Sahastrara Puja 1998

Nirmal Temple, Cabella Ligure (Italy)


Feedback
Share

Sahastrara Puja. Cabella Ligure (Italy), 10 May 1998.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Aujourd’hui est un grand jour parce que le Sahastrara Day et la Fête des Mères coïncident. C’est un événement très Sahaj, Je pense, et c’est ce que nous devons comprendre, comment le Sahastrara et l’aspect de la mère vont ensemble.
Le Sahastrara a été ouvert, c’est sûr, et Mère devait le faire parce qu’auparavant ces personnes qui sont venues sur cette terre ont essayé d’enseigner aux gens le Dharma, pour les ramener dans le chemin central, dans le chemin direct de l’ascension spirituelle. Ils ont tout essayé, toutes les manières qu’Ils ont pensé être appropriées à une communauté particulière, une région particulière, un pays particulier. Ils en ont parlé et il en est sorti de nombreux livres, mais au lieu que tous ces livres créent des gens d’une nature religieuse, spirituelle et unie, cela a créé des gens qui étaient tous en lutte entre eux. Absurde, c’est une chose absurde, mais c’est ce qui s’est produit.
Ainsi, tous ces livres qui avaient été écrits, toute cette connaissance qui était donnée, tout cela a été détourné par les êtres humains, simplement, Je dirais, pour gagner du pouvoir. Et donc il s’agissait partout d’un jeu de pouvoir et aussi d’argent. Lorsque nous voyons le résultat de toutes ces religions, nous sentons qu’elles sont toutes vides. Ils parlent d’amour, ils parlent de compassion, mais c’est toujours dans un but précis. Il s’agit parfois d’un jeu politique, parce qu’ils pensent encore parfois qu’ils doivent avoir le pouvoir, pas le pouvoir spirituel, mais le pouvoir matériel, afin de dominer le monde entier.
Ainsi cette domination a commencé à tant travailler dans l’esprit humain que nous avons eu beaucoup de guerres, de massacres, toutes sortes de choses. Et lorsque cela s’est calmé, J’ai pensé que peut-être maintenant l’ouverture du Sahastrara aiderait les gens à voir la Vérité.
Au niveau du Sahastrara, vous connaissez la Vérité. Et donc toutes les formes d’illusions, toutes les sortes de malentendus, tous les types d’ignorance auto-imposée, tout cela doit disparaître, parce que ce que vous connaissez est la Vérité. La Vérité n’est pas tranchante, elle n’est pas dure, ce n’est pas quelque chose de difficile à assimiler. Les gens pensaient que la Vérité devait juste être quelque chose de très préjudiciable, ou peut-être de dur, qu’elle pourrait créer des problèmes entre les êtres humains. Ce n’est pas du tout cela, elle n’est pas faite ainsi, mais chaque fois qu’Ils ont parlé de la Vérité, les gens l’ont utilisée dans un mauvais but. Il y a quelque chose de spécial avec les êtres humains, c’est qu’ils commencent à utiliser les choses avec une mauvaise perspective, avec le mauvais message et qu’ils essayent de l’utiliser dans leur propre but. C’est si commun chez les êtres humains, cette envie d’avoir le pouvoir sur les autres hommes.
En fait, Je l’ai vu dans Mon propre pays, lorsque les gens ont voulu avoir des nations séparées. Ces gens qui voulaient avoir des nations séparées le faisaient en fait non pas pour accomplir quelque chose de grand, mais simplement parce qu’ils pourraient devenir, certains d’entre eux, quelqu’un d’important dans leur propre pays. Et donc ils n’ont jamais voulu être dans un pays où ils ne pourraient pas s’élever à ce niveau. Ils ont alors séparé ces pays et par cette séparation, J’ai vu que tous ces pays souffrent, souffrent beaucoup; il n’y a pas de croissance, ils ont des problèmes financiers, toutes sortes de problèmes et le pays principal aussi souffre, parce qu’ils ont maintenant développé cette hostilité et que tout cela fonctionne contre le pays principal.
Donc, en soi, avoir une idée séparatiste est contre Sahaj. Prenons par exemple une fleur qui pousse sur un arbre, c’est très joli; elle se développe là, y grandit et y produit aussi des graines. Mais supposez que vous coupiez la fleur et que vous l’enleviez, alors que se passe-t-il? L’arbre a perdu sa fleur, bien sûr, mais c’est surtout la fleur qui est perdante.
Cependant, ils ont tous fait cela, et lorsqu’ils l’ont fait, regardez, quel est le résultat? Les gens qui avaient essayé d’avoir leur propre pays, leur propre domaine, ils ont été tués, assassinés, trompés et certains d’entre eux mis en prison. Cette attitude, même en dehors de Sahaja Yoga, a montré qu’elle n’est pas bénéfique. Nous devons donc apprendre à être un. Après Sahaja Yoga, après votre Réalisation, si vous ne comprenez pas ce message que nous devons tous être un, une seule unité, un seul corps, si vous ne le pouvez pas, si vous vous identifiez à d’autres choses, alors vous n’avez absolument pas grandi, vous n’avez pas mûri.
Un point très important que l’on doit comprendre en ce jour du Sahastrara, c’est que tous les sept Chakras ont leurs pīthas dans le Sahastrara; les sept Chakras. Ils sont bien établis au milieu de votre cerveau et ils agissent, à travers cette zone, peu importe où exactement, sur les Chakras et opèrent ainsi.
Et tous ces sept Chakras deviennent un, Je dirais, ou fonctionnent en unisson, une complète intégration se met en place dans ces centres, parce qu’ils sont gouvernés par ces sept Chakras maîtres, si l’on peut dire, nous pouvons les appeler comme nous voulons, car ils gouvernent tous les autres Chakras. Et comme ils sont à l’unisson, complètement intégrés, c’est ainsi que vos Chakras sont intégrés. Ce sont ces pīthas qui sont illuminés, Je dirais, par la Kundalini, et également bénis par la Puissance Divine, et ils deviennent immédiatement intégrés, a-t-on dit, comme des perles sur un fil.
C’est même davantage que cela. C’est plus que cela. Tous ces pīthas en vous s’intègrent de telle manière qu’il n’y a pas de différence dans leur manifestation.
Supposez que vous ayez un Chakra qui ne va pas bien, quelque chose de mauvais, physiquement, mentalement, émotionnellement, peu importe ce que c’est, les autres Chakras essayeront d’aider ce Chakra malade et essayeront de faire évoluer la personnalité du Sahaja Yogi afin qu’il soit intégré. En fait, cette intégration à l’intérieur de nous est très importante.
Tant que vous n’êtes pas intégrés à l’intérieur de vous, vous ne pouvez pas être intégrés à l’extérieur et l’intégration interne est une telle bénédiction de Sahaja Yoga qu’une personne qui reçoit sa Réalisation devient une personnalité qui est au-dessus de la personnalité normale. Elle n’est pas attachée à toutes les forces négatives, aux forces destructrices; elle peut abandonner simplement tant de choses dont il est normalement très difficile de se débarrasser.
Tous ces sept Chakras que nous avons en nous sont ensuite guidés à l’unisson par ces pīthas; simplement le support qui provient de cet unisson aide tous les Chakras à être complètement intégrés.
En réalité, nous ne sommes pas intégrés, parce que notre mental part d’un côté, notre corps part d’un autre, notre coeur d’un autre côté, nos émotions encore ailleurs. Nous ne savons pas quelle est la bonne chose à faire, quelle est la meilleure chose à faire, mais après la Réalisation, à la lumière de l’Esprit, vous voyez la Vérité et vous savez ce qui doit être fait.
Par exemple, après la Réalisation du Soi, vous pouvez juger les gens par leurs vibrations, vous n’avez pas besoin d’utiliser votre cerveau pour cela, utilisez juste vos vibrations et immédiatement vous savez ce qui ne va en vous ou chez les autres. Ici vous avez donc une double correction. L’une est que vous voyez votre propre être, votre propre Soi, votre connaissance du Soi vous apparaît. Et l’autre, c’est que vous pouvez aussi percevoir une autre personne, ce qu’elle a fait. Si quelqu’un n’est pas Sahaj et prétend l’être, vous pouvez facilement sentir qu’il n’est pas Sahaj, que son comportement n’est pas Sahaj.
Et donc la meilleure chose est que chacun d’entre nous arrive à ce que cette intégration fonctionne complètement à l’intérieur de nous. Nous ne devrions pas les rejeter, mais nous devrions accepter que tous les défauts que nous avions, tout le mal que nous avons fait, nos mauvaises pensées, tout ce que nous avons fait de destructif, tout cela doit disparaître, parce que vous êtes des Sahaja Yogis.
Les Sahaja Yogis ont une tâche spéciale à faire; ils ne sont pas comme les autres gens, qui travaillent simplement pour l’argent, pour le pouvoir, pour la domination, mais pas vous. Vous travaillez dans Sahaja Yoga pour l’émancipation de l’humanité.
Et donc tout cela veut dire que ce Sahastrara est un champ global dans lequel nous entrons. Nous entrons dans un champ global et lorsque nous y sommes, nous devenons simplement nous-mêmes une personnalité globale. Et donc toutes ces choses mineures comme votre race, votre pays, votre religion et toutes ces barrières artificielles entre les êtres humains tombent simplement et vous devenez une âme réalisée et vous savez ce qu’est l’humanité, vous comprenez l’humanité. Cela doit se produire chez tous les Sahaja Yogis lorsqu’ils sont ensemble, ils doivent comprendre que nous ne sommes pas, ou plus, des êtres humains ordinaires. Nous sommes des personnes spéciales, choisies pour une tâche très spéciale qui est la chose la plus importante aujourd’hui.
Comme vous savez ce qui se passe dans Kali Yuga, Je n’ai pas besoin de vous décrire tout cela. Mais quelle est cette lumière de l’Esprit, qui va vous montrer ce que vous pouvez faire pour enlever les maux de Kali Yuga? En commençant par vous-même, vous voyez simplement vous-même, avec grand amusement, que ce que vous avez fait était vraiment stupide. Vous ne devriez pas avoir fait cela, mais vous l’avez fait, donc, d’accord, vous pouvez pardonner aux autres qui le font aussi, et vous comprendrez que ceux qui l’ont fait ont fait tout cela par ignorance.
Mais maintenant vous avez le Sahastrara ouvert. Avec le Sahastrara ouvert, vous obtenez, ou plutôt le Divin déverse Sa grâce en permanence. En la recevant, avec cela, on pourrait l’appeler la nourriture de votre Sahastrara, ce qui se passe est quelque chose de vraiment important. Une chose qui se produit est que vous vous détachez de vous-même, vous pouvez vous voir vous-même, vous pouvez voir votre passé, vous pouvez vous comprendre, comprendre que vous avez fait tant de mauvaises choses et mal compris les gens. Cela vous entraîne parfois trop loin de vous, mais dès que cette lumière apparaît et que le Sahastrara est nourri, dans cette lumière, vous voyez clairement le mal que vous vous êtes fait à vous-même. Puis, en tant que personne, vous pouvez voir vos défauts, mais vous voyez aussi les défauts de la société où vous vivez.
J’ai vu qu’immédiatement après que les gens reçoivent leur Réalisation, ils commencent à Me dire: “Mère, j’étais Chrétien, mais, voyez, c’est comme cela la chrétienté.” Quelqu’un dira: “Mère, j’étais très patriotique, mais je vois maintenant ce qu’est le patriotisme.” C’est comme si chacun commençait à voir son propre milieu, son propre style de vie et en sortait simplement. Et lorsque vous en êtes sorti, cela n’est plus identifié à vous. Et c’est un événement si spontané.
La seule chose, c’est que vous devez apprendre à être spontané. Car Je le trouve encore chez des gens Sahaj, même s’ils sont sortis de cette illusion, l’océan d’illusion, tout de même, parfois, ils ont encore un pied dans l’océan, ils l’enlèvent un peu et puis ils le remettent. Cela devrait cesser. C’est seulement parce que ces gens ne méditent pas.
Maintenant si l’on dit que vous devez méditer, les gens pensent que c’est une sorte de rituel ou peut-être un certain style dans Sahaja Yoga. Non! La méditation vous sert à descendre profondément en vous pour accomplir tout ce que votre Sahastrara veut vous donner, pour atteindre ce haut niveau de détachement, de compréhension; c’est seulement à travers la méditation. Et ce qui se produit dans la méditation est que votre conscience dépasse l’Agnya, s’élève au-dessus et se maintient dans le Sahastrara en conscience sans pensée.
Ensuite, la réalité du Sahastrara, la beauté du Sahastrara, commence à se déverser dans votre propre caractère, dans votre propre tempérament. Tant que vous ne méditez pas… mais pas méditer simplement pour aller mieux ou pour sentir que vous devez méditer; mais la méditation est très importante pour vous tous, afin de développer votre Sahastrara de telle sorte que vous absorbiez la beauté de votre Sahastrara.
Si vous n’utilisez pas votre Sahastrara de cette manière, au bout de quelque temps, vous vous apercevrez que votre Sahastrara se refermera, vous n’aurez plus de vibrations, ni de compréhension de vous-même. Donc c’est une chose vraiment très importante de méditer.
Je peux immédiatement distinguer une personne qui médite et une qui ne médite pas; parce qu’une personne qui ne médite pas pense encore: “Oh, ça va, je fais ceci, je fais cela.” La méditation est le seul moyen de vous enrichir par la beauté de la réalité. Il n’y a pas d’autre moyen, Je ne peux pas trouver d’autre moyen que la méditation, par laquelle vous vous élevez dans le royaume du Divin.
Par exemple, Je dirais que ce que Moi J’ai fait est ceci: J’ai pu trouver une méthode pour donner la Réalisation du Soi en masse. Mais cela ne signifie pas que si Je la donne à des foules, ils seront tous Sahaja Yogis, non! Vous avez dû le voir: à chaque fois que vous faites des programmes, les gens obtiennent la Réalisation, lorsque Je suis là, puis ils viennent aux séances de suivi pendant un moment, et puis ils laissent tomber. La raison est qu’ils n’ont pas médité. S’ils avaient médité, ils auraient pris conscience de leur qualité, de ce qu’ils sont. Sans méditation, vous ne comprenez pas ce qui est le meilleur pour vous.
Donc aujourd’hui est un jour où vous devez Me promettre que vous méditerez chaque soir, dans la soirée, et peut-être aussi le matin; chaque fois que c’est possible, si vous vous pouvez vous mettre en état de méditation, vous êtes en contact avec ce Pouvoir Divin. Alors tout ce qui est bon pour vous, tout ce qui est bon pour votre entourage, pour votre pays, tout cela est fait par ce Pouvoir Divin. Vous n’avez pas à dominer le Pouvoir Divin. Vous n’avez pas à commander, vous n’avez pas à demander; simplement si vous méditez, vous êtes un avec ce Pouvoir omniprésent, ce qui est une autre grande bénédiction pour nous.
A moins d’avoir le Sahastrara ouvert, toutes les bénédictions de la Puissance Divine ne peuvent pas vous parvenir, elles ne le peuvent pas. Vous pouvez peut-être obtenir de l’argent, vous pouvez obtenir du travail, vous pouvez obtenir ceci ou cela, mais votre propre développement n’est possible que lorsque vous méditez et que votre Sahastrara est complètement ouvert, ouvert à la Vérité.
Et en fait, la Vérité est que cette Puissance Divine est compassion, est amour; c’est cela la Vérité. Ils disent que Dieu est Amour, et Dieu est Vérité; il faut donc établir l’équation que la Vérité est Amour et l’Amour est Vérité. Mais ce n’est pas l’amour que vous avez pour vos propres enfants, que vous avez pour votre famille; l’attachement, l’amour attaché n’est pas la Vérité. Si vous êtes attaché à quelqu’un, alors vous ne verrez jamais les défauts de cette personne; si vous êtes en colère contre quelqu’un, alors vous ne pouvez pas voir les bons côtés de cette personne. Mais c’est un amour complètement détaché, et cet amour est extrêmement puissant, parce qu’à chaque fois que vous projetez cet amour vers quelqu’un, vous serez étonné du fait que les problèmes de cette personne seront résolus, sa personnalité s’améliorera, tout fonctionnera vraiment comme il faut et sa vie en sera changée.
Mais si vous êtes attaché à quoi que ce soit, cet attachement lui-même cause des problèmes et ne permet pas à Sahaja Yoga de grandir. Cet attachement peut être de toute nature. Par exemple, vous pouvez être attaché à votre pays, attaché à votre milieu, attaché à votre famille, il peut être de toute nature, mais lorsque le Sahastrara est ouvert, la chose que vous apprenez, c’est le détachement. Il se fait simplement que vous êtes détaché, même si, Je peux dire, vous ne partez pas en courant. En fait, dans Sahaja Yoga, nous ne croyons pas aux gens qui s’éloignent de la société et vont dans les Himalayas, J’appelle tout cela de la fuite devant la réalité. Ce n’est pas cela qu’il faut.
Ce qui se produit, c’est que vous êtes là, vous voyez tout le monde, vous les observez, vous connaissez tout le monde, vous en êtes proche, mais vous êtes une personne détachée. C’est un état d’esprit que vous atteignez lorsque le Sahastrara est ouvert. Alors dans cet état, vous vous occupez des gens, vous traitez les problèmes, vous résolvez les situations difficiles, mais vous ne vous y impliquez pas. Il n’y a pas d’implication et cette implication que vous aviez auparavant ne pourra jamais vous donner une vision complète de ce qui se passe, de ce qu’est la Vérité dans toute situation.
Et donc ce détachement aide; le meilleur côté de ce détachement, c’est que vous n’êtes pas affecté. Inutile de dire: “Oh, Vous n’êtes pas affectée, Mère, alors comment pouvez-Vous ressentir quelque chose pour une autre personne? Comment pouvez-vous avoir de la compassion pour une autre personne?” Parce que si vous avez de la compassion pour une autre personne, c’est seulement alors que vous pouvez résoudre le problème; mais ce sentiment que vous avez est encore une forme d’attachement. Ce n’est pas un sentiment réel, parce qu’il n’aide pas. Si la personne pleure, vous pleurez aussi; si la personne est inquiète, vous êtes aussi inquiet et cela n’aide ni la personne ni vous-même.
Donc être détaché ne signifie en rien ne pas compatir à la situation d’une autre personne. Vous compatissez effectivement. Vous ressentez l’agonie de cette personne, son inquiétude, celle de tout l’entourage parfois ou du pays entier. Mais votre sentiment est si détaché que le Pouvoir Omniprésent prend la relève.
D’abord, nous devons avoir une confiance totale dans les capacités de ce Pouvoir Omniprésent. Une fois que vous êtes détaché, vous dites: “C’est Toi qui T’en occupes. Terminé!” Si vous dites: “Tu vas T’en occuper, c’est Toi qui vas le faire”, les choses changent complètement, parce vous transférez toutes vos responsabilités, tous vos problèmes à ce Pouvoir Divin, qui est si puissant, qui est si compétent et qui peut tout résoudre.
Donc, chaque fois que vous pensez que ce problème-ci, vous allez le résoudre vous-même, que vous êtes celui qui va le faire, eh bien, la Puissance Divine dit: “D’accord, essaye donc!” Mais si vous pouvez réellement remettre ce problème à la Puissance Divine, il sera résolu.
Nous avons toutes sortes de problèmes dans Sahaja Yoga, spécialement lorsque nous trouvons que les gens ne sont pas si attirés par Sahaja Yoga, qu’ils sont peu nombreux, alors vous vous sentez très mal à ce sujet. Mais avez-vous essayé de méditer sur ce point? Et avez-vous essayé de remettre ce problème à la Puissance Divine? Pourquoi devrions-nous nous inquiéter lorsque nous avons le Pouvoir Divin accessible à travers notre Sahastrara? Pourquoi nous inquiéter, pourquoi y penser? Abandonnez-le simplement au Pouvoir Divin. Si c’est possible, si vous pouvez y arriver, vous voyez, ce qui est très difficile pour les êtres humains parce qu’ils vivent avec leur ego, ils vivent avec leurs conditionnements. Mais si cet attachement à toutes ces choses disparaît, alors ce que vous faites est simplement de laisser les choses à cette Puissance.
Krishna a dit dans Sa Gîta: “Sarva dharmanam parityajya mamekam sharanam vraja—Oubliez tous vos Dharmas.” Les Dharmas signifient, dans Son interprétation, que nous avons le Dharma de l’épouse, celui du mari, celui d’un membre de la société, tout cela constitue des Dharmas, mais Il dit: “Abandonnez-les et laissez-les Moi, Je M’en occuperai.” Voila ce que nous devons apprendre: à dire: “C’est cette Puissance Divine qui va résoudre tous nos problèmes. ” En tant qu’êtres humains, c’est un état très difficile à atteindre, et cet état ne peut être atteint que par la méditation. Mais Je ne suis pas en train de vous dire de méditer des heures durant, ce n’est pas nécessaire, mais méditez avec une complète confiance en vous-même et en la Puissance Divine. Si vous comprenez cela, Je suis sûre qu’il ne vous sera pas difficile de vous élever à cet état de conscience. C’est ce que nous devons atteindre. C’est possible pour les hommes comme pour les femmes. Il n’y a pas à penser: “Mère, comment pouvons-nous le faire après tout?” En fait, tous ces gens qui pensent ainsi n’apportent rien à Sahaja Yoga.
Ceux qui n’ont pas confiance en eux ne peuvent rien faire, mais ceux qui s’en remettent, et ceux qui pensent qu’ils peuvent le faire, peuvent arriver à tout ce transfert de leur pouvoir au Pouvoir Divin. Remettez-le simplement au Pouvoir Divin. Supposez que J’aie une voiture qui puisse Me conduire. Alors, si J’ai une voiture, Je ne vais pas y atteler des boeufs, Je ne vais pas pousser Ma voiture, Je M’y assois simplement et Je l’utilise. De la même façon, si vous avez ce grand pouvoir autour de vous, si votre Sahastrara y est complètement submergé, alors vous serez étonné de voir comment les choses fonctionneront pour vous.
Je vous donnerai un exemple d’un Sahaja Yogi, qui n’est plus parmi nous maintenant. C’était un pêcheur, un pêcheur ordinaire, mais il était aussi éduqué et il travaillait dans une banque. Et il allait un jour faire un travail pour Sahaja Yoga et il devait y aller en bateau. Mais quand il est sorti, il vit que tout le ciel était nuageux et menaçait d’éclater en grosse tempête. Il était donc très ennuyé de cela, se demandant: “Qu’est-ce que c’est que ça?” Son Sahastrara était si ouvert et puissant, immédiatement, il dit: “Bon, je laisse à cette Puissance Divine le soin d’empêcher que toutes ces choses n’éclatent. Je ne veux ni pluie ni problème avant que je revienne à la maison et que je me couche.” Et c’est surprenant, les gens M’ont dit: “Mère, les nuages et tout le reste étaient toujours là, mais il n’a pas plu, il n’y a rien eu et il n’y a pas eu de tempête du tout.” Il est allé sur l’autre île où il devait aller, il s’est occupé de Sahaja Yoga et il est revenu, et ensuite, lorsqu’il est allé se coucher, c’est à ce moment-là seulement que tout a commencé à tomber.
Ainsi, tout dans la nature, chaque feuille, chaque fleur, tout est activé par le Pouvoir Divin. Et donc nous ne devrions pas considérer avec ego que nous pouvons faire quelque chose nous-mêmes, que nous pouvons nous en occuper nous-mêmes. Tant que vous avez ce genre de pensée, vous n’êtes pas encore si développé, vous n’avez pas grandi tant que cela dans Sahaja Yoga. Mais grandir dans Sahaja Yoga, cela ne devrait pas être difficile pour vous, parce que vous avez des lignes directrices.
Ces personnes qui ont obtenu leur Réalisation, ils étaient très peu nombreux, comme des Soufis et quelques saints en Inde, mais tous, comme ils ont dû se battre! Il n’y avait personne pour les guider, personne pour les aider, personne pour leur dire ce qu’ils pouvaient accomplir, et malgré cela, c’étaient des êtres très satisfaits, très heureux et ils s’en sont sortis si bien. Ils ont vu le monde entier d’un autre angle, comme vous pouvez aussi le faire. Mais ils n’étaient pas affectés et ils avaient tant de confiance en eux; ils avaient acquis eux-mêmes tant de savoir, qu’ils avaient obtenu à travers leur processus de méditation, et voyez la manière dont ils ont écrit des livres, certains sont si importants. Il est très surprenant de voir comment ils ont écrit ces vers magnifiques, si emplis de connaissance. On ne peut pas comprendre qu’ils n’avaient pas de guide, que personne ne leur montrait la direction. Mais une chose est sûre, c’est qu’ils ont toujours essayé de s’occuper de leur Sahastrara.
En fait, il y a une chose qui bloque votre Sahastrara, c’est le mouvement de votre Agnya dans les pensées. C’est la seule chose, c’est la seule chose qui bloque votre entrée dans Sahaja Yoga. Les pensées arrivent tout le temps, parce que l’être humain est tel qu’il réagit à tout, à ceci, à cela, et que les pensées vont et viennent. Il y a une grande foule de pensées. A cause de cela, votre attention ne peut pas dépasser l’Agnya et ne peut pas résider dans le Sahastrara.
Donc, il faut d’abord voir quel genre de pensées vous viennent. Vous devez vous gronder quelque fois, vous devez dire: “C’est vraiment n’importe quoi! Qu’ai-je fait? Qu’est-ce qui me prend? Comment ai-je pu faire tout cela?” Une fois que vous commencerez à le faire, ces pensées commenceront à disparaître. Ces pensées viennent de deux angles, l’un de l’ego et l’autre de nos conditionnements et ils sont si incrustés en vous qu’ils ne permettent pas à votre Agnya d’être dépassé. C’est pour cela que nous avons deux Bija mantras: “Ham, ksham.” La première correspond à vos conditionnements, là où vous êtes pris par ce genre de peur: “Je ne devrais pas faire ceci, je ne devrais pas faire cela, ceci n’est pas autorisé, cela est interdit.” C’est la part des conditionnements, qui peuvent être de différents types. Et la part de l’ego est: “Je dois dominer tout le monde, je dois obtenir ceci, je dois être capable de commander tout le monde.” Ces deux choses sont là dans notre mental et le traversent tout le temps.
Il est donc important que nous allions en conscience sans pensée. Et cette conscience sans pensée est la véritable voie pour pouvoir nourrir votre Sahastrara par la Kundalini, parce que la Kundalini ne peut pas traverser votre Agnya. Mais pour cela, comme Je l’ai dit, il y a deux Bija mantras, dont l’un est Ham et l’autre Ksham.
Ainsi, si vous êtes conditionné, si vous êtes effrayé, que vous avez peur et que vous aviez des idées sur vous… De nos jours, regardez comment les gens se décrivent en disant: “Je suis un extraverti”, ou quelqu’un dira: “Je suis un introverti”, quelqu’un d’autre: “Je suis un hippie, je suis ceci, je suis cela.” Ils peuvent s’attribuer eux-mêmes toutes sortes de qualificatifs.
Mais ces idées viennent toutes de l’extérieur; elles ne viennent pas de l’intérieur. Pour atteindre le côté intérieur de vous-même, le côté plus subtil de votre être, vous devez autoriser la Kundalini à traverser l’Agnya. Car dépasser l’Agnya est une chose très importante en ces temps modernes, et pour cela vous devez méditer.
Si vous pouvez méditer avec une confiance complète en vous-même, cet Agnya peut être ouvert par l’abandon au Divin. Vous devez vous abandonner au Divin et lorsque cet Agnya s’ouvre, vous serez surpris de voir que votre Sahastrara est juste en train d’attendre pour vous transférer, pour vous donner toute l’aide dont vous avez besoin par l’intermédiaire du Pouvoir Tout-Puissant.
La connexion de votre Sahastrara avec le Pouvoir Omniprésent est établie, et par elle vous serez étonné de voir comment tous les sept Chakras fonctionnent pour vous. Comme ils vous aident! Comme ils essayent de vous donner toute la vraie connaissance à propos de tout!
Cette vraie connaissance que vous acquérez donne vraiment beaucoup de joie. Vous pouvez voir cette vraie connaissance dans tout. Vous n’avez pas besoin de commencer à lire de livres à ce sujet. Dans chaque situation et dans chaque personne, dans chaque fleur, dans chaque événement naturel, vous voyez clairement la main du Divin. Et une fois que vous y voyez la main du Divin, votre ego commence à disparaître, une fois que vous dites: “C’est Toi, c’est Toi qui fais tout.”
Kabir a dit quelque chose de beau à ce sujet: il a dit que lorsque la chèvre est vivante, elle dit sans arrêt: “Meh, meh, je suis , je suis.” Mais lorsqu’elle est abattue et que ses intestins sont transformés en fils et utilisés pour nettoyer le coton, alors elle dit: “Tuhi, tuhi, tu es, tu es, tu es.” Voyez, de cette manière symbolique, ils ont suggéré que vous devez vous dissoudre dans cette Puissance Divine. C’est la Puissance Divine qui fait tout: “Qui suis-je? Je ne suis qu’une goutte et je suis tombé dans cet océan de conscience de la Puissance Divine et celle-ci prend le relais et s’occupe de tout.” Cela vous aidera beaucoup à être un grand Sahaja Yogi.
Vous développez des pouvoirs de guérison, mais cependant vous n’en retirez pas de fierté. Vous développez bien sûr les pouvoirs d’éveiller la Kundalini, vous ne vous en vantez pas; vous développez tant de pouvoirs créatifs et vous n’en retirez pas de fierté. Vous devenez véritablement très créatif. Extrêmement créatif.
Mais la chose la plus important qui vous soit arrivé, c’est que vous devenez une personnalité globale. Et donc vous commencez à voir les problèmes de chaque pays, de chaque nation qui a des problèmes. Mais lorsque vous voyez ces problèmes, vous ne les voyez pas comme les autres personnes, parce que les autres peuvent vouloir l’utiliser dans leur propre but, peut-être pour les médias, peut-être pour quelque chose d’autre. Mais ce que vous voulez voir, c’est que ces problèmes soient résolus.
Vous voyez, vos pouvoirs sont si grands avec ce type d’esprit, Je dirais, dominé complètement par la Puissance Divine, que, quel que soit ce qui vous dérange, immédiatement Elle prend le contrôle et commence à s’en occuper.
Vraiment beaucoup de problèmes ont été résolus par Sahaja Yoga et aussi ils peuvent être résolus à un niveau véritablement universel, si vous êtes une personne globale. Si vous êtes une personne globale, alors ce qui se passe, c’est que vous devenez une sorte de véhicule, ou vous devenez comme un canal pour que ce Pouvoir Divin puisse agir, parce que vous êtes purement une personnalité globale; pas attaché à ceci, attaché à cela, mais une pure personnalité Sahaj, qui peut être utilisée par cette Puissance Divine très facilement. Pour cela, comme Je l’ai dit également cet après-midi, vous devez être attentif à quelques choses que nous avons.
Tout d’abord la colère. La colère est la pire des choses que nous ayons. En colère pour quoi? Il y a des gens qui parlent comme cela: “J’étais très en colère”, comme s’ils étaient fiers de leur colère. La colère est un signe de stupidité complète, de stupidité absolue. Et il n’y a pas besoin de se mettre en colère envers quiconque, parce que, par la colère, vous ne résolvez pas le problème. Avec la colère, vous vous abîmez; avec la colère vous abîmez votre propre nature. Avec la colère, vous gâchez vraiment toute la situation. Alors, inutile de se mettre en colère envers quoi que ce soit. Mais si quelque chose se produit qui vous met en colère, vous devriez vous calmer et voir vous-même pourquoi ça ne va pas, en quoi cela vous dérange. Le seul fait de le voir aidera ce problème à se résoudre.
Vous devez, premièrement, réaliser que vous êtes une personnalité spéciale, que votre Sahastrara a été ouvert par cette Puissance Divine, comme si vous étiez entré dans le royaume du Divin. Vous êtes un hôte important dans cette grande cour du domaine divin, vous n’êtes pas une personne ordinaire.
Et donc, une fois que vous comprenez pourquoi vous avez Sahaja Yoga et pourquoi vous avez obtenu la Réalisation, vous voyez qu’il y a quelque chose de spécial, mais cela ne devrait pas vous donner de l’ego. Ce n’est pas pour l’ego que vous devez avoir tout cela. Mais c’est pour comprendre que vous devez jouer dans les mains du Divin. C’est… ce jeu est quelque chose que Je pourrais expliquer ainsi: si vous êtes, disons, un artiste, alors il y a dans la main de l’artiste un pinceau, mais le pinceau ne pense jamais qu’il est en train de faire quelque chose. C’est l’artiste qui fait tout. De la même manière, lorsque vous êtes un avec le Pouvoir Divin, vous sentez juste: “Je ne fais rien. C’est l’Artiste qui le fait. C’est l’Artiste qui agit.” Et qui est l’Artiste? C’est la Puissance Divine qui vous aime, qui prend soin de vous, qui s’occupe de vous, qui est absolument identifiée à vous.
Vous serez surpris, J’ai reçu tant de lettres de gens qui expliquent comment Sahaja les a aidés, comment, au bon moment, ils ont eu de l’aide, comment, au bord de la destruction complète, ils ont été sauvés. Tant de gens M’ont écrit. Mais Je n’en suis pas surprise, parce que si vous êtes un avec le Divin, Il s’occupe de vous. Il a tous les pouvoirs, vraiment tous les pouvoirs.
Le seul pouvoir qu’Il n’a pas est celui de vous contrôler. Si vous voulez vous détruire, Il vous en donne la liberté, la complète liberté; si vous voulez vous détruire, allez-y. Si vous ne voulez pas accepter le Pouvoir Divin, d’accord, ne l’acceptez pas. Vous avez une liberté complète de faire ce que vous voulez de vous-même. C’est une chose qu’Il vous a donnée et c’est pourquoi vous devez contrôler cette liberté et respecter le Pouvoir Divin.
Aujourd’hui, J’aime ce jour qui est celui de la Mère, ou Je devrais dire, la Fête des Mères également. Parce que Je pense que seule une mère peut agir ainsi. On doit avoir beaucoup de patience avec les gens. Ce que J’ai constaté pour toutes ces grandes incarnations qui sont venues, Elles ont juste disparu en un temps très court, Elles ont vécu très peu de temps. L’un a été crucifié vers trente-trois ans, l’autre a pris Son Samadhi à vingt-trois ans, parce que Je pense qu’Ils ne pouvaient plus supporter la stupidité des gens. Ils ne pouvaient pas comprendre qu’Ils pouvaient faire quelque chose pour les êtres humains. Ils ont perdu Leur confiance, Je pense, ou bien Ils ont pensé qu’il était inutile de travailler pour ces gens. Et ainsi, Ils ont conclu qu’il valait mieux disparaître.
Mais la position de Mère est différente. Elle continuera à lutter et à se battre pour Son enfant. Elle combattra jusqu’au bout pour faire en sorte que Son enfant obtienne tous les bénéfices. Cette patience, cet amour et ce pardon sont naturellement intégrés chez une Mère, vous voyez, parce que Son attitude est très différente, pas pour la réussite, pas pour la réputation ou pour une récompense quelconque. C’est simplement qu’Elle le fait parce qu’Elle est une Mère et c’est cela le signe d’une mère: si elle est une véritable mère, au moins pour ses propres enfants, elle fera tout, elle s’occupera de tout jour après jour pour essayer de sauver son enfant du désastre.
Mais Sahaja Yoga est une bien plus grande famille et pour cela, il fallait vraiment que l’on s’occupe de vous selon le principe de la Mère. On ne peut pas utiliser d’autre principe. Ainsi, nous avons eu de très grands guerriers, qui ont fait aussi un bon travail et qui ont agi en tant que guerriers. Ensuite nous en avons eu qui faisaient beaucoup de sacrifices. Il y a eu toutes sortes de gens. Ils ont travaillé très dur pour établir le Dharma chez les gens, mais ils n’ont pas pu le faire. J’ai pensé à une chose: il est inutile d’établir le Dharma—tout d’abord leur donner la Réalisation. Lorsque, à la lumière de l’Esprit, ils voient ce qui est mal, ils deviennent dharmiques automatiquement. Le meilleur moyen est de faire cela, pas de leur inculquer le Dharma de force. Parce que si vous leur inculquez le Dharma, ils ne savent pas comment le supporter, ils ne peuvent pas digérer cela. Donc le meilleur moyen, c’est de les rendre simplement conscients de leur Esprit. Une fois que la lumière de l’Esprit apparaît, dans cette lumière, ils voient tout clairement, et alors il n’y a plus de problème. Et c’est pourquoi cette qualité de Mère est très utile.
Je veux dire, dans chaque pays, il y a eu une manifestation du principe de la Mère, dans chaque pays, et cela a été décrit et dit, mais plus tard, cela a été balayé par des gens qui ne voulaient pas parler de la Mère; parce qu’ils ne pouvaient pas justifier eux-mêmes la manière dont ils se comportaient. Ils se sont donc dit que le mieux était de ne pas parler de la Mère. Egalement ceux qui étaient des personnes éclairées, très matures, qui étaient vraiment des incarnations, Ils ont effectivement parlé tout le temps de la Mère, mais cependant parler ne suffisait pas.
Et donc cela doit fonctionner comme le fait une mère. Ainsi, à votre manière, lorsque vous travaillez pour Sahaja Yoga, là aussi vous devez être une mère. C’est davantage la qualité de mère que celle du père, car il n’y a pas d’ambition, il n’y a pas de compétition, il n’y a pas de jalousies, rien de tout cela. Vous voulez simplement que vos enfants se développent et grandissent dans leur spiritualité. Si c’est la seule attitude que vous adoptez, alors vous serez étonné de voir combien vous vous sentirez satisfait, parce que c’est une chose qui donne vraiment beaucoup de joie, de voir les gens grandir en spiritualité, pas seulement d’en discuter ou de le lire, mais de le voir se produire, se transformer en nous.
Donc cette qualité est très utile et cela aide vraiment chaque Sahaja Yoga d’être patient, d’être gentil, d’être humble. Mais vous devez aussi corriger les gens. Il y a une façon de corriger une autre personne, de ces personnes qui ne viennent, non pas du monde divin, mais du monde normal, c’est une chose difficile de les corriger. Certains sont si colériques qu’ils ne peuvent pas le supporter. Cela ne fait rien. Vous devez leur pardonner, mais il vaut mieux se concentrer sur les personnes qui sont simples, qui sont aimantes, qui sont affectionnées et ensuite progressivement toutes ces personnes compliquées s’y joindront aussi. Notre manière d’agir avec les autres doit être maternelle. Il doit y avoir une relation maternelle.
En fait, J’ai été surprise, dans la littérature occidentale, de ne trouver aucune description de la relation entre l’enfant et sa mère. C’est très surprenant. Il n’y en a pas, absolument aucune description de comment la mère voit l’enfant, comment il marche, comment il tombe, puis comment il se relève et comment il parle, toutes ces sortes de choses magnifiques sont décrites, mais pas dans les pays occidentaux. Je ne sais pas, ils n’ont jamais vu ce point, Je pense, qui est très important: décrire l’attention de la mère, comment elle est aimante, combien elle est gentille, comment elle tolère tant de bêtises et comment elle les absorbe dans une sorte de pardon et non pas pour les utiliser contre l’enfant ou le déranger. Parfois vous devez gronder, vous devez le dire, mais si vous le lui dites au bon moment, au bon endroit, alors l’enfant voit aussi le point, quel qu’il soit.
La première chose la plus convaincante est l’affection et l’amour de la Mère. Elle continue à pardonner et donner l’assurance à l’enfant que: “J’ai une mère, rien ne peut m’arriver” et cette assurance fonctionne très bien. Et vous devez donner cette même assurance aux autres Sahaja Yogis qui obtiennent de vous la Réalisation. Faites-leur sentir que vous n’êtes pas fâché contre eux. Ils sont stupides, Je sais, ils sont parfois violents. J’ai eu à faire à toutes sortes de gens, mais la seule chose qui ait fonctionné est le pur amour. Le pur amour n’a pas pour attribut d’attendre quelque chose. Donnez simplement de l’amour et essayez d’améliorer l’autre personne par une attention complète. Mais dans le travail divin, vous ne devez pas vous attacher à cette personne.
Supposez qu’il y ait quelqu’un qui n’est pas très bien, qui est désagréable, s’énerve contre vous, vous ennuie, vous insulte et tout cela. Alors oubliez-le, il y en beaucoup d’autres. Il n’y a pas besoin de courir après une personne, de s’attacher à elle ou de leur donner une importance particulière.
En fait, la chose principale est que Je sens que tous les Sahaja Yogis pensent toujours que Je suis à eux, ce qui est un fait: que Je vous parle, que Je vous rencontre ou quelle que soit la situation, vous devez savoir que Je suis votre Mère et que, quel que soit votre problème, vous pouvez toujours M’en parler. Mais parfois à la manière même dont les gens M’exposent leurs problèmes, Je sens combien ils sont peu évolués. Leur mentalité est si mesquine. Que Me demandent-ils? Supposez que vous alliez voir un roi pour lui demander, disons, un demi dollar. Alors que dira le roi? “Qu’est-ce qui lui prend à cette personne? Elle ne sait pas ce qu’elle devrait demander!”
De la même manière, on peut penser que lorsque vous demandez quelque chose à votre Mère, cela doit être d’une certaine valeur, d’une grande valeur. Cela devrait avoir la valeur de la satisfaction complète. Lorsque vous demandez quelque chose, cela devrait vous donner la satisfaction complète. Mais J’ai vu des gens qui demandent cette chose-ci, cette chose-là. Je veux dire, c’en est à un tel point que Je pense parfois: “Oh, Mon Dieu, comment puis-Je avoir tous ces gens autour de Moi qui désirent quelque chose de très bas, de très mesquin et très insipide?”
Mais si vous êtes un avec le Sahastrara, alors le Sahastrara Lui-même agit. Il vous mettra en contact avec les gens, en contact avec de telles personnes que vous serez surpris de la manière dont Il fonctionne.
Je suis allée en Turquie et Mon expérience de la Turquie a prouvé cela de façon indubitable. Je ne l’aurais jamais imaginé, mais les Turcs, parmi tous les peuples du monde, sont ceux qui se sont mis à Sahaja Yoga comme dans un coup de vent; Je ne peux pas comprendre comment ils M’ont acceptée et il y avait au moins deux mille personnes à la réunion de suivi et il était impossible de les faire tous rentrer et de leur parler. Et lorsqu’ils ont eu des réunions très réduites aussi, ils ont eu tant de personnes et ils ont continué à venir.
En fait, c’est peut-être un pays très troublé, avec le fondamentalisme très actif, mais partout, chaque pays a ses problèmes et a, on peut dire, une sorte d’image très destructrice. C’est ainsi dans tous les pays, mais dans certains pays, Je ne sais pas comment, cela se déclenche, mais une fois qu’ils deviennent Sahaja Yogis, il n’y a plus de problème. Il n’y a plus de problème du tout, c’est-à-dire qu’ils sont Sahaja Yogis, vous voyez, vous n’avez pas à le leur dire, ils s’y mettent tout seuls, ils comprennent ce que c’est.
Ainsi chaque pays a ses problèmes, a des gens qui ne sont pas d’un niveau très élevé, qui ne sont pas de grands chercheurs. Peut-être que dans certains pays, Je pense que ceux qui étaient de grands chercheurs se sont perdus; comme en Angleterre, Je pense que tous les chercheurs se sont perdus dans la drogue, le mouvement hippie et toutes ces bêtises.
L’Amérique est la pire de tous, et est vraiment perdue dans la fausse recherche. Et il est difficile d’y trouver des gens qui sont dans une bonne recherche. Cela s’améliore progressivement, mais cependant Je dois dire que nous ne devrions pas penser à un pays particulier où Sahaja Yoga ne se développe pas si bien, ou à des endroits où il ne se développe pas beaucoup. Nous devons penser globalement que Sahaja Yoga grandit et que vous êtes partie intégrante de cette société qui est Sahaja Yoga.
C’est une société particulièrement rare que les gens n’ont jamais eue. Ils avaient un ou deux Soufis ici et là, une ou deux âmes réalisées ici et là, qui ont seulement souffert. Toute leur vie, ils ont été torturés, personne ne s’est occupé d’eux. J’avais de grands espoirs dans le Maharashtra, mais Je suis si déçue, parce qu’ils ont torturé tous ces grands saints, toute leur vie, si durement, d’une manière si méchante que Je pense qu’ils le payent encore, et malgré le fait que J’ai tant travaillé là-bas, ce que Je pense, c’est que leurs karmas ne sont pas bons, parce que, Je dirais, c’est un pays pourri, il devient si pourri. Vous pouvez le voir, la manière dont les gens se comportent et tout cela est si mauvais, même si Sahaja Yoga y est présent, c’est certain. Mais Je ne dirais pas qu’ils y ont le niveau atteint dans le Nord de l’Inde. C’est très surprenant, les Indiens du Nord ne connaissaient rien à Sahaja Yoga. Ils n’étaient pas très religieux non plus, mais il est très étonnant de voir comment les gens du Nord se sont mis à Sahaja Yoga.
Donc, vous ne pouvez pas dire où la lumière se fera, on ne peut pas le dire, et partout où elle apparaît, nous devrions l’accepter, et partout où elle ne brille pas, nous ne devrions pas en être attristé. Que pouvez-vous faire? Vous ne pouvez pas leur casser la tête pour le Sahastrara. Leur Sahastrara doit s’ouvrir et avec votre amour maternel, avec votre compréhension maternelle, Je suis sûre que vous pouvez y arriver. Peut-être pas au même niveau dans tous les pays, mais Je suis sûre, car Je sens que peut-être les punyas de ces grands saints auront de l’effet et peut-être que partout où J’ai été un peu déçue, Je pense que tous ces endroits vont se développer et que Sahaja Yoga va y grandir.
Mais d’abord et avant tout, il y a votre Sahastrara. Seul votre Sahastrara peut réfléchir la lumière du Divin. Et donc votre Sahastrara est extrêmement important. Vous devez méditer pour enrichir votre Sahastrara, pour le guérir, pour lui permettre d’être pleinement nourri par la Kundalini. Il n’y a pas besoin de faire beaucoup de rituels, mais de méditer et aussi de faire aussi quelques bandhans, même maintenant aujourd’hui, c’est nécessaire, Je pense, lorsque vous sortez de chez vous, parce que Kali Yuga opère encore ses mauvais coups et Satya Yuga essaye de sortir.
Nous sommes ceux qui allons supporter, nous occuper de Satya Yuga et c’est pourquoi l’ouverture du Sahastrara est vraiment très importante. C’est très important et ceux qui veulent grandir devraient méditer chaque jour, quelle que soit l’heure à laquelle vous rentrez à la maison, peut-être le matin, peut-être le soir, n’importe quand, mais vous saurez que vous méditez lorsque vous pourrez entrer en conscience sans pensée. Alors seulement vous le saurez. Votre réaction sera nulle. Si vous regardez quelque chose, vous le regarderez simplement. Vous ne réagirez pas, parce que vous êtes sans pensée. Vous ne réagirez pas. Quand il n’y a pas de réaction, alors, vous en serez surpris, tout est Divin, parce que la réaction est un problème de votre Agnya. Une fois que vous êtes absolument en conscience sans pensée, vous êtes un avec le Divin. A tel point que le Divin prend en charge chaque activité, chaque moment de votre vie et S’occupe de vous, vous vous sentez complètement en sécurité, un avec le Divin et vous jouissez des bénédictions du Divin.
Que Dieu vous bénisse!