Navaratri Puja 1998

Nirmal Temple (Italy)

1998-09-27 Navaratri Puja Talk, Cabella, Italy, DP-RAW, 51' Download subtitles: EN,FR,NL,PL,PT,RUView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe


Navaratri puja. Cabella (Italy), 27 September 1998.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Vous ne pouvez pas vous imaginer comment une Mère qui a tant de magnifiques enfants, est heureuse de les voir dans une humeur si joyeuse avec leurs familles, leurs enfants, si gentiment établis. Il est très gratifiant de vous voir tous tant en joie et en complète union avec le Divin.
Nous devons réaliser une chose, c’est que, bien que vous soyez nombreux, cependant en comparaison avec la population de ce monde, nous sommes très peu nombreux à connaître véritablement la vraie connaissance, la connaissance réelle. Vous êtes les personnes qui savez tout cela, sans aucun doute, mais en fait la connaissance qui ne s’accompagne pas de la Vérité, ou qui n’est pas la vraie connaissance, n’a aucune signification. Tout cela se volatilise parce que c’est artificiel. Par l’éveil de votre Kundalini, vous avez tous atteint cet état où vous pouvez dire que vous savez, vous savez ce qu’est la vraie connaissance.
Mais songez aux gens qui ne savent pas ce qu’est cette connaissance. Par exemple, nous disons que notre connaissance n’est rien d’autre qu’amour, mais il faut bien comprendre la différence. La connaissance qui est amour à l’intérieur de vous émet juste depuis votre être. Vous n’avez pas besoin de l’affirmer, vous n’avez pas à penser, vous n’avez pas besoin de lire une forme quelconque de poésie ou de vous mettre dans un état d’esprit romantique. C’est juste de l’amour pur que vous émettez et cela aussi c’est la connaissance! Voici comment l’expliquer: la connaissance que vous avez sur vous-même est évidente, elle s’exprime véritablement sur les bouts de vos doigts. Mais aussi la connaissance des autres. Vous connaissez l’état des autres et votre état. Cela c’est la connaissance subtile la plus importante que vous ayez. Personne n’a ce type de connaissance. A part vous, personne ne perçoit son état ni celui des autres.
Et donc cette connaissance que vous avez acquise, qui est extrêmement subtile, extrêmement mystérieuse, absolument secrète… Si vous percevez l’état de quelqu’un, vous le percevez! Les autres ne savent pas que vous connaissez leur état. Et donc cette connaissance que vous avez n’est rien d’autre que l’amour. Il est très difficile de concilier connaissance et amour. Parce que notre idée de la connaissance est très différente. Ce que nous lisons dans les livres… Comment pouvez-vous aimer à partir des livres? Cet amour-là correspond à nos attachements. Dans l’ignorance, vous vous attachez aux gens, aux enfants, à la famille, aux choses. En gardant ces attachements, vous prouvez que vous n’avez pas la connaissance. Si vous avez cette connaissance, alors tous les attachements tomberont et vous deviendrez une personnalité globale, une goutte dans l’océan.
Par exemple, nous sommes attachés à beaucoup de choses. Ainsi nous sommes attachés à notre famille. Si quelque chose se produit dans la famille, nous en sommes très touchés, nous ne pouvons pas le supporter. Si quelque chose arrive à nos enfants, nous nous sentons désespérés, c’est comme si le monde entier s’écroulait sur nous. Puis de la famille, vous continuez, vous êtes attaché à vos amis, à vos voisins, vous êtes aussi attaché à votre pays.
L’attachement à votre pays n’est pas non plus la connaissance. Une fois que vous êtes une âme réalisée, vous commencez à voir votre pays clairement. Ce qu’il a de mauvais, quelle ignorance y règne, dans quelle obscurité il vit et de quelle manière il se querelle, se bat pour des droits et des choses. Mais avec la connaissance que vous avez en vous, vous voyez si clairement quel est le problème de votre pays.
Alors vous essayez de l’améliorer, à travers votre amour, c’est-à-dire que le pouvoir de votre connaissance est l’amour. Si vous avez en vous toute cette connaissance et si vous restez seulement assis chez vous à méditer, elle n’a aucune signification. Ce que vous devez faire, c’est sortir, parler aux gens, vous devez rencontrer d’autres personnes, vos amis, votre famille et d’autres relations et leur parler de votre connaissance. Si vous ne pouvez pas le faire, alors votre connaissance n’est pas amour. Il y a une telle connexion entre les deux, que vous sentez le besoin de dire à tout le monde que vous avez votre réalisation, vous voulez dire à chacun que vous êtes une âme réalisée, mais en cela, vous pensez que vous exprimez votre ego. D’accord, d’une autre façon, par d’autres méthodes, vous pouvez leur témoigner que vous avez la vraie connaissance.
Lorsque vous avez la fausse connaissance, vous pouvez développer de l’ego et penser: “Je sais tant de choses, je sais ceci, je connais la couleur des tapis, toutes leurs formes, tout!” Pour n’importe quelle chose stupide, si vous vous y connaissez un peu, vous croyez que vous êtes très fort. C’est aussi un signe de stupidité dans votre tête de penser qu’il est très important de savoir.
Maintenant, nous avons découvert qu’à travers toutes les formes d’acquisition de savoir dans le monde entier, qu’avons-nous accompli? Rien. Il y a encore des guerres, il y a toutes sortes de destruction qui se répandent. J’ai vu à la télévision ce “Georges”, c’est un ouragan qui se déplace et tue tant de personnes, il détruit tant de choses sans comprendre ce qu’il fait. Mais il est bien là et il fonctionne très bien. Alors, est-ce qu’il ne comprend pas ou est-ce qu’il comprend et qu’il fait quelque chose simplement pour corriger les gens? De cela aussi nous devrions avoir une idée complète.
Comme hier, lorsque J’arrivais ici, il pleuvait averse, puis Je Me suis assise et soudainement cela s’est arrêté, arrêté jusqu’à ce que le programme complet soit terminé. Avant que Je parle, il n’a pas plu, mais tout à coup lorsque vous avez commencé à applaudir, alors la pluie a aussi commencé à applaudir, c’est ce qui s’est passé.
Ainsi, même la nature sait qui vous êtes, mais vous devez connaître la nature, c’est cela le point. La nature agira selon votre niveau de spiritualité. De manière surprenante, J’ai toujours senti qu’il ne peut pas y avoir des niveaux de spiritualité. Je pensais qu’une fois que vous avez la réalisation, ça y est. Mais plus tard, J’ai découvert que J’avais tort, ce n’est pas ainsi. Même après avoir reçu la réalisation, J’ai vu que les gens avaient tant d’obstacles à leur ascension. Il y avait tant de tentations qui les maintenaient en bas. On doit donc travailler sur différents Chakras, sur différents Nadis, d’une façon ou d’une autre, pour vous rendre parfait, parce que seule la perfection en vous vous donnera l’autorité pour utiliser cette connaissance.
Il y a, comme Je vous l’ai dit, deux moyens de le faire. L’autre jour, Je vous ai dit que vous ne devriez pas réagir. C’est dans la nature humaine de réagir; c’est absolument humain. Mais si vous devez devenir surhumain, vous ne devriez pas réagir. En ne réagissant pas, vous grandirez, sans aucun doute vous grandirez. Mais si vous réagissez, alors vous ne pouvez pas grandir, parce que vous agissez sous la pression d’une autre chose qui n’est pas vous-même.
Maintenant, supposons, comme Je le disais, que Je voie ces tapis, que J’en connaisse les teintes et tout cela et que J’y réagisse, c’est terminé! Je n’aurai aucun sens de jugement si Je réagis, mais si Je ne réagis pas, alors Je saurai si ces tapis ont des vibrations ou non. Emettent-ils des vibrations ou pas? Mais que sont ces vibrations? C’est l’amour. Donc la liaison est la suivante: si vous avez la lumière, vous pouvez voir des choses. Ainsi lorsque vous voyez des choses, il y a de la lumière et la lumière vous donne la perception, vous donne la vision pour voir les choses.
De la même façon, lorsque vous êtes illuminé, ce qui se produit est que ces vibrations commencent à couler, tout à fait comme la lumière, et, dans cette lumière, vous pouvez voir des choses qui sont bonnes et qui sont mauvaises, mais parfois vous y mettez les mêmes paramètres que les êtres humains. Par exemple, vous allez dans une maison, une maison très belle, une maison très bonne, toutes ces choses vous rendent très heureux. Mais en fait, qu’en est-il de la maison? A-t-elle de bonnes vibrations ou a-t-elle de mauvaises vibrations? Cela vaut-il la peine d’y vivre ou pas?
Comme l’autre jour, ils M’ont dit: “Vous pouvez avoir une très belle maison à Milan, un peu après Milan, à louer, très peu cher.” J’ai dit: “Pourquoi est-elle si bon marché?” Immédiatement J’ai senti les vibrations de cet endroit. J’ai dit: “Etes-vous aller voir les vibrations de cet endroit?” Ils sont aller voir, ça brûlait vraiment. Puis ils ont découvert qu’il y avait eu un scientologiste là-bas pendant des années. J’ai répondu: “Alors ce n’est pas un endroit où vous pouvez habiter.” Vous devez avoir un logement très pur. Même la hutte d’un pauvre homme peut être meilleure que cet endroit soi-disant confortable.Vous devez donc utiliser les vibrations tout le temps pour comprendre chaque chose que vous faites.
En cela aussi, elles peuvent nous induire en erreur. Des gens sentent les vibrations et ils Me disent: “Mère, j’ai ressenti les vibrations et j’ai senti que je devais épouser cet homme.” J’ai répondu: “Vous avez vraiment senti les vibrations?” “Oui, oui, je les ai senties très fort et je dois épouser cet homme.” Et lorsque J’ai vu l’homme, J’ai vu le bhoot en lui. J’ai dit: “Mon Dieu, quelle sorte de vibrations cette femme a-t-elle senti avec lui?” Alors, qu’y a-t-il dans votre jugement? Il n’y a pas de pure connaissance, alors voyez comment elles sont connectées, les vibrations qui sont amour et également cette autre chose que vous devez avoir est la connaissance, la pure connaissance, la connaissance vraie. Nous pouvons dire que la pure connaissance, la vraie connaissance, est comme l’énergie, comme l’électricité. Et la manière dont vous la ressentez, la manière dont vous comprenez qu’elle existe vraiment, c’est l’amour.
Les gens ne comprennent pas non plus ce qu’est l’amour, ils deviennent fous de quelqu’un et disent: “Mère, je pense que je suis amoureux de cette personne.” Et cinq jours après, ils viennent Me dire: “Mère, non, je ne veux rien à voir avec cette personne!” Pourquoi? Parce que vous n’avez pas la pure connaissance, vous n’avez pas senti la pure connaissance dans cette personne à travers vos vibrations. En fait, voyez comme c’est relié, comme, si l’on peut dire, le soleil et la lumière du soleil. Quelle est la différence entre les deux? Il y a du soleil, et lorsque le soleil apparaît, il y a la lumière du soleil. Alors quelle est la différence? Ou bien on peut parler de la lune et du clair de lune, quelle est la différence? Il n’y a pas de différence entre ces deux choses. L’une est la lune et l’autre est la lumière.
Et donc toutes ces choses sont vraiment très… déroutantes, nous ne comprenons pas combien nous sommes confus à ce sujet et nous ne comprenons pas comment nos vibrations peuvent nous induire en erreur. Parce que les vibrations sont là, bien sûr, mais parfois, même si elles manquent, simplement pour vous justifier, vous dites: “Nous avons des vibrations et nous sentons que c’est très bon, excellent”, et plus tard, vous découvrez qu’il n’en est rien.
Donc, même maintenant que nous sommes des âmes réalisées, nous devrions savoir ce qui nous englobe, ce qui nous entoure, savoir ce qui nous fait sentir que c’est bien, c’est bon, que nous devrions l’acquérir. Une fois que nous commençons à comprendre que les vibrations de la pure connaissance sont d’une nature très différente, alors vous n’êtes pas attaché à cette personne, vous n’êtes pas attaché à cette famille, vous n’êtes pas attaché à ce pays, rien de tout cela! Mais ce que percevez, ce sont les vibrations pures qui vous parviennent. Voici le point qui est très déroutant, lorsque vous dites: “Mes vibrations sont bonnes, j’aime ces vibrations”. Alors pourquoi plongez-vous dans l’océan de crasse? Beaucoup de personnes M’ont demandé: “Mère, comment se fait-il que parfois nous faisons des erreurs?” Vous ne faites pas d’erreurs, c’est votre ignorance qui est obscurité et c’est pourquoi chaque fois que vous y plongez, vous tombez dans les ennuis.
En fait, pour comprendre cela, notre connaissance doit être complètement claire. Comme dans notre maison, supposons que nous ayons une lampe; si elle est sale, nous ne pouvons pas voir la lumière. De même, si notre cœur n’est pas propre, particulièrement notre cœur, s’il n’est pas propre, alors nous commençons à faire des choses, en croyant que c’est correct, et ce faisant, nous nous blessons ou nous blessons les autres. C’est une erreur vraiment très courante dans la nature humaine, de considérer de mauvaises choses comme bonnes, et de se prendre simplement pour une si grande chose divine.
Et Je vous ai dit maintenant qu’il y a des gens qui veulent, disons, diviser le pays. Il y a une raison simple à cela. En fait, ils veulent diviser l’Etat, parce qu’ils veulent avoir de l’importance. Ces quelques personnes qui veulent avoir leur importance, vont inciter les autres, leur dire: “Bon, nous devons avoir la liberté. Si nous avons la liberté, nous aurons ce pays pour nous-mêmes. Alors nous pourrons nous développer.” Ou bien s’il s’agit d’une partie du pays qui est plus riche, ou dans une meilleure situation, ils penseront: “C’est bon, nous aurons tout l’argent pour nous, nous aurons tout pour nous.” Et donc ils se divisent. Ils peuvent diviser au nom de la religion, au nom de la prospérité, ou quoi que soit. Mais si vous divisez le pays, en fait vous serez confronté avec un gros problème. Parce que vous avez vu que, chaque fois que les gens se divisent, ils aboutissent dans une sorte de donjon très sombre, dont ils ne peuvent sortir. Il s’agit juste de quelques personnes, dont l’ego dicte qu’ils veulent avoir un pays à eux, mais ils en meurent, et non seulement ils meurent, mais certains sont assassinés. Et ainsi, toute cette idée: “Nous allons posséder ce pays” s’envole.
De même, nous pouvons regarder aussi de plus petites choses. Dans les petites choses également nous sommes très identifiés: “Si j’ai cette chose, alors tout ira bien.” Vous ne pouvez pas comprendre comment les gens se précipitent simplement sur des choses et disent: “Oh, Mère, c’est à nous, ceci est à nous, nous devons faire ceci pour nous.” Ouvertement! Ils ne pensent pas que c’est mal de dire: “C’est mon pays. Je dois le faire pour mon pays.” Et un autre dira: “C’est mon pays, je dois le faire pour mon pays.”
Tant qu’il y a ce “mon” et ce “je”, cela signifie qu’il n’y a pas de connaissance. La connaissance, comme Je vous l’ai dit, la pure connaissance, est celle qui vous donne une pure lumière. La pure lumière signifie des pures vibrations. Mais les vibrations peuvent être trompeuses, comme Je vous l’ai dit, ou bien il se peut que la quantité de vibrations soit plus faible ou plus forte. Une autre façon de voir, c’est de regarder vous-même pourquoi vous voulez faire une chose particulière. Vous pouvez aussi utiliser le mental, un paramètre de compréhension mentale: “Pourquoi est-ce que je veux le faire? Quel est le gain pour tous?” Si vous commencez à penser de ce point de vue: “Quel est le gain pour les autres? Que gagneront-ils à travers cela? Pourquoi devrais-je le faire?”, vous serez surpris, vous obtiendrez la véritable image de tout ceci.
Vous devez donc rester tout le temps dans un état où vous êtes témoin de vous-même. Vous vous observez: “Pourquoi suis-je en train de faire ceci? Quel en est le but?” Parfois cela peut être un conditionnement, cela peut être une sorte de chose psychologique, cela peut être n’importe quoi. Mais si vous commencez à observer avec attention: “Pourquoi suis-je en train de le faire?”, vous serez surpris de voir que vos vibrations elles-mêmes commenceront à vous le dire sur le bout de vos doigts. Mais parfois les vibrations viennent si superficiellement: “Aah, j’ai des vibrations, je suis ceci, je suis cela!”
Pour cette raison, Je vous dis et le redis encore, bien que vous soyez Ma si belle famille, et que nous soyons tant bénis et que nous ayons tant de connaissance en nous, nous devrions être très sages. S’il n’y a pas de sagesse, s’il n’y a pas de sagesse, nous ne pourrons jamais comprendre ce que nous faisons.
Mais pour développer cette sagesse, que devons-nous faire? Vous voyez, à chaque fois, si Je dis quelque chose, ils viennent Me demander: “Mère, comment pouvons-nous acquérir la sagesse? Quel est le moyen d’avoir la sagesse?” La sagesse, vous l’avez déjà en vous! Shri Ganesha est déjà là, Il vous donne la sagesse, mais vous devez vous mettre à Shri Ganesh. Et là Je trouve que les gens deviennent si fanatiques de Shri Ganesh qu’ils perdent Son identité, complètement. Ils deviennent très serviles à propos de tout cela et ils croient juste qu’ils sont très spirituels, qu’ils sont très importants.
Toutes ces fausses idées ne sont pas bonnes. Votre Ganesha vous donne-t-il la sagesse? Vous devez maintenant compter: Combien de choses sages avez-vous faites? Où avez-vous pris une décision très sage? Avez-vous eu la sagesse de faire quelque chose? Ou bien l’avez-vous fait parce que vous êtes identifié avec un type particulier de vie, un type particulier de réponse?
Ainsi, la sagesse est une chose qui vous donne tout d’abord la complétude. Si votre sagesse est développée, alors vous devenez très pacifique. Parce que, quoi que disent les gens, quoi qu’ils fassent, quelle que soit l’agression qu’ils commettent, quoi que ce soit, vous êtes en paix. Et vous voyez la stupidité de l’autre personne, ou de l’autre nation, et vous comprenez pourquoi ils font cela. Cette sagesse est une chose si importante chez les êtres humains, parce que les animaux n’ont pas autant de sagesse que nous. Parfois bien sûr, parfois, nous sommes même pires que des animaux. Mais cependant, par expérience, vous voyez, nous devons apprendre que nous avons fait des erreurs. Nous avons commis tant d’erreurs jusqu’à présent! Maintenant, allons-nous commettre davantage d’erreurs ou bien allons-nous devenir sages?
La sagesse n’est pas apparente à l’extérieur. Vous ne pouvez pas dire que quelqu’un est sage en regardant cette personne. Mais dans les vibrations, vous saurez que cette personne est extrêmement sage. Qu’elle parle ou qu’elle ne parle pas. Si elle parle, elle parlera de quelque chose de si profond, si sage et si beau, sans vous blesser. Ce genre de tempérament, si vous l’adoptez, vous deviendrez sage, pour toute question. Par exemple, certains sont très attachés à leurs enfants, si attachés qu’ils oublient qu’ils sont partie intégrante de cette Force Divine. Et ils commencent alors à faire toutes sortes de choses.
L’autre jour, J’ai rencontré une dame dont le fils était très malade. Elle l’a amené à l’hôpital et les docteurs lui ont donné toutes sortes de médicaments, mais il alla encore plus mal. Puis elle Me téléphone: “Mère, je ne sais pas ce qui s’est produit, je suis allée chez le docteur, et le docteur lui a donné tel et tel traitement et l’enfant est devenu malade.” “Pourquoi ne M’avez-vous pas demandé avant? Pourquoi êtes-vous allés à l’hôpital d’abord? Manque de sagesse. Et là-bas, pourquoi n’avez-vous pas demandé?”
Nous avons eu un cas ici à Cabella, il y a un enfant qui est tombé et s’est cassé le bras. La mère n’a montré aucune sagesse, elle a amené l’enfant à l’hôpital et le docteur a dit: “Demain nous allons l’opérer et mettre un bras artificiel à l’intérieur.” Mais le père était sensé, il a dit: “D’accord, demain, hein? Aujourd’hui je ramène l’enfant à la maison.” Il M’a apporté l’enfant dans la nuit, vers 3 heures du matin. J’ai dit: “Bon”, et Je l’ai rétabli. Le lendemain, lorsqu’il l’amena à l’hôpital, le docteur dit: “Mais maintenant, il n’y a plus besoin d’opérer, parce que son bras va bien.”
Vous voyez la différence: l’un court, immédiatement ils vont chez le docteur, au lieu de Me consulter, de Me demander. Ce sont des Sahaja Yogis, mais ils vont demander au docteur de faire quelque chose. Une fois que le médecin commence à faire quelque chose, alors ils viennent Me voir. Il y a beaucoup de miracles qui se sont produits dans Sahaja Yoga, Je dois le dire. Et en cela, vous devriez le voir, la sagesse aide. Bien sûr, Mon attention est toujours là, sans aucun doute. Mais cependant, vous ne devriez pas faire comme si elle n’existait pas. Vous devez demander.
Un jour, vous savez, J’étais juste assise et Je Me mis à penser que Je devrais téléphoner à quelqu’un à l’ashram de New York. Je n’avais jamais téléphoné là-bas, J’ai donc trouvé le numéro de téléphone et Je lui ai demandé si… J’ai dit: “L’enfant va-t-il bien?” Alors le leader là-bas a été surpris, parce qu’un garçon était tombé dans l’eau et était resté dans l’eau assez longtemps. Et il était tout rempli d’eau, même son cerveau était rempli d’eau. Comme d’habitude, il y a des docteurs qui ont dit qu’il ne pouvait pas survivre, et que s’il survivait, son cerveau avait reçu tant d’eau qu’il ne pourrait pas être normal. Alors J’ai dit simplement: “Ne vous inquiétez pas!” Je ne savais pas, personne ne Me l’avait dit. “Ne vous en faites pas, le garçon ira bien, tout à fait bien.” Ils ont donc été étonnés que Je dise cela. D’abord, comment Je savais qu’ils étaient… que le garçon était tombé, qu’il y avait un garçon comme cela, et ensuite ils ne savaient pas pourquoi Je disais qu’il irait bien, et en fait il allait bien, parfaitement bien. Ils étaient donc surpris que Je sache cela: “Comment se fait-il que Mère sache qu’il y a un garçon si malade?” Ici, Je dirais que c’est de la pure connaissance.
Vous voyez, Mon attention est toujours sur vous autres, elle s’occupe toujours de vous autres. Et la raison pour laquelle Je sais cela, c’est que Mon attention est globale. Et donc tout ce qui vous arrive, tout dérangement qui se produit, disons toute déviation qui se produit, Mon attention est dessus. Et immédiatement Je sais qu’il y a quelque chose qui ne va pas quelque part, Je ne sais pas comment Mon attention se porte sur un endroit particulier, c’est ce qui rend… la vie meilleure. Elle aide les personnes qui sont dans le besoin. Je ne M’occupe de rien à propos de cette attention. Mais cette attention est la sagesse, la sagesse qui se répand partout. Avec cette sagesse, vous savez ce qui ne va pas chez une autre personne ou dans une autre organisation dans Sahaja Yoga. Vous arrivez à tout savoir. Si vous voulez le savoir, c’est différent. Mais vous le savez tout simplement, comme si c’était répandu partout. Par exemple, si vous devez téléphoner, alors vous devez utiliser le téléphone, mais Moi, Je n’ai pas besoin d’utiliser le téléphone, Je sais simplement.
Ainsi, la sagesse provient d’une sagesse pure et innocente. La sagesse innocente est juste comme un enfant. Elle est partout, elle communique, et elle indique ce qui se passe, quel est le problème. Beaucoup de personnes ont été guéries par Sahaja Yoga, beaucoup ont été soignés. Mais ils peuvent dire: “Mère, comment avons-nous été guéris? Qu’avez-Vous fait? Avez-Vous vu nos Chakras? Avez-Vous trouvé ce qui n’allait pas en nous?” Non, Je ne l’ai pas fait, pas du tout, mais Je le laisse à Ma sagesse, Je laisse le Param Chaitanya faire le travail.
C’est le point essentiel: pouvez-vous abandonner tout au Param Chaitanya, dans votre sagesse? Si vous ne le pouvez pas, alors vous n’avez pas encore perçu la réelle connaissance en vous. Voilà le niveau auquel sont arrivées certaines personnes. Maintenant Je ne suis pas si sûre que ceux qui ont eu la réalisation sont tous aussi emplis de pure connaissance. Certains d’entre eux le sont, mais pas tous. Avec l’expérience, ils apprennent, en rencontrant des gens ils apprennent, mais en ce qui concerne la sagesse, la pure sagesse, c’est difficile pour eux, parce qu’ils ne s’en remettent pas entièrement au Param Chaitanya. Tout ce qui se passe, le Param Chaitanya le sait simplement, Elle le comprend, Elle organise, Elle aime, Elle fait tout, c’est cela cette énergie… Elle fait tout, comment Elle gère tout, comment ce que nous appelons coïncidences sont en fait organisées par le Param Chaitanya.
Comme Je vous l’ai dit, la façon dont il a plu hier, la pluie est venue et est repartie. Elle a de la sagesse. De manière innée, elle sait que Je suis assise ici, que le programme va commencer et elle cesse. Les fleurs Me connaissent. Savez-vous que lorsque nous avons des fleurs, elles ont cette taille, Je ne leur fais rien, elles commencent à pousser, à pousser comme cela, elles fleurissent comme cela. On pourrait dire: “Mère, comment savent-elles?” C’est parce qu’elles sont naturelles! Nous ne sommes pas naturels, nous avons adopté tant de choses artificielles qui font partie intégrante de notre vie, regardez, toutes sortes de politesses et tout cela. Tout cela n’est pas nécessaire, toutes ces pratiques stupides que nous avons adoptées nous empêchent parfois d’accéder à la pure connaissance.
Et lorsqu’il n’y a pas de pure connaissance, nous ne comprenons rien à ce qui se passe, nous avons juste peur de petites choses, nous sommes affectés par d’autres choses. Eh bien, c’est quelque chose de très surprenant de voir des Sahaja Yogis perturbés. Parmi, disons, une centaine de personnes, s’il y a un problème, si vous êtes un Sahaja Yogi, vous devez simplement être témoin et observer. Si vous ne pouvez faire cela, alors vous n’êtes pas un Sahaja Yogi.
Mais ce n’est pas un… ce n’est pas comme un entraînement, vous savez. Par exemple, on prétend que pour avoir les faveurs de Shiva, vous devez dire cent huit fois Son nom. Ce n’est pas bien, Il n’aime pas cela. Vous voyez, personne n’aime ce genre de… litanies. Imaginez, si quelqu’un vient répéter votre nom tout le temps près de votre porte, vous l’enverrez balader. Donc ce n’est pas bon, c’est une idée fausse de croire que si vous répétez le nom d’une déité, elle vous aidera.
Tout d’abord, vous devez devenir assez sage pour comprendre que vous faites partie intégrante du Param Chaitanya. Tout se résoudra ainsi et se réalisera si magnifiquement. Bien sûr, les temps sont durs pour certaines personnes, Je ne dis pas le contraire, mais ce n’est pas difficile parce que, si vous êtes un avec le Param Chaitanya et que vous savez qu’Elle accomplit Son travail, vous ne sentez ni difficulté, ni maladie, ni rien d’autre. A toutes les personnes qui M’écrivent à propos de leurs problèmes, Je ne sais pas quoi dire, demandez seulement: “Croyez-vous en le Param Chaitanya?” D’accord, Elle sait tout: Elle sait ce qui doit être fait, Elle sait ce qui doit être corrigé, Elle sait ce qui doit être dit. Vous voyez, Elle peut créer de la poésie, Elle peut créer de la musique, Elle peut tout créer.
Mais abandonnez-vous tout au Param Chaitanya? C’est le second aspect de la sagesse. Avez-vous la sagesse de tout abandonner au Param Chaitanya? Après l’avoir expérimenté aussi. Par exemple, il y avait une dame qui conduisait sa voiture et elle s’est rendue compte que sa voiture…, que les freins ne fonctionnaient plus et elle ne savait pas que faire: plus de freins, comment allait-elle s’en sortir? C’était en Allemagne et toutes les voitures roulaient très vite et elle ne savait pas quoi faire. Alors elle a mis la tête sur le volant et elle a dit: “J’abandonne tout au Param Chaitanya.” Elle a dit qu’elle abandonnait tout à Moi, bon, mais c’est la même chose. Et donc en disant cela, que s’est-il passé? Elle a raconté: “Mère, je ne sais pas, lorsque j’ai levé la tête, j’ai découvert que ma voiture s’était déportée d’un côté de la route, et qu’il n’y avait personne là! Toutes les voitures passaient à côté. Je ne sais pas comment, la voiture a été amenée là très gentiment par une force quelconque.”
Donc la sagesse repose sur la compréhension de l’action du Param Chaitanya, comment Elle vous guide, comment Elle vous aide, comment Elle vous sauve, comment, en vous reposant sur le Param Chaitanya, vous pouvez continuer à vivre très sainement.
Je pense que dans Sahaja Yoga, nous avons perdu très peu de Sahaja Yogis. Ils vivent vieux, ils ne meurent pas. Et si vous leur demandez leurs expériences, il est très étonnant de voir comment cela fonctionne. S’ils ne veulent plus vivre, bien sûr, cela signifie qu’ils peuvent décéder. Mais s’ils veulent vivre, le Param Chaitanya prend les commandes et vous pouvez vivre vieux. Mais vivre vieux ne veut pas dire continuer à vous préoccuper de ce que vous ferez de votre argent, de comment vous vivrez, quelles seront vos ressources. Toutes ces choses insensées vous viennent à l’esprit, hein? Alors le Param Chaitanya dit: “D’accord, continue à te faire du souci. Si tu continues à t’inquiéter, bon, continue à t’inquiéter, ça ne fait rien.” Que se passera-t-il alors? Ce qui doit arriver arrivera. Le Param Chaitanya peut intervenir, dans le cas où nous nous abandonnons à Elle.
Il est dit bien souvent: “Abandonnez-le à Dieu! Laissez cela à Dieu!” Mais Dieu signifie… Je ne sais pas ce qu’ils entendent par Dieu. Dieu signifie le Param Chaitanya, Dieu veut dire la Force Divine vivante qui accomplit toute chose.
Donc, une autre façon de voir cela, c’est la sagesse: nous devrions comprendre que chacune des particules de ce monde est créée par le Divin, par la Force Divine. Et cette particule et chaque chose sont complètement sous la direction et la surveillance du Param Chaitanya. Rien ne peut bouger, à moins que le Param Chaitanya n’y travaille. C’est quelque chose de si connecté, si présent globalement, que les gens ne réalisent pas ce qu’ils sont en train de faire, ce qu’ils auraient dû faire.
Je veux dire qu’à plusieurs niveaux, vous trouvez que quelque chose se produit. Comme, disons, quelque chose se passe maintenant en Amérique. Essayez simplement de découvrir ce que l’Amérique a fait aux autres pays. Immédiatement vous aurez la réponse. Donc Elle prend également totalement soin des personnes qui croient en le Param Chaitanya, qui mettent tout entre les mains du Param Chaitanya. Nous confions des choses à la police, nous en donnons aux docteurs, nous en donnons à des civils, que nous appelons en fait des ingénieurs, pour qu’ils s’en occupent. Mais ils peuvent faire des erreurs, ils peuvent créer des problèmes. Mais laissez-le au Param Chaitanya. C’est quelque chose de si remarquable que, dans toute Ma vie, J’ai vu que cela fonctionne tout le temps.
J’étais en train de faire construire une maison à Poona, et nous devions faire une dalle, une très très grande dalle, et nous avions besoin d’environ trois cents sacs de ciment pour cela. J’ai donc trouvé le ciment et J’ai trouvé des personnes. Mais ils disaient: “Vous devez commencer tôt le matin et vous pourrez finir le lendemain matin, vingt-quatre heures après.” J’ai dit: “D’accord!” Mais vers cinq heures de l’après-midi, J’ai dit: “Allons-y, le travail est terminé.” “Comment le savez-Vous?” J’ai répondu: “Je sais, allons voir!” Imaginez, ça devait se terminer douze heures après, c’était déjà terminé et tous les ouvriers se baladaient. Et tout le monde a dit: “Mère, c’est un miracle! Comment peut-on couler une si grande dalle en si peu de temps?” J’ai dit, en souhaitant le leur faire comprendre: “Ca doit être Hanuman qui a fait le travail.” Mais tous ces gens, toutes ces déités font partie intégrante de ce Param Chaitanya.
Maintenant, vous vénérez la Mère. Vénérer la Mère est la chose la plus importante, parce toutes ces déités et tout le monde sont Ses enfants, sous Ses ordres, à Sa disposition. Alors, vénérer la Mère, les histoires de… Je ne sais pas, de Ganesha, à qui la Mère a dit: “Le premier qui fera le tour de la Terre Mère trois fois, Nous Lui donnerons un cadeau.” Alors Shri Ganesha pensa dans Sa sagesse: “Qui est plus grand que Ma Mère? Personne!” Parce qu’Il savait qu’Il ne pouvait pas rivaliser avec Son frère qui avait un paon pour monture. Alors Il dit: “Comment puis-Je faire le tour et l’emporter sur Lui? Le mieux est de faire appel à la sagesse. Ma Mère est plus grande que tout ce qui existe.” Alors Il fit le tour de Sa Mère trois fois et Il arriva le premier. Et l’autre frère était simplement encore en train de tourner. Lorsqu’Il est revenu, Il a découvert que le cadeau était déjà perdu.
Donc, encore et toujours, Je veux vous dire que c’est la sagesse qui vous aide, la sagesse d’abandonner tout au Param Chaitanya. Et c’est quelque chose de très difficile à comprendre pour une personne moderne. Elle ne sait pas compter deux plus deux, c’est si grave, à cause de ces ordinateurs et des choses de ce genre, elle est absolument irrécupérable, en ce qui concerne les calculs mathématiques.
Maintenant, Je dois dire que Je ne sais pas comment manier un ordinateur ou une calculatrice. Mais si vous Me demandez simplement comme cela: “Mère, combien cela ferait-il?” Je vous dirai tant et ce sera correct, ce sera bien cela. Mais J’en suis si sûre, cela ne peut pas être autre chose. Et cela fonctionne ainsi. Parfois bien sûr, cela ne marche pas. Si Je veux dire quelque chose de faux, simplement pour induire la personne en erreur, alors Je peux dire quelque chose d’autre. Mais normalement Je sais que c’est cela, mais Je ne le sais pas de la manière dont nous savons, Je le sais simplement, simplement Je sais ce que c’est. Donc, Je ne dis pas que vous développerez votre connaissance au point de pouvoir le faire, mais votre sagesse… Si vous commencez à utiliser votre sagesse, cela vous servira toujours. Dans tout ce que vous faites, pensez à la sagesse.
Mon conseil pour vous est que, de même que votre Mère aime le monde entier, vous aime tous et Se préoccupe de ceux qui n’ont même pas eu leur réalisation, vous devriez aussi essayer d’amener plus de personnes à Sahaja Yoga. Mais en le faisant, si vous commencez à vous comporter en disant tout le temps: “Vous catchez ici, vous êtes un bhoot, vous êtes ceci, vous êtes cela…” Je n’ai jamais dit cela à quiconque. Alors vous ne devriez pas parler ainsi, car il n’y a là aucun amour, aucune compréhension. Cette compréhension est que vous étiez juste comme cette personne, et maintenant, vous avez la connaissance, alors vous devez utiliser votre connaissance pour corriger cette personne, pas pour la rabaisser. Et également cette correction n’est pas verbale, c’est juste par vos vibrations que vous pouvez corriger l’autre personne.
La plupart des actions de Sahaja Yoga, J’ai vu qu’elles s’arrêtent parce que nous sommes très méthodiques, nous devenons de grands professeurs, nous commençons à leur raconter des histoires et ensuite ils en ont assez. Donc lorsque vous vous occupez d’autres personnes, comme Je vous l’ai dit, vous devez répandre la connaissance, c’est très important, nous ne pouvons pas la garder pour nous-mêmes. Mais ce n’est pas fait par ambition, pour le pouvoir, ni pour une forme de reconnaissance. Mais il s’agit simplement d’user de notre sagesse, d’utiliser notre connaissance, car nous voulons aider les autres, par amour, pas obtenir une quelconque reconnaissance ou un poste, rien de tout cela! Nous voulons juste le faire parce que nous aimons, et Je suis sûre que cela fonctionnera très efficacement, et les personnes qui seront aidées ou les personnes que nous avons aidées seront simplement liées à vous parce qu’elles auront trouvé la vraie connaissance.
Mais supposez que quelqu’un vienne vous dire: “Je connais la vraie connaissance.” Vous lui direz: “C’est possible, mais je dois connaître ce que vous connaissez.” Puis si vous interrogez cette personne, elle vous donne un grand cours. Répondez-lui: “Non, ce n’est pas cela.” En souriant simplement: “Ce n’est pas cela.” Le fait est que la vraie connaissance fait partie intégrante de votre être. Elle est juste à l’intérieur de vous, ce n’est pas une sorte de chose en béton que vous avez lu ou compris, mais c’est simplement devenu comme une lumière en vous. Et cette lumière est là… il n’y a aucun besoin d’avoir fait beaucoup d’études, ou d’être très intelligent ou haut placé, ce n’est pas nécessaire. Il s’agit de voir si votre cœur est propre, elle réside dans le cœur. Imaginez, toutes les autres connaissances résident dans le cerveau, alors que la pure connaissance réside dans le cœur. C’est très surprenant.
Mais également nous ne savons pas qu’en fait notre cœur gouverne notre tête. Il y a sept auras autour du cœur, qui contrôlent le cerveau de telle manière que nous sommes entre les mains du Param Chaitanya. Tant que votre cœur n’est pas propre, tant que vous n’avez pas dans le cœur la belle image d’une personne qui est vraiment très pure, vous ne pouvez rien faire mentalement. Et si vous le faites avec votre cœur, celui-ci doit être très propre et extrêmement sage.
C’est le point sur lequel on doit se concentrer: “Votre cœur, est-il sage?” Par exemple, être trop attaché à quelqu’un, ou identifié à quelqu’un, cela montre que votre cœur n’est pas propre, qu’il a tant de liens. Ouvrez votre cœur, complètement. Et c’est pour cela qu’ils disent que la Déesse réside dans le cœur, dans le cœur centre. Elle réside dans le cœur centre parce qu’Elle est si équilibrée. Elle réside dans le cœur centre en tant que Shakti, et Elle vous donne tout ce que vous désirez.
A l’intérieur de vous, Elle est établie sous des formes multiples, vous connaissez ces slokas , ces strophes qui disent qu’Elle est établie en nous en tant que connaissance, Elle est établie en nous en tant que mémoire, Elle est établie en nous en tant que sommeil. Elle est aussi établie en nous en tant qu’illusion, Bhranti. Elle est Celle qui nous place dans les illusions, parce que nous ne sommes pas encore complètement parfaits. Nous devons devenir “paripakva”, ce qui signifie absolument mature. Tant que vous n’êtes pas mûrs, cette Mère Elle-même vous place devant des illusions et Se joue de vous, afin que vous appreniez à être sage. Donc on devrait comprendre qu’Elle joue avec vous, alors essayez d’être très attentif et de ne pas tomber dans Sa maya. Parce que si Elle vous place dans la maya, vous tournerez en rond et vous n’aboutirez nulle part.
Ainsi, ce pouvoir de Bhranti est également très important, cette illusion comme Je l’appelle, ou bien vous pouvez l’appeler cette chose à travers laquelle Elle crée une mise en scène, dans laquelle vous devenez une personne stupide. Donc cette stupidité et tout cela peuvent être enlevés par cette Bhranti qu’Elle crée. Et ce pouvoir de Bhranti est là parce que les êtres humains sont ce qu’ils sont, parce qu’ils ne veulent pas comprendre quelque chose d’évident. Ils doivent alors tourner en rond jusqu’à ce qu’ils atteignent le point où ils comprennent que c’est le jeu de la Mère qui les a amenés à ce rivage de la sagesse.
Ainsi, pour nous, il est important de voir que tant de choses ont été accomplies pour nous par le Param Chaitanya, la Mère a tant fait pour nous. Maintenant, qu’allons-nous faire nous-mêmes pour acquérir tous ces pouvoirs qu’Elle nous a donnés, pour être complètement illuminés et développés? Qu’avons-nous fait jusqu’à présent? Il n’y a rien à faire en tant que tel, si ce n’est développer une sorte de dévotion profonde, de compréhension profonde. Et cette profondeur est possible, tout à fait possible, parce que maintenant vous êtes en chemin vers cette perfection.
Donc c’est aujourd’hui le dernier Puja à Cabella et Je veux vous dire, en tant que Mère, que vous tous devez compter sur le Param Chaitanya. Il est très important de compter sur le Param Chaitanya. Il y a également une habitude chez beaucoup de personnes, de mettre le blâme sur les autres: “J’ai catché de cette personne-ci, j’ai catché de cette personne-là.” Vous ne catchez que de vous-même. Toutes ces idées ne servent à rien.
Faites face à vous-même, apprenez à vous connaître. Vous devez vous améliorer, c’est si important, parce qu’à cette période-ci, les gens pensent que quelque chose de grand va se produire. Je ne sais pas, l’an 2000, selon eux, devrait être quelque chose d’important, mais Je ne sais pas, parce que tout cela est artificiel. Toute cette histoire d’an 2000 et d’an 3000 est créée par l’homme.
Mais Moi, Je sens, comme beaucoup l’ont prédit, qu’éventuellement, grâce à votre compréhension et à votre sagesse, Je suis sûre que quelque chose de grand peut se produire dans ce monde et que se développera un niveau convenable de compréhension, de spiritualité. Parce que ceci est le Jugement Dernier, et dans ce Jugement Dernier, vous devez jouer un rôle vraiment vital, ce dont Je suis sûre que vous êtes capables, si vous décidez d’accomplir quelque chose pour le futur.
Que Dieu vous bénisse!