Navaratri Puja 1995

Campus, Cabella Ligure (Italy)

1995-10-01 Navaratri Puja talk, You must Project your Depth and not Reflect, Cabella, 51' Download subtitles: ENView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

Navaratri Puja. Cabella Ligure (Italy), 1 October 1995.

English transcript: IBP verified
Traduction: vérifiée. Ver 15/10/2014.

Vous avez vu hier combien Durga avait l’habitude de protéger tous les chercheurs, les sadhakas, et comment Elle tuait les gens qui ont troublé, torturé et tué les chercheurs de la vérité. Son total avènement était de les protéger de toutes les forces démoniaques. En ces jours-là, c’était le travail le plus important.

C’est ainsi que les sadhakas sont parvenus jusqu’à ces temps modernes et maintenant ils sont les chercheurs de la vérité ou ont déjà trouvé la vérité.

Tous ces différents passages ont enseigné aux sadhakas quelle est l’utilité de leurs vies. Ils ont tout d’abord frénétiquement essayé de trouver la vérité, frénétiquement, et ils sont allés dans des endroits différents et difficiles. Ils pensaient qu’en allant dans des endroits de solitude, ils seraient capables d’établir leur mental dans la paix et de trouver la vérité.
Ils ont également sacrifié beaucoup de choses comme leur richesse dont ils devaient se préoccuper, leurs familles dont ils pensaient qu’elles se mettaient en travers du chemin de leur recherche.

Tout cela s’est perpétué et il y a encore certaines personnes qui croient qu’en devenant un ascète, on peut trouver la vérité. Bouddha a fait la même chose, Mahavira a fait pareil. Leur vie n’était rien d’autre qu’une grande tapasya [pénitence]. Leurs tapasyas nous aident aujourd’hui de telle façon que nous avons obtenue maintenant une telle bénédiction que nos personnalités, telles qu’elles sont, peuvent recevoir la Réalisation du Soi pour Laquelle des gens ont lutté sans cesse.

D’une telle façon que, si vous lisez cela, la façon dont ils ont souffert, vous pourriez en être réellement abasourdis, comment ils ont passé au travers de toute cette souffrance et de tout ce tapasya, juste dans le but d’obtenir leur Réalisation du Soi. C’est une épreuve même seulement de lire et de savoir [tout cela] à leur propos.

Et tandis qu’ils cherchaient, il y eut également tellement de gens qui ont essayé de leur faire des problèmes, de les torturer, de les tuer, et les gens de leur entourage ne savaient pas ce qu’ils étaient en train de faire mais ils avaient l’habitude de les ridiculiser, de rire d’eux, de se moquer d’eux.
Et avec tout ceci, nous apprenons que nous avons eu notre Réalisation du Soi très facilement, sans aucune torture, ni épreuve, ni souffrance, ni jeûne, rien. Mais ce n’est pas vrai car vous êtes ces mêmes personnes qui ont fait tout cela auparavant et c’est pourquoi vous êtes ici, cela fait partie de votre droit d’acquérir votre Réalisation du Soi. Il ne faut en aucun cas dire : « Nous l’avons eue sans rien faire » car vous avez été des chercheurs, vie après vie. Quel que soit le chemin que vous avez suivi, quelle que soit la religion, quelles que soient les croyances, ce fut une torture pour vous et cette torture vous apporte ses fruits aujourd’hui car, en ce jour, vous êtes des gens qui avez la Réalisation du Soi.

Mais de toutes les façons, on s’aperçoit que les êtres humains, s’ils obtiennent quelque chose assez facilement, ils ne comprennent pas la valeur de comment ils l’ont obtenue.

Maintenant, pour l’avoir obtenue facilement, vous devez en fait savoir que ce n’est pas juste parce que vous n’étiez rien. Vous étiez quelque chose de grand, vous étiez de grands saints qui sont allés dans l’Himalaya, vous avez subi toutes sortes d’épreuves, de jeûnes, et tellement d’entre vous ont été tués et massacrés au nom de Dieu.
Aussi aujourd’hui, quoi que vous ayez obtenu, quelle que soit la Réalisation que vous avez eue, ce n’est pas seulement quelque chose dont vous devriez penser que : « C’est seulement par la grâce de notre Mère que nous l’avons eue », mais c’est votre propre grande personnalité qui a accompli cela. Autrement cela aurait été impossible pour Moi de vous donner la Réalisation.

Quel que soit le travail que les Déités ont accompli, Elles vous ont amené à ce niveau d’existence humaine en vous protégeant. Et naturellement maintenant c’est juste la dernière étape que vous avez franchie, et vous avez atteint cette Réalisation du Soi et tellement d’entre vous ont atteint de grandes hauteurs.

C’est ce pouvoir en vous, la Kundalini, qui vous a connecté à ce Pouvoir Omni-Pénétrant, a lutté, vous a guidé, s’est tout le temps préoccupée de vous, vous a protégé afin que vous atteigniez votre but au cours de ce Kali Yuga.

Il a été dit que c’était seulement durant le Kali Yuga que ceci se passera et que ces gens qui recherchent Dieu dans les montagnes et dans les vallées Le trouveront. Mais ce seront des gens normaux, des gens qui tiendront une maisonnée et vivront comme des gens normaux dans la société. Ils ne seront pas des genres de sadhus ou des saints, mais des gens qui seront mariés, qui auront des enfants, tous ces gens qui mènent une vie très normale, recevront leur Réalisation.

Cela a déjà été dit, a déjà été prédit par [Brughumuni ?]. Je pense donc que tout cela était déjà prêt, que tout a été planifié. Mais dans cela, un crédit vous en revient évidemment à vous qui avez reconnu ce qu’est la vérité. Comme vous le savez, il y a tellement de fausses gens à ce sujet qui usent de toutes sortes de ruses, qui essayent toutes sortes de méthodes pour attirer les gens. Malgré cela vous M’avez reconnue. Cette reconnaissance est quelque chose de très remarquable et Je suis Moi-même surprise comment, comme des enfants perdus ayant trouvé leur Mère, reviennent auprès d’Elle. De la même façon vous tous êtes ici.

Mais nous ne devrions pas penser par ce fait que nous l’avons obtenue facilement ou que nous l’avons obtenue sans aucune difficulté car cela peut créer un petit problème qui fera que nous n’allons pas avancer avec la même rapidité, avec la même consécration dont nous avons fait preuve auparavant.

Aussi, quoi que vous pensiez qui soit facile, n’était pas facile du tout, c’est sahaj, c’est spontané comme vous pouvez le dire. Mais maintenant c’est le moment pour vous de comprendre réellement que cette période est si importante. Nous devons sauver le monde entier. Comme Je l’ai dit la dernière fois, vous devez vous projeter vous-même et découvrir des manières et méthodes pour pouvoir accomplir ces choses.
Je dois vous dire qu’en Russie J’ai vécu une très belle expérience d’une âme très hautement développée qui est un scientifique très bien connu. Il est l’un des plus grands scientifiques de Russie et il s’intéresse également à la spiritualité.

Il a dit aux gens : « Je m’intéresse à la spiritualité et j’aimerais voir Mère. » J’ai dit : « D’accord, J’apprécierais de le voir. » Et quand il est venu, il M’a regardée et a dit : « Je sais Mère que vous êtes l’incarnation de Dieu dans ces temps modernes. » J’étais totalement surprise qu’un scientifique dise cela mais ses yeux étaient si purs et si pleins de dévotion et d’humilité.

Ensuite il a dit : « Je désire faire quelque chose si Vous m’aidez. » J’ai demandé : « Que voulez-vous que Je fasse ? » Il dit : « Je ne peux pas mesurer votre pouvoir, je ne le peux pas. » Il possédait un instrument grâce auquel vous pourriez mesurer le pouvoir [d’une personne]. « Je ne peux également pas mesurer le pouvoir de vos photos » dit-il. Il M’a parlé d’un nombre que Je ne pouvais pas comprendre, c’était quelque chose comme 700 élevé à la puissance quelque chose comme un billion dans un billiard, comme cela. J’ai demandé : « Quel est ce nombre maintenant ? Je ne le comprends pas ! » Alors il Me dit que c’était le nombre de Ma photo. Alors J’ai dit : « D’accord, que désirez-vous que Je fasse maintenant ? » Et J’ai ajouté : « Vous pouvez prendre cette photo si vous pensez qu’elle est si puissante. »

Il prit donc la photo avec un tel respect et tout cela, il se prosterna au moins 4 à 5 fois devant Moi. J’ai demandé : « Que voulez-vous faire avec elle ? » Il répondit que : « Je désire la placer sur un satellite. » Voyez maintenant la partie projetée : le satellite. « Ensuite, qu’allez-vous faire ? » « Je vais placer une force magnétique derrière elle donc ceci va, ce pouvoir qui est dedans va pénétrer dans toutes choses car un électro-aimant peut y pénétrer, et avec cela ces vibrations vont également pénétrer. Donc je vais aller sur le satellite et de là je vais projeter ceci, et les problèmes seront résolus. J’essayerai avant tout de rendre le sol fertile avec ceci. »
Avec une de Mes photos, pouvez-vous l’imaginer ? Voyez sa projection ! J’étais abasourdie, vous voyez. Regardez cet homme, à quoi il a pensé tout le temps. Il dit : « Ce n’est pas difficile, ce n’est pas difficile. »

J’ai demandé comment il allait faire. Alors il M’a montré avec un ressort, vous savez, avec quelque chose ressemblant à un ressort. Il l’a placé sur de l’eau que J’avais vibrée et le ressort a commencé à sautiller. Et il M’a ensuite montré qu’avec cette machine toute la chose commençait à se mouvoir si rapidement : « Vous voyez, Mère, voyez juste l’eau que Vous avez vibrée, comme son pouvoir est grand. » J’ai dit : « Ceci, Je n’avais jamais entendu dire qu’on pouvait transformer ce pouvoir en quelque chose qui va agir sur des choses matérielles. » Il dit : « Ce pouvoir peut agir sur n’importe quoi. C’est ce pouvoir qui a tout créé. Il va donc agir sur tout. » J’étais si surprise.

Et il ajouta : « J’attendais juste de Vous rencontrer et je vais commencer avec ceci. J’ai beaucoup de travail à faire. » Et il dit à son ami : « Allons-y maintenant car nous avons beaucoup de travail à faire si je veux faire tout cela durant la vie de Mère. Elle devrait voir ce que nous devons faire. » J’étais stupéfiée d’où cet homme a déniché toutes ces choses.
De telles expériences par un scientifique ! En Occident aucun scientifique ne Me regarderait même jamais. Personne ne pensera qu’ils peuvent faire quelque chose avec ces vibrations. Mais vous voyez, il a déjà développé une méthode par laquelle il peut mesurer les vibrations. Vous voyez, Je ne sais pas comment. Je ne lui ai posé aucune question supplémentaire car J’ai pensé qu’il y avait trop de choses là-dedans et qu’il valait mieux le laisser faire ce qu’il voulait.

Et voyez-vous Je pense qu’en Russie, les gens sont d’un très haut niveau et qu’ils ont de très nombreuses idées, que la spiritualité est la chose la plus importante ainsi que la moralité.

Et il y avait un autre homme. Je dirais qu’il avait à peine 32 ans. Il vint tout scintillant. Je lui ai demandé : « Que voulez-vous que Je fasse ? » Il dit : « Non, vous avez trop fait pour nous. C’est maintenant à ‘nous’ de faire quelque chose pour vous. » J’ai demandé : « Que désirez-vous faire ? » Il dit : « Je suis ici en charge de la spiritualité. » Pouvez-vous l’imaginer ? Nous n’avons pas de tel gouvernement où il y a un sujet comme la spiritualité, où quelqu’un est en charge de la spiritualité. Cela en Russie !

J’ai demandé : « Vous êtes en charge de la spiritualité ? » « Oui, et je m’occupe des étudiants depuis leur très jeune âge jusqu’au collège. Et pouvez-vous me dire, Mère, à quel âge les enfants sont les plus réceptifs à la spiritualité ? » J’ai dit : « Il n’y a pas de règle bien établie à ce sujet. Mais en tant qu’enfants, les très petits enfants, parce qu’ils sont innocents, cela marche. » Alors il Me demanda : « Comment insérer la spiritualité en eux ? » J’ai répondu : « Vous pouvez élever leur Kundalini, vous pouvez nouer leur Kundalini une fois élevée [au-dessus de leur tête] et ils deviendront réellement des gens avec une telle attention que vous en serez étonnés. » Il dit : « Je suis en train de rassembler tous les gens de toutes les croyances et je vais leur dire que seulement Sahaja Yoga est le vrai chemin. » Pouvez-vous l’imaginer ? Une personne si magnifique, d’à peine 32 ans !

Je veux dire que Je pense qu’ils sont mieux les uns que les autres, l’un réellement mieux que l’autre. Ensuite il M’a questionné sur des dispositions à prendre : « Que devrions-nous faire pour le patriotisme ? Que devrions-nous faire pour ceci ? » Il était tellement alerte et il demanda : « Grâce à la spiritualité, comment pouvons-nous améliorer leurs vies, celles des étudiants ? » Il est maintenant responsable de tous les étudiants de Russie et il est également Membre du Parlement. Il dit : « Il y a encore 8 à 9 autres Membres qui sont également dans le même Comité et ils désirent que la spiritualité grandisse. » J’étais étonnée ! Je veux dire, quel pays est cette Russie ! Comment pouvaient-ils avoir de telles personnes ?
Ensuite le troisième vint. Il était aussi Membre du Parlement, très dynamique. Tout d’abord il fut la main droite d’Eltsin, mais ensuite il le laissa tomber.
Il dit : « Il n’est pas moral. Je désire n’avoir rien à faire avec une personne qui n’est pas morale. » « Alors maintenant, qu’allez-vous faire ? » Il dit : « Maintenant nous pensons à devenir élus par un autre parti dont le nom est ‘Ma Patrie’. » « C’est une très bonne idée. » « Donc, dans ce parti, nous n’aurons pas d’idéal fixe comme celui d’une démocratie ou, vous pouvez l’appelez, le communisme, ou ceci, mais tout ce qui conviendra à ma patrie, cela nous l’aurons. C’est très pratique. C’est une chose des plus pratiques que, tout ce qui sera bon pour ma patrie, cela nous l’aurons et rien d’autre. » J’ai dit : « C’est réellement très pratique. » Et il pourrait un jour remplacer ce Eltsin et tout cela. Il était très dynamique, très bien.

Juste qu’actuellement, Je dois dire, il est un peu déprimé car il a dit que là-bas les gens sont stupides et ceci et cela. Mais ensuite il est redevenu plein d’espoir. J’ai dit : « Nous allons vous aider à vous en sortir et tout cela. » C’était un tel homme de vérité ! Et il a dit : « La base de la vie humaine, c’est la moralité. Si vous n’avez pas de moralité, tout le reste n’est que du non-sens. » Il a étudié en Angleterre et est resté également un certain temps en Amérique et l’autre homme fit cela également. Et ils dirent : « Il en a eu absolument assez de l’Amérique et nous ne désirons pas y retourner. » Ainsi la sagesse de ces personnes M’a réellement vraiment bluffée.
Maintenant une autre troisième chose que J’ai découverte, est encore beaucoup plus profonde que cela.

Quand Je suis allée en Ukraine, J’y ai vu de très belles peintures faites avec des sortes de couleurs très primitives. Aussi ils dirent : « Mère, nous avons ceci d’avant la venue des Chrétiens ici. » Ils M’ont montré une revue dans laquelle il y avait une photo de la Mère Primordiale et ils L’appelaient ‘Aditi’, ce qui est du Sanskrit. Nous aussi l’appelons ‘Aditi’. Pouvez-vous l’imaginer ? Ensuite ils dirent : « Cette culture existait avant que l’agression chrétienne ne survienne », et il y avait là des peintures du Mooladhara Chakra de différentes façons, et également de l’Agnya Chakra, et la manière dont ils parlaient de tout ceci, même dans le magasine, J’ai été réellement surprise.

Ils dirent que : « Tout ceci a été publié. Nous avons des livres sur ceci mais, à cause de l’église, on a dit que tout cela était du non-sens, qu’il n’existe rien comme cette Aditi. » Mais la meilleure partie que J’ai vue, c’est la peinture d’Aditi. Et il y avait une Kundalini dans son estomac, ou une [ulopa ?] dans son estomac et elle était montrée s’élevant comme cela. J’ai dit : « Voyez cette culture que ces gens avaient ! » Ensuite ils dirent : « Nous étions en relation avec l’Inde, et ils étaient des Aryens et nous étions également des Aryens, et nous avions l’habitude de les rencontrer. » Alors J’ai pensé que Machindranath et tous ces gens étaient allés vers le Nord de l’Inde et qu’ils pouvaient être venus dans cette Ukraine. Et ils ajoutèrent que, Je veux dire que tout cela a été indiqué, que le terme ‘Ukraine’ vint de celui de ‘kuru’. Et toutes sortes de choses étaient indiquées en Sanskrit, tout ceci, J’étais étonnée. Quelle culture ils ont eue, dans quelle culture ils ont vécu ! Vous savez, c’est quelque chose d’incroyable.

Tandis qu’en Inde, il y a beaucoup de gens qui ne savent pas ce qu’est la Kundalini. Si vous leur parlez de la Kundalini, ils pensent que la Kundalini est un horoscope. Spécialement dans le Nord, ils n’ont aucune idée de ce qu’est la Kundalini.

Mais ici se trouvent des gens qui ont réellement vécu dans cette culture pendant trois mille ans et ils dirent que c’était trois mille ans avant le Christ, pouvez-vous l’imaginer ? Trois mille ans avant le Christ !

Mais nous aussi avions en Inde des civilisations comme Harapa et tout cela de cette époque. Et ils disaient dans ce magasine que l’Inde est la source de la spiritualité, J’en étais abasourdie, et la façon dont c’était fait, et le Mooladhara et Agnya Chakras, et tout cela, si bien faits. Ils doivent avoir vu cela et peut-être qu’ils n’ont pas eu la Réalisation mais ils ont parlé de la Réalisation et ont également atteint la plénitude de leur être, ceci se passant il y a de si nombreuses années. Mais ils dirent qu’ensuite la religion chrétienne est survenue, et leur indiqua que ce n’était que du non-sens et qu’elle n’avait rien à voir avec cela.

Tout comme ils M’avaient dit qu’aussi en Grèce, ils avaient Athéna et la Mère Primordiale et tout cela. « Mais Mère, ils ont dit : ‘Non. Rien du tout. C’est mieux d’arrêter ça’. » Aussi tout cela fut annulé et personne ne s’en occupa plus.

Mais pouvez-vous imaginer qu’il y a de si nombreuses années, cela a existé dans cette Ukraine, une si belle culture de la spiritualité !
La première fois que Je vins en Ukraine, nous avions là des gens, c’était au moment de Tchernobyl. Vous savez qu’il y a eu là une très grosse explosion [nucléaire] et ils étaient tous… Ainsi l’un avait ses doigts coupés ou bien ils étaient attachés l’un à l’autre, ou quelqu’un avait des furoncles sur tout le corps ou le nez tourné comme cela. Ils avaient une apparence horrible comme des lépreux, eux tous, ceux qui vinrent au programme. Mais ensuite, cette fois, ils vinrent bien plus nombreux que ceux qui étaient là en Ukraine, Je dois vous le dire, bien plus que cela, tout le hall était empli, les trois gradins étaient bondés, les passages complets et il y avait encore des gens qui se tenaient à l’extérieur, et ils dirent : « Nous étions ceux qui ont souffert de cela [de l’explosion] et maintenant regardez-nous, nous sommes complètement guéris. » Vous ne le croirez pas mais Je n’ai jamais touché personne. Je suis juste venue là une seule fois, ils sont venus à Mon programme et ils ont été guéris ! Ils avaient une telle compréhension.

J’avais l’habitude de Me demander pourquoi ces Russes et ces Ukrainiens étaient si sensibles à la spiritualité, ensuite J’ai réalisé que ces gens, qui ont reçu cette spiritualité ancienne, la pratiquaient depuis les temps anciens. Nous avions en fait Machindranath, Goratnath, tous ces gens, mais aucun n’a pratiqué l’éveil de la Kundalini jusqu’à ce point où cela se faisait, dans chaque village, d’avoir l’habitude de peindre le Mooladhara et cet Agnya Chrakra très clairement. Et, dans l’Agnya Chakra, se trouvait le Yin et le Yang des Chinois, pouvez-vous l’imaginer ? Après avoir découvert cela, J’ai réellement ressenti que, dans le monde, il devait y avoir des tas de gens comme cela.

Et en Colombie, J’ai également vu qu’ils ont la même Kundalini et la Kumba et chaque chose. Je pense que cela date d’encore plus loin que 3 ou 4000 ans avant le Christ.
Donc nous avons découvert que nous avions toute cette connaissance dans ces pays et cette connaissance agit toujours dans le mental des gens très, très introspectifs, et ils connaissent également beaucoup de choses à propos du soleil. Ce genre de sensibilité vient seulement quand, à la base, dans les racines de ce pays, vous avez une exposition à la spiritualité.

On pourrait y voir là-bas une sorte de révélation miraculeuse dans le fait de tout connaître à propos de la Kundalini, de la Mère Primordiale, de cet événement [de la Réalisation du Soi], de la spiritualité, et de ce qui arrive à la personne quand elle devient une âme réalisée.

En ce qui les concerne, J’ai vu leur spécificité qui était d’être des gens extrêmement humbles. Ils Me considèrent réellement… Je ne sais pas ce qui les fait s’incliner devant Moi. Parfois Je ne peux même pas M’imaginer comment ces gens possèdent un tel sens de la spiritualité et une telle paix.

Quand ils ont eu ce coup [d’état], Je leur ai demandé : « N’êtes-vous pas préoccupés ? Ce coup a lieu ici et Je ne sais pas ce qui va arriver à votre pays. N’êtes-vous pas contrariés ? » Il dit : « Mère, pourquoi devrions-nous nous en préoccuper ? Après tout, nous nous trouvons dans le Royaume de Dieu. Nous ne vivons pas en Russie, nous vivons dans le Royaume de Dieu, alors pourquoi devrions-nous nous en soucier ? » J’ai rencontré là-bas des gens si agréables, si sensibles à la spiritualité. Ils ont rejeté pratiquement tous les faux gurus, tous les faux gurus. Et ils M’ont montré un tel respect et une telle attention. Ils ont organisé cette conférence juste pour Moi.

Et la raison pour laquelle Je vous parle de tout ceci maintenant, c’est qu’actuellement vous avez tous obtenu votre Réalisation, ressenti votre Esprit, et vous êtes entrés sans aucun doute dans le Royaume de Dieu. Mais maintenant, ce que vous devez comprendre, c’est ce que ce pouvoir que vous possédez, fait pour vous, ce qu’il crée en vous. La chose la plus importante c’est que, grâce à ce pouvoir, vous devenez conscients sans pensée, vous vivez dans le présent.

Atteindre le présent est une tâche impossible. Mais vous, lorsque vous êtes en conscience sans pensée, ce qui arrive c’est qu’aucune pensée ne bombarde votre mental où que vous soyez. Vous pouvez être en Amérique, vous pouvez vous trouver à n’importe quel endroit, vous n’êtes plus bombardé par les pensées.
Alors qu’est-ce que cela signifie ? Nous pouvons dire, dans un langage très simple, que cela signifie que vous ne reflétez plus [les pensées présentes dans le mental sur votre conscience], que vous n’avez pas un mental réflectif [qui reflète des pensées sur votre conscience].

Voilà ce qu’est le problème de base des Sahaja Yogis d’aujourd’hui et que l’on devrait surmonter, c’est de ne pas refléter [les pensées du mental sur votre conscience]. C’est la seule manière de pouvoir établir votre stabilité.

Par exemple J’ai vu des gens qui, pour de rien, se mettent juste à rire, sans aucune raison. Ils voient quelque chose, immédiatement ils réagissent : « C’était bien mais pas tellement ! » Ils commencent à donner leur opinion sur tout, spécialement en Occident. Chacun semble être très connaisseur et commence à dire ce qui est le meilleur, ce qui n’est pas le meilleur, ce qui n’est pas bien. Et dès qu’ils commencent à dire quelque chose comme cela, le mental devient réflectif.

Si le mental ne reflète pas, alors vous êtes en conscience sans pensée. Observez n’importe quoi, observez seulement, soyez juste témoin, vous ne devriez rien refléter [sur votre conscience pure].
Si vous utilisez votre force mentale, alors ce pouvoir disparaît.
Ceci est un défaut très commun chez les gens parce que Je pense qu’ils sont plus intelligents, alors peut-être qu’ils n’arrêtent plus de penser, ou bien parce que vous êtes mieux éduqués, cela se pourrait.

Je ne sais pas tout ce à quoi vous pensez mais ce mental réflectif est une chose très dangereuse pour la spiritualité car vous n’allez jamais grandir. Et ensuite, avec un mental qui reflète, vous aurez des émotions différentes selon ce quelque chose que vous reflétez sur quelqu’un.

Maintenant, s’il s’agit de votre fils ou fille ou autre auquel vous allez vous identifier, ce sera une identification ayant quelque chose d’artificiel, ce ne sera pas la réalité. Mais parce que le mental reflète, il y aura identification.

Vous avez déjà laissé tomber beaucoup d’identifications. Par exemple vos parti-pris sur la religion, sur les races, peut-être sur les nationalités, vous avez lâché prise. Je voudrais dire cependant que ce mental qui reflète, continue d’agir, et c’est le plus grand obstacle pour le progrès des Sahaja Yogis aujourd’hui.

J’ai pensé : « Pourquoi un mental qui reflète, est-il si actif chez les Sahaja yogis d’aujourd’hui? » Si vous pouviez arrêter de refléter, immédiatement vous vous établiriez vous-même dans l’océan de paix.

Vous regardez quelque chose, vous avez juste à le regarder, il n’y aura aucune vague de pensée dans votre mental. Alors vous devenez extrêmement créatif, dynamique et compassionné.

Vous n’avez aucune peur. Certaines personnes pensent : « Si je suis compassionné, vous voyez, cet homme pourrait me lyncher. » Mais vous, vous n’avez aucune peur.

Toutes vos qualités dont vous devez vous réjouir, vous ne pouvez les apprécier que quand vous ne reflétez pas. Cela veut dire que vous laissez toute chose au Divin. Vous n’êtes pas en charge. Vous ne trouvez pas que vous devez refléter sur quelque chose.

Le plus grand pouvoir que vous avez, c’est de ne pas refléter, de ne pas regarder quelqu’un avec ce genre de chose. J’ai vu que cette attitude est toujours là, se prolongeant peut-être.

Je ne vous en ai jamais parlé. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles Je ne dis pas que c’est seulement de votre faute, mais peut-être aussi la Mienne, car Je ne pouvais pas trouver exactement ce qui allait de travers, que c’était ce reflet que vous portez sur les autres.
Maintenant, comme Je vous l’ai dit, faites une introspection.

Mais l’introspection aussi peut n’être qu’un reflet, mais au moins cela vous donne une idée d’où vous en êtes.

Mais, en faisant cela, vous pourriez devenir psychologiquement extrêmement déprimé, vous pourriez vous condamner vous-même. Ensuite, vous pourriez ne pas vous comprendre vous-même, quelle personnalité vous avez, et vous allez continuer d’une certaine façon à perdre vos vibrations, perdre votre pouvoir, parce que vous n’avez pas de contrôle sur vous-même.
Donc si l’introspection vous amène à déprimer, à rabaisser votre personnalité, alors mieux vaut ne pas vous introspecter non plus car toutes ces activités mentales, Je l’ai vu, créent des problèmes.

Mais dans un état où vous êtes en conscience sans pensée, l’introspection vient à vous automatiquement. Vous voyez automatiquement. Vous comprenez automatiquement. Vous n’avez pas à analyser. Cela vient juste à vous. Tout le tableau vous apparaît et vous êtes en paix avec vous-même. Vous n’êtes jamais tourmenté, jamais troublé. Alors vous ne vous mettez plus en colère, vous n’argumentez plus, vous ne discutez plus, mais vous devenez comme plongé dans un océan de conscience. Et vous n’avez plus à vous inquiéter pour résoudre quoi que ce soit comme quand vous étiez en train de refléter. Vous découvrirez ensuite que ce pouvoir agit.
Maintenant, cela peut être très contradictoire de dire que vous devez projeter [votre profondeur, votre conscience pure] et que vous n’avez pas à refléter [des pensées].

Quand nous reflétons, nous absorbons [la conscience absorbe les pensées qui se reflètent sur quelque chose ou quelqu’un]. Quand nous projetons ce reflet sur quelque chose, nous l’absorbons [reflété].

Et le plus souvent notre attention va vers les défauts des autres : « Cette personne n’est pas bien, cela n’est pas bon, et ceci, ses cheveux, ça ne va pas, le sari n’est pas en ordre, ceci, cela » et tout ce non-sens. Donc, ce que nous faisons, c’est que nous absorbons ainsi toutes les choses mauvaises.

Mais quand vous commencez à admirer quelque chose alors vous pouvez ne pas recevoir ces choses mauvaises, mais au moins vous êtes sur une meilleure voie. Mais cependant l’admiration en conscience sans pensée est vraiment très profonde.
J’ai vu dans les yeux de ce grand scientifique qu’il était absolument un avec Moi et ses yeux étaient un océan de paix. Simplement il Me regarda un assez long moment et alors lui vint [de façon sahaj] ceci dans ses pensées, qu’il Me dit : « Voici ce qu’on peut faire avec Votre photographie. »

Donc la profondeur en vous surviendra seulement quand vous ne reflèterez plus.

Mais c’est très commun pour les êtres humains, spécialement en Occident : « Ce tapis n’est pas beau. Cela n’est pas bien. Cela sent mauvais. Il y a ceci, cela ». Toujours en train de juger les autres, de juger les choses.

Cela n’est pas important. Qu’y a-t-il de si important si vous êtes dans le Jardin des Cieux ? Quelle importance où vous êtes assis, ce que vous faites !
Cela s’installe, ce reflet, émettant des vagues de pensées dans notre mental.

Je l’ai déjà décrit un jour, dans un schéma, comment l’énergie qui tombe sur le côté droit, va dans le côté gauche, et celle qui tombe sur la gauche va vers la droite, et cela se croise à cause des deux types de cellules que nous avons. Puis l’énergie qui va vers la droite et l’énergie qui va vers la gauche, sont partiellement aspirées par le système sympathique, et le résidu est ce qui va refléter. C’est ainsi qu’on continue à refléter.

Maintenant, si vous pouviez absorber toute cette énergie et la placer dans votre système sympathique, alors toutes nos énergies seront mille fois supérieures !

Nous ne serons plus fatigué ni malheureux. Nous pourrons supporter des tas de choses insensées mais nous n’allons plus les appeler du non-sens. Nous ne penserons plus qu’il s’agit d’une chose mauvaise, aussi cela n’aura aucun effet sur nous.

C’est cette qualité que nous devons développer, Je dirais, avec cette journée spéciale de célébration du Navaratri.
Tout comme hier vous avez vu également les neuf formes de Shri Durga. Parmi elles, il en est une, Kushmanda, qui est également celle qui fait que vous absorbez toute la saleté en vous-même, dans votre estomac.

Mais c’est la Devi qui accomplit cela, pas vous. Ce que la Devi peut faire, vous ne devriez pas le faire car c’est Son travail. Elle est supposée faire cela, pas vous. Ce que vous avez à faire, c’est juste d’être en silence de façon à absorber tout ce qui va augmenter ce silence, va augmenter votre profondeur. La Devi va s’occuper de toutes les choses qui restent. Elle va s’occuper de toute la saleté, de toute la colère, de toutes les humeurs, de tout ce qui se passe dans ce monde.

Elle va absorber tout cela mais ce que ‘vous’ devez faire, c’est de vous réjouir juste de tout ce qui est pur.

Cette réjouissance est seulement possible quand vous êtes au-delà de votre mental.

Avec votre mental, vous ne pouvez jamais vous réjouir. Il est juste pareil à un énorme poids. Il ne va pas agir, il ne va pas aider.

Cette réjouissance survient quand vous êtes en complet silence, dans un lac sans rides, alors la réflexion de toute la Joie [de la Réalité] qui est créée sur les rivages de ce lac est totalement reflétée, elle n’est pas défléchie. [Il s’agit ici de la réflexion de la conscience pure, donc sans pensée, donc sans mental, qui est parfaite et ainsi totalement reflété sans aucune déviation.] Si elle était refoulée, cela donnerait une image tout à fait différente et deviendrait quelque chose de totalement différent de l’image de la Réalité.
On doit donc avoir un mental maintenu plus bas que la Réalité (SM place Sa main au niveau du front et l’abaisse.)

Dans la Réalité, il n’y a vraiment rien d’autre que la Paix et la Joie.

Maintenant le désir d’une Mère est toujours que ses enfants ne devraient avoir rien d’autre que de la paix et de la joie, aucune souffrance, aucune privation, aucune épreuve, rien. Ils doivent seulement se réjouir. Ces [mauvais] jours sont maintenant passés.

Mais même pour se réjouir de ceci, pour vivre dans un état de paix totale, vous ne devez pas être réflectifs [refléter des pensées].

Quand vous vous observez vous-même, vous serez étonnés de constater combien vous êtes réflectif. Tandis que la Devi fait tout le travail pour vous, que la Paramchaitanya – Je ne sais pas combien de choses Elle est en train d’accomplir – essaye d’emplir toute l’atmosphère avec cette activité, quelle devrait être votre activité ? C’est de stopper votre activité mentale !

Vous serez étonné de ne grandir que dans cet état seulement. C’est seulement grâce à cette croissance que vous allez devenir pareil à ce scientifique.

Voici où se trouve la contradiction, c’est que, lorsque vous possédez cette profondeur, vous pouvez projeter votre profondeur et non pas votre mental. Parfois quand Je demande de projeter, les gens pensent qu’il s’agit de la projection du mental. Non. Vous devez projeter cette profondeur, cette Réalité qui est en vous. Pour cela, vous n’avez pas à penser, ni à planifier, cela va juste agir, et vous serez l’instrument de cette projection. Il n’y a rien de subtil là-dedans. C’est très simple à comprendre.

C’est pareil lorsque Je parle sur cet instrument [micro]. Très bien. Maintenant, si cet instrument est absolument en bon état, qu’il n’a en lui aucun problème, cela se passera tranquillement. Mais s’il est plein d’idées et de pensées comme l’est notre cerveau, quoi que Je dise ne sera pas la même chose que ce qui sera transmis.

De la même manière, quand notre mental est plein d’agitation et d’arguments, et de ce que vous pouvez appeler des commentaires, ou nous pouvons également dire plein de réflexions, alors ce qui se passe, c’est que ce mental entre comme dans un tourbillon de perturbations et il ne peut se projeter lui-même totalement car il est perturbé, il n’est pas dans un état normal.

Alors maintenant vous allez comprendre qu’il n’y a là aucune contradiction. Vous pouvez seulement vous projeter vous-même que lorsque vous êtes absolument en paix. Et c’est ce que nous devons apprendre !
Voici arrivés ces grands jours de Navaratri et vous devriez savoir que cela commence en fait, dans le monde occidental, à partir du 21, dans l’équinoxe, et après l’équinoxe, en Septembre. Vous voyez, nous avons deux Navaratris : l’un commence maintenant et l’autre commence après le second équinoxe.

Maintenant, dans cet équinoxe, a lieu l’anniversaire de Mère Marie [la Vierge Marie] et c’est pourquoi les gens célèbrent alors Son anniversaire. Ils ne savent pas pourquoi Elle est née au moment de l’équinoxe. Vous voyez, c’est pour [apporter] l’équilibre.

Alors, voyez-vous, comme rien ne fut expliqué sur la vie de ces grandes incarnations, les gens les utilisent de la manière qu’ils veulent, parce qu’en fait ils ont vu les miracles qu’ils ont accomplis. Aussi ils n’essayent pas de comprendre pourquoi cet équinoxe et pourquoi ceci est célébré.

On M’a dit qu’en Iran c’est le moment où ils ont la Nouvelle Année, cela veut dire que les Musulmans observent ceci en tant que Nouvelle Année. Donc, quand le Navaratri commence, c’est la Nouvelle Année, ce qui signifie que pour eux c’est le douzième mois. Et beaucoup de choses suggèrent cela, pourquoi il devrait y avoir douze mois, pourquoi la Déesse est née à douze heures. Tout ceci a une signification spéciale que vous pouvez découvrir, mais c’est seulement possible quand vous ne reflétez pas [de pensées].

Voilà donc l’état dans lequel vous êtes réellement en connexion avec le Pouvoir Omni-Pénétrant. Autrement vous n’êtes pas là, vous n’êtes pas un avec cet état. Pour être un avec cet état, vous devez absolument être silencieux en vous-même.

Quant à la Déesse, Elle est silencieuse. S’il y a un combat en cours, Elle est silencieuse car Elle est emplie de confiance. Elle connaît Ses pouvoirs, Elle sait que Mahishasura ou n’importe quel asura ne peut Lui causer de problèmes, ne peut La toucher. Elle sait quels sont leurs pouvoirs et Elle connaît tous Ses pouvoirs. Aussi Elle n’est perturbée par rien. Elle n’est pas perturbée parce qu’Elle est réellement la personnification de cet état de paix dans lequel Elle est si puissante. Elle n’a pas à connaître Ses pouvoirs ni à demander à Ses pouvoirs d’agir, ils agissent juste automatiquement.

C’est un état dans lequel vous serez étonné de ce que de si nombreuses choses se passent involontairement, sans que vous fassiez quoi que ce soit, et c’est ce que nous appelons des coïncidences. Mais, en fait, ce ne sont pas des coïncidences, c’est l’état dans lequel nous sommes en conscience sans pensée et alors la Paramchaitanya est reliée à nous, absolument reliée. Nous sommes là et Elle accomplit tout pour nous.
Donc maintenant dans Sahaja Yoga, avec ce que vous savez sur la Déesse, ce qu’Elle a fait, tout le travail qu’Elle a accompli pendant des années, alors que vous êtes tous devenus des âmes réalisées, vous devez comprendre qu’une confiance complète en vous-même, qu’une compréhension totale de vous-même, de ne jamais ressentir aucune peur, de ne jamais avoir aucune pensée qui puisse bombarder votre mental, vous devez comprendre que, dans cet état, vous êtes la personne la plus puissante.

J’espère qu’au cours de ce Navaratri vous allez réaliser quel travail la Déesse a accompli pour vous, combien Elle a travaillé dur, combien de fois Elle S’est battue, combien Elle a lutté contre ces horribles démons et rakshasas.

Mais parfois Je ressens maintenant que ces démons sont en nous, ils ne sont plus à l’extérieur, et cela nous arrive parce que nous reflétons trop de choses.
Si vous parlez avec n’importe quel Occidental, vous serez étonné. C’est comme s’ils avaient tous les médias sur leurs têtes. Ils connaissent toutes les personnes, ce qu’elles ont fait, ce qu’était ceci et cela. Mais l’Occidental ne s’en préoccupe pas, il ne pense pas comment il peut améliorer la situation, comment y arriver.

Dans cet état de conscience sans pensée, vous enveloppez tout l’univers et, dans cet état, ce pouvoir agit où que puisse être le problème.

Nous devons donc comprendre notre valeur, que nous avons ce pouvoir en nous-mêmes, que cela doit être respecté, que nous devons accorder tout crédit à la Déesse car Elle a tellement travaillé pour nous, qu’Elle ne devrait pas sentir que maintenant ils ont eu la Réalisation juste pour chanter et qu’ils ne se soucient de rien et ne savent pas comment La développer.

Elle ne sera en aucune façon choquée mais Son travail, ce qu’Elle a fait, nous devons le voir, nous devons le comprendre, et nous devons avoir un sentiment que de toute façon, puisque maintenant nous avons reçu notre illumination, nous devrions essayer d’être des gens qui soient des instruments complets de ce pouvoir. C’est seulement possible quand vous n’avez pas vos propres idées, vos propres interférences. Un instrument complet, juste pareil à ce que J’en ai dit, cet instrument doit être parfaitement en ordre sinon il ne peut pas marcher.

Je vous remercie beaucoup.

Que Dieu vous bénisse !