Shri Ganesha Puja, Cabella 1997

(Italy)

1997-09-07 Ganesha Puja Talk, Cabella, Italy, DP, 54' Download subtitles: EN,FR,ITView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

Shri Ganesha Puja. Cabella Ligure (Italy), 7 September 1997.

English transcript verified Amruta
Traduction française Corr1-version 27/8/2014.

Aujourd’hui, nous allons vénérer Shri Ganesha.
Il a été dit à Son sujet qu’Il est la première Déité qui a été créée sur cette terre par l’Adi Shakti. De même vous connaissez l’histoire de Sa création, et également la manière dont il obtint une tête d’éléphant. Aujourd’hui, Je vais vous dire quelque chose de plus subtil à Son sujet, au sujet de la Kundalini et de la Mère Terre. Il a été fabriqué à partir de la Mère Terre avec les vibrations de Sa Mère. Toutefois nous n’avons jamais réellement compris la signification de la Mère Terre. Regardez la Mère Terre, c’est Elle qui produit toutes ces sortes de jolies fleurs au parfum différent, aux natures, couleurs et harmonies différentes.
Les arbres sont différents. Ces arbres lorsqu’ils grandissent le font de telle manière que chaque feuille de cet arbre ait sa place au soleil. Regardez ce sens collectif qui nous est montré par cette Mère Terre. Nous n’avons jamais réalisé combien la Mère Terre qui nous donne tout ce que nous désirons, et le soleil aide la Mère Terre, coopère et combine tout avec Elle. Pour aller plus avant, vous avez vu une photo où la Kundalini est en train de sortir de la Mère Terre et l’on peut en voir la moitié. Mais que fait cette Kundalini pour nous ? Ou que fait cette Mère Terre pour nous ? La Kundalini quitte la Mère Terre en tant que reflet et que fait-elle à l’intérieur de nous pour nous consolider en ce sens? C’est le pouvoir primordial qui vient de la Mère Terre. La Mère Terre elle-même agit comme une Mère: Elle veille sur vous, Elle vous donne tout ce que vous désirez et un autre miracle consiste dans le fait que l’arbre le plus haut est le cocotier et que la noix de coco ne tombera jamais sur aucune créature ou aucun être humain. Cela signifie que toute pensée, toute compréhension, toute conscience, toute perception vient de la Mère Terre. Mais nous ne comprenons jamais. Nous considérons tout cela comme dû.
Maintenant que fait-Elle pour nous, êtres humains? Elle est le pouvoir primordial. Ce qu’Elle fait est qu’Elle établit en nous, ce que nous appellerons des limites primordiales ou tabous primordiaux ou des dharmas primordiaux. Par exemple, vous voyez cet acier, il a son propre dharma : il ne peut se comporter comme du bois, le bois a son propre dharma, il ne peut pas se comporter comme l’argent. Ils ont tous leurs dharmas et ils sont tenus dans ce dharma. Tout ce qui est dans la Nature a son propre dharma. Regardez le tigre, le lion, la mangouste ou le serpent, ils ont tous leur dharma, leur style, tout ce qui leur est propre. Il est très surprenant comme ils sont liés par cela.
Une fois à Pratishtan, J’allais dans Ma chambre par l’autre côté, lorsque Je vis un très grand serpent sortir d’un trou. Bien sûr, J’étais assez éloignée de lui, mais il a senti Mes vibrations et commença à s’enfuir. Il tomba dans la piscine dont il ne put ressortir. Alors, quelqu’un descendit, le tua et ramena son corps. J’étais surprise. Il était si grand, presque deux mètres de long. Mais il s’était entrelacé de façon surprenante en un très joli motif quand il était là. Bien. Puis, il se passa qu’ils dirent: “Mère, si nous le laissons là, il peut retomber dans l’eau et revenir à la vie. Que devrions-nous faire?” J’ai dit: “Laissez-le, que faites-vous d’habitude?” Ils dirent: “Nous le brûlons.” Donc, ils le brûlèrent. Mais la femelle de ce serpent sortit après dix jours. Ils disaient: « Il doit y avoir une femelle » et elle le recherchait, quand soudain quelqu’un la vit. Ils la tuèrent elle aussi. Ils la tuèrent et elle fit aussi le même genre de motif. J’étais étonnée, c’était un très joli motif fait avec son corps lové, comme ceci, comme ceci et comme ça. Exactement le même.
Aussi J’étais très surprise que cette dame sache ainsi imiter son mari. Et pourtant elle l’a fait, et quand ils la brûlèrent, elle était morte bien sûr, tous deux avaient été tués, mais ce que Je ressentis, c’est que ces animaux, les rampants, tous ceux qui rampent sur le sol, d’autres espèces également, chaque type d’animal, J’ai étudié toute la biologie, J’étais donc étonnée que chaque type d’animal ait exactement le même type de comportement. Par exemple, mettez un chien dans l’eau, il va nager. Le chat ne peut pas. Vous voyez, c’est quelque chose qui est inné, le dharma ce que J’appelle les tabous primordiaux. De la même manière, nous avons des tabous primordiaux établis en nous qui sont le dharma. Un être humain doit être comme cela. S’il tente d’être autre chose, sa vie ira pas de travers. C’est comme si vous teniez un verre: vous le laissez tomber par terre, il va se casser, c’est le dharma. De la même façon, quand les êtres humains commencent à dévier de leur ligne de dharma, ils ont des ennuis. Mais seuls les êtres humains peuvent faire cela. Eux seuls peuvent transgresser ces tabous, ces interdits primordiaux et devenir horribles.
Vous voyez une personne, pour laquelle Je me demande parfois ce qui ne va pas. Il a une belle maison, une très gentille épouse, tout, puis il a une maîtresse. Quel besoin a- t-il de faire cela? Il est primordial pour l’homme de n’avoir qu’une femme et un mari pour la femme. C’est un tabou! Dès que vous deviez de cela, quelque chose dérape. Maintenant qui punit ou qui corrige ou qui détruit? C’est ce pouvoir Primordial que nous appelons Paramchaitanya. Si vous pouvez comprendre que c’est une structure. Disons, voici la structure de ce hangar. Maintenant si vous désirez le démolir, vous pouvez le faire, parce que vous êtes des êtres humains, mais alors il sera détruit. C’est aussi simple que cela. Nous devons comprendre que nous, êtres humains, ne pouvons faire des choses à l’encontre de notre dharma.
Maintenant pourquoi le dharma? Le dharma doit exister pour notre évolution. Cependant l’homme dans son intelligence et son progressisme se dit à chaque fois qu’il agit: “Qu’y a-t-il de mal à ça?” C’est très habituel, spécialement en Occident alors que les aborigènes, Je dois dire ou les peuples qui sont, -Je ne sais pas si Je dois les appeler des aborigènes indiens ou pas-, mais ces peuples qui sont devenus conscients d’une façon, de leurs tabous primordiaux. Comme tous les animaux savent ce qui est mauvais pour eux et cette connaissance, les aborigènes l’avaient. Aujourd’hui nous sommes ici avec des Australiens et en Australie les aborigènes sont si nombreux; J’étais surprise: la plupart de leurs mots sont du sanskrit. Donc il se peut qu’ils les aient eus de l’Inde ou peut-être sont-ils venus de l’Inde. Tant de leurs mots proviennent du sanskrit. Aussi ai-Je commencé à penser à eux. Normalement les aborigènes, disons qu’en Inde nous avons des aborigènes. Nous les appelons “Gorn, Korku, Peel”.
Nous avions chez nous une dame qui était servante, Gaynabai était son nom. C’était une excellente cuisinière, mais elle avait ses maryadas. Chaque fois que Mon père arrivait, immédiatement elle se couvrait la tête et partait dans l’autre pièce par respect pour lui. Personne ne lui avait dit de faire cela. Leur système de mariage était étonnamment bon et leurs relations avec les enfants était aussi très bonnes. D’une façon ou d’une autre, J’en ai rencontré beaucoup dans Mon enfance parce que J’avais pris l’habitude d’aller dans la jungle, où Je les rencontrais souvent et J’étais surprise, ils ne buvaient pas. Ce dont Je vous parle remonte environ à 60 ans, peut-être plus. Ils ne buvaient pas. Très Lajjashi, ce qui signifie pudeur ou honte de tout, Une sorte de prestige important pour eux. Ils n’auraient jamais rien volé et J’étais vraiment très impressionnée de voir combien ces gens étaient si dharmiques, si bons et heureux. Ils vivaient dans des huttes, mais ne s’en souciaient pas, mais c’étaient des gens très propres et très soignés. Cela a maintenant changé.
Les mêmes peuples ont tellement changé. Je veux dire qu’ils étaient un peuple sacré, Je vous le dis, un peuple saint. Ils vénéraient la Mère, ils vénéraient la Mère Terre, rien d’autre et J’ai demandé à cette dame: “Pourquoi vénérez-vous la Mère Terre?” Elle répondit: “Elle nous donne tout, Elle est juste une Mère. Nous vivons dans la jungle, Elle veille sur nous, Elle est la personne la plus consciente. Elle sait que nous sommes là et qu’Elle doit veiller sur nous.” Même pour enlever quelques feuilles dans les arbres, ils pensaient à cela. Puis vinrent les missionnaires. Ils les convertirent, ils leur donnèrent des jupes et des chemisiers, Je ne sais pas ce qu’ils firent mais Gaynabai n’en voulut pas. Elle dit: “Qu’est-ce que c’est? Pourquoi devrais-je porter une telle robe dans laquelle tout mon corps est exposé? Non, je porterai un sari. Je ne pourrai jamais abandonner cela. Pourquoi devrais-je porter ce genre de robe inutile?” Mais après leur rencontre avec ces gens prétendument civilisés, bon nombre d’entre eux commencèrent à vivre ainsi. Ils disaient: “Vous n’avez pas de liberté, vous êtes juste liés par quelque chose, par quelqu’un.” Mais en fait ils étaient liés par le sacré, par la compréhension divine. Puis ils commencèrent à changer. Elle était bien, son mari était bien, mais son fils commença à boire. Ce fut le commencement de la fin. Puis vint le jeu et toutes sortes d’autres choses et son petit-fils se mit à fréquenter les prostituées. Et l’idée était seulement celle-ci: “Nous sommes libres, qu’y a-t-il de mal à ça?”
En fait, ces tabous primordiaux sont établis en vous, ils sont là. Ils sont peut-être à l’état de potentiel, peut-être les avez-vous muselés, peut-être les avez-vous débranchés, mais ils sont là; ils sont là tout le temps. Et c’est ce que nous disons: vous abandonnez les maryadas, nous disons d’une autre manière: vous insultez Shri Ganesh. Ainsi quand Mère créa cet univers, la première déité fut Shri Ganesh. L’auspiciosité était créée. Toutefois nous ne comprenons pas ce qu’est l’auspiciosité. L’auspiciosité est une compréhension totale des restrictions primordiales et également du protocole.
Par exemple en Inde nous avions tous l’habitude, bien qu’étant issue d’une famille chrétienne, avant même de toucher la Mère Terre en sortant du lit: “S’il Te plaît, Mère Terre, pardonne-nous de Te toucher avec nos pieds.” Ainsi, le respect pour la Mère Terre et la nature est inné en nous, partie intégrante, nous sommes partie intégrante de ce tout, que nous pouvons appeler l’univers entier. Mais lorsque vous versez dans cette idée insensée de liberté, alors vous quittez votre Mère Terre. Votre gravité elle-même diminue. C’est la Mère Terre qui doit nous enseigner, pendant que nous la pillons de tout. Maintenant il y a l’écologie, l’écologie, les gens s’y essaient. Tout ce qui est à l’extérieur est aussi à l’intérieur. Si vous voulez exploiter votre Mère intérieurement, ou si vous voulez déranger votre Mère intérieurement, vous pouvez également déranger cette Mère Terre.
Maintenant, ce qui a remplacé notre compréhension est très simple, c’est que nous prêtons plus d’attention à l’argent. Si vous coupez un arbre, disons pour l’argent, cela va blesser la Mère mais si vous coupez un arbre pour l’embellir, alors Elle en est heureuse. Son discernement est si grand. Regardez la façon dont Elle produit les fleurs. Différentes sortes de fleurs dans différents pays, toutes sortes de fleurs. Comme Moi, J’ai vu dans Mon pays les fleurs sont extrêmement parfumées, très odorantes, Elle a une telle compréhension. Une fois, Je suis allée en Australie et il y avait cette fleur que nous appelons hibiscus, c’est une fleur rouge. Elle devient rose, puis rouge. Imaginez, elle devient rose en premier lieu, puis graduellement elle devient rouge. Même, le tournesol tourne son visage vers le soleil.
Maintenant comment pouvons-nous dire qu’il n’y a aucune connexion entre un tournesol et le soleil? Automatiquement, il se met à tourner. Donc ces fleurs d’hibiscus sont les fleurs que nous employons pour vénérer Shri Ganesh. Et le programme était de vénérer Shri Ganesh. En chemin, Je vis tant d’arbustes d’hibiscus, juste en fleurs. Je dis : « Tant de fleurs en ce moment ». Je dis: “Je pense que vous feriez mieux de prendre ces fleurs pour le puja.” Et quand Je suis arrivée dans le hall, tous les Sahaja Yogis avaient ramené d’eux-mêmes des hibiscus. Je ne leur avais rien dit, juste par eux-mêmes. Ils ne savaient pas que cela était employé pour Shri Ganesh. Mais la Terre Mère Elle-même les a créés à ce moment. C’est le temps consacré à Shri Ganesh quand vous obtenez des hibiscus. Il est remarquable de constater combien la nature est établie en nous, combien ce quelque chose à l’intérieur de nous nous guide à l’extérieur et reçoit les bénédictions. Nous ne sommes pas quelque chose de séparé. Cette Mère Terre est notre maison. Nous avons une maison en Elle et Elle a une maison à l’intérieur de nous.
J’ai dit aujourd’hui que Shri Ganesha avait un corps d’argile, tout à fait ordinaire. Aussi vous pouvez imaginer, vous pouvez réellement penser à la manière dont cet univers entier nous a créés. Tout en lui est à l’intérieur de nous et lorsque nous essayons de blesser quelque chose, alors c’est nous-mêmes que nous blessons. L’intelligence de la Mère Terre, Je l’ai vue depuis mon enfance. C’est tellement beau de connaître la nature et la Mère Terre. C’est pourquoi tous les saints, spécialement en Inde, avaient l’habitude d’aller vivre dans la forêt. C’est seulement dans la forêt que vous pouvez vous rendre compte que la nature a absolument obéi, obéi naturellement à ce lien primordial. Pour nous, c’est difficile, nous sommes plutôt des gens « libres ». Des choses simples, des choses si simples comme le fait qu’une femme devrait toujours couvrir correctement son corps, parce qu’elle respecte son corps, elle respecte sa chasteté.
Mais si vous dites cela aux gens, ils n’écoutent pas. Vous voyez les arbres à feuillage persistant, ils sont toujours habillés. Aucune feuille ne tombe, Je les considère comme des femmes. Et les autres arbres, à feuilles caduques, ils perdent leurs feuilles, alors je les appelle des hommes. Parce que ce sont des hommes. Mais ici, vous voyez, c’est tout le contraire. Lorsque J’allais à une soirée, d’une façon ou d’une autre, ils pensaient que J’étais une personne très sereine. Vous rencontrez quelqu’un, immédiatement l’homme va se boutonner jusqu’au cou. Ce sont les femmes qui se découvrent. Vous voyez, toute cette partie du cerveau est passée de ce côté, et cette partie-ci de l’autre côté. C’est tellement stupide. Même Mme Thatcher a dit qu’il était dans notre culture que les femmes exposent leur corps. Pour quoi? Ce sont des prostituées ou quoi? Aussi cette idée fixe d’exposer son corps est devenue maintenant si forte que même en Inde, pas dans la rue ou les foyers, mais au cinéma, dans les films, vous voyez ces femmes. En fait, cela n’arrive pas en Inde, ce que vous voyez dans les films, cela n’arrive jamais! Si elles commencent à porter de telles robes, les gens leur jetteront des pierres.
Toutes sortes de choses, Je ne devrais pas dire ????, mais très grotesque. arrivent que Je ne peux pas comprendre, comme un homme qui a une relation avec un homme, une femme avec une femme, et avec des enfants et tout ça. On ne connaissait pas tout cela en Inde! Je ne savais pas. Pourquoi, pourquoi est-ce que ça se passe ici? Je ne pense pas que cela se faisait il y a 50 ans aussi dans ces pays . Pourquoi avons-nous abandonné notre sens de la gêne? Ce tas de non-sens qui est venu en nous, cela doit être, Je pense, des bhoots en eux, des badhas en eux ou quelque chose d’horrible. Mais c’est absolument contre nature. Absurde! Puis un homme marié portant son regard sur des femmes célibataires et des célibataires ayant un tas de relations. Les gens font toutes sortes de choses. Et vous ne le croirez pas, mais cela n’arrive pas en Inde. Vraiment, Je vous le dis, de ces jours, cela s’est un peu répandu, mais Je dirais, pas dans les bonnes famille Quelqu’un M’a dit qu’il y avait le SIDA en Inde. Oui, parce qu’ils prennent leur bain dans la rivière. S’ils arrêtent de prendre le bain dans la rivière, cela s’arrêtera. J’ai étudiante en médecine, J’ai étudié et Je viens d’une famille très ouverte, Je n’ai jamais su ces choses, que des hommes peuvent faire de telles choses, c’est stupide! Même dans un asile de fous, en Inde, vous n’entendrez jamais parler de telles choses. C’est absurde !
Regardez les enfants. L’autre jour Guido M’a donné le cadeau d’une petite fille qui se sentait timide, une petite fille, vous savez, qui tenait sa robe comme ceci, toute timide. La timidité est l’ornement de la femme. Les enfants sont tous timides. Je me souviens de Ma petite fille qui une fois regardait un magazine, elle était très petite, 2 ans peut-être. Donc elle a vu une femme en bikini ou quelque chose comme cela. Elle la frappait: “Qu’est-ce que tu fais? » Elle regardait le magazine, « Ma grand-mère va venir te donner deux claques, tais-toi et s’il te plaît, remets ta robe. » Les enfants n’aiment pas cela. L’avez-vous remarqué? Je ne sais pas s’ils sont plus avancés, mais normalement ils n’aiment pas cette attitude éhontée. Mais cette indignité est allée jusqu’à un tel extrême que, pour beaucoup, être nu est un très grand progrès. Ce n’est rien. Quelqu’un M’a dit qu’il désirait sauver les aborigènes, mais qu’ils étaient tellement tellement impressionnés par les Blancs qu’ils acceptaient tout d’eux.
Ils avaient même des relations avec leur propre sœur, fille, mère. La compétition. C’est très gênant de parler de ce genre de sujet, mais Je ne comprends pas comment un être humain arrive à un tel niveau. Et à cette époque, nous avons Sahaja Yoga et vous êtes devenus conscients, conscients de vos tabous naturels. C’est là, Je vous l’ai dit, c’est potentiellement là, c’est illuminé et soudain vous l’avez accepté. Je n’en attendais pas autant, Je dois vous le dire, mais vous l’avez accepté et pas seulement cela, vous en êtes heureux et vous le pratiquez. Regardez les vies de tous les grands saints. Ce n’est pas quelque chose comme Diana, ils se mettent à la considérer comme une sainte: elle n’avait pas de maryadas! Elle a Ma sympathie, car son mari la torturait ou presque, mais les maryadas sont très importants. Comment peut-elle être une sainte? En fait, si vous devenez juste un être humain qui a ses tabous, qui comprend, qui est conscient, alors ils diront: “Oh, quel homme c’était!” A vrai dire, c’est ce qu’il était, il était né comme ça, donc un tel homme est admiré, spécialement en Occident. Mais également à l’inverse, maintenant c’est la majorité qui fait la loi.
Si la majorité est stupide, alors toute la stupidité est considéré comme grandiose. Ils n’ont pas de cerveau, ni d’intelligence pour comprendre. Comment ces choses peuvent-elles aider? L’alcool par exemple. Je veux dire que l’alcool n’a jamais fait de bien à personne, mais l’alcool… Sans alcool, vous ne valez rien, ils ne vous ne parleront pas, ils vous diront qu’à moins de prendre de l’alcool, vous ne pourrez rien dire. Et c’est tellement rampant, tellement ancré dans la société qu’à toutes les soirées où Je Me rendais, à part Mon mari et Moi, tout le monde buvait et buvait plus que de normal, parce que c’était gratuit.
Tout cela est poison. Tout cela est poison! Nous endommageant complètement les uns les autres. Maintenant la cigarette est tabou maintenant. Imaginez, pourquoi fumer? Je ne comprends pas, ils fument comme une cheminée. Mais ils n’ont pas le courage d’arrêter. Partout, interdit de fumer, interdit, interdit. Quand commenceront-ils à dire “pas d’alcool?” Tout le monde voit que c’est très dangereux. C’est contre la conscience humaine, tout le monde le voit. Vous voyez les gens tomber, vous les voyez s’insulter, se battre. Je vous le dis, si vous arrêtez cet alcool, toute cette indignité partira, parce que lorsque vous prenez de l’alcool, votre conscience est diminuée. Un alcoolique M’a dit: “Quand je prends de l’alcool, je ne vois pas ma sœur comme sœur, mais je la vois comme ma bien-aimée.” “Ah, c’est comme cela?” “Oui.” Car pour le statut social et tout cela, vous devez boire.
En fait, nous ne comprenons même pas comment nos interdits primordiaux sont battus en brèche par cette société. Une chose simple est que pour mieux comprendre votre propre Soi, parfois il vaut mieux les gens stupides. Vous seriez étonnés de voir ce qu’ils peuvent faire. Parce que, vous voyez, J’ai été très surprise qu’est-ce qu’ils sont en train de faire ? Et alors pour dissimuler cela, pour cacher cela, ils inventent l’étiquette, vous savez, l’élite, ils parlent d’une façon très spéciale, se déplacent d’une façon, comment dire? très “personnalité distinguée” et ils dédaignent celui qui ne se comporte pas ainsi. Car ils pensent qu’il manque de prestige. Aussi une autre idée est que nous devons faire partie de l’élite.
Comment est Shri Ganesha? Regardez Le simplement: Il n’est en aucune façon dans l’élite. Il mange comme un glouton et vous regarde comme s’Il allait vous frapper avec Sa massue. Pour Ganesha, il n’y a aucun pardon. Quand Il est devenu le Christ, là Il a acquis le pardon. Je ne sais pas comment cela s’est passé, mais en tant que Ganesha, il n’y a pas du tout de pardon. N’essayez pas de demander pardon à Shri Ganesha. Il ne pardonnera jamais!!! Même Sa Mère Lui dit: “Maintenant, Tu ferais mieux de pardonner.” “Non, ça Je ne le ferai pas.” Il ne pardonne jamais. Alors seulement on en vient au point où Sa Mère doit dire: “Je te pardonne!” Alors Il peut pardonner, car une chose sûre chez Shri Ganesha est qu’Il est extrêmement obéissant envers Sa Mère. Absolument. Ainsi, si la Mère a pardonné, c’est fini. Mais autrement, jamais, jamais Il ne pardonnera et c’est pourquoi on voit tant de ces horribles maladies.
Par milliers. Egalement, si vous ne Le respectez pas, l’impuissance peut arriver, le SIDA et toutes ces maladies cachées que les gens ont. J’ai connu des moments très difficiles avec ces gens qui souffrent de ces maladies cachées, parce que Shri Ganesha accepte bien Mon pardon, mais dès qu’Il a une autre occasion, Il se manifeste à nouveau. Vous voyez, ce sont des déités qui ont Leur propre dharma. Elles aussi ont Leur propre dharma.
Ganesha vous donne de nombreuses choses. Il vous donne principalement la sagesse, le discernement, la compréhension. Vous n’avez pas d’obéissance pour Lui, Ses qualités, alors Il est très quelqu’un de très difficile. Donc, dire à quelqu’un: “Ne fais pas cela!” est très difficile, la nature reprend ses droits. Si vous voulez devenir malade, ce n’est pas difficile. Mais guérir votre Mooladhara est très, très difficile. Vous êtes guéri, sans aucun doute, en finale, mais les maladies les plus difficiles sont celles du Mooladhara. Shri Ganesh est un enfant. D’accord. C’est l’enfant éternel. Il est l’innocence. En dépit de tout cela, Il ne peut pas vous pardonner si vous perturbez votre innocence. La Mère est juste le contraire. Elle veut sauver coûte que coûte, Elle veut sauver les gens, mais pas Ganesha. Ganesha dit: “D’accord, tu ferais mieux d’aller en enfer!” Et l’enfer se trouve dans notre propre vie, ici vous voyez, ces gens qui boivent, qui fument, qui se prostituent et tout cela. Tout cela, c’est l’enfer. Qu’y a-t-il d’autre en enfer? Et Il ne vous sauvera jamais de l’enfer.
C’est seulement dans votre Aarti de Shri Ganesha, en Marathi, qu’ils disent: “Au moment où j’obtiens ma Réalisation, Tu dois me sauver.” C’est la seule chose qu’ils demandent: “Au moment de ma résurrection, Tu dois me sauver.” Il n’est pas dit: “Au temps de ma résurrection, Tu dois me protéger.” Non! Tu me sauves. Parce qu’Il est celui qui est assis sur chaque chakra comme le vice-président de l’université. Même si vous avez Vishnu de votre côté, Mahadeva de votre côté, si Shri Ganesha est assis là et dit: “Non, pas d’accord pour son ascension spirituelle,” ça ne fonctionne pas, c’est très difficile.
C’est pourquoi Je vous dis ça maintenant que vos enfants présents. En ces temps modernes, des choses horribles arrivent aux enfants. Je veux dire que l’ensemble de cette négativité est contre l’innocence. Chaque fois qu’ils se tournent vers des enfants, ils les utilisent à des fins négatives, ils leur enseignent de mauvaises choses. Même dans les écoles, tout est si horrible. Alors nous devons être très prudents. Nous devons être très, très prudents en ce qui concerne nos enfants. Nous devons les guider correctement, veiller sur eux et faire en sorte que leurs interdits primordiaux, ces restrictions, ces tabous soient préservés. Donc, si un enfant fait quelque chose de bien, appréciez-le. Je ne m’inquiète pas si un enfant est un petit peu, comme on dit, un peu espiègle, oui, ils doivent l’être. Ça va, mais s’il en vient à faire des choses qui sont anti-Ganesha, soyez prudents. Toutes sortes de maladies peuvent se développer et si ces tabous sont détruits durant l’enfance, il est très difficile de les rétablir.
Cependant, J’ai toujours dit que l’innocence n’est jamais perdue, il y a seulement quelques nuages qui tentent de la recouvrir et nous devenons assez ignorants sur le fait que nous avons commis quelque chose d’incorrect. C’est votre devoir. Votre société est horrible! A la prochaine génération, Je ne sais pas où cela va aboutir. Lorsque Je pense à cela, J’ai vraiment peur. La solution est que vous fassiez attention à vos enfants, à leurs pensées et leur attitude envers Shri Ganesh. Ce sont des êtres spécialement adorables pour Shri Ganesha.
Vous ne pouvez pas imaginer combien Il aime les enfants. Et Il est toujours là pour protéger vos enfants et s’Il doit protéger quelqu’un, c’est toujours les enfants qu’Il protège. Et si vous comprenez vraiment ce que Je suis en train de vous dire maintenant, parce que si vous avez à traverser la frontière entre la vie humaine et la vie spirituelle, le premier élément est votre Shri Ganesha. Quand la Kundalini s’élève, Shri Ganesha est tranquille, Il aide simplement la Kundalini à s’élever. C’est aussi Celui qui vous suggère que ce que vous faites n’est pas correct. Il veille sur vous, mais Il ne vous pardonnera pas.
Ça n’est pas si difficile la façon dont les gens parlent de leurs besoins physiques et toutes ces bêtises. Même les animaux ne s’expriment pas ainsi. Essayez d’apprécier des choses qui vous donnent une joie réelle, par exemple les fleurs, la nature, le jardin. Au lieu de détruire cette nature, essayez de la développer, essayez de voir comment vous pouvez faire un beau jardin ou un bel endroit. Chaque fois que Je suis ici, Je me demande ce que Je peux faire à propos de ce terrain qui est très stérile comment puis-Je le changer? Tout le temps, il Me vient des pensées sur la façon de le rendre magnifique. Et en cela, s’il y a de l’innocence, pas d’avidité, il n’y a pas de compétition, pas d’attachement mais juste le fait d’apprécier la beauté de votre propre création, de voir comment sont les choses. Les gens sont allés hors de toute proportion, de toute compréhension.
Par exemple ici ou partout en Europe, vous n’êtes plus supposés cultiver des fruits. Pourquoi? Parce que les prix doivent être maintenus. Mais si vous avez tant de fruits, pourquoi ne pas les envoyer là où ils n’ont pas de fruits? Ils les détruisent, les éliminent, mais ils ne veulent pas faire çà. Donc l’amour et les sentiments pour les autres ne sont pas présents et ils détruisent si quelque chose est produit en surplus par la Mère Terre, juste pour maintenir des prix élevés. Très cruels, ils sont vraiment très cruels. Ils ne pensent qu’à l’argent, l’argent, l’argent, l’argent.
Tout cela arrive et cela se passe encore, Je suis sûre qu’un jour viendra où tout cela s’arrêtera. Les pubs sont toujours les plus beaux bâtiments dans les villages. La façon dont ils glorifient la boisson, c’est le sommet. C’est la fin, vous voyez. Maintenant la seule chose que Je voudrais que vous ayez comme désir, c’est que la boisson s’arrête, comme la cigarette. Si vous pensez ainsi, cela peut résoudre un peu les choses. Je pense personnellement que c’est par la boisson que vous développez toutes ces attitudes perverses, sinon pourquoi un homme normal avec un cerveau normal ferait-il de telles choses? Se battre, se quereller, tuer, la violence. Il est impossible de comprendre comment un homme normal peut faire de telles choses.
Shri Ganesha vous donne l’équilibre. Il vous garde dans la bonne voie. Mais si vous ne voulez pas L’écouter, vous êtes jetés dehors. J’espère que vous comprenez que notre relation avec la nature, avec Shri Ganesha et avec notre Kundalini c’est une identification absolue l’un avec l’autre. Absolue. Si vous commencez à aimer la nature, toutes les idées de destruction de votre innocence disparaîtront. J’avais l’habitude d’écrire de la poésie, J’étais très sensible à la nature, mais Je me suis dit: “Tu dois travailler pour Sahaja Yoga.” Si vous vous adonnez à la poésie, ils vous appellent tous poétesse et Je ne voulais pas être considérée ainsi, comme une poétesse et tout, donc J’ai laissé tomber. Et J’étais également une très bonne sportive.
J’avais l’habitude de jouer à des jeux, J’étais la première à toutes sortes de jeux, et J’ai gagné des championnats, etc…J’ai abandonné. Quoi que Je fasse, J’avais l’habitude de bien le faire. J’ai étudié la médecine. J’étais dans les premiers de toute l’université, J’ai abandonné. Pourquoi? Parce que Je suis la Mère Primordiale et Je dois faire le travail qui consiste à éveiller la nature primordiale, le dharma à l’intérieur des êtres humains. C’est cela que Je dois faire et rien d’autre. Mais pour cela, Je ne fais rien. Je suis Nishkriya, Je ne fais rien. Réellement, Je ne fais rien. C’est fait par la nature, par Shri Ganesha, Vishnu, Mahesha, et tous les autres. Ce sont Eux qui le font.
Mais quelle est la relation? La relation est qu’Ils sont tous dans Mon corps, tous liés par Leur propre dharma et Ils agissent. Voici la relation, spontanée automatique, comme une relation innée. Par exemple, le ventilateur est construit de façon que dès que vous appuyez sur le bouton, cela démarre. C’est comme çà. Tous sont reliés à Moi et Ils font preuve d’un immense protocole, d’un immense respect, au point que si Je dis quoi que ce soit, ils ne finissent pas. Vous voyez, ce que Je suis en train de vous dire, cette chose très, très profonde c’est que vous êtes un être humain, c’est-à-dire que c’est inné. À l’intérieur de vous, vous avez vos dharmas et si vous allez à l’encontre de vos dharmas, alors vous serez détruit. Ils sont tous établis à l’intérieur de vous. Ils sont tous là potentiellement. J’espère que vous comprendrez combien il est important d’être conscient de vos restrictions à l’intérieur de vous-même. Aussi merci beaucoup à vous tous.
Que Dieu vous bénisse!