Evening before Navaratri Puja 1997

Nirmal Temple, Cabella Ligure (Italy)

1997-10-04 4th Day of Navaratri, Eve of Navaratri Puja, Talk: Materialism, Nature and Balance, Evening Program, 75' Download subtitles: EN,ITView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


1997-10-04 4th Day of Navaratri, Eve of Navaratri Puja, Talk: Materialism, Nature and Balance, Evening Program, 180' Download subtitles: EN,ITView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

« Nature and Balance », Evening before Navaratri Puja. Cabella (Italy), 4 October 1997.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

… Cela a été un très grand exemple pour nous, pas seulement un divertissement, mais également le chemin pour notre avenir nous montrant comment se mouvoir et comment faire.
Il est très surprenant que ce système des banques suisses attire toujours les fonds. Je ne sais pas comment ils font pour tout digérer si bien.
A notre époque moderne, alors que l’on parle de démocratie, de grands idéaux, etc., comment se peut-il qu’en même temps, un tel système illégal existe ouvertement? Et pour cela, J’ai un plan. Je dois le présenter. Oui, J’ai un plan pour changer cela.
Pour ce qui est du matérialisme, c’est en train de marcher. Tous ces pays supposés très avancés, développés, sont en train de souffrir d’une récession, d’une terrible récession. Cette récession va diminuer leur surproduction de biens sans intérêt. Ce matérialisme vient du fait que les gens sont devenus fous à cause de leur avidité.
Je cherchais une maison en Angleterre. En visitant des maisons, J’ai été étonnée de voir tant de choses en plastique, des montagnes de choses empilées dans chaque maison, des montagnes et des montagnes d’objets. Vous passez une porte et vous trouvez deux jambes de pantalon qui vous tombent dessus. Il n’y a pas qu’en Angleterre. A Paris, c’est la même chose.
J’ai vu des gens accumuler tant de choses sans intérêt qu’ils ne savent pas où les mettre, ni quoi en faire. Cette folie continue encore et encore. Et maintenant, J’ai trouvé une solution pour les Sahaja Yogis, sur ce qu’ils devraient faire. Ils devraient essayer d’encourager l’artisanat.
Dans chaque pays où Je suis allée, J’ai acheté des objets de l’artisanat, que ce soit en Tchécoslovaquie, en Angleterre, partout. Je ne peux pas comprendre comment vous faites pour acheter toutes ces bêtises en plastique, ces choses inutiles. Quand J’ai acheté des objets faits main, par exemple en Tchécoslovaquie, J’ai été étonnée d’entendre ces gens dans leurs toutes petites boutiques Me dire, les uns après les autres: « Mère, achetez-nous quelque chose. Mère, achetez-nous quelque chose. » Aussi surprenant soit-il, ils M’ont dit que ces belles choses, ils n’arrivent pas à les vendre. Par contre, les gens vont acheter tous ces objets sans intérêt.
Aussi, les Sahaja Yogis devraient-ils faire le vœu de ne prendre que des produits faits main. Vous n’avez pas besoin d’en avoir beaucoup. Il vous suffit de quelques-uns, mais faits main. Maintenant, supposons que vous ayez une robe. Vous devriez y mettre quelque broderie faite main, ou bien quelque chose d’autre, fait à la main, que ce soit la marque d’un travail manuel.
Il est très difficile de voir des gens s’enticher d’objets si bon marché et extrêmement gênants. Je dois vous dire une chose. Je ne peux pas porter de Nylon. Je ne peux rien porter de synthétique. Vraiment, Je ne peux pas. Si, pendant un moment, Je dois porter de ces chaussettes, tout Mon corps commence à gonfler. C’est contre Ma nature.
Bien sûr, les choses faites main, Je vous l’accorde, ne sont pas nombreuses, mais utilisez dans la mesure du possible des objets faits main.
De la Terre Mère, on fait de la très belle terre cuite. Par tempérament, Je dois être socialiste, Je pense. Ainsi, Je ressens avec une grande vigueur que Je devrais réellement n’exporter rien que de la terre cuite. La terre cuite est une si belle chose. C’est si bien, ça sent si bon.
Mais les gens croient qu’ils doivent acheter quelque chose produit en Amérique de façon industrielle. Et ils continuent d’acheter comme ça. En Amérique, J’ai été étonnée de voir qu’il y a aussi de très belles choses qu’ils vendent dans des boutiques qu’ils appellent xxx, de très belles choses, la plupart en soie, en or et en cuir, en pur cuir. Mais les gens vont dans de très très grands supermarchés, acheter des choses sans intérêt et à un prix très élevé, au lieu d’aller dans ces boutiques.
Voyez, ils n’ont aucune sagesse. C’est ce qui arrive si la sagesse nous manque. Ce manque de sagesse détériore, ronge la société, parce que la sagesse en soi montre combien il est dangereux d’acheter tous ces objets sans intérêt.
Vous avez remarqué aussi que les gens prennent beaucoup de xxx et d’homéopathie. Ils ne veulent plus utiliser ces horribles médicaments produits par vos grands pays. Vous savez ce que font les Suisses? Ils font des offres très alléchantes à des médecins indiens pour les faire venir travailler pour eux.
Supposons qu’ils produisent un échantillon A comme c’est courant. Ils le modifient un peu et ça marche mieux. Vous savez, la plupart de ces médicaments sont très dangereux et très préoccupants. Par erreur, Ma famille M’a donné ces antibiotiques. Depuis lors, Mes jambes sont très faibles et Me gênent beaucoup. Mais Je vais mieux, cela ne fait aucun doute.
Pourquoi parlons-nous de cela maintenant? Parce qu’il y a la pollution et que c’est là une autre chose qui est causée par l’industrie.
Maintenant les voitures! Mais nous pouvons marcher! Nous pouvons prendre le train, mais les gens veulent aller partout en voiture, même si c’est pour faire 10 mètres. Ils ne veulent pas marcher. C’est pourquoi votre santé est moins bonne.
Je dois vous dire: lorsque J’allais à l’école, cette école était à 5 miles. A la maison, nous avions des voitures, des chevaux et ce que nous appelions des buggys, mais il était obligatoire pour nous d’aller à pied, le matin. Le soir, nous avions une voiture, mais le matin, nous devions tous faire les 5 miles à pied pour aller à l’école. Et, au milieu, il y avait une toute petite montagne que nous devions gravir.
C’est aussi comme cela que l’on apprend à connaître la nature. Si vous ne marchez pas, de la voiture, qu’apprenez-vous? Le maximum que vous pouvez voir, cela doit être quelques réverbères! Mais que voyez-vous de la voiture? Rien! Vous ne pouvez pas voir la nature. Marcher n’est plus à la mode et les gens ne marchent plus.
Je ne peux pas dire qu’aujourd’hui, nous sommes des êtres très différents, très avancés. En fait, d’une certaine façon, nous avons régressé, parce que nous ne pouvons pas marcher. Dieu nous donné des jambes pour marcher et nous ne pouvons plus marcher. Finalement, nous évitons de marcher et maintenant, à cause de cela, il y a tant de voitures. Je sais qu’il y a des familles qui ont 5 voitures parce qu’il y a 5 personnes. Particulièrement en Espagne, J’ai été étonnée de voir tant et tant de voitures, et une voiture par personne.
Maintenant, nous avons des problèmes de pollution etc., parce que nous avons perdu l’habitude de dépendre de nous-mêmes.
Regardez maintenant ce qui se passe à Kuala Lumpur et dans ces régions qui actuellement souffrent de ce que vous appelez les nuages de fumée . Maintenant, ce n’est pas Moi qui ai fait cela, si c’est ce que vous vous imaginez.
Maintenant, ils prient pour qu’Allah leur apporte de l’eau. Mais pourquoi Dieu devrait-il leur envoyer de l’eau, alors qu’ils font des choses insensées? Maintenant, cette fumée continue à se répandre. Pourquoi? Parce qu’ils ont coupé les arbres! Pourquoi veulent-ils couper les arbres? Pour faire de l’argent, c’est tout. Cela arrive aussi en Inde, car ils ont aussi coupé des arbres en Inde.
Maintenant, si vous continuez dans cette folie, vous allez avoir la pollution, ce qui signifie que les forces destructrices vont agir et arrêter ça. Pour cela, vous n’avez pas besoin de prier votre Déesse. Cela va marcher et c’est en train de fonctionner partout.
Aussi, quoi que vous essayiez d’avoir, essayez d’avoir quelque chose de « fait main ». Même vos vêtements. Pas besoin d’en avoir beaucoup, mais essayez d’en avoir faits main. C’est une des choses que les Yogis peuvent faire. Ainsi, ils n’ont pas besoin d’envoyer leur argent dans les banques suisses.
Les banques suisses vont maintenant être très gravement exposées. J’ai une nouvelle raison d’être fâchée avec eux. Ils ont promis de rendre aux Juifs leur argent et maintenant ils ne veulent plus. Quand ils vont mourir, vont-ils emporter leur argent avec eux? Tous ces péchés seront punis.
Et c’est pourquoi Je suis très heureuse d’en parler, parce que J’avais parlé ouvertement du système bancaire suisse à la Conférence Mondiale en Chine lorsque J’y suis allée. J’en ai parlé à beaucoup de magistrats, à beaucoup de xxx, –comment les appelez-vous déjà?–, des directeurs dans les ministères de la justice, et Je leur ai demandé pourquoi ne pas faire une conférence et dire que ce système bancaire est une absurdité.
Maintenant toutes sortes de gens malfaisants profitent de ce système et essayent de faire de l’argent et paraissent des gens très bien. Je ne sais pas comment on peut y mettre son argent. Tant de gens y ont perdu tout leur argent. Quel est l’intérêt d’y laisser son argent si, lorsqu’on meurt, les enfants ne peuvent en hériter?
Mais le problème c’est l’avidité. C’est une sorte de défaut intérieur dans l’être humain. Il devient avide, avide parce qu’il a dévié du Dharma. Il pense qu’il peut trouver du plaisir à partir des biens matériels, mais il ne peut pas. Il passe son temps à accumuler, à acheter ceci et cela.
Je vous dirais, votre Mère aussi fait ça. J’achète, mais J’achète des choses « fait main ». Comme ça, si demain Je dois faire des cadeaux ou si Je dois vendre, même les cadeaux que vous Me faites et dont Je n’ai pas d’utilité, Je les vends sinon qu’en faire. Et Je dois acheter tant d’ashrams et ci et ça. Même Mes objets de famille, Je les vends car Je dépense aussi sur Mes biens de famille.
Réfléchissez un peu. A quoi sert tout ça? Quel plaisir en retirons-nous?
Je peux le comprendre pour faire un cadeau, ou si vous voulez donner du plaisir, de la joie à quelqu’un, vous devez le faire. Mais juste pour vous-même, acheter toujours et encore, mais combien pouvez-vous en digérer? Vous ne pouvez pas tout digérer. Vous retirerez plus de joie en donnant aux autres. Comme ce n’est pas en achetant que vous aurez une meilleure compréhension de ce qui est fondamental. Le principe fondamental c’est que vous êtes le Dharma, qu’il est à l’intérieur de vous et que vous révérez. Or le matérialisme s’oppose absolument à votre Dharma parce qu’il engendre toutes sortes de gens, la mafia, les banques suisses, les escrocs, les tricheurs. Nous avons des communautés et des communautés qui sont connues pour être des tricheurs qui sont matérialistes et qui n’ont aucun sens spirituel.
Aux Sahaja Yogis, Je dirais, qui bien sûr disent les mantras et sont supposés se comporter comme il faut, que ce que vous avez à faire c’est de ne plus acheter rien que du « fait main ». Au moins essayez!
Il devrait y avoir au moins un peu de broderie, un peu de travail manuel. Je suis étonnée combien tout ça n’est pas bon pour nous, combien cela endommage notre santé.
Donc, les Sahaja Yogis doivent apprendre à marcher. Il doivent marcher, regarder la nature, apprendre à la connaître. Beaucoup d’entre vous ignorent le nom de ces fleurs-ci. Combien d’entre vous le connaissent? C’est un très joli nom: « kiss me quick », « embrasse-moi vite », c’est le………
Au-delà de ce nom botanique, ce que Je veux dire, c’est que vous devriez connaître toutes ces petites choses. D’où vient cette broderie? D’où vient ce sari?
Nos hommes indiens, Je dois vous le dire, sont les pires. Ils ne savent rien de rien. Mais les hommes occidentaux aussi ont le même problème. Vous devriez vous intéresser à des choses que vous ignorez. Par exemple: les Indiens ne savent pas cuisiner. Ils ne savent pas. Une fois, Mon mari m’a dit qu’il savait cuisiner. Je lui ai alors demandé: « Mais quoi »? Il m’a dit: « Je vais faire des chapatis, des rotis ». Ce qu’il fit ne ressemblait en rien à ce qui se fait en Australie, en Amérique ou ici ou là. Puis il m’a dit: « Je laisse tomber parce que ce que je fais ce n’est que commander et réceptionner et encore commander et réceptionner ».
Aussi ma nouvelle idée c’est ce que nous appelons: poser son regard. Si vous marchez, regardez la nature, aimez les arbres, aimez les animaux. Vous seriez stupéfait de voir qu’il y a tant de choses à connaître, au lieu de passer votre temps à lire les journaux. Quel est l’intérêt de lire les journaux pendant des heures qui sont oubliés le lendemain?
Vous seriez stupéfaits de savoir tout ce que l’on raconte à votre Déesse. Or, au simple coup d’œil, Elle connaît tout. Au simple coup d’œil qu’Elle pose sur un homme ou une femme ou n’importe quoi, Elle sait. Et si vous êtes Mes enfants, vous devriez aussi essayer de faire la même chose. Parce que J’ai toujours eu l’habitude d’aller dans la jungle, dans la forêt, dans toutes sortes d’endroits pour me réjouir devant la beauté de la Terre Mère qui a créé tant de merveilles. Avez-vous remarqué maintenant que les couleurs du sol devant nous qui ont été faites par les Russes et celles du décor de scène sont exactement les mêmes: ils ont utilisé les mêmes couleurs. C’est grâce à la collectivité. Maintenant, vous le remarquez, dans la nature, tout est si assorti, vous savez, rien n’augmente, rien ne diminue. C’est si beau. C’est rouge, mais il y a du vert pour y être mélangé.
Cette Terre Mère sait tout, comprend tout, fait tout. Mais nous, que faisons-nous pour la Terre Mère? C’est de courir après des choses artificielles, l’industrie, etc.. Et maintenant, un nouveau truc est arrivé. Ce sont les ordinateurs. C’est bien si vous voulez écrire des lettres à quelqu’un, sinon c’est de la folie, vous savez. Ces ordinateurs sont absolument « zéro » pour nos cerveaux. Ils nous paralysent. Nous ne serons plus capables de compter 2 et 2.
Donc, tout ce que nous voulons utiliser doit avoir ses « maryadas », ses limites. N’allez pas au-delà! Sinon, c’est comme si vous nagez, vous allez nager jusqu’à en tomber malade, ou bien si vous montez à cheval, vous montez jusqu’à tomber. Il s’agit là aussi d’une façon de vivre sans maryadas, tout comme l’avidité n’a pas de maryadas, n’a pas de limites. Et ça, c’est une autre forme d’absurdité: « Je n’aime que ça ». Vous êtes des êtres humains, vous ne devriez jamais dire ça. Au contraire, vous devriez dire: « Je dois apprendre ça, je dois connaître ça. Qu’est-ce que c’est que ce sari? » C’est très important, sinon vous n’aurez pas de vraie personnalité.
Et enfin, les gens s’intéressent à l’argent. Je ne comprend pas. Je ne peux même pas compter deux cents billets. Je ne connais rien à l’argent, Je dirais. Mais, Je suis très bonne en mathématiques. Je ne sais pas combien vous donner, ça leur va et ils font ce qu’ils veulent.
Quelqu’un M’a demandé combien J’ai obtenu pour ça. Je ne sais pas. De ça, Je ne sais pas, parce que ça ne M’intéresse pas. Quel est l’intérêt de s’intéresser à l’argent? Mais Je n’ai pas de problème avec l’argent. Ce n’est jamais un problème. J’ai vendu certaines de Mes affaires et J’en ai obtenu dix fois plus que J’en attendais. Vous direz peut-être que ce sont les vibrations, mais peu importe ce que vous direz.
Courir après l’argent veut dire être pris en grande partie dans les griffes de l’argent. Quelle est donc la solution pour se débarrasser de cette avidité? C’est essayer de donner aux autres et voir la joie. Donnez quelque chose aux autres, partagez et voyez la joie que vous ressentez en donnant quelque chose.
Je dois vous dire, Grégoire n’est pas là et il Me manque, parce qu’une fois, Je suis allée dans une boutique pour acheter un sari, mais J’ai trouvé que c’était plutôt cher et pourquoi devais-Je acheter un sari si cher? Alors, J’ai laissé tomber. Eh bien, vous allez être stupéfaits. Il M’a donné ce même sari pour Mon anniversaire et J’en fus remplie de joie. Le lendemain, il était retourné l’acheter dans cette boutique, l’avait gardé et Me l’a offert pour mon anniversaire.
Ces toutes petites choses peuvent vous donner une grande joie en donnant à d’autres, mais pas à vous-mêmes.
Je ne sais pas si Je me suis acheté beaucoup de choses pour Moi-même dans Ma vie. Jamais. Même si Je vais faire du shopping et si J’ai soif, Je ne vais même pas M’acheter un Coca-Cola. Les gens le savent. Je n’achète rien pour Moi, pratiquement rien, mais vous tous, vous Me donnez tant.
Que faire? J’ai décidé qu’après mes 75 ans, Je ne dois plus rien accepter. Mais pour vous être agréable, on M’a demandé d’accepter un cadeau par pays. Mais, franchement, ce « national » – « international », mais vous êtes tous « international ». Quel est le besoin de M’apporter des cadeaux? Je n’ai même pas le temps de les voir. Je suis si occupée avec tant d’autres choses, parce qu’il y a tant de problèmes de par ce monde.
Je suggérerais que pour résoudre tout cela, nous devrions avoir un regard sur nous-mêmes, sur ce que nous faisons. Je suis sûre qu’aucun d’entre vous n’a de l’argent dans les banques suisses. Dieu merci! Mais ne jamais dépenser plus que ce que vous avez. Il n’y a pas besoin. Tant que cela concerne votre consommation, c’est juste. Bien sûr, si votre travail est créatif, si vous devez créer des modèles, quelque chose, il n’y a pas de problème. Mais ne continuez pas à acheter et acheter pour vous, ou cacher votre argent. Vous n’en avez pas besoin. Vous vous sentirez si satisfaits, si heureux, étant honnêtes, étant absolument au-delà de tout problème.
Maintenant, ce mafia business est là, Je suis d’accord avec vous. Mais cette mafia peut seulement être contrôlée par les gouvernements, parce qu’ils peuvent les soumettre à des impôts très lourds.
Par exemple, un artisan dans ce pauvre pays (parlant de l’Italie), je dis « pauvre » parce que la plupart des gens souffrent de payer trop d’impôts. Cet artisan doit payer cette année 250 sortes de taxes. Les Italiens sont connus pour leur art. Il savent faire de belles choses, mais ils ne peuvent pas parce qu’ils doivent payer trop d’impôts. Seuls les designers, les grands couturiers, font de l’argent. Ils font de l’argent et dupent tout le monde. Ils dupent tellement les gens.
Une fois, Mon mari alla au Caire et Me rapporta un foulard. Il M’a dit: « C’est d’un grand couturier ». Je lui ai répondu: « Mais il Me paraît indien, c’est une chose indienne ». Et, de façon surprenante, dans un coin, il était écrit « Made in India ». Il l’avait payé 25 livres et en Inde, il l’aurait eu pour 2 livres.
C’est là une autre chose: courir après l’élitisme. Vous voyez ces lunettes, elles M’ont été offertes par Mon gendre. « Elles sont formidables », m’a-t-il dit. Mais qu’ont-elles de si spécial, ces lunettes? Je ne savais vraiment pas ce qu’elles avaient de si spécial. Mais, comme J’entrais dans une boutique aux Etats-Unis, ils ont tous commencé à Me dire: « Madame, Madame! » Mais qu’est-ce qu’ils ont après Moi? Pourquoi Me disent-ils « Madame, Madame »? « Oh, vous ne savez pas », me dirent-ils, « Vous portez des Cartier! » « Mais qui est ce Cartier? Eh bien, Je vais prendre ce Cartier comme mètre « Anushtup »! »
Vraiment, tout cela est stupide. Ensuite, on M’a offert une montre, attendez, son nom est Patek Philipp. C’est ça, Patek Philipp. On Me l’a apportée et elle n’était jamais à l’heure. Je leur ai dit: « Mais qu’est-ce que c’est que ça? Jamais à l’heure! Mes vibrations ont du lui jouer un de leurs tours ». Je l’ai redonnée et J’ai dit à Baba d’aller la montrer à Patek Philipp. « Mais pourquoi, elle te va si bien! » « Ils croient qu’ils sont les meilleurs. Eh bien, va la changer et va leur dire qu’elle n’est jamais à l’heure ». Ensuite, Je l’ai donnée à Ma fille, en lui disant: « Baba, garde-la, elle ne Me va pas, Je ne sais pas pourquoi, Je vais porter quelque chose de plus simple ».
Cela revient, une nouvelle fois, à ce que font, ceux que vous appelez les grands couturiers, les maisons de couture. Maintenant, la plupart de ces couturiers sont en prison. J’en ai rencontrés quelques-uns lorsque Je revenais de Russie. Ce sont vraiment des gens sans intérêt, vous savez. Ils vendent juste des idées au prix fort et, si vous êtes un idiot, vous allez leur acheter.
Aviez-vous remarqué que c’était du Cartier? Eh bien, les Sahaja Yogis sont des gens simples. Vous voyez, là aussi c’est la mafia, Je vous le dis, c’est la mafia. Et cette mafia essaie de vous attraper et, vous l’avez lu dans Mon livre, comment ces chefs d’entreprises essayent d’être.
Portez des robes simples, faites à la main. Ce sera mieux que si vous portez quelque chose qui va vous faire ressembler à un clown. Et vous n’en avez pas besoin, parce que cela ne fait que satisfaire votre ego. Et aussitôt que vous avez quelque chose, certains voudront l’avoir.
Par exemple, j’avais des nappes et, à la fin du dîner, on M’a demandé: « Mais où les avez-Vous trouvées? » « Ah, Je ne sais pas, on a du Me les offrir », ai-Je répondu. « Non, non cherchez plutôt d’où elles viennent, parce qu’elles sont très belles ». Et le lendemain, ils ont cherché partout pour voir s’ils ne pouvaient pas avoir les mêmes. Et Sahaja Yoga, c’est tout le contraire. Je vous le dis, vous dépendez de Sahaja Yoga.
Une fois, Mon mari voulait avoir des sets de table. Or, vous savez, à Londres, il y a des grands magasins. Certains d’entre eux sont vraiment affreux. J’y suis allée et nous avons marché, marché, marché. Et on nous a dit: « Nous en aurons dans 6 mois », dans un autre « dans 7 mois », puis dans un autre « dans 8 mois ». A la fin, J’ai renoncé à l’idée d’en acheter.
Alors, Dr C.P. a dit: « Mais qu’est-ce qui arrive à leurs usines? » « Mais ils n’en ont pas, lui ai-Je dit, ce sont des importations ». Puis, Je suis allée en Australie, et là, vous allez être stupéfaits, là-bas, dans le cadre de promotions, J’ai trouvé des sets de table. Vous imaginez, en Australie, et Je les ai eux à moitié prix.
Donc, si vous n’êtes pas guidés par l’avidité, vous obtenez ce que vous voulez. C’est juste là. Mais si vous êtes avides, alors Dieu vous fait danser. Vous avez compris? Quoique vous vouliez, vous pouvez l’avoir si vous ne montrez pas d’avidité. C’est un tel asservissement que nous avons à l’intérieur de nous lorsque nous sommes avides. Je pourrais vous donner plus de mille exemples à ce propos, plus de mille, que si vous ne demandez pas, si vous ne désirez pas, vous obtenez ce dont vous avez besoin. Tout ce dont vous avez besoin, vous l’obtenez. Mais si vous continuez à vouloir, à aller là pour ça, à vous rendre fou pour ça ou ça, vous allez vous perdre. Et alors, tout sera perdu.
C’est pourquoi l’on dit qu’il vaut mieux essayer de développer le détachement. Si c’est là, c’est bien et si ce n’est pas là, tant pis. Alors, vous serez surpris de remarquer combien vous êtes imprégnés de votre attention.
Aucun d’entre vous, Je pense, n’a vu ces belles fleurs. Ce qu’elles sont, cette décoration, la façon dont on l’a faite. Bon, pouvez-vous Me dire combien de sortes il y a? 14, en tout 28, ce côté-ci 14 et ce côté-là 14. J’ai de l’intérêt pour toutes ces choses. Alors, comme ça, vous ne remarquez rien! Mais votre attention devient Mahamaya. Il n’y a pas d’explication.
Votre attention, si elle est claire, c’est simple, vous permet de voir les choses clairement. Et avec cette attention, uniquement cette attention, vous allez juste au bon endroit où vous pouvez acheter la chose qui juste vous convient.
Pouvez-vous Me dire d’où viennent ces tapis? La plupart viennent de Russie. Je suis allée en Russie et J’ai vu cette usine de tapis. En plus, ils n’ont pas le sens de l’exportation. Donc, Je leur ai demandé combien coûte un tapis: 25 $. Quoi, 25 $ le tapis! J’ai dit au docteur « No… » comment faire! Nous devons en acheter beaucoup. Je leur ai demandé le prix à l’export: 200 $. Je leur ai dit: « Mais en Inde, c’est l’inverse. Si vous devez exporter un produit, le prix est alors moindre. » Je leur ai dit que J’allais réfléchir. Nous devions trouver une solution, parce que J’avais besoin de ces tapis. Eh bien, J’ai demandé à 20 Sahaja Yogis d’acheter chacun un tapis, puisque pour les Russes, c’était 25 $ le tapis, et de Me les apporter.
De la même façon, vous devriez chercher des solutions et non des problèmes. Or, l’avidité est un problème. C’est le problème! Donc, la question est: « Comment se débarrasser de cette avidité? » Et pour se débarrasser de cette avidité, il faut se demander: « Pour qui vais-je acheter cela? Pour qui vais-je acheter? Ah, cela va plaire à un autre de mes amis ». Comme ça, si vous entraînez votre mental de cette façon, pas pour vous-même mais pour les autres, alors vous serez satisfait de voir cette avidité fuir et vous aurez de la joie.
Je comprends que vous vouliez M’offrir des cadeaux, Moi aussi Je veux vous en donner. De la même façon, pensez à tous vos frères et sœurs. Ceux d’autres pays, faites-vous des amis venant d’autres pays. Si l’envie de donner est là, l’avidité va fuir. Et vous obtenez ce que vous voulez. C’est un mantra très simple.
Il est surprenant que, jusqu’ici, malgré tous ces miracles, nous ne saisissions pas que nous avons tout ce dont nous avons besoin. Mais vous devez en avoir besoin. Cela ne doit pas être pour collectionner stupidement. Cette grande lessive des banques suisses a très bien marché et J’en suis très contente. Je sais que Mon pays en a souffert.
Il y a une pièce de théâtre qui a été écrite par les Anglais. C’est une très vieille pièce que J’ai lue il y a longtemps et qui traite des pérégrinations d’un vrai chercheur et montre comment ce chercheur se fourvoie sur de faux chemins, dans de fausses méthodes et que l’on pourrait bien transposer au cheminement d’un Sahaja Yogi et aux pièges dans lesquels il peut tomber.
Car c’est une bonne chose à savoir que, même si vous êtes Sahaja Yogis, vous devez être prudent et veiller à ne pas tomber dans ces pièges et finalement dans l’ego et le super-ego. En Occident, il s’agit plus d’un problème d’ego que de super-ego.
Concernant le problème de l’ego, il faut accepter que vous avez un ego. C’est la seule solution. Et alors, vous en serez débarrassé. Si vous savez que vous avez un ego, l’ego va disparaître. La chose est simple, vous devez savoir que vous avez un ego. Les gens ont de l’ego pour n’importe quel non-sens. Il y avait une dame très fière, très égoïste. J’ai demandé ce qu’elle avait. Elle savait faire des poupées. Et ça vous donne de l’ego, ça? Je ne peux pas comprendre cela. Mais vous voyez, c’est comme ça, les gens ont de l’ego pour ces petites choses. Et vous voyez, toutes ces affaires de haute couture se fondent sur votre ego stupide qui vous fait acheter toutes ces choses pour parader avec votre ego.
Alors, essayez d’être humble!
Humble! Et essayez de comprendre que toutes ces choses inutiles, nous n’allons pas les emporter avec nous. Elles vont rester là. Je ne dis pas de renoncer. Je ne dis pas de prendre des « Sanyas », mais vous devriez savoir que la valeur de ces choses n’est rien à côté de la vôtre.
Quand l’ego arrive, ce sont les idioties qui commencent. Vous pensez qu’en portant quelque chose de fameux, vous allez pouvoir influencer les autres. Vous le pouvez, mais alors ceux qui vont se laisser influencer sont une autre secte d’idiots en quelque sorte.
Une fois, Je portais une bague et Je suis allée faire du shopping et, tout d’un coup, J’ai remarqué combien on était si respectueux avec Moi. Je Me suis dit: « Mais qu’est-ce qui se passe? » D’habitude, ces commerçants n’ont aucun respect pour Moi, parce que Je suis indienne. Je suis alors allée dans une boutique où Je connaissais la dame. Cette dame M’a dit: « Puis-je Vous demander quelque chose? Est-ce que c’est une vraie? »
Shri Mataji: « – Mais que voulez-vous dire par là?
La dame: – Est-ce que c’est une vraie émeraude?
Shri Mataji: – Mais oui, c’est un vieux bijou de famille.
La dame: – Alors, votre famille était très riche.
Shri Mataji: – Mais non, elle appartenait à Mon ancêtre qui portait juste cela.
La dame: – Mon Dieu, mais si c’est une vraie, quel peut en être le prix?
Shri Mataji: – Mais comment puis-Je le savoir? Elle a été achetée il y a très longtemps. Je ne sais pas le prix.
La dame: – Pourriez-vous m’en avoir une?
Shri Mataji: – Mais pourquoi? Si vous la voulez, vous pouvez avoir celle-là. »
C’est comme ça, vous savez, une petite chose peut faire croire aux gens que vous êtes important. Ce n’est pas vrai.
Quelle est la plus grande chose en nous? C’est notre esprit, c’est l’esprit que nous avons et nous devrions savoir que nous devons être fiers d’avoir l’esprit en nous. Et si vous en êtes fier, vous n’allez pas vous comporter de façon irresponsable. Vous êtes des personnes qui ont toutes leur âme réalisée. Et vous avez déjà traversé toutes ces étapes de ces différentes pérégrinations. Vous êtes bien au-delà.
Maintenant, la plus grande chose est de savoir que vous êtes des gens spirituels. En tant que tels, vous Me dominez même, d’une certaine façon. Si vous désirez tous quelque chose, Je ne peux passer outre. Je dois l’accepter et Je dois vous contenter. Je fais même des choses juste parce que vous le voulez. Cela n’a pas d’importance. C’est sans importance, puisque vous ne pouvez pas Me manipuler.
C’est comme les enfants: tant qu’ils veulent quelque chose, laissons-les faire!
Mais il y a une chose, c’est que l’ego doit vraiment être sous contrôle.
Il y a un autre petit point que Je voudrais aborder, parce que demain, Je ne vais pas pouvoir en parler en raison du Navaratri et d’autres choses. Je voudrais parler aux personnes qui sont mariées dans Sahaja Yoga et spécialement aux dames.
Je pense que certaines d’entre elles sont extrêmement dominatrices et stupides. Qu’est-ce que le mariage? Le mariage, c’est la lune de miel. Le miel est l’essence et la lune est la paix. Si les femmes sont irascibles, belliqueuses, sarcastiques, c’est absolument l’enfer pour les hommes. Si, à l’inverse, la femme connaît l’essence, le miel, elle devrait savoir comment faire plaisir à son mari, comment apporter la paix dans la famille. Bien sûr, il y a des maris ivrognes, etc., mais pas dans Sahaja Yoga.
Qu’est-ce qui fait plaisir au mari? Vous voyez, d’une certaine façon, c’est un tour que nous joue notre âme réalisée. Comment faire plaisir aux autres? Et que faisons-nous à nos maris? Essayons-nous de leur faire plaisir? Tout d’abord, vous devez trouver ce qu’ils aiment.
Mon mari, Je dois vous dire, Dieu merci, il est parti, M’avait dit un jour de ne pas porter de fleurs dans les cheveux, mais dans le Maharashtra, toutes les femmes mariées doivent porter des fleurs dans les cheveux. A partir de ce jour, Je n’ai plus porté de fleurs dans Mes cheveux. C’était bien comme ça. Il ne savait pas qui J’étais, il M’a demandé de ne pas porter de fleurs dans les cheveux, Je n’en ai pas portées. Puis, il M’a demandé de porter des bracelets, parce qu’il venait d’une famille très traditionnelle. Toute Ma vie, j’ai porté des bracelets. Cela lui fait plaisir, c’est bien comme ça.
Avec toutes ces petites choses que vous faites, juste pour lui faire plaisir, il commence lui aussi à penser à ce qui pourrait faire plaisir à sa femme. Mais cela doit tout d’abord commencer par les femmes et non par les hommes, parce que les femmes sont responsables de la société.
Dans la culture occidentale, on ne leur dit pas quelle est leur fonction. Le travail des hommes se trouve dans l’économie, la politique. Ils doivent gagner de l’argent. Je suis d’accord, ils ont tout gâché. Un grand gâchis même!
Mais la fonction des femmes est de faire la société. Pour construire la société, la première chose est de savoir contenter vos enfants et votre mari, et comment aider les gens.
A l’inverse, si vous essayez tout le temps de dominer, ce n’est pas du tout votre fonction. Votre travail, c’est de neutraliser ce pouvoir dominateur par des choses toutes simples. Je vais vous donner un exemple.
Mon Dieu, heureusement qu’il n’est plus là (Shri Mataji parlant de Son mari). Il sait que Je comprends très vite certaines choses. A son bureau, il y avait un collaborateur, Je ne me mêle jamais de ses affaires, mais il avait un collaborateur qui était bien et qui quitta sont organisation pour aller dans une autre. Parce qu’elle était privée, il gagnait plus d’argent. Mais là-bas, il trouva que c’était horrible, aussi voulait-il revenir dans l’Organisation des Nations Unies pour les Affaires Maritimes. Mais Mon mari a des principes très stricts: Non, non, il est parti, tant pis pour lui.
Alors, ce collaborateur est venu Me voir. Normalement, Je n’interviens jamais. Il vint Me voir et Me dit: « Si vous lui parliez, peut-être Vous écoutera-t-il? » Je lui ai répondu: « Non, si Je lui dis quelque chose, il ne M’écoutera pas? Mais Je sais comment faire ». J’ai donc dit à Mon mari que ce collaborateur était venu Me voir. Il M’a dit: « Ah, il est venu frapper à la bonne porte et maintenant, vas-tu m’ennuyer avec lui? »
Shri Mataji: « Non, mais imagine juste pourquoi il est venu Me voir.
Dr C.P.: – Pourquoi?
Shri Mataji: – Oh, il pense juste que Je suis plus généreuse que toi ».
Tout de suite cette compétition! Et ce garçon obtint le poste, il devint un grand ami de Mon mari, le suivit à Londres et l’aida beaucoup.
Donc, lorsque nous pensons que nous devons contrôler nos maris, il vaut mieux le faire de la façon la plus simple. Vous pouvez intervenir pour des choses essentielles seulement, mais si pour de toutes petites choses, vous continuez à dominer votre mari, Je vous le dis, vous ratez l’objectif. Etes-vous mariées pour la bêtise ou pour vivre une lune de miel?
(Fin de la 1ère partie de la cassette)
En Occident, et particulièrement en Italie, nous avons vécu de mauvaises expériences avec les femmes et aussi avec les Anglaises. Les Anglaises m’ont créé des tas d’ennuis et maintenant elles sont exclues, parce qu’il n’y a rien d’autre à faire.
Une fille de Ceylan avait épousé un garçon des Etats-Unis. Imaginez, pouvoir quitter ce terrible Ceylan, où il y a au moins trente assassinats par jour, et avoir la chance d’aller aux Etats-Unis même si tout est loin d’y être parfait. Eh bien, elle commença à se comporter de façon enfantine, puérile.
Et cet homme M’a dit: « Mère, cette femme est sadique. Chaque fois que je lui téléphone, elle me parle de façon sarcastique. Je suis si surpris. Puis, il M’a raconté ce qu’elle lui a dit et comment elle lui parlait. J’étais stupéfaite. Pas un homme ne peut être heureux d’entendre tout ça. Mais, de son côté, elle racontait qu’elle lui parlait de façon très amicale et qu’elle plaisantait.
Etre comme ça ne marche pas dans le mariage. Les hommes ne veulent pas d’épouses montées sur des chevaux et usant du fouet. Pourquoi s’est-il marié? Pour le bonheur, la joie et la tendresse.
Et c’est une chose qui Me semble très importante et dont Je voulais vous parler parce que tant de femmes se croient très importantes. Certaines ont de l’argent, d’autres un travail, mais le premier travail des femmes est de rendre la société très heureuse et de rendre leur mari heureux. Si une femme ne peut pas rendre son mari heureux, elle n’est pas intéressante pour nous. Ce n’est pas une bonne Sahaja Yogini.
C’est comme l’homme qui, au travail, doit contenter son patron. S’il ne le fait pas, il est inutile et il est mis à la porte. De la même façon, une femme doit penser à son mari, gentiment, parce que c’est son travail et que c’est pour ça qu’elle est son épouse. Sinon, elle ne se marie pas et peut alors fait ce qu’elle veut.
C’est difficile de vous convaincre, parce que les hommes sont plutôt portés du côté droit, durs de tempérament. Et Je viens juste de vous montrer comment capturer leurs colères.
J’ai aussi vu tous ces films, ces scènes romantiques. Eh bien, cela ne se passe jamais comme ça. Personne n’est comme ça. C’est vraiment absurde parce que vous vous attendez à ce qu’il soit Clark Gable, mais il ne l’est pas. Vous devez aimer, vous devez d’abord prendre votre mari dans votre cœur. C’est votre devoir. Sinon, que faites-vous d’autre?
Cette fille de Ceylan M’a vraiment choquée et c’est pourquoi ce garçon M’a dit: « Mère, vous pouvez me tuer, mais je ne peux plus continuer à vivre avec cette fille, parce qu’elle ne me donne aucune joie. Cela est un fait ».
Supposons maintenant que votre femme est comme cela, Je M’adresse maintenant aux hommes. L’astuce est de comprendre pourquoi elle fait ça. Quel est son problème? Pourquoi vous domine-t-elle? Ou bien, vous pensez qu’elle vous domine? C’est le cas la plupart du temps parce que les hommes sont très dominateurs. Pourquoi vous domine-t-elle? Qu’est-ce qui ne va pas en vous pour qu’elle vous domine? Si vous vous introspectez, vous allez voir que vous lui consacrez très peu de temps.
Maintenant, de l’autre côté, vous avez une dame qui voulait divorcer. Je lui ai demandé: « Pourquoi? » « Parce qu’il est toujours au travail, jamais là, etc. ». Je lui ai dit: « Mais si vous divorcez, vous ne le verrez plus du tout. Pourquoi voulez-vous donc divorcer? Cela n’a pas de sens. Au moins, vous le voyez un peu ». Là, je ne comprends pas la logique.
Les femmes ne doivent pas être sans cervelle, n’est-ce pas? C’est absurde de demander des choses pareilles. Maintenant, il est important que les hommes donnent de leur temps, prêtent attention et offrent à leur femme ce qu’elle aime.
De nouveau, Je vais donner Mon propre exemple. Mon mari ne M’offre jamais de fleurs. Vous M’apportez tous des fleurs, mais lui jamais, ni pour Mon anniversaire, ni pour n’importe quel autre événement. eh bien, J’ai réalisé que cet homme ne connaissait rien aux fleurs. Il ne sait même pas ce qu’est une rose, pas plus qu’il ne connaît d’autres fleurs. Il pourrait même M’apporter quelque chose d’horrible, comme par exemple un cactus. Il vaut mieux qu’il ne M’apporte rien, ce serait insultant n’est-ce pas? Un jour, il a admis qu’il ne savait rien des fleurs, à l’exception des roses et M’a demandé de lui montrer. Mais vous allez être surpris, même pour les roses, il se trompe.
Avec une telle ignorance des choses, si votre mari ne fait pas de geste, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas d’estime pour vous. Mais les hommes devraient essayer de savoir ce que leur femme aime, ce qu’elle veut.
La plupart des hommes ont leur propre façon de penser. De nouveau, il vaut mieux que Je prenne Mon propre exemple.
Mon mari M’achète toujours des choses très chères. Aussi lui ai-Je dit de ne plus rien M’acheter. « Mais c’est que Tu ne les aimes pas » m’a-t-il dit. « Mais si, Je les aime, mais tu ne devrais pas M’acheter des choses aussi chères! » Pourtant il aime M’acheter ces pull-overs de la Scotch House. Ils sont très chers, 250 £ chacun, et Je ne sais combien J’en ai, combien en noir, etc. Je lui ai dit que J’irai les acheter en Suisse où ils sont moins chers.
Encore une autre chose: il veut toujours M’acheter des affaires en cachemire. J’en ai tellement, mais il aime seulement offrir ça. Que voulez-vous, c’est comme ça. Alors, Je les donne à mes filles et mes petites-filles. Que faire? Il n’a aucune mauvaise intention. C’est parce qu’il ne sait pas. Il ne sait pas.
La première chose qu’il fit, avant le (premier) Puja en Inde, fut d’aller M’acheter un sari. Il appela et demanda qu’on lui apporte le sari le plus cher. La boutique envoya quelqu’un qui, on aurait pu l’espérer, comprendrait peut-être ce monsieur qui n’entendait rien aux saris. Ils apportèrent un sari, le prix était de 45 000 roupies à l’époque. « Pas de problème, je le prends. J’ai une carte. Prenez-vous la carte? » « Oui Monsieur, bien Monsieur ». Et il achète le sari. Il était si lourd, mais si lourd,… vraiment lourd. Et il Me dit: « Maintenant, il faut le porter pour le Puja ». « Ah! Je marchais comme un géant! »
La description de votre Mère est qu’elle est (…) (mot hindi), c’est-à-dire extrêmement agile. Mais Je ne savais pas comme je pourrais M’asseoir avec ce sari. Je Me suis littéralement enfoncée au fond du siège. Et, pour Me relever, Je ne savais plus comme faire, avec tout ce poids sur Mon corps. Puis, J’ai rangé ce sari dans une boîte et il M’a demandé quand Je le porterais. Je lui ai dit que Je l’avais joliment rangé et que Je le porterais pour un mariage. Je lui ai promis. Je le sais, il ne comprend rien aux saris, mais quoiqu’il achète, c’est bien. Et vous savez, il a dépensé tellement d’argent. 45 000 roupies pour un sari!
Il ne sait pas ce qui va et ce qui ne va pas. Cela n’a pas d’importance. Vous devez juste voir son cœur, comme il donne et quel amour il donne. Que voulez-vous, il n’y comprend rien, que peut-il y faire, pauvre homme!
Normalement, J’achète tous les costumes de Mon mari. Un jour, il Me dit qu’il allait s’en acheter un lui-même, pour une fois. « D’accord », lui ai-Je dit. Il s’en est acheté un qui était horrible et le porta au bureau. Et tout le monde lui a dit: « Mais Monsieur, ce n’est pas votre style! » Il l’a jeté, m’a dit qu’il n’en achèterait plus et que Je devais plutôt M’en charger.
Le problème, voyez-vous, c’est que les femmes doivent porter de l’intérêt aux couleurs qu’ils aiment, etc., etc., et aussi parce que les hommes sont très sensibles à l’image qu’ils donnent en public, à ce que les gens pensent.
Comme une fois, J’avais fait repeindre le salon avec de très belles couleurs, un mélange de rose et de noir, très beau, qui est aussi le symbole de l’euphorbe. Il m’a dit: « Mais qu’est-ce que c’est que ces couleurs, etc., etc., et il a commencé à crier. J’ai dit: « D’accord, demain nous avons une réception, mais après, Je change la tapisserie ». Le lendemain, les gens viennent et s’exclament: « Mais quelles couleurs! Comment avez-vous réussi à faire ces couleurs? » Il commença à Me regarder. « Alors, lui ai-je dit, dois-Je les enlever? » « Mais non, non! »
Les hommes sont très sensibles à leur image et vous devriez faire attention à créer une bonne image de lui en sa présence, afin qu’il vous apprécie.
Tout ça, ce sont des trucs, des ficelles. Je vous le dis, les hommes sont très simples, mais vous devez les comprendre. Quelquefois, ils se mettent en colère, mais cela n’a pas d’importance. En fait, ils sont fâchés avec quelqu’un d’autre et c’est sur vous qu’ils passent leur colère. C’est mieux comme ça, sinon c’est avec les autres qu’ils auront des histoires et vous, vous n’allez pas les battre.
Si vous comprenez seulement quelques-unes de ces choses à propos des hommes, cela doit marcher. Bien sûr, Je sais qu’il y a des maris déplorables, comme il y a des épouses lamentables. Pour eux, il y a le divorce. Sahaja Yoga autorise le divorce pour eux.
Ce sont là les choses que Je voulais vous dire. Vous devez être de bonnes maîtresses de maison, de bonnes Gruha Lakshmis!
Et pourquoi dois-Je vous dire tout cela? C’est parce que Je souffre au niveau du chakra de Gruha Lakshmi et tous les docteurs M’ont dit que c’est parce que, dans le collectif, les Gruha Lakshmis ne vont pas bien, parce qu’elles ne sont pas de bonnes maîtresses de maison.
Maintenant, nous avons des femmes suisses. Elles sont très bien, Je vous l’accorde, mais elles sont trop portées sur le nettoyage. Les femmes suisses sont obsédées par le nettoyage. Vous ne pouvez même pas leur parler 5 minutes qu’elles commencent à tout nettoyer. C’est très difficile à supporter. Ce n’est pas grave si votre maison n’est pas en ordre.
En Inde, personne ne ferait la chose suivante: avoir un invité et passer l’aspirateur sous son nez. Tout comme autre chose: quelque chose se casse, en Inde, pas d’histoire. En revanche, ce que J’ai vu en Occident est surprenant. Imaginons: Je suis invitée et un peu de café se renverse. Immédiatement, on amène l’aspirateur en présence de l’invité pour nettoyer. Maintenant, si un verre se casse, ce n’est pas important. C’est vraiment un exemple grossier de matérialisme. Vous avez un invité qui est assis là et pourquoi essayez-vous de faire tout ça en sa présence? Mais les femmes occidentales ne comprennent pas ça!
Une autre chose: vous entrez dans une maison indienne, la décoration est de telle ou telle couleur. Chacun a son propre goût. Mais dès que les femmes occidentales entrent: « Ah, quelles couleurs, pourquoi avoir choisi ces horribles couleurs, mon Dieu! » Elles se mettent immédiatement à critiquer en pleine figure de leur hôte.
Donc, une autre chose: vous devez toujours prendre en considération les sentiments de la personne en face. Les femmes sont justement là pour donner l’exact sentiment de ce que ressentent les autres.
Ou bien, elles vont aller dans une maison indienne et sentir les odeurs de cuisine. Elles mangent et apprécient la même nourriture, mais elles vont essayer de montrer que c’est quelque chose de vulgaire. Cette attitude est très occidentale, Je dois dire. Si quelqu’un porte une robe, immédiatement elles font des remarques. C’est très occidental. Vous ne trouverez pas de bonnes Indiennes faisant cela. Bien sûr, Je ne sais pas aujourd’hui, avec tout ce qui se passe aussi là-bas. Mais immédiatement, elles disent des choses qui vont blesser. Ce n’est pas la façon dont les femmes doivent se comporter.
Au contraire, faites toujours plaisir. En faisant plaisir, vous n’êtes pas en train de tout perdre. En disant quelle belle chose, quel beau sari, quel beau vêtement, vous allez apprécier votre gentillesse, vraiment. Ce n’est pas dire des mensonges, ce n’est pas forcément dire toujours la vérité, mais devez-vous toujours dire que vous n’aimez pas ci ou pas ça?
Ces mots doivent sortir de Sahaja Yoga: « J’aime ça et je n’aime pas ça ». Si Moi, Je dis ça, combien d’entre vous resteraient dans Sahaja Yoga? Il est donc très important de laisser tomber ce « J’aime ça » et ce « Je n’aime pas ça ».
Qui êtes-vous pour aimer ou ne pas aimer? Qu’en est-il de votre esprit, de votre cœur?
Ainsi, de nouveau, nous en revenons au point que les femmes doivent avoir un cœur, un très grand cœur, un beau cœur et votre guru est une mère.
Vous devez donc être de merveilleuses mères et de merveilleuses épouses et avoir un très grand cœur, afin que tout l’égoïsme et même les banques s’effondrent si vous faites comme ça. Si ces banques existent, et si nous avons de grands cœurs, elles vont s’effondrer, n’est-ce pas?
Je vous dis tout cela, tout spécialement parce que J’ai de nombreuses plaintes contre les femmes qui sont mariées, y compris contre quelques femmes indiennes. Les meilleurs compliments sont sur les femmes russes. Ce sont des âmes très satisfaites, elles désirent peu, elles ne sont pas avides. C’est surprenant que ce communisme leur ait fait tant de bien. Bien sûr, ce n’est pas le communisme, mais la situation extrême dans laquelle les a poussées le communisme, qui leur a enlevé tout sens de la possession.
Ils vont vous proposer leur appartement, les voitures que leur propose le gouvernement, ils n’en veulent pas, parce que posséder une voiture, c’est déjà un casse-tête. Donc, que le gouvernement se garde ce casse-tête! Ils n’ont même pas conscience d’un esprit de possession. Bien sûr, maintenant, ils ont de curieux personnages comme le ministre des finances dont J’ai oublié le nom, qui est venu à Genève, a appris toutes les ficelles du commerce, a fait des réformes et maintenant, Moscou et Léningrad sont devenues très chères grâce à l’influence suisse. Mais les gens sont très bien. Même les femmes de Roumanie sont très bien et sont très respectées.
Maintenant, tout le monde demande des femmes de Russie et de Roumanie. Tous de (…), cette fois, ils n’ont pas pu venir, nous sommes désolés, ils nous manquent tous.
Enfin, Je dois vous dire qu’il y a un très bon livre . Vous devriez tous l’acheter. Quel est le prix? Mais ici, il n’y en a que 5 exemplaires. En le lisant, vous comprendrez la musique indienne. Cette musique est venue de Shri Omkara. D’une certaine façon, c’est une musique sage.
Je pense que tous ces musiciens qui ont chanté avant ces chants occidentaux sont biens, mais ils manquent de mélodie. Ils ne sont pas mélodieux. Vous chantez, vous criez, vous baissez la voix, etc. Ils pensent qu’ils doivent chanter ce qu’exprime le cœur. Maintenant, si quelqu’un est abattu, déprimé, il va chanter un chant de lassitude, de découragement, un autre qui est amoureux, un chant d’amour. Ce n’est peut-être pas vrai. Mais, artificiellement, ils veulent produire cet effet. Ce n’est pas nécessaire. Chanter en espaçant les mots, mot après mot, ne rend pas la mélodie. Il n’y a pas de mouvement continu, cela ne coule pas.
Les chants russes, les chants populaires russes, dégagent cette mélodie. Ne vous inquiétez pas, les Américains ont leur part là-dedans, aussi. Ils ont des musiques horribles là-bas.
La musique veut dire qu’elle doit vous faire plaisir. Elle doit vous apporter plus de distraction. Elle ne doit pas vous rendre malheureux, triste. Si vous ressentez ce genre de sentiments, vous devriez essayer de dire: « D’accord, il y a des problèmes, mais je vais essayer de les surmonter ».
Parce que vous êtes des Sahaja Yogis et vous devez montrer la victoire, votre nature victorieuse dans votre musique.
Je ne parle pas des autres. Ils continent à crier, pleurer, chanter, mais cela n’a rien d’une mélodie. Ce ne sont que des mots… Même les orchestres, Je suis surprise, font ça. Mais les orchestres hindous, vous verrez, font de la mélodie. Cela coule comme un fleuve. Sinon, c’est vraiment mauvais.
Je demande donc à tous les musiciens qui chantent de bien comprendre que chanter ne veut pas dire utiliser des mots que personne ne comprend. Les mots doivent être compréhensibles et la mélodie présente. C’est vrai que dans les ragas indiens, il y a la mélodie, mais les mots ne sont pas importants. Vous prenez plaisir à écouter l’air, mais peu importe si vous ne comprenez pas la langue.
Donc, si vous pouvez combiner la mélodie avec cette musique occidentale, regardez la différence. Et ce livre vous le montre. C’est vraiment un bon livre que vous devriez avoir et qui doit vous faire comprendre comment la musique peut vous soigner, vous donner de la joie, quelle est l’essence de la musique. Et ensuite, vous pouvez l’enjoliver. Je suis sûre que, si les musiciens indiens peuvent influencer la musique occidentale, celle-ci n’en sera que meilleure!
Vraiment, Je ne peux pas comprendre que tous ces chanteurs soient si célèbres et tellement considérés. Aux Etats-Unis, tout le monde peut faire ça, mais Je crois que pour créer une musique digne de ce nom, vous devez connaître les éléments de base de la musique indienne. Ensuite, vous composez comme vous l’entendez.
S’il vous plaît, essayez d’acheter ce livre pour comprendre la musique indienne. Il n’y a pas de prix, mais cela doit être un prix raisonnable et la prochaine fois, au Puja du Diwali, on pourrait en apporter. Vous devez vraiment le lire pour connaître l’essence de cette musique.
Enfin, aujourd’hui, c’est le premier jour du Navaratri, et on m’a parlé de certains noms qui sont vraiment horribles, mais ce doit être des gens qui ont beaucoup souffert pour demander: « Mère, tuez ces horribles rakshashas (démons)! » Maintenant, d’une certaine façon, tout sera tué d’une façon naturelle.
Mais vous, vous devez saisir que vous êtes ceux qui peuvent agir. Si vous cessez d’acquérir des choses que vous ne voulez pas, des choses inutiles. Si vous essayez de réduire vos achats et si vous vous orientez vers quelque chose de plus naturel, si vous aimez la Terre Mère, Je suis sûre que ça va marcher.
La Terre Mère, elle-même, va y parvenir! Vous avez entendu parler du tremblement de terre. Maintenant, plus personne ne va à l’église. Je n’ai rien fait, c’est la Terre Mère. Plus personne ne va à l’église, mais Je n’ai rien fait et Je n’aurais rien fait car Je suis désolée pour ces chefs-d’oeuvre détruits. Mais regardez comme la nature travaille.
Maintenant, tous ces musulmans d’Indonésie souffrent des nuages de fumée. Je n’ai rien fait parce que, si vous essayez de faire quelque chose de mal, cela vous revient en pleine figure, selon le principe action-réaction.
Donc, votre visage doit être Sahaj, vous devez être Sahaj et ne pas paraître tendu. Je ne comprends pas: vous êtes Sahaj, alors restez d’humeur Sahaj.
Je suis désolée d’avoir pris tant de temps, mais Je ne pourrai pas vous parler de tout cela demain. Essayez de réfléchir à tout ça, que votre Mère vous aime, qu’Elle désire que vous ayez de bonnes familles, qu’Elle désire que vous vous occupiez de vos enfants.
Et Je m’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. Il faut aider, il n’y a pas de mal à cela, mais aider ne veut pas dire servir. Faites plaisir à votre femme, mais cela ne veut pas dire qu’elle vous domine. Comme, par exemple, en disant: « Je dois aller chez mon père », « Je dois retourner chez ma mère ». Vous ne devez pas permettre tout ça.
Mais les femmes doivent aussi comprendre que leur famille est plus importante que leurs père et mère et même plus importante que Shri Mataji, parce que Je suis seulement heureuse si Je vois une famille heureuse.
Merci beaucoup.