vous. En outre, la Kundalini ne S’élèvera pas sans l’autorisation de ce Chancelier. Il est celui qui est assis sur le Mooladhara… Mais vous devez savoir qu’Il réside dans chaque Chakra.
L’innocence guérit tous les maux, physiques, mentaux, émotionnels, et particulièrement les maux spirituels. Mais la qualité la plus importante de Shri Ganesha, c’est Sa foi dans l’émission de vibrations. Il croit en la projection de Ses vibrations sur les autres. C’est la qualité, Je le sens, que chacun de vous, en qualité de Sahaja Yogi, peut utiliser.
Vous avez obtenu votre réalisation sans aucun effort -Je devrais dire: “C’était Sahaj!” La vie avant la réalisation était différente, vous vous êtes transformés et vous avez sauté dans l’ère nouvelle de la méta science.
Mais maintenant, nous devons nous demander, quel que soit notre acquis: “Que nous devons en faire?” Vous savez, bien sûr, que vous devez donner la réalisation aux autres; vous devez guérir les gens, il vous faut les aimer et faire preuve de compassion. Mais, à part cela, il est temps de commencer à réfléchir sur vous-mêmes… et cela, en utilisant les pouvoirs de Shri Ganesha qui se trouvent en vous.
Vous devriez comprendre que vous pouvez émettre des pouvoirs, de l’énergie, en direction des autres, vous pouvez procéder à leur projection sur les autres. Par exemple, si quelqu’un vient vers vous, s’il a besoin de vous, et si vous savez comment projeter délibérément votre énergie.
C’est un nouveau type de méditation que vous devez pratiquer: celui d’émettre de l’énergie, de projeter votre énergie vers les autres. Vous n’avez pas à dire quoi que ce soit, vous n’avez pas besoin de parler, mais simplement de ressentir délibérément -encore une fois Je dis “délibérément”, ce n’est pas Sahaj, ce n’est pas spontané. Ce que vous devez vous entraîner à faire, c’est émettre l’énergie de l’innocence de Shri Ganesha en direction des autres, de telle sorte que, lorsque ceux-ci vous voient, leur innocence soit éveillée.
Ainsi, il y a eu quelques problèmes à Londres et les Sahaja Yogis M’ont dit: “Mère, Vous savez, il y a encore des hommes qui nous regardent.” Et d’autres ont ajouté: “Il y a beaucoup de femmes qui nous regardent.” C’était un processus de séduction mutuelle. Je leur ai dit: “Vous pouvez projeter votre énergie de telle sorte que cette projection ait pour effet de faire cesser ce comportement stupide et de générer chez les autres la compréhension, le respect et la conscience de votre dignité.”
Ce n’est pas très difficile. Mais, en opposition avec votre culture, l’énergie, qui consiste en une séduction mutuelle des hommes et des femmes, va diminuer, cette énergie va diminuer quand vous aurez conscience de votre dignité, de votre sérénité et du fait que vous êtes maintenant réalisés. Vous n’êtes pas des gens ordinaires: une sorte de personnalité majestueuse se développe en vous. Cette personnalité majestueuse peut réellement avoir un effet formidable sur votre environnement.
Il s’agit d’une sorte de projection délibérée que vous devez commencer à effectuer. Je ne connais pas ce domaine-là, Je ne sais pas comment projeter ou comment le faire délibérément. Je ne connais que le spontané, mais vous pouvez y parvenir vous-même avec un peu d’entraînement.
Essayez d’affronter ces gens sans dédain ni mépris, mais avec seulement votre personnalité majestueuse. Cette personnalité est maintenant assise ici avec une telle majesté et donne des vibrations aux autres. Tout cela a un effet immédiat sur les gens.
Je ne pense pas qu’il soit juste de croire que le monde entier va changer spontanément, parce que, vous le savez, ce monde est si chaotique, empli d’un tel chaos, de tant d’ego et de conditionnements. Mais quelque chose en vous peut s’élever au-dessus des autres, c’est votre sens de la dignité, c’est votre Soi.
Quand vous restez vous-même, vous ne devez pas être impoli, vous ne devez pas être égoïste, ni parler si vous ne voulez rien dire… Cette seule personnalité silencieuse peut émettre de si belles vibrations… Vous avez fait provision de beaucoup de vibrations… Et cette provision de vibrations transparaît sur vos visages qui, Je vous le dis, sont rayonnants.
Et cette innocence qui est la vôtre, vous devez en être fiers, très fiers, même maintenant. Mais il vous arrive de croire que les gens vont dire que vous êtes mal habillés, ou que vous êtes laids ou avez tel ou tel défaut. C’est curieux de constater que, dans le monde où nous vivons, chaque être humain attend de l’autre qu’il soit parfait: l’autre devrait être un héros ou quelque chose comme ça… Et qu’en est-il de lui-même? Personne ne se pose la question…
Mais maintenant vous êtes devenus des héros, en ce sens que vous êtes spirituellement bien plus élevés que tous les autres.
Donc, quand vous commencez à effectuer cette projection, Je le répète, délibérément, vous ne devez pas craindre de développer votre ego, d’acquérir des conditionnements, mais seulement comprendre que vous avez en vous ces pouvoirs qui se manifestent comme ceux d’un enfant.
Vous voyez, s’il y a un enfant, il peut divertir cent personnes au moins. Ce qu’il y a d’adorable chez un enfant, c’est son innocence, sa façon de parler, de se comporter, sa façon d’exprimer son amour… Cela est si simple! Mais il y a quelque chose au niveau de l’essence: l’innocence de Shri Ganesha.
Partout, s’il y a un évènement qui mette en cause des enfants, le monde entier s’en inquiète, le monde entier cherche à résoudre le problème. Et si un enfant est en difficulté quelque part, le monde entier saura que telle ou telle chose est arrivée à tel enfant et tout le monde s’en inquiètera.
A la vue d’un enfant, leurs visages changent… Vous voyez les visages, les expressions changent automatiquement, car cet enfant émet de l’innocence involontairement, pas d’une manière particulière mais simplement, spontanément.
Puis l’enfant grandit, commence à grandir avec les autres qui ne sont pas innocents. Il doit les rencontrer, il ne peut pas fuir la société. Il commence à entrer en relation avec ces gens qui critiquent Shri Ganesha. Son innocence commence peu à peu à disparaître, et il lui arrive de se sentir inférieur à ceux qui sont supposés être les grands ennemis de l’innocence.
Ainsi, quand J’étais à Londres, J’avais remarqué que tous se moquaient de Moi parce que Je mettais du kumkum au front. Mais Je savais qu’ils ne comprenaient pas pourquoi J’en mettais. Ils sont tellement ignorants là-bas -des gens très ignorants- qu’ils ne savent pas qu’en Inde toutes les femmes mariées doivent en mettre, même les Musulmanes. Elles mettent aussi le Mangal Sutra. Alors J’ai expliqué qu’il était ainsi inscrit sur Mon front que J’étais mariée, qu’il ne fallait pas M’importuner, et que J’avais un mari qui pourrait prendre à partie les importuns.
On trouve si souvent ce genre d’ignorance en Occident. Et pourtant, ils pensent constituer une race plus élevée, composée de gens supérieurs. Or, ils ne connaissent même pas les plus petites choses de la vie. En ce qui concerne l’innocence, Je pense qu’ils ont perdu toute connaissance à ce sujet, depuis longtemps. Et voilà la situation de cette société d’aujourd’hui qui a totalement perdu ses propres amarres: chaque individu est séparé, chaque individu vit sa vie et ne connaît pas l’autre.
Sans innocence, vous ne pouvez avoir une relation à autrui, car cela implique que vous ayez une sorte d’avidité, de convoitise à la base. Et cela à un tel point actuellement que cela en est devenu si assommant.
Un jour, J’ai demandé à un Sahaja Yogi: “Si vous allez à cet endroit, il y a une famille, apportez ce cadeau à la fille.” Une chose simple! Mais le Yogi, qui n’était plus tout à fait jeune, Me dit: “Mère, il vaut mieux que je n’y aille pas, ils vont se méprendre sur les raisons pour lesquelles je donne un cadeau à cette jeune fille.” “Mais c’est Moi qui donne ce cadeau. Où est le mal?” “C’est une question de psychologie -il était lui-même psychologue- c’est une question de psychologie, je ne peux pas apporter ce cadeau à cette jeune fille.” Pour les Indiens, c’est incompréhensible.
Mais, alors J’ai vu que c’était exagéré: ils ne veulent pas être avec une femme, se trouver seuls avec une femme, et ils disent: “Mère, vous ne connaissez pas ces femmes, elles vont en faire une affaire de viol!” «Mais comment?»
Ainsi, le but de tout cela est de contester l’innocence des gens. Et, à cette fin, ils ont fait de ce Freud un Dieu à cause de ses écrits. Je ne sais pas comment ils acceptent de tels écrits, Je ne comprends pas, Je crois qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils sont.
Quelqu’un M’a demandé, au sujet de Freud: “Qu’a-t-il dit? Pourquoi les gens lui sont-ils opposés, pourquoi lui êtes-Vous opposée?” J’ai répondu: “Il a dit qu’il y avait une relation douteuse entre la mère et son fils.” Il a sursauté: “Mon Dieu! Heureusement qu’il n’est pas venu en Inde, on l’aurait coupé en morceaux et on les aurait jetés dans l’Océan Indien!” J’ai dit: “Pourquoi polluer également la pureté de l’Océan Indien?” Il était si troublé et en colère. Il dit: “Comment peuvent-ils tolérer une telle absurdité à l’encontre de la mère ? Ils n’ont aucune pureté.” Je lui ai répondu que là était leur problème.
Et la difficulté est que le cerveau s’est trop développé, l’ego s’est trop développé et une opinion si stupide -bien pire que stupide- a été acceptée… Et c’est pourquoi Je trouve cela si assommant… Partout où vous allez, il n’y a que ce business du sexe. C’est exagéré, Je ne comprends pas comment les gens continuent à tolérer cela. Cela pourrait aller, au plus, si dans certains films, des films pour adultes, on voyait certaines scènes. Mais chaque fois que vous regardez un film, vous tombez soudain sur ce genre de scènes ineptes, des scènes de lit de toutes sortes… Et les gens aiment ça, ils veulent en voir tous les détails. C’est une chose tellement naturelle… Qu’y a-t-il de particulier qui justifie qu’on en parle tout le temps? Je ne comprends pas.
C’est seulement le cerveau qui se développe de telle manière qu’il accepte n’importe quelle ineptie: “Et alors? Où est le mal?” Vous êtes fous; c’est pourquoi vous allez à l’asile de fous. Les lunatiques aussi parlent ainsi, de la même manière.
Parce que, en acceptant cela, ils ne savent pas combien de gens ont ruiné la vie de leur famille, la vie de leurs enfants. Nous constatons que, de par tous ses aspects, la société est truffée de ces absurdités, en particulier à la télévision… Et en particulier en Italie… Je veux dire qu’il y a certains boutons qu’il ne faut pas presser. Il faut être très prudent, sinon vous ne savez pas ce que vous allez affronter et il y a un risque de vomissement -la première réaction des Indiens, c’est de vomir. Mais les gens qui n’ont pas encore réalisé la valeur de l’innocence peuvent être aisément fascinés par ces absurdités.
Quoiqu’il en soit, par la bénédiction de Shri Ganesha, vous êtes tous transformés, vous êtes sur une autre voie.
Hier ces deux musiciens étaient surpris par la manière dont vous avez vénéré Shri Ganesha. Ils ne pouvaient croire que vous puissiez Le vénérer, parce que vous n’aviez même pas entendu parler de Shri Ganesha auparavant. Je leur ai dit: “Voyez ce que Shri Ganesha a fait pour eux, comme Il a embelli leur attention, afin qu’ils se réjouissent de toute la beauté du monde, de toute l’innocence du monde…”
Et il y a beaucoup de gens ainsi, Je peux vous le dire, beaucoup de gens qui luttent -toute la société n’a pas accepté ces absurdités. Je sais qu’en Angleterre ils ont publié un livre qui traite de ce que les enfants ont à dire des politiciens… des choses très très pures… Ce livre a été publié à 5 000 exemplaires -parce que si vous publiez à 5 000 exemplaires, ça coûte moins cher. Et les livres ont tous été vendus le premier jour… le premier jour!
Cela montre qu’il y a encore tant de gens qui respectent leur innocence, qui désirent être innocents et se réjouir de leur propre innocence, mais la société doit être créée sur ces bases. Pour cela, vous devez avoir une certaine personnalité.
J’étais à Londres et, un jour, Je suis partie pour la Grèce et là, les femmes des ministres sont venues Me voir. Cela M’a étonnée: d’habitude, ce n’est pas le cas. Elles M’ont déclaré: “Vous voyez, nos époux nous ont dit: “Si vous voulez voir la personnification de la sérénité, vous devez rencontrer Madame Srivastava.”“ J’ai été surprise qu’en Grèce, on parle de sérénité, à notre époque, que l’on parle de pureté, Je ne pouvais comprendre, mais J’ai perçu, au fond de leur mental, leur tradition. Ces hommes avaient pu saisir cette chose simple en Moi, quelle qu’elle fût et leur en avaient parlé. Et elles avaient pris grand plaisir à Ma compagnie. Je les ai fait rire en leur racontant des tas de choses et l’une d’elles s’est retournée et M’a dit: “Mme Srivastava, Vous êtes exactement comme un enfant!” J’ai répondu: “Réellement?” “Nous nous sommes tant réjouies en Votre compagnie.” Quand Je les ai quittées, elles étaient en larmes.
Je vous disais donc que, quelle que soit l’innocence de votre personnalité, vous devez la projeter, la projeter sur les autres.
Par exemple, si quelqu’un essaie d’agir de manière peu correcte avec vous, vous pouvez rectifier cette personne d’un simple regard. Vous n’aimez pas son comportement et vous le dites d’une manière qui est une projection. Dans votre environnement, dans l’environnement de votre travail, vous allez aussi rencontrer des gens qui n’aucun sens de l’innocence et cela vous dégoûtera d’être avec eux. Mais comme vous avez des pouvoirs, vous devez les utiliser; c’est-à-dire les projeter.
Il y a des Sahaja Yogis qui ne guérissent même pas les gens, ils viennent Me dire: “Mère, il faut le guérir.” Mais vous êtes si nombreux, pourquoi est-il nécessaire que Je guérisse? Maintenant vous pouvez tous guérir un malade, vous pouvez tous l’aider. Alors pourquoi ne le faites-vous pas et pourquoi devrais-Je le faire?
Vous avez ces qualités en vous, car vous les aviez potentiellement en vous auparavant, et elles sont maintenant illuminées par la grâce de Shri Ganesha. Maintenant, ce que vous devez faire, c’est les faire valoir. Bien sûr, pour cela, vous devez vous souvenir de ne pas utiliser votre ego, de ne pas utiliser votre mental.
Il y aura quelqu’un pour Me dire: “Mère, sans notre mental, comment pouvons-nous avoir un impact sur les autres, comment pouvons-nous avoir une relation aux autres?” C’est très simple, soyez seulement en conscience sans pensées. Quand vous êtes sans pensées, vous êtes dans le Royaume du Divin et le Divin se charge de tout. Il va commencer à émettre des vibrations si belles que vous serez émerveillés vous-même de voir comment les choses fonctionnent. Et ce n’est pas une coïncidence…
Comme le jour où Je devais aller quelque part et où l’on Me prévint d’être très prudente. Je dis: “Pourquoi?” et l’on Me répondit: “Il y a des XXX et ils pourraient Vous tuer.” J’ai dit: “D’accord !” Ils ont ajouté: “Il est très tard, soyez prudente!” L’homme qui M’accompagnait était très inquiet; il M’a dit d’enlever Mes bijoux. Il les a mis sous le siège et nous sommes tout de suite arrivés dans un lieu où il y avait de nombreux Naxalites [révolutionnaires communistes en Inde] debout avec des lanternes et des bâtons. J’ai alors demandé au conducteur d’arrêter une minute la voiture. “Non, je ne veux pas!” Je lui ai dit de s’arrêter. Je les ai regardés et Je ne sais pas ce qui est arrivé, ils se sont remis en route. J’ai dit: “Vous pouvez accélérer maintenant.”
Vous voyez, c’est le pouvoir que vous avez, et tant que vous n’utilisez pas ce pouvoir d’amour et de compassion, vous ne saurez pas que vous l’avez et qu’il provient de votre Shri Ganesha.
Voyez comme les enfants comprennent l’amour, comme ils réagissent si vous êtes gentils avec eux. Peut-être ne réagissent-ils pas quelquefois, mais, à 99%, les enfants que J’ai rencontrés réagissent à l’amour.
Dans notre école de Dharamsala, il y avait deux enfants très difficiles au début et qui inquiétaient leurs parents qui les avaient envoyés à Dharamsala. A part cela, ils étaient très exigeants, comme les enfants modernes: “Achetez-nous ceci, achetez-nous cela, nous voulons aller ici, aller chez Mc Donald.” Ca se passait comme cela. Après un an d’école, ils sont revenus chez eux et les parents leur ont demandé: “Que désirez-vous?” “Nous ne désirons rien!” “Vous ne voulez rien, vous ne voulez pas aller au McDonald?” -ils sont Américains. “Non, non, nous ne voulons pas aller au Mc Donald, nous voulons nous asseoir ici et regarder les vidéos de Mère.” Les parents se sont demandés ce qui leur était soudain arrivé: ils étaient si difficiles et ils avaient tellement changé. Ils leur ont alors demandé ce qu’ils voulaient manger. “Tout ce que vous préparez, nous le mangerons, cela n’a pas d’importance.” Les parents étaient émerveillés de voir comme ces enfants avaient changé.
Alors ils leur ont dit: “Vous devez sortir, vous devez aller voir le fleuve, et la montagne.” “D’accord, on y va!” Puis ils sont revenus à la maison sans demander quoi que ce soit. Ils n’ont pas voulu aller faire des courses, ou acheter des chemises ou autres, mais ils étaient tout à fait satisfaits, pleins de dignité. Les parents ont dit: “Que vous arrive-t-il ? Vous ne voulez vraiment rien?” “Non, nous voudrions quelque chose, mais nous ne savons pas comment vous le dire, parce que vous ne l’avez pas. Vous ne pouvez pas le trouver en vente sur le marché.” “Quoi donc?” “Est-ce que vous pouvez nous trouver un pendentif avec la photo de Shri Mataji?” Et ils ont ajouté avec beaucoup de pureté: “C’est tout!” “Vous n’en avez pas?” “Non, nous n’en avons aucun, alors trouvez-nous un pendentif de Shri Mataji, c’est tout!”
C’est une expression si profonde…”Vous ne voulez rien d’autre!” Je connais ces enfants, Je les ai rencontrés, mais Je ne suis pas restée avec eux, Je n’ai pas été très proche d’eux, rien de cela, mais voyez leur amour… Et ils M’ont dit, au début à l’école, que lorsque que quelqu’un créait régulièrement des problèmes, ils l’avertissaient: “Nous allons le dire à Shri Mataji.” “Non, non, ne le Lui dis pas!” “Pourquoi?” “ Parce qu’Elle ne nous aimera plus!”
Pouvez-vous imaginer… à quel point la valeur de Mon amour est estimée par ces tout petits enfants et à quel point ils l’admirent et le veulent? Il n’y avait aucun avantage matériel à cela, rien.
Cela démontre la vérité de ce que le Christ a dit: “Vous devez être comme des petits enfants pour entrer dans le Royaume de Dieu.” Sans cela, vous ne pouvez vous réjouir de rien.
C’est comme pour le programme d’hier, Je dois dire que ces Suisses ont beaucoup travaillé. Ce sont de grands travailleurs, Je le sais, mais pas au point de pouvoir ainsi chanter si bien et avec une telle harmonie des chants indiens… Et nous y avons tous pris un grand plaisir… Imaginez ces Suisses trop actifs qui ne cessent de travailler et qui n’ont pas le temps de penser à créer quelque chose d’innocent, de pur de ce genre… Eh bien, ils l’ont fait, et de cette manière… et cela montre vraiment qu’ils aiment Shri Ganesha et qu’ils apprécient la valeur de la manifestation de Shri Ganesha en eux-mêmes.
Cela M’a surprise de constater qu’ils avaient appris tous ces chants indiens et qu’ils étaient si nombreux, assis tous ensemble, à chanter ces chansons. Il y avait des Indiens à côté, à qui J’ai demandé s’ils pouvaient chanter ainsi et ils M’ont répondu que non. J’ai alors dit: “Regardez ces Suisses, c’est le pouvoir de l’amour de Shri Ganesha. C’est parce qu’ils allaient célébrer l’anniversaire de Shri Ganesha qu’ils ont été gratifiés intérieurement de cet amour mais, s’ils ne l’avaient pas projeté à l’extérieur, cela n’aurait rien donné.”
Ainsi, quoi que Shri Ganesha vous donne, quoi qu’Il crée en vous, cette belle innocence, ce merveilleux parfum que vous humez chaque fois que vous vous réjouissez de Sa présence, il faut les faire couler sur les autres. Ce sera difficile, mais Je sais que ça marchera. Il a des pouvoirs si fantastiques.
Vous avez vu, hier, dans le spectacle des enfants, que personne ne pouvait Le battre, même pas Shiva… et Shiva a dû Lui couper la tête, car Il ne savait pas comment le dominer autrement.
C’est ce que nous devons comprendre: si vous êtes innocent, personne ne peut vous duper, personne ne peut vous mettre en difficulté, car dans l’innocence vous devenez une personne qui se moque de ce qui lui arrive. Vous devenez une personne qui tolère tout, en pensant qu’il s’agit – vous ne le ressentez même pas – de gens stupides, c’est tout!
Il y un conte à propos d’un roi en Chine (je pars d’ailleurs bientôt pour la Chine), il s’agissait d’un roi en Chine – ils sont très sages, Je dois dire que les Chinois sont extrêmement sages – il avait décidé de gagner ce qu’on appelle un combat de coqs (imaginez un roi qui a ce genre de désir, l’état d’esprit d’un enfant!); il alla voir un grand saint et lui demanda comment dresser son coq à battre les autres coqs.
Celui-ci lui répondit “Laissez-moi le coq” et il lui laissa le coq; et le saint le dressa tout à fait bien: en effet, quand le roi revint un mois plus tard, juste avant le combat, il lui dit : “Prenez maintenant le coq, il est prêt.” “Celui-ci? Mais il ne fait rien, il reste seulement debout, qu’est-ce que je vais en faire?” Il prit le coq et l’envoya au combat.
Les coqs étaient tous ensemble et ils se mirent à provoquer ce coq, mais celui-ci ne bougeait pas, comme s’il pensait qu’il s’agissait de gens stupides qui le provoquaient. Il ne les touchait pas, il ne réagissait pas, rien du tout, il restait seulement sur ses pattes. Ainsi tous les autres coqs furent surpris de voir que ce coq ne protestait pas, qu’il supportait tout et n’était pas dérangé par leur comportement.
Alors, un par un, ils quittèrent le terrain de combat et disparurent, et seul ce coq y demeura. Cela surprit le roi. Il emmena le coq chez le saint et lui dit : “Ce coq est maintenant devenu un saint et il vaut mieux que vous le gardiez avec vous. C’est un tel saint: ils l’ont provoqué, mais il n’en a pas été le moins du monde troublé. Qu’ils l’attaquent du côté droit, du côté gauche, ou des deux côtés, il s’est demandé ce qui leur arrivait, pourquoi ils agissaient ainsi.”
C’est donc ce que J’ai à vous dire: votre personnalité elle-même est comme la Sienne, et maintenant que vous Le vénérez tant, Il est en vous et tous les problèmes divers que vous avez seront résolus très facilement si vous vous en remettez à votre innocence…
Et cela va générer ce qu’on appellera des coïncidences mais je vais vous dire que ce ne sont pas des coïncidences, ce sont les vibrations: vous serez émerveillé de voir comment tout est résolu; vous direz “Mère, ceci est arrivé, cela est arrivé!”
Par exemple, l’autre jour, il a plu tellement, il a plu tellement qu’ils M’ont dit : “Il y a de la boue jusqu’au genou, Mère, que va-t-on faire?” J’ai répondu : “Ne vous en faites pas, laissez-Le agir!” Le lendemain il a fait très chaud, imaginez, sous cette tente, tout a séché et vous êtes aujourd’hui ici pour le Puja; c’est impossible qu’il y ait un tel changement de temps, qu’un jour il pleuve si fort et que le lendemain tout soi devenu totalement sec… C’est Son travail, c’est parce qu’Il est tellement puissant.
Vous êtes venus Le vénérer, donc, tout d’abord, il fallait nettoyer. Alors Il a effectué le nettoyage en apportant la pluie ici, de la pluie très forte et une partie de cette pluie est tombée près du Palais Doria et s’est transformée en glace – Je ne connais pas le mot anglais – donc ce phénomène s’est produit tout autour de la maison, il s’est formé des toutes petites boules de glace qui tombaient… c’est une chose incroyable que partout il pleuve et qu’uniquement autour de la maison, il tombe des boules de glace. On peut l’appeler un miracle, on peut l’appeler ce qu’on veut, mais il s’agit de la sensibilité de Shri Ganesha, de la pensée : “La pluie tombe près de la maison de Ma Mère, formons pour Elle de belles boules de glace !” Je suis sortie, J’ai regardé et J’ai été émerveillée de voir que tout autour de Ma maison, il y avait des boules de glace…
Ce qu’Il peut faire, ce qu’Il est capable de faire, est absolument incroyable, pour vous guider, pour vous aider, pour vous mettre sur le droit chemin. Pas seulement pour vous protéger, car Il est tout le temps avec vous, car maintenant, vous êtes Ses Ganas. Vous êtes Ses Ganas, donc Il vous protège, Il prend soin de vous, Il vous guide vers le droit chemin, Il vous met sur le chemin de la vertu. Il vous donne tout ce qui est dharmique afin que vous y preniez plaisir. Vous rencontrez sans cesse des amis ici et là. Vous pensez peut-être que c’est une coïncidence, mais ce n’en est pas une, c’est Son travail. Il travaille avec l’attention fixée sur vous, avec cette beauté, cette douceur, cet amour… sur vous, car vous êtes tous Ses Ganas…
Mais les Ganas doivent aussi travailler. Comme Je vous l’ai dit, il y a dans notre corps des Ganas qui luttent contre les maladies, qui luttent contre les affections du corps. Ce sont les Ganas de Shri Ganesha.
De la même manière, vous êtes aussi Ses Ganas. Il fait tout cela pour vous: Il vous protège, Il vous aime, Il vous donne tous les bons moments. Et vous, qu’est-ce que vous faites? Cela ne devrait pas être à sens unique… Alors qu’Il fait tout cela pour vous, que devrions faire pour Shri Ganesha? Que pouvons-nous faire en qualité d’anticorps?
Il ne vous faut pas combattre l’ennemi avec une épée ou une arme quelconque. L’ennemi, vous pouvez le conquérir avec deux méthodes simples. La première consiste à essayer votre amour, votre amour pur sur eux. Vous pouvez ainsi en faire fondre beaucoup.
Quoi d’autre, si ça ne fonctionne pas? Ce que vous devez alors faire, c’est vous asseoir et méditer, et donner des bandhans… Il y a des façons de donner des bandhans. Les bandhans fonctionnent si vite et si bien que vous en serez émerveillés. C’est parce que vous êtes si puissants que vous pouvez donner des bandhans. Si n’importe qui le fait, ça ne marche pas. Il n’y a que vous, les Sahaja Yogis, qui puissiez donner des bandhans. Il y a différents types de bandhans que vous devez utiliser, et tout cela marche très bien.
Nous devons donc avoir foi en nos propres pouvoirs. Nous devons savoir que Shri Ganesha nous a donné le pouvoir de faire le travail de Sahaja Yoga.
Faire ce travail de Sahaja Yoga ne consiste pas à penser que c’est vous qui agissez, car c’est Shri Ganesha qui agit. Vous serez étonnés de constater que donner la réalisation, c’est la plus grande joie pour un Sahaja Yogi. Et vous ne devez pas croire que c’est vous qui l’avez fait. Et là c’est la meilleure hypothèse.
Mais si vous pensez que vous êtes très fatigué, que vous avez fait ceci, que vous avez fait cela… Beaucoup de gens viennent Me raconter : “Mère, nous avons fait ci, nous avons fait ça”, cela veut dire qu’ils ressentent uniquement la tension liée à ce travail.
Mais vous ne devez ressentir aucune tension: Ses pouvoirs sont en vous. Vous pouvez le percevoir, croyez-Moi. Croyez en vous-même, ayez confiance en vous-même, confiance et foi en vous-même et dans le fait que vous êtes une réserve d’innocence, qui n’est rien d’autre que compassion et amour.
Si vous avez cette foi, votre manière de parler aux autres, votre relation aux autres deviendra belle. C’est véritablement un cadeau de Shri Ganesha. Je ne pense pas avoir jamais crié après quelqu’un, même après Mes propres enfants. Je n’ai jamais crié, jamais Je n’ai jamais été en furie ou en colère, car Je pense que Je peux y arriver sans cela.
Bien sûr, J’ai dû réprimander, J’ai dû parler aux gens. Mais il y a une chose que J’ai constatée, c’est que tous ont avaient peur d’une seule chose… Je ne devrais jamais exclure quelqu’un de Sahaja Yoga. Car Sahaja Yoga est une telle joie, cela donne tant d’énergie, c’est une telle lumière qui vous donne totalement confiance en vous.
Ainsi, vous demander de quitter Sahaja Yoga, c’est la plus grande des punitions parce qu’il ne vous est pas possible maintenant de Me quitter. C’est difficile, cela est impossible. Et ce qui se passe, c’est que vous développez, vous aussi, ces qualités qui font que vous ne pouvez pas Me quitter.
Prenez un enfant, s’il est perdu, ses parents deviennent fous. Ils ne savent pas ce qui lui est arrivé. Mais supposons un enfant mal élevé, qui se conduit mal, qui fait des tas de bêtises, ce n’est pas grave pour ses parents. Quand les enfants sont jeunes, ils sont innocents, et leurs parents leur sont formidablement attachés, ils comprennent qu’il s’agit de leurs enfants et qu’il leur faut en prendre soin.
Ainsi, c’est cette innocence qui vous attire, qui vous incite à vous émerveiller de votre enfant ou d’autres enfants, et J’ai été très heureuse que vous ayez fait un cadeau à Guido, parce qu’il accomplit une tâche très difficile; et cette appréciation montre l’importance que revêt pour vous le fait que l’on prenne soin de vos enfants;
Mais vous êtes aussi l’enfant de votre Mère; à ce titre, vous avez tous ces pouvoirs en vous; mais vous devez apprendre à sourire, vous devez apprendre à conquérir les gens.
Il y a toujours des Sahaja Yogis qui sont quelque peu raides et qui ne parviennent pas à abandonner leur raideur. Peut-être pensent-ils sans arrêt à eux-mêmes ou est-ce autre chose… Ils ne pourront pas se réjouir. Bien sûr, ils apprécieront Sahaja Yoga mentalement etc…. mais ils ne pourront pas apprécier pleinement Sahaja Yoga et ses moments de chaleur et de joie.
Aujourd’hui, c’est le jour de Son anniversaire et c’est le premier dieu incarné sur cette terre, car Il est aussi l’auspiciosité, la sainteté. Ainsi, la Mère primordiale n’a pas voulu créer ce monde sans d’abord créer la sainteté, l’auspisciosité, la pureté. Et c’est pourquoi Il a été créé le premier sur cette terre avec des vibrations, juste un amas d’amour, de vibrations.
Il peut donc prendre soin des générations à venir et de les guider sur le droit chemin. Il est donc supposé avoir la responsabilité de notre conscience, de la conscience qui nous harcèle par moment, qui nous dit: “Ceci ne va pas, cela ne va pas, je n’aurais pas dû faire ceci, je n’aurais pas dû faire cela.”
Mais vous devez en être très fiers: voyez ce monsieur, un Indien… Les Indiens peuvent parfois être exceptionnellement purs… Vous ne pouvez les comprendre… Je lui ai donc demandé pourquoi il avait renoncé à sa terre. Il m’a répondu : “Mère, j’ai pensé que, plus tard, quand mes enfants auront grandi, je pourrais devenir avide et ne pas donner cette terre à mon frère qui la mérite. Parce que je suis trop malin, je peux l’escroquer. Alors j’ai pensé qu’il était préférable de renoncer, alors j’ai renoncé à la terre et l’ai donnée à mon frère.” Il a ajouté avec tant d’innocence : “Je ne dois pas devenir avide: quand mes enfants grandiront, j’aurai peut-être l’envie de leur donner cette terre. Alors j’ai donc décidé de la donner maintenant à mon frère.” Je lui ai demandé : “Et votre frère?” Il m’a répondu: “Il la mérite, il en a besoin. Moi, je n’ai pas besoin d’autant de terre, je me débrouille très bien dans la vie. C’est pour cela que je la lui ai donnée.” “Et légalement ?” Il répondit: “Elle n’était pas à son nom, mais j’ai considéré qu’il valait mieux que je la lui donne maintenant. Plus tard je peux devenir un homme mauvais.” Ainsi l’innocence fonctionne de cette manière.
Je dois vous raconter d’autres très belles histoires:
Il y a un Sahaja Yogi qui était un petit garçon, de seize ans, dirons-nous. Il est venu Me voir et M’a dit: “Ma mère a des badhas et mon père aussi, je ne sais que faire. Si je quittais mon père et ma mère, est-ce que les badhas me quitteraient aussi?” Je lui ai répondu: “Peut-être, peut-être pas, ça dépend.” “Alors quel est l’intérêt pour les enfants de quitter leurs parents à 18 ans ? Car, vous savez, c’est une grosse perte.” Je lui ai demandé pourquoi. “D’abord, si je commence à fumer, qui va m’en empêcher? – une telle innocence – Si je commence à fumer, mon père est le seul à pouvoir me gifler, personne d’autre; il peut donc me sauver du tabac.” J’ai été stupéfiée par son innocence, par la façon dont il souhaitait la présence de son père pour le gifler. Et il a ajouté: “Et ma mère, elle est celle qui me corrige pour tout; alors, si je ne suis pas avec elle, qui me corrigera, qui me dira: “Ne fais pas ci, ne fais pas ça!”?”
J’ai du mal à comprendre qu’un jeune garçon de 16 ans, un indien, vienne M’expliquer que l’utilité de ses parents consiste en ce qu’ils sont les seuls qui puissent l’empêcher de faire des bêtises. En fait, c’est parce qu’il était né réalisé et pouvait comprendre que s’il tentait de faire des bêtises, seuls ses parents pouvaient le lui dire.
L’innocence recherche donc toujours une vie vertueuse, une vie meilleure mais pas en se référant aux autres, sauf s’il y a de l’innocence en eux. Comme en vous qui êtes maintenant des personnes réalisées: à la lumière de votre Soi, vous ne désirez pas faire quelque chose qui ne soit pas innocent.
Par exemple Je n’ai jamais rencontré des gens aussi honnêtes que dans Sahaja Yoga, totalement honnêtes. Ils ne veulent pas tirer profit des choses. Il y a eu bien sûr aussi des gens horribles, qui ont retiré beaucoup d’argent de Sahaja Yoga –ce n’est pas grave. Mais la plupart d’entre vous ont été très honnêtes: Je veux dire qu’il y a tant de corruption sur cette terre et de voir des gens si honnêtes…..
En fait, la plus grande qualité, comme vous le savez, de Shri Ganesha, on en a parlé hier, c’est que, pour Lui, Sa mère est ce qui est le plus important; ce que Sa mère dit, ce qu’Elle fait, c’est la chose la plus importante… Je veux dire que cela va si loin que Je ne peux pas vraiment comprendre pourquoi vous, vous M’aimez tant… Car Je considère que ce que vous pensez de Moi avec votre mental, quel qu’il soit, n’est rien en comparaison de ce que vous avez en vous et c’est la qualité de Shri Ganesha: Il M’est tellement attaché qu’Il va se battre contre Son père, contre tous.
Et vous êtes comme cela: vous ne pouvez rien tolérer à Mon encontre, vous ne pouvez acquiescer à aucune parole Me dénigrant. J’ai vu des gens devenir furieux si quelqu’un disait un mot à Mon encontre. Cette qualité d’amour pour Moi vient donc de Shri Ganesha à l’intérieur de vous. Mais Il a une autre qualité, comme Je vous l’ai dit, c’est de faire fonctionner les Ganas et vous devez savoir l’utiliser.
Les évènements d’hier M’ont montré comment cette collectivité suisse s’est bien développée. Cela a vraiment montré comment nous pouvons progresser. Nous avons tous des talents; il ne s’agit pas seulement des Suisses. Vous êtes tous intelligents, vous êtes tous des gens spéciaux et vous devez faire en sorte que ça fonctionne collectivement et aussi individuellement afin de manifester les qualités de Shri Ganesha…
Sa qualité rythmique… Il a beaucoup de rythme et les deux musiciens assis près de Moi M’ont dit: “Mère, ils frappent des mains tout à fait en rythme, ils ont vraiment du rythme; il n’y a pas de: “Ah, ah, ouh, ouh”, ils frappent seulement dans leurs mains, en rythme, personne ne fait une erreur.” Et ils ont ajouté: “Et personne non plus ne chante faux.” Normalement, si 10 personnes chantent sans avoir l’entraînement adéquat, ils sont respectivement alto, ténor, basse, etc. et vous ne savez pas en quelle tonalité ils sont, et quelle est la note qu’ils chantent. Mais hier, J’ai été ébahie de constater que tous chantaient la même note sans en changer; cela démontre que le rythme de Shri Ganesha opère en vous, ainsi que Sa compréhension de la musique qui est une de Ses qualités.
Il a appris à danser grâce à Nataraj, Son père Shiva. Il a beaucoup de rythme. C’est un domaine dans lequel les Sahaja Yogis ne sont pas tous au point. Ils ne dansent pas tous vraiment en rythme. Ca va, mais ce serait une bonne idée d’apprendre à danser plus en rythme. Shri Ganesha, Lui, avec Son gros ventre, danse si bien, Il se soulève si légèrement, c’est surprenant. Comment fait-Il? Il est si petit avec de si grosses jambes et Il est très léger. La légèreté provient de Son innocence, Mooladhara. Si le Mooladhara va bien, alors la légèreté est là.
Vous avez vu comme ces gens au Maharastra jouaient le “lejun” avec une telle vitesse, ils levaient les jambes et les mains avec une telle légèreté. J’étais vraiment ébahie de voir comme ils faisaient. Cela venait de l’innocence de ces gens de la campagne qui ne comprennent pas grand’chose à toute cette absurdité. Ils ne comprennent pas grand’chose à ce qui se passe. Ils gagnent leur vie, ils sont fermiers, et le soir, ils s’endorment en toute innocence. Ils ne font pas de projets, ils ne cherchent pas à trouver un moyen de tuer quelqu’un ou de le voler ou de commettre toute autre mauvaise action. Ils n’en ont pas le temps: ils travaillent le jour durant et le soir, ils vont se coucher ou alors ils font des bhajan mandali, au cours desquels ils chantent tous ensemble de manière très belle.
Il s’agit donc d’un style de vie très Sahaj qui ne permet pas de tuer ou d’assassiner qui que ce soit, contrairement à toutes ces sectes dont les membres ont des armes, Je ne comprends pas… On M’a même dit que le pape a envoyé de nombreuses armes en Pologne. Quel besoin a quelqu’un de spirituel d’avoir des armes, de penser à la violence et à tuer des gens? C’est parce qu’il n’a aucune innocence, on peut le voir ! Si vous êtes innocent, votre pouvoir, c’est votre innocence. Vous n’avez pas besoin d’armes, de revolvers et autres instruments de mort… Toutes ces prétendues religions n’utilisent que des armes, des revolvers et autres instruments de mort. Ils tuent aussi, il se passe de curieuses choses, au nom de Dieu, au nom de Shri Ganesha.
Nous n’avons pas besoin de nous battre, de penser à tuer cet homme-ci ou cet autre. Vous devez seulement désirer, projeter votre énergie. Et vous constaterez que la personne en cause disparaîtra: elle se transformera ou elle ne sera plus là pour vous créer des ennuis.
Donc il y a une chose sur laquelle Je veux insister: nous devons connaître nos qualités et nos pouvoirs. Je connais beaucoup de gens qui n’auraient jamais voulu venir parler sur scène. Je leur ai dit “vous y arriverez, c’est tout, allez-y” Quoi que je désire, je peux le faire, pourquoi ne puis-je pas le faire?
Dire: “Je ne peux pas, je suis désolé”… Ce “je suis désolé” est tellement habituel actuellement, même au téléphone, tout le monde dit : “Je suis désolé.” Quoi ? Désolé ? Tout le temps “désolé, désolé”. Avant on disait “je vous demande de bien vouloir m’excuser”, mais voyez la manière dont les gens disent: “Pauvre de moi, comment puis-je faire cela?”
Tous ces gens ne sont pas encore conscients de leurs pouvoirs. Vous pouvez tout faire, vous le pouvez, tout peut se faire, après tout, vous en avez le pouvoir. Avec ce pouvoir, vous devez savoir que vous n’allez pas commettre d’imprudence, vous n’allez pas porter préjudice à qui que ce soit. Mais votre pouvoir lui-même va manifester réellement de l’amour, de l’affection, de la compassion, et ceci en vue de la transformation du monde entier.
Je pense à une complète transformation globale qui, Je le sais, est un rêve fou. Mais Je pense tout de même ainsi. Car Je vous vois tous et Je pense que vous pouvez tous le faire. Et quand Je vois Shri Ganesha en vous, Je suis sure que cela va marcher.
Ainsi, de Mon vivant… J’ai vu tellement de Sahaja Yogis, partout dans le monde, et constaté que cela fonctionnait de manière tout à fait inattendue comme, vous en avez entendu parlé, au Brésil et en Argentine: les gens sont arrivés au programme dès midi, alors le programme devait commencer à 7h du soir. Je suis arrivée à 8h comme d’habitude et on M’a dit: “Mère, Vous n’allez pas le croire, mais il se joue un drame ici: ils sont assis ici depuis midi. Les gens qui sont arrivés plus tôt ont pu entrer, mais ceux qui sont arrivés à la dernière minute n’ont pas pu. Ils se battent pour entrer.”
Alors, un Sahaja Yogi est allé sagement parler au directeur et lui a dit: “Baba, laisse-les entrer, il y a encore de la place.” Il y en avait sur 4 niveaux de la salle, au rez-de-chaussée, et un autre et un autre encore. A Mon arrivée, Je ne pouvais le croire, la salle tout entière était pleine de gens que Je n’avais jamais vu auparavant. Mais ils étaient présents et si respectueux, absorbant si bien les vibrations que J’ai eu du mal à retenir Mes larmes causées par une réelle reconnaissance envers Shri Ganesha.
C’est Lui qui a fait en sorte que cela fonctionne; c’est pourquoi il faut, dit-on, vénérer Shri Ganesha avant de commencer un travail, parce qu’Il vous donne cette paix, ce formidable pouvoir à travers la paix qui fait fonctionner les évènements comme vous ne l’auriez jamais imaginé.
Nous devons donc demander à Shri Ganesha que les problèmes d’acquisition de terrain soient résolus par Lui-même et par le pouvoir de Shri Ganesha en vous. Nous espérons toujours acquérir ce terrain et Je veux que cela soit résolu, car Je ne veux pas que vous souffriez ainsi. C’est un pèlerinage, mais cette fois-ci, cela n’a pas été facile pour vous. Mais vous vous en êtes très bien débrouillés, sans montrer une quelconque répugnance à accepter ce défi.
Je pense qu’il s’agissait d’une petite épreuve de Shri Ganesha, mais cela a fonctionné très bien et nous sommes ici pour le Puja de Sri Ganesha.
Que Dieu vous bénisse!