Adi Shakti Puja: La compassion doit devenir active

Campus, Cabella Ligure (Italy)

Feedback
Share

Puja de l’Adi Shakti, Cabella Ligure (Italie), 9 juin 1996.

Aujourd’hui, nous allons vénérer l’Adi Shakti et le reflet de l’Adi Shakti en vous-même est la Kundalini. Nous pouvons dire que c’est la vénération envers l’Adi Shakti et l’Adi Kundalini, si vous comprenez que tout ce qui est créé dans cet univers et dans de nombreux univers, est l’œuvre de l’Adi Shakti. Maintenant, beaucoup de gens croient qu’il n’y a qu’un seul Dieu. C’est vrai. Il n’y a qu’un seul Dieu, Dieu Tout-puissant. Mais il a ses propres pouvoirs qu’il peut matérialiser en une personne pour que sa propre manifestation soit exprimée.

Alors, ce qu’il a fait tout d’abord, a été de créer le Puissance de l’Adi Shakti. Quand elle a été créée, il y a eu alors un son. Ce son, que nous appelons AUM, logos ou de n’importe quel autre nom, c’est le son primordial et ces trois Puissances [Mahalakshmi, Mahakali, Mahasarasvati] sont sorties de ce son, c’est-à-dire A., O. et M- AUM. L’Adi Shakti est celle qui incarne le désir de Dieu Tout-puissant.

Le désir de Dieu Tout-puissant émane de sa compassion pour sa propre expression, sa propre manifestation, son propre reflet. Je dirais qu’il doit être fatigué de la solitude, donc il doit avoir pensé à créer un partenaire, qui va manifester ses désirs. Ainsi, la puissance de Dieu Tout-Puissant s’est séparée de lui et a formé l’incarnation de sa compassion, de son désir de créer. On dit en sanscrit, on utilise un mot, celui de « chitvilasa », c’est la jouissance de l’Adi Shakti. « Chit » est, comme vous le savez, l’attention. L’attention a sa propre joie et pour manifester cette joie de notre attention, Elle a créé tous les univers. Elle a créé cette Terre Mère, Elle a créé toute cette nature, Elle a créé tous les animaux. Elle a créé tous les êtres humains et Elle a créé tous les Sahaja Yogis. C’est ainsi que la Création toute entière a fonctionné.

À ce stade, on peut se demander: « Pourquoi n’a-t-elle pas directement créé les êtres humains? » C’était l’idée de Dieu Tout-puissant, de créer simplement des êtres humains sans leur dire quoi que ce soit – quelque chose comme de meilleurs animaux, mieux que le reste des animaux. Mais l’Adi Shakti, étant la Mère, elle avait sa propre manière d’expression. Elle a pensé qu’elle devait créer des miroirs pour que Dieu Tout-puissant voit son visage, voit son image, son caractère et c’est ainsi que cette longue chaîne de l’évolution a été produite. Cette évolution a fonctionné de cette façon parce que les êtres humains devaient savoir d’où ils venaient.

Nous devons savoir que nous venons de la nature. Même la nature devrait savoir qu’elle vient de la Terre Mère, et que la Terre Mère a elle-même sa propre Kundalini – et qu’elle n’est pas seulement une terre morte, mais qu’elle sait, qu’elle pense, qu’elle comprend et qu’elle régule (les choses).
Vous pouvez voir dans la nature comment chaque arbre a ses propres limites, comment chaque fruit est produit par un arbre en particulier. Comment cela se passe-t-il? Qu’est-ce qui fait fonctionner ce type de régulation? Si cette Terre Mère se déplaçait avec une vitesse supérieure à celle qu’elle a aujourd’hui, nous ne serions même pas nés. Si elle avait été moins rapide, cela n’aurait pas fonctionné.
Voyez, tout le projet a été fait – c’est un beau plan que la Terre Mère doive se déplacer autour du Soleil d’une telle manière qu’elle crée les différentes saisons, c’est pourquoi le pouvoir, la « Param Chaitanya », qui est le pouvoir de l’Adi Shakti, est aussi appelé « Ritambara PrAgnya ». C’est le pouvoir qui fait tout le travail du vivant, toute l’organisation, toute la création.

Notre ego humain nous amène à penser que nous faisons quelque chose, que nous pouvons créer. Nous ne pouvons pas créer, nous ne pouvons même pas créer une particule de poussière. Sans parler de quelque chose en particulier, nous pouvons combiner tout ce qui est créé, nous pouvons mettre ensemble et créer quelque chose. Mais si vous voyez que tout cela n’est rien, au-delà de tout pouvoir, nous ne pouvons rien créer. Mais, devrais-Je dire, ce que nous créons vraiment, ce sont nos mythes. Par exemple, quelque chose est fait à partir d’or, c’est encore de l’or. Ou une chose est faite en bois, quoi que ce soit, c’est du bois, le principe est le même dans tout.
Donc, quelle que soit votre naissance, quel que soit le pays dans lequel vous êtes né, quelle que soit votre culture, vous êtes des êtres humains, vous êtes essentiellement tous les mêmes: vous riez de la même façon, vous souriez pareillement, aussi vous pleurez de la même manière. Je n’ai pas vu quelqu’un pleurer avec ses mains avec des larmes coulant de ses doigts, n’est-ce pas?
Et, c’est comme cela que l’on doit prendre conscience que nous sommes tous liés par un principe commun de la vie. Et ce principe commun de la vie, qui nous a liés à l’Adi Shakti, est que nous avons tous en nous une Kundalini. Tous les êtres humains ont une Kundalini en eux. Cela existe aussi chez les animaux mais elle n’est pas si développée. Ce n’est pas encore, dirait-on, une forme complète de Kundalini qui peut être éveillée. Mais c’est dans la forme humaine seulement qu’elle a évoluée en tant que connexion, en tant que force divine en nous, qui est le reflet de l’Adi Kundalini, si facilement éveillée dans cette ère de Kali Yuga. C’est le principe commun que nous avons tous, nous devons donc respecter toutes les personnes, tous les êtres humains, quelle que soit la nation dont ils sont issus, quel que soit le pays auquel ils appartiennent, quelle que soit la couleur qu’ils ont, parce qu’ils ont tous une Kundalini. Puis il y a des gens comme vous, qui sont des gens éveillés, qui sont des gens éclairés, qui ont obtenu leur Réalisation.

Alors, quand vous comprenez que c’est le plaisir de l’attention de l’Adi Ma, de la Mère Primordiale, que c’est juste le jeu et un plaisir, quand vous avez atteint votre pleine croissance dans la spiritualité, que devrait-il se passer pour vous? Que devrions-nous ressentir? Comment alors existons-nous? Voici les questions que vous avez posées de nombreuses fois.
Or, quand vous posez des questions cela montre en soi que vous n’êtes pas là, car une fois que vous y êtes, vous ne posez pas de questions. Deuxièmement, ce qui vous arrive, c’est que vous devenez tout simplement l’existence, tout simplement l’existence, et que cette existence commence à refléter le caractère du Divin.

Ce caractère divin ne s’exprime pas seulement de nos jours, mais s’est exprimé aussi bien avant. Dans chaque religion, nous avons eu des gens qui avaient très bien développé ce caractère divin. Par exemple, on peut même dire que les gens qui vivaient il y a 3.000, 4 000 ans en Colombie, J’ai découvert que, dans leurs statues, se trouvaient une Kundalini et une Kumbha aussi. Généralement, tout ce que nous avons découvert, c’est qu’ils avaient dessiné une Kundalini avec trois tours et demi.
Cette Kundalini, que nous possédons en nous-mêmes, est pour vous démontrée maintenant, vous savez qu’il y a ce pouvoir en nous. Aussi, vous avez appris à connaître ce qui arrive quand nous nous éloignons de la voie centrale de notre ascension. Ici aussi, la même Kundalini, qui est l’expression de la Mère Primordiale, vous dit, sur le bout de vos doigts, ce qui ne va pas chez vous, où vous avez un manque, ce qu’est votre problème.

Alors maintenant, quand nous sommes des personnes illuminées, nous sommes devenus des saints, et nous sommes au-dessus de tous les autres. Ce que nous devons faire, c’est de bien comprendre, non seulement mentalement, mais du fond du cœur, que maintenant vous avez ces vibrations Divines. Et ces vibrations divines peuvent vous dire où vous êtes, qui vous êtes, où est le problème. De plus, elles vous diront, où que vous alliez, comme cela: J’ai parlé à quelques personnes qui sont allées à Jérusalem et elles ont dit: « Mère, l’endroit tout entier vibrait tout simplement de vibrations spirituelles. »

Quelqu’un est allé voir Chindawarra et il a dit: « Je vais découvrir l’endroit de Mère – ce qu’il y a là, après tout, ce n’est pas difficile, je vais le découvrir par les vibrations. Alors il a dit:  « Dès que j’ai touché le quai, j’ai commencé à sauter, je me suis dit: ‘Maintenant que faire? Déjà, ici, il y a des vibrations, comment vais-je rejoindre l’endroit de Mère?' » Alors il s’est assis et a commencé à se demander: « Maintenant, comment vais-je savoir où ma Mère est née? » Il était assis et puis il a vu l’étoile, qui est Vénus, il a suivi l’étoile de Vénus et puis il est allé se renseigner et c’est ainsi qu’il a trouvé l’endroit.

Donc, le plan total ne se fait pas au hasard, en aucune façon. Regardez un arbre, chaque arbre a des feuilles et il est donné à chacune d’entre elles la chance de profiter des rayons du soleil. Dans la nature, regardez, c’est si harmonieux, si beau. Nous sommes ceux qui gâtent la nature, parce que nous ne comprenons pas que ce que nous possédons provient de la nature, et que nous devons la respecter.
Je vous ai déjà dit à plusieurs reprises comment les êtres humains ont été formés à partir de différents composants chimiques, qui viennent aussi, comme le carbone, de la Terre Mère. Tout cela nous amène à comprendre que nous avons une très grande responsabilité. La totalité de l’œuvre a pris des milliers et des milliers et des milliers d’années, et maintenant vous avez tous atteint un état où vous êtes devenus vous-même, où vous vous connaissez. Il s’agit d’un très grand, Je pense que vous devriez le dire, un très important saut dans le processus évolutif.

Le processus évolutif a commencé il y a très longtemps. Je pense donc qu’il est très important pour vous de vénérer l’Adi Shakti et l’Adi Kundalini. C’est absolument sans comprendre, vous ne pouvez pas du tout comprendre comment vous êtes devenu un saint. Lorsque vous saurez qu’en vous-même, vous avez tous ces centres et que ces centres doivent être éveillés par l’éveil de la Kundalini, et que la Kundalini s’exprime à travers vos doigts, à moins que vous ne vous identifiiez pleinement avec cette connaissance, il y aura toujours une possibilité que vous vous écartiez du chemin de votre perfection. J’ai vu que beaucoup de gens qui viennent à Sahaja Yoga, rencontrent quelques Sahaja Yogis qui sont à mi-chemin, et parce qu’ils sont mentaux, ils commencent à critiquer: « Comment se fait-il que c’est comme ça ? Pourquoi comme cela? Comment se fait-il qu’il soit Sahaja Yogi et qu’il se comporte comme ça? » Il y a tellement de façons pour les personnes d’être en rapport avec le pouvoir du Divin.

Je vous ai dit qu’au début, Dieu se sentait seul et c’est pourquoi il a créé cette Adi Shakti et par elle, l’univers entier fut créé. Mais, de même que vous cherchez (Dieu), il est aussi vrai que le Divin vous recherche. Et votre quête est absolument approuvée si vous comprenez la moindre chose au sujet du Divin: que c’est lui qui vous a donné l’intelligence, c’est lui qui vous a donné la sagesse, c’est lui qui vous a donné tout ce que vous avez – c’est ce que vous chantiez: (hier au concert) « Quoi que nous ayons, c’est vous qui le donnez. » Si tel est le cas, si tout ce que vous avez vous a été donné par votre Kundalini, par le pouvoir maternel de votre Kundalini, alors il est très important de comprendre le besoin de la garder heureuse et satisfaite.
Vous devez essayer de voir ce qui la rend heureuse. Comme Je l’ai dit, il y a une relation entre les âmes Réalisées et le Divin. Le Divin est heureux quand vous êtes heureux. Ou, pourrait-on dire, quand le Divin vous rend heureux et que vous êtes heureux, alors le Divin est heureux. C’est une telle relation, elle est si proche, si exclusive, nous pouvons dire qu’elle est comme le Soleil qui possède ses rayons, ou comme la Lune et son propre clair de lune. Elle est si proche, tellement intégrée, tellement innée et cela devrait vous donner un contrôle total sur vous-même et sur votre développement.

Ils décrivent de différentes façons le fait de devoir s’en remettre. Or, on se soumet, bien sûr, par peur, si quelqu’un vient avec une épée et dit à un autre: « Soumettez-vous », il se peut qu’il se soumette. Mais, dès que cette personne aura disparu, l’autre aura une autre épée et lui tranchera la gorge. Cette soumission n’a pas de sens. Cette soumission est une soumission qui est simplement forcée. Toutes ces soumissions ont créé des problèmes car elles produisent une réaction. Mais s’en remettre au Divin donne beaucoup de joie. Elle est comme le sel qui se dissout dans la mer, automatiquement, qui se dissout dans l’eau automatiquement. Cette nature soluble donne vraiment de la joie. Si vous pouvez tout simplement ressentir qu’en vous-même vous êtes uni au Divin, que vous vous dissolvez dans l’océan du Divin, alors, votre forme n’est rien d’autre que l’amour extrême, la compassion et à la suite, la joie extrême.

Beaucoup de gens me disent: « Mère, il est très difficile de pardonner à quelqu’un ». Mais Je pense que c’est vraiment horrible de ne pas pardonner. Il y a une grande joie dans le pardon, une très grande joie dans le pardon. Et dès que vous pardonnez, le Divin prend le relais et va s’occuper de vous. Personne ne peut vous déranger, mais vous devez vous soumettre à la volonté Divine, voilà ce qu’est le pardon. Simplement, ne vous embêtez pas à punir quelqu’un, ni à faire quelque chose contre quelqu’un, le Divin prend le relais et fait tout ce qui est nécessaire, et d’une manière si belle, que cela vaut la peine de voir comment il fonctionne.

Cette Puissance divine qu’est l’Adi Shakti est décrite dans toutes les religions. Disons, dans l’Islam, on l’appelle « Rhu ». Dans la Bible on appelle le « Pouvoir Omniprésent ». On l’appelle « Alakh – Celle qui n’est pas- qui ne peut être vue – Niranjana »- au-delà de tout attachement, [soit « Alakh Niranjana », « invisible » et « immaculée »], ce genre de choses. Tous ces mots sont utilisés pour nommer cette Puissance divine.

Les gens en ont entendu parler, les gens l’ont chantée, mais malheureusement, très peu l’ont ressentie. Et quand ils l’ont ressentie, ils n’ont pas su comment la transmettre aux autres, comment la faire sentir aux autres. Donc, ce dont ils ont parlé est devenu une sorte d’histoire, ou quelque chose d’irrationnel. Personne ne pouvait croire qu’ils avaient ressenti quelque chose comme cela, ni ne pouvait imaginer qu’il y ait une telle Puissance qui existe réellement. Maintenant, heureusement, c’est devenu un fait totalement universel pour chacun de vous, vous savez que cette Puissance existe, vous êtes sûrs d’elle, parce que vous pouvez la ressentir à l’intérieur de vous, et quand vous la ressentez, vous vous sentez très joyeux.
Vous pouvez savoir si quelqu’un vous dit la vérité ou non, parce que vous pouvez sentir par les vibrations, au moyen, devrais-Je dire, du pouvoir de l’Adi Shakti qui vous dit la vérité.

Si quelqu’un vous a fait du mal par exemple, il se peut que vous disiez: « Mère, si vous pardonnez à cette personne, alors ce n’est pas la vérité, parce qu’il m’a bien fait du tort, et si je lui pardonne, cela signifie que j’admets qu’il n’a pas fait de mal. » Ce genre d’argument est possible. Mais vous allez voir, vous serez surpris de voir que vous pardonnerez à cette personne, parce que la vérité est celle-ci : que vous pardonniez ou non, vous ne faites rien, voilà la vérité. Donc, si vous pardonnez à quelqu’un par compassion, la compassion devient la vérité. C’est la compassion qui vous dit ce qu’est la vérité. Donc, la vérité absolue que vous connaissez vient de la compassion de la Puissance divine.
Peut-être que parfois, les gens disent « nous avons pris les vibrations, Mère, et nous avons senti ceci, et pourtant cela s’est produit ». Cela ne fait aucune différence, ce qui est arrivé est arrivé, cela ne fait rien. Vous avez senti les vibrations, et vous avez interrogé les vibrations, et vous avez agi selon les vibrations, c’est tout.
Que cela se soit avéré être ainsi ou non, c’est différent, parce que cela devait être autrement. C’est une telle pièce de théâtre qui se joue, c’est le « chitvilasa », le plaisir de la ‘chitta’ (l’attention) du Divin.

Donc, c’est une pièce de théâtre qui se joue, si vous pouvez voir cela, alors vous ne vous laisserez pas perturber. C’est un jeu. La façon dont il fonctionne, comment il est organisé, ce n’est pas votre problème, vous devez simplement voir le jeu du Divin, comment il réussit. Nous avons vu maintenant, nous tous, ce que vous appelez des miracles: « Mère, il y a eu ce miracle-ci, ce miracle-là, et je sais que tous ces miracles viennent du Divin.
Malgré cela, notre foi dans le Divin n’est pas une foi tellement éclairée. Lorsque votre foi est éclairée, vous ne vous inquiétez pas de ce qui est très important dans la vie: si cela fonctionne, tout va bien, si cela ne fonctionne pas, tout va bien.
Il ne faut pas supposer qu’une fois que vous êtes une âme Réalisée, le monde entier va tomber à vos pieds, pas nécessairement. C’est un jeu, c’est un plaisir magnifique de l’attention de l’Adi Shakti.
Donc, si vous pouvez devenir témoins, si vous pouvez vraiment devenir le témoin de tout l’ensemble, alors, ce qui se passe, c’est que vous grandissez spirituellement, vous vous rapprocherez, dirais-Je, vous vous dissolvez dans la Puissance divine.

Cette dissolution doit se produire, c’est pourquoi la puja d’aujourd’hui est très importante pour vous, car si ce n’était pas l’Adi Shakti qui s’était incarnée, ce travail n’aurait pas pu être fait – cela n’aurait pas pu être fait. Parce qu’il fallait quelque chose qui engloberait toutes les angularités, tous les aspects de la vie humaine. Il fallait une incarnation qui puisse absolument voir l’être humain dans son ensemble, non seulement sa personne physique, mentale, émotionnelle, ou ses idéologies particulières, ou sa domination, non. Dans son ensemble, en tant qu’être humain. Comme Je vous l’ai dit, chaque être humain est identique à l’intérieur. Certains sont plus sensibles et recherchent véritablement, d’autres ne cherchent pas vraiment et certains ne cherchent pas du tout. Mais c’est aussi l’Adi Shakti qui vous donne cette quête.

Or, il est arrivé que, au cours du processus évolutif, un poisson est sorti de la Mère, de cette mer qui était comme une Mère pour la mer, un poisson en est sorti. Et puis, 10 ou 12 poissons environ en sont sortis. Puis, après un certain temps, des bancs entiers de poissons en sont sortis. Puis après un certain temps, ce sont des bancs de poissons qui sont sortis. Votre évolution a fonctionné de la même façon. Nous pensons que nous sommes un assez grand nombre pour ainsi dire. Je veux dire que J’ai dépassé le nombre, celui que Jacques ou Saint Jean a dit – nous l’avons déjà dépassé, peu importe. Vous voyez, il semble que cette époque soit très fertile, c’est un temps très fertile que ce Kali Yuga, où il y a tellement de personnes qui se mettent à rechercher la Divinité. Je veux dire que c’est le bon moment pour le faire.

Hier, quand j’ai vu votre pièce, j’ai vu tout cela moi-même. Et je me demandais ce qui allait arriver à ces gens. Comment vont-ils venir à Sahaja Yoga? Ils sont venus, ils se sont mis à la spiritualité. Voyez, toutes les diverses choses que vous saisissez en ces temps modernes, elles ne devraient pas trop vous déranger, car il doit en être ainsi. C’est une dramaturgie, c’est une pièce de théâtre et, dans cette dramaturgie vous devriez savoir que cela ira d’une si merveilleuse façon, qu’après un certain temps, vous ne verrez plus que le Divin qui dissout toutes nos choses inutiles, comme nos conditionnements et notre ego. Il y aura tellement de gens qui pratiqueront Sahaja Yoga. D’ici à l’an deux mille, nous aurons beaucoup de Sahaja Yogis dans le monde entier.
Une fois que nous aurons beaucoup de monde, beaucoup nous rejoindront. C’est la nature humaine aussi, voyez-vous, ils ne s’y mettront pas tant qu’il n’y aura pas beaucoup de monde, et une fois que nous aurons une multitude, ils y plongeront.

Alors, il y a toujours des gens qui s’inquiètent: « Mère, qu’en est-il des autres, nous sommes maintenant au paradis, nous profitons de la vie, et qu’en est-il des autres? » Tout s’arrangera, tout va marcher, mais votre attention devrait se porter sur: « Comment puis-je dissoudre les autres dans cet océan de joie, de compassion? »
Or, vous allez être surpris, c’est uniquement votre propre compassion qui va vous donner la force. Cette compassion intérieure, quand vous verrez que les gens se noient complètement, sont complètement détruits, votre compassion en elle-même vous rendra puissants. Et vous ferez tout ce qu’il faut, vous abandonnerez toutes les activités insensées et vous vous consacrerez réellement à émanciper les autres. Et étonnamment, en faisant cela, votre propre niveau de spiritualité augmentera. Ainsi, je dirais que lorsque vous dissolvez, disons, du sel dans de l’eau, le niveau de l’eau monte. De même, plus il y aura de gens qui viendront à Sahaja Yoga, plus la Puissance divine se manifestera – elle se manifeste déjà. Mais plus il y aura de gens, plus les manifestations seront nombreuses, car ce sera comme autant de canaux qui fonctionneront.

À ce stade, alors que nous savons tous qu’il existe une Puissance divine, vous avez tous obtenu votre Réalisation et vous êtes tous maintenant des gens saints, alors nous devrions nous occuper de ceux qui étaient comme vous. Par exemple, nous avons eu les soufis, puis les Nath Panthis, nous avons eu des Gnostiques – toutes sortes de gens de toutes les religions – Qu’ont-ils fait? Ils ont tout fait pour éveiller les autres au fait qu’il existe une Puissance divine. Ils ne pouvaient pas donner la Réalisation, en tant que telle, ils ne pouvaient pas en donner la preuve, mais ils ont réussi, ils en ont parlé, ils l’ont chantée – c’est ce qu’il nous faut comprendre, rien ne devrait décourager votre compassion à s’exprimer. Quand on sait que les gens se noient, qu’ils sont dans une situation désastreuse, c’est une sorte d’énorme, devrais-Je dire, assaut du mal contre les êtres humains. Et si vous avez cette compassion en vous, vous allez tout faire pour les sauver. Voilà le travail de ce Chittvilas, de cette réjouissance de votre attention.

Votre attention elle-même appréciera quand vous commencerez à amener plus de gens à la Puissance de la Divinité. Sans la Divinité, il n’y a pas de grâce pour les êtres humains. Cela, tout le monde l’admet, tout le monde le dit. Mais ils n’ont aucune idée, quant à ce qu’est la Divinité, ni comment l’atteindre. Tandis que vous avez tous ceci, vous avez le pouvoir d’éveiller la Kundalini, vous savez tout sur les chakras, vous connaissez tous les défauts des chakras, vous pouvez découvrir, par les vibrations, la vérité sur tout. Plus vous utiliserez ce pouvoir, mieux ce sera.
Donc, vous devez aller dans des zones où vous n’êtes pas allés jusqu’à présent. Car nous n’avons pas beaucoup de gens noirs, Je pense, d’Afrique. Donc, Je crois que Je vais aller l’année prochaine en Afrique pour y arriver. Aussi, nous avons tellement d’autres endroits où Je vois que nous devons nous en sortir. C’est que si cette compassion est en vous, alors elle vous poussera à faire un travail qui apportera le réconfort à des gens qui ne sont même pas des chercheurs.

Je suis déjà en train de former une ONG, vous voyez, qui créera vraiment de très belles institutions pour les gens qui n’ont rien, qui sont affamés, qui sont en difficulté, qui vivent de lourdes épreuves.
Vous seuls pouvez le faire, parce que, ayant pratiqué Sahaja Yoga, vous avez abandonné votre cupidité, vous avez abandonné votre convoitise, c’est fini, maintenant vous êtes très libres et indépendants. Avec cela, la compassion, ne peut pas prendre d’autre forme, parce que J’ai vu beaucoup de gens commencer ce genre de travail et se mettre à devenir des leaders ou à s’enrichir ou à piller les autres. Cela, vous ne le ferez pas. Vous êtes vraiment – comme le Christ l’a dit – le sel, le sel qui est complètement dissous dans la Divinité et ce sel va en dissoudre beaucoup d’autres.

Une fois que nous commençons à nous développer de cette façon – Je ne dis pas que nous devrions être comme des missionnaires ou autres personnes comme cela, convertissant les gens de force à Sahaja Yoga – non. Il faut d’abord s’occuper de ce qui leur manque. En fait, il y a très peu de gens dans ce monde qui sont honnêtes, qui n’ont pas de cupidité. J’ai connu des gens qui n’ont jamais eu aucune avidité, mais, dès qu’ils ont obtenu un quelconque pouvoir, ils ont commencé à montrer une terrible avidité: c’est surprenant, quand on connaît la personne, qui n’a jamais fait une telle chose, et que tout à coup on découvre qu’elle est devenue aussi avide, on ne peut pas le croire. Mais pas les Sahaja Yogis. Les Sahaja Yogis ne feront pas comme cela. Ils jouissent de leur compassion, pas d’autre chose, pas de la convoitise, pas de la cupidité et pas non plus des soi-disant déviances comme la drogue, et l’alcool et autres absurdités. Parce qu’ils savent ce qui les rend heureux, où se trouve leur bonheur.

Une fois que vous savez où se trouve le bonheur, vous allez essayer d’en avoir plus et plus encore, il est si facile maintenant pour vous de le faire. Je dirais que les hommes y arrivent bien, les femmes devraient réussir à le faire, car les femmes ont plus le sens de la compassion, plus le sens de la compassion et du pardon – les femmes normales. Je ne parle pas des femmes anormales, vous savez. Je parle des femmes normales. Cela devrait être le cas, parce ce sont des mères, elles ont des enfants, elles ont ressenti ce qu’est l’amour pour les enfants.

Une mère n’attend rien, elle veut juste que son enfant soit bien et heureux et elle apprécie son enfant, c’est tout. Si vous êtes une femme, en vous, cette compassion est intégrée. Voyez-vous, j’ai vu des petites filles, qui, elles aussi, voyant un petit bébé, courent vers lui, aimeraient prendre le petit bébé (dans leurs bras). Elles ont des poupées et s’en occupent, comme si elles étaient leurs propres enfants. Ainsi, pour les femmes, il devrait être beaucoup plus facile de faire preuve de compassion, de l’exprimer et de la manifester – cela devrait être le cas. Et comme vous êtes toutes mariées aussi, vos maris se sentent tellement renforcés par votre propre nature divine.
Qu’est-ce que vous sacrifiez? Certains disent: « Je sacrifie ceci pour Dieu, je sacrifie cela pour Dieu ». Qu’y a-t-il à sacrifier pour Dieu? De quoi Dieu a-t-il besoin? Il n’a besoin de rien, qu’est-ce qu’il faut sacrifier? Vous avez sacrifié votre cerveau – c’est tout ce que je peux dire, il n’y a aucune sagesse là-dedans.
Il n’y a rien à sacrifier.
Et si quelque chose doit être fait, cela doit être fait. J’ai vu aussi des dames qui viennent à moi me dire: « Mère, nous devons cuisiner, puis nous devons nous occuper de nos enfants, faire le ménage, et ceci et cela. » Qu’est-ce donc? Sinon que feriez-vous? Toute la journée que feriez-vous?
C’est comme les chauves-souris qui restent suspendues toute la journée – est-ce que vous allez vous suspendre? Vous devez faire quelque chose. Il n’y a rien d’extraordinaire à faire les choses, vous savez. Et puis « sacrifier », je ne sais pas ce que vous allez sacrifier. En fait, ce que vous sacrifiez, c’est votre joie, votre bonheur. Si vous atteignez cet état où vous vous réjouissez de votre propre Soi, alors vous ne serez jamais fatigués, vous n’éprouverez jamais de rancune, vous direz toujours: « Mère, tout nous plaît ».

Il est un point très important que nous devons réaliser, que si quelqu’un, une femme ou un homme- ils possèdent la même chose que nous appelons la Kundalini – mais une femme, comme vous le savez, est principalement sur le côté gauche. Elle a plus de pouvoir de compassion. De même, l’homme a plus un pouvoir de l’action. Ainsi, la compassion doit devenir active. Dans cette combinaison, tout se déroulera d’une très belle façon. Mais si cet équilibre n’existe pas, ça va être difficile.
J’ai vu que la plupart des mariages que nous avons eus ont été couronnés de succès. Mais certains d’entre eux ne l’ont pas été, car je pense que certaines des femmes ont été des hommes et certains hommes, des femmes. Et je suis vraiment parfois très malheureuse. J’ai de la peine de voir qu’ils créent des problèmes inutilement. Ce sont tous deux des Sahaja Yogis – ah, s’ils n’étaient pas des Sahaja Yogis, je pourrais comprendre. Si un Sahaja Yogi est marié à un non Sahaja Yogi, je peux le comprendre – mais tous deux sont des Sahaja Yogis.

Maintenant, ici, il vous faut comprendre la relation entre Dieu Tout-puissant et l’Adi Shakti. C’est une parfaite unisson, une compréhension totale. Dieu Tout-puissant est le spectateur. Il observe le travail de l’Adi Shakti. Elle est la compassion, bien sûr. Elle ne dit pas qu’il faudrait détruire ou tuer quelque chose, d’accord, elle est la compassion. Mais c’est Dieu qui prend en charge la situation si quelqu’un essaie de faire quelque chose contre l’Adi Shakti, c’est lui qui s’en occupe et modifie toute la scène, d’une manière telle que vous ne comprenez pas comment cela s’est passé, comment cela a fonctionné.
Ce que vous devez faire, c’est apprécier le jeu. De même, les Sahaja Yogis devraient être à l’unisson, avoir de la compréhension, du plaisir entre eux.
Si un Sahaja Yogi ne peut pas se réjouir de la vie, qui va le faire?
Je ne peux pas comprendre que celui dont la Kundalini est éveillée, qui a ressenti le pouvoir omniprésent de l’amour, qui sait ce qu’est la vérité, qui se trouve en complète unité avec le Divin, comment une telle personne pourrait avoir en fait un quelconque problème? Il faut prendre conscience que vous avez pris place au royaume de Dieu Tout-puissant. Vous avez pénétré son royaume et vous êtes dans l’attention, la compassion de l’Adi Shakti. Mais les choses sont ainsi que si vous faites qu’un mendiant, qui a mendié toute sa vie, s’assoie sur un trône, il continuera de mendier sur son trône. C’est parfois la situation avec certains Sahaja Yogis.
Je reçois parfois des lettres bizarres. Puis je commence à me demander si cet homme est toujours dans les limbes, n’est pas encore un Sahaja Yogi ni un être humain, suspendu quelque part, entre les deux [Shri Mataji rit]. Donc au moins, cet état devrait être surmonté par vous tous, car il donne une très mauvaise impression sur les autres aussi et sur votre propre vie. Pour votre propre vie, il est très important que vous grandissiez pleinement dans la compréhension des pouvoirs que vous avez et de l’amour de votre Mère.

Quand vous dites que vous devez vous en remettre à Mère, qu’est-ce que cela veut dire? Qu’avez-vous à remettre? Pensez-y – ce que vous abandonnez est ce qui vous pervertit, tout ce qui vous distrait, tout ce qui vous induit en erreur, quel que soit votre ego et vos conditionnements. C’est tout ce que vous remettez, juste pour vous purifier, pour vous réjouir et connaître Dieu Tout-puissant. Si vous ne vous connaissez pas votre Soi, comment connaîtrez-vous Dieu aussi? C’est impossible.

Donc pour connaître votre Soi, vous devez évoluer. Je sais qu’il y a de très grands Sahaja Yogis, des Sahaja Yoginis aussi, il en existe beaucoup. Mais pourtant, je dirais qu’il y a tellement d’autres domaines où tous ces Sahaja Yogis très évolués doivent intégrer et y travailler. Vous pouvez le faire.
Voyez-vous, j’ai été surprise que, dans cet endroit, quand je suis arrivée pour la première fois à Rome, nous avions fait de la publicité et il n’y avait pas même une personne dans la salle. Alors, j’ai dit: « Baba, que va-t-il se passer dans ce pays? » Maintenant, nous avons tant de Sahaja Yogis. Incroyable! Mais, de même que cela se développe latéralement, cela devrait aussi se développer en hauteur, comme cela se développe en quantité, cela devrait aussi se développer en qualité. Et à mesure que vous grandirez en qualité, de plus en plus de gens viendront. Car je sais que tout le temps, vous êtes tellement collectifs que, tout le temps, vous ressentez: « Mère, vous voyez, mon oncle n’est toujours pas un Sahaja Yogi. Voyez Mère, mon frère n’est pas encore un Sahaja Yogi. »
Je connais ce sentiment que vous avez: « Mon père, il n’est toujours pas un Sahaja Yogi. » Alors, oubliez-les. Mais ceux qui cherchent, approchez-les. Ce sont vos vraies relations. Puis après, quand tous ces gens se joindront à vous, votre père, votre mère, vos frères, vos sœurs, vos enfants, tous viendront. Ils sont comme cela, ils vont attendre, attendre, attendre. Ils ne sont pas des chercheurs. Mais ceux qui sont des chercheurs, vous devriez les rechercher, vous devriez savoir où ils sont.

Mon attention est bien sûr avec vous. Et chaque fois que vous penserez à moi, je serai à votre entière disposition. Quoi que vous vouliez, je serai là pour vous aider, de quelque manière que ce soit.
Tout ce que vous trouvez très difficile ne l’est pas, c’est parce que vous le prenez sur vous. Mais si vous le laissez à cette Puissance omniprésente de l’amour Divin, à cette Puissance de l’Adi Shakti, la Paramchaitanya, rien n’est difficile, rien n’est si mauvais que vous ne puissiez le gérer. Je ne sais pas; si je dois parler de cette Adi Shakti, cela prendra au moins 10 heures, minimum. Donc, je pense que je ferais mieux d’arrêter maintenant et nous devrions garder quelque chose pour la prochaine puja de l’Adi Shakti.

Quelqu’un m’a demandé: « Est-il nécessaire d’avoir cette puja? »
Je pense que s’il y a une puja que vous devriez faire, c’est bien celle-ci, c’est l’Adi Shakti. Il est très important que cette puja soit exécutée, car c’est ainsi que vous grandissez. Ce reflet s’améliore et vous grandissez de plus en plus en vous-même, par le pouvoir de l’Adi Shakti ou par le pouvoir de la Kundalini. Comme vous le savez, l’Adi Shakti a sa propre Kundalini, qui est l’Adi Kundalini, et le reflet de cela, en vous, c’est la Kundalini. Donc, vous devez la vénérer. Et c’est la meilleure façon de plaire à votre propre Kundalini, votre propre Mère, qui vous a donné cette naissance. 

Que Dieu vous bénisse.