Easter Puja 1999

Istanbul (Turkey)

Feedback
Share

Easter puja. Istanbul (Turkey), 25 April 1999.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Aujourd’hui, nous sommes rassemblés ici en Turquie pour célébrer la résurrection du Christ, et en même temps la célébration de votre résurrection.
La résurrection du Christ a été un grand message pour nous. Il a vaincu la mort, Il est sorti de ce corps mort avec un autre corps, vivant celui-là. Il s’agissait du même corps, mais l’un d’eux était mort tandis que l’autre était vivant. Ce n’est pas seulement symbolique, c’est ce qui s’est réellement passé à l’intérieur. Après tout, c’était un enfant divin, c’était une personne divine. Ca s’est vraiment passé à l’intérieur. Le fait qu’Il soit mort pour ressusciter et redevenir quelqu’un, on peut dire quelqu’un de vivant, n’est pas seulement un symbole. Pour Lui, qu’est-ce que la mort? Pour les êtres éternels, la mort n’existe pas. Elle n’existe pas pour quelqu’un qui est éternel. Il peut sembler mort pour l’instant, mais Il ne peut jamais mourir. Le Christ était comme ça, une incarnation très très spéciale qui vint sur cette terre pour renaître de la mort.
Nous aussi nous sommes morts quand nous ne sommes pas encore réalisés, quand nous ne sommes pas encore éclairés; nous aussi, nous sommes morts, au sens où notre conscience est très très… Je dirais absolument engourdie et morte. On voit des fleurs, on voit des visages, on voit des bâtiments, on voit des villes, on peut voir toutes ces choses. Nous voyons toutes ces choses et pensons en être conscients, mais nous ne le sommes pas.
La vraie conscience nous vient lorsque nous dépassons les limites de notre mental, lorsque nous allons au-delà du mental et cela n’est devenu possible que grâce à la résurrection du Christ. Il ressuscita Lui-même parce qu’Il était quelqu’un de divin. Mais nous sommes également ressuscités parce que nous sommes bénis par le Divin. Maintenant, notre mental qui nous sépare de cela est contrôlé par Shri Jésus-Christ. Il vous contrôle au moyen de l’Agnya, des deux côtés. Il contrôle vos conditionnements et Il contrôle votre ego et apporte l’équilibre en vous.
Mais quand cet Agnya commence à répandre toutes sortes d’idées, parfois en réagissant, parfois en acceptant des conditionnements, il devient un esclave, il n’est plus libre, car il fonctionne sous l’influence de votre ego ou de votre superego. C’est à cause de cela que meurt notre conscience, parce que nous ne pouvons pas, nous ne pouvons pas comprendre qu’il existe quelque chose de plus haut, qu’il existe une vie au-delà de ça, nous ne pouvons pas l’accepter. Nous nous sommes maintenant aperçus que nous étions tous dans un état d’assoupis. On se sentait mal, on était angoissé, on se battait et on pensait que quelque chose n’allait pas avec notre vie d’alors.
Sans aucun doute, il y a quelque chose qui nous rend esclaves et nous fait devenir serviles. Certes, nous nous sommes aperçus de cela et avons commencé à chercher la Vérité. On a commencé à chercher la Vérité d’un tas de manières. Je sais que beaucoup ont également fait fausse route, ont perdu leur équilibre et sont tombés dans une perte totale de personnalité.
Mais beaucoup d’entre vous ont obtenu le salut et ont été sauvés par le bel exemple du Christ. Il fallait qu’Il prenne le risque, il fallait qu’Il le fasse et Il a réussi. Sans Lui, notre Agnya n’aurait pas été aussi flexible. On peut remarquer que les êtres humains étaient conditionnés dans le passé et qu’ils sont remplis d’ego depuis qu’ils sont modernes. Ils sont remplis d’ego, on ne trouve rien entre les deux. Avec ces deux influences, nous sommes en prison. Nous sommes des gens absolument morts. Nous n’avons aucune sensibilité pour quoi que ce soit.
Je M’aperçois que maintenant… même aujourd’hui vous pouvez voir que la manière dont se passent les choses, montre que les gens sont avides de s’entre-tuer. Les êtres humains veulent tuer les êtres humains! Pouvez-vous l’imaginer? C’est tellement stupide de devoir tuer ses amis et ses parents! Ensuite, on trouve des enfants qui tuent, des parents qui tuent, on n’accepte aucune relation. Cela prouve qu’une telle conscience est complètement morte. Nous devrions au moins avoir des sentiments de compassion et d’amour dans notre conscience. Mais on les a perdus, ils ne sont pas là, nous n’en avons pas. Le monde entier est un brasier quand vous lisez les journaux avec les guerres qui se passent, la manière dont on tue les enfants, la manière dont on détruit les êtres humains. C’est une attitude erronée de croire que les choses vont s’améliorer en laissant les êtres humains faire ce que bon leur semble.
C’est un concept tout à fait faux de croire qu’en détruisant les autres, on peut arriver à quelque chose. Je dois dire que notre travail dans Sahaja Yoga avance bien. Mais les êtres humains doivent mettre fin à cette horrible attitude de détruire. Vous pourriez alors poser la question: « Que faut-il faire, Mère? Que faire pour détruire cette destruction? » La réponse est dans la vie du Christ: vous ressuscitez les gens, vous les ressuscitez, vous les éclairez, vous les amenez à un niveau où ils comprennent ce qui est bien et ce qui est mal. Laissez-les sentir, laissez-les sentir la compassion et l’amour qui sont en vous.
Quand cela commence, cette troisième force en nous se met en action. Notre ego se dégonfle ainsi que nos conditionnements. Par exemple, si vous pensez: « Nous sommes Musulmans, nous avons le droit de tuer les autres »; si vous pensez: « Nous sommes Juifs, nous avons le droit de tuer les autres. » Toutes ces différenciations et cette sorte de discrimination que nous avons sont tellement stupides, parce que vous êtes des êtres humains et les autres aussi. Vous tuez des êtres humains! Non pas qu’ils aient commis des péchés ou fait quelque chose de mal, mais dans notre folie, on croit qu’ils sont ceci ou cela. Il n’en est rien! Vous êtes juste des êtres humains.
Comme vous le savez très bien, la Kundalini est à l’intérieur de chacun. Il n’y a aucune différence entre vous tous, quel que soit le nom donné, que vous soyez Musulmans, Juifs, Chrétiens, Hindous, Sikhs, Parsis ou n’importe qui. Maintenant, voyez comment on accepte une certaine dénomination pour nous-mêmes. Vous naissez par exemple dans une famille chrétienne ou une famille hindoue: immédiatement vous croyez que vous êtes là pour porter tous les drapeaux de cette religion dans laquelle vous êtes né. Vous êtes né dans cette religion sans vous en être aperçu, sans votre permission et sans que vous ayez compris de quoi il s’agissait. Comment pouvez-vous alors appartenir à cette religion? Vous avez une Kundalini et tout le monde a une Kundalini. Vous pouvez appartenir seulement à la religion de l’humanité, dans laquelle chaque être humain a une Kundalini.
Ainsi, vous n’êtes rien d’autre que des êtres humains. Toutes ces fausses idées que nous sommes hindous, que nous sommes Musulmans, que nous sommes Chrétiens, est une pure création de l’homme. Je veux dire que l’homme peut créer n’importe quoi, les êtres humains n’ont pas de cervelle pour comprendre que tout est créé par l’homme.
Regardez en Amérique, par exemple, ils créent des associations et de grandes organisations et ainsi de suite, toutes basées sur le mensonge absolu, sur des idées complètement fausses et tout ce qui est absolument destructeur. Pourtant ils le font, ils forment leurs groupes, ils ont ceci, ils ont cela, et ils prospèrent. Mais il y a des répercussions et ils ne le savent pas. Si vous commencez à faire de mauvaises choses contre les êtres humains que Dieu a créés et que personne ne peut détruire, alors il y a des répercussions.
Un grand nombre de pays qui étaient maîtres autrefois et étaient reconnus comme puissants, sont tombés. Et tous les pays de ce genre qui pensent aujourd’hui être très riches, ceci ou cela, sont appelés à tomber. Tous tomberont. Il s’agit seulement du résultat final de cette stupidité qui fait croire que vous êtes supérieurs aux autres, que vous pouvez les tuer. Par conséquent, une méthode non-violente est apparue et qui, à mon avis, est une autre absurdité, car on commence alors à sauver les moustiques et aussi les insectes, alors que les moustiques et les insectes sont, comme vous devez le savoir, les plus grands suceurs de sang. Ils ne vivent que de sang humain. Ce genre de choses, à quoi sert-il de les épargner?
Les êtres humains s’adonnent donc à ce qui est absurde, stupide et ridicule. Je n’en connais pas la raison. C’est absolument incroyable de voir comment ils acceptent les choses. Je pense qu’il s’agit d’une espèce de mentalité servile qui ne leur donne pas la liberté de réfléchir sur ce qui est bien et sur ce qui est mal. Pour cela, nous avons le Christ. Nous avons le Christ, une personne qui était entièrement libre, libre de tous préjugés, de toutes sortes de tentations et d’absurdités que suivent les êtres humains.
On peut alors dire: « Après tout, Mère, Il était divin! » Il était divin, mais à présent vous l’êtes devenus également! Comment pouvons-nous donc nous unir à présent pour faire un gros effort, un gros effort et dire aux gens: « Que faites-vous? Pourquoi faites-vous cela? A quoi cela sert-il de faire des choses de ce genre? » D’un côté, il y a, on peut dire, une destruction de masse fondée sur la stupidité, et de l’autre il y a votre propre destruction. S’adonner à la boisson, changer de personnalité, faire des choses destructrices qui sont immorales, tout ceci est très facilement à la portée des gens. Ca leur plaît énormément et ils n’aiment pas qu’on leur dise que c’est destructeur.
Par conséquent, on détruit les autres ou bien on se détruit soi-même. Le Christ a été détruit par les autres et Il a ressuscité par Lui-même. Nous sommes à présent dans la même position. Je sais qu’on a provoqué Sahaja Yoga plusieurs fois. Maintenant ça va beaucoup mieux, ce n’est plus aussi dur. On a provoqué Sahaja Yoga et il y a eu beaucoup de problèmes. Mais maintenant tout se calme, parce que c’est la Vérité, c’est la Réalité, parce que c’est ça le Divin.
Vous ne devriez donc pas avoir peur. Toutes ces idées bizarres sur Sahaja Yoga disparaîtront également. Il ne s’agit pas seulement de votre résurrection, mais aussi de celles de vos idéologies. Les idéologies changent quand notre conscience est éclairée. Notre conscience devrait manifester la lumière. Cela a pu se produire seulement grâce à Sahaja Yoga, car si vous n’avez pas la lumière, comment pouvez-vous avancer dans le droit chemin?
Ce n’est pas facile de décrire la vie du Christ, de dire comment Il est passé à travers tout cela. Il est mort si jeune, Il a été tué brutalement, mais malgré tout ceci, Il a ressuscité. Il s’en est sorti, Il est sorti de cette épreuve. De la même manière également, pour nous qui sommes dans Sahaja Yoga, nous devrions savoir que nous avons le pouvoir de ressusciter en cas de problèmes. Personne ne peut nous détruire. Personne ne peut nous anéantir parce que nous avons le pouvoir de ressusciter. Ce pouvoir spécial de ressusciter que vous avez, vous devez le comprendre à chaque instant, le sentir et méditer sur lui.
J’entends des personnes de tous les pays Me dire: « Le gouvernement fait ceci, le gouvernement fait cela » ou bien elles ont un problème parce qu’on dit que vous êtes une secte, on dit que vous êtes ceci ou cela. D’accord, mais c’est sans importance! Votre devoir est de croire que vous suivez pleinement les traces du Christ. Et personne ne peut détruire cela. Le message de la vie du Christ, c’est qu’on ne peut pas détruire la vie divine. Puisqu’on n’a pas pu détruire Son corps, comment pourrait-on détruire la lumière qui est en Lui?
Beaucoup de Sahaja Yogis ici présents ont eu des problèmes et sont passés par beaucoup de choses, Je suis d’accord! Mais toutes ces choses se sont tassées, et vous êtes maintenant dans une telle position de résurrection que vous serez bientôt étonnés: Sahaja Yoga prendra dans le monde entier! Les gens du monde entier viendront dans Sahaja Yoga, et nous aurons tant de Yogis dans le monde que toute cette minorité de gens stupides disparaîtra.
Pour cela, qu’est-ce que vous devez faire? Parfois on Me demande: « Que devons-nous faire? » Vous avez dû lire dans la Bible que le Christ priait. Il priait. De la même manière, on peut dire qu’il faut méditer. Grâce à la méditation, nous allons grandir dans notre conscience, dans notre nouvelle personnalité, dans notre personnalité renforcée. La méditation est le seul moyen de grandir et de cette manière, personne ne peut vous détruire parce que vous êtes protégés par l’amour divin. Vous n’avez pas à vous inquiéter de qui va vous détruire et de ce qui va arriver.
Au début, bien sûr, il y a un peu d’agitation, on se sent un peu mal, c’est normal. Mais en réalité, PERSONNE ne peut vous détruire. Ayez cette foi en vous! Le Christ n’avait absolument aucune organisation ni aucune Adi Shakti pour le soutenir, mais, avec Sa personnalité divine uniquement, Il réussit à échapper à tous les problèmes, à toutes les tortures, à toutes les atrocités qu’on Lui fit subir. Maintenant, vous êtes plus avantagés car vous êtes éclairés. Il était divin avant tout et put passer à travers tout cela. Vous n’avez pas à faire la même chose! Personne ne vous torturera, personne ne vous mettra en prison, personne ne vous crucifiera! Personne ne le fera, ce n’est pas possible! Mais si vous êtes contrariés mentalement, parfois vous êtes contrariés, Je le sais, les gens sont contrariés dans certains pays, car ils pensent qu’ils sont opprimés parce qu’ils sont dans Sahaja Yoga. Je vous assure, personne ne peut vous faire de mal. Vous devez savoir que vous êtes constamment protégés.
Le Christ est votre frère aîné, Je l’ai toujours dit. Mais vous avez aussi votre Mère, vous avez tous les Ganas et tous les Anges autour de vous. Quand Je vois cela, Je Me dis: « Regardez ça! Dans tous les pays, on a montré que les Anges et les Ganas existent! » Vous avez des formes de protection tellement pures! Il ne faut donc pas vous inquiéter de votre destruction ni de vos obstacles -appelez cela comme vous voulez- de toutes ces forces destructrices qui tombent sur vous. En vous inspirant de la vie du Christ, vous devez savoir que personne ne peut détruire une âme réalisée des temps modernes. C’est un fait qu’on ne peut pas la détruire.
Tant de Saints ont été tués, torturés, mais regardez, ils existent toujours sous forme de poésie, de poèmes. Ils donnent aussi leur bénédiction, partout, ils n’ont pas terminé, ils ne sont pas morts, même si on a l’impression qu’ils ne sont plus là. Même en récitant leurs noms ou en leur faisant appel, ils font marcher les choses. Ils sont là en Esprit et ils aident. La résurrection et la vie du Christ nous certifient que nous sommes ressuscités.
Bien sûr, notre corps a changé lui aussi. Après la résurrection, vous savez que vos Chakras sont en mesure de guérir et d’obtenir toutes les bénédictions. Notre attitude, notre attitude mentale change également et notre ego se calme. Non seulement cela, mais nos conditionnements s’en vont. J’ai été tout particulièrement heureuse de voir que les gens qui sont nés dans une religion précise voient immédiatement ce qui ne va pas avec cette religion; comme s’ils faisaient volte-face et voyaient l’image de leur société avec tout ce qui ne marche pas. Ensuite, lorsqu’ils commencent à méditer sur ce qu’il faut corriger, ça fonctionne, les sociétés s’améliorent.
On voit que les soi-disant idées religieuses tombent dans leurs propres pièges et elles tomberont parce qu’elles sont un mensonge. Ce n’est pas la vraie religion. La religion est à l’intérieur de nous et cette pure religion est une religion universelle. La solution est la suivante: supposons qu’il y ait des guerres, des guerres au nom de la religion, au nom de Dieu surtout. Au nom des religions, on fait la guerre. Que va-t-il alors se passer? Toutes ces guerres qui ont lieu ne peuvent pas détruire la Réalité, ne peuvent pas détruire la Vérité.
C’est aussi un autre message de la résurrection du Christ. C’est impossible de détruire. Vous croyez peut-être aujourd’hui avoir tué certaines personnes, mais elles sont toujours là. Tous les Saints, tous les grands personnages qui ont ressuscité de leur vivant, sont là en permanence. Leur protection est présente, de même qu’ils sont là pour nous guider. Vous pouvez voir qu’ils sont là d’une certaine manière. On ne devrait donc avoir aucune crainte de la mort. La peur de la mort doit s’en aller. Beaucoup de ces Saints ont dit la même chose, c’est-à-dire: « Qu’est-ce que la mort après tout? » La mort meurt de par elle-même dès que vous ressuscitez.
Elle ne devrait donc pas nous faire peur. Combien parmi vous en avaient peur avant la résurrection, mais plus maintenant? Vous ne vous préoccupez pas de savoir quand va venir la mort, comment cela se passera ni de quelle manière vous allez être soi-disant détruits. Vous savez que vous ne pouvez pas être détruits. Au plus profond de votre cœur, vous savez tous très bien que vous ne pouvez pas être détruits. La peur de notre destruction disparaît, cela ne fait aucun doute.
Mais il y a une chose, et c’est la compassion. Quand vous voyez toutes les mauvaises choses qui se passent, les gens que l’on torture, votre esprit est… voyez-vous… votre esprit ne peut pas l’admettre. Il commence à réagir à ces choses et à percevoir la douleur des autres, c’est une chose incroyable! Et le résultat de ceci, c’est que votre pouvoir de volonté, le fait de réfléchir sur ces points et vos larmes mêmes, sont des choses puissantes qui peuvent apporter un soulagement à ceux qui souffrent inutilement. Il faut faire cette expérience. En ayant simplement de la compassion, les choses vont s’améliorer. Bien entendu, nous méditons, mais nous pouvons méditer également avec une telle compassion et un tel amour, que nos larmes, elles aussi, auront un effet sur les gens qui sont cruels, stupides et qui s’entre-tuent.
Il est important pour vous de comprendre à présent que vous n’êtes plus un être individuel mais que vous êtes devenu une personnalité universelle, une personnalité universelle! Vous n’êtes plus un être individuel, vous êtes une personnalité universelle et, en étant assis où vous êtes, vous travaillez à résoudre tous les problèmes du monde entier. Vous n’êtes plus quelqu’un de petit qui se préoccupe uniquement de ses enfants, de sa famille, de ceci et de cela. Non! Votre esprit s’est ouvert, ouvert au point de travailler automatiquement sur tous les problèmes du monde.
En tant que femme, Je lis les journaux. Les femmes, en particulier, lisent rarement les journaux. Elles pensent que c’est stupide, mais Moi Je le fais. Je lis et relis ceux sur lesquels J’ai mis Mon attention. J’ai vu que ça marche! Si tous ensemble, vous comprenez qu’il s’agit de votre responsabilité de corriger toutes les forces destructrices et de remettre les choses en place, il ne vous reste alors qu’à méditer collectivement sur les points où vous voyez qu’il existe un gros problème.
Aujourd’hui, le problème est essentiellement un problème de religions, essentiellement de religions. Si elles pouvaient toutes sauter dans la nouvelle religion, la religion universelle, elles ne feraient qu’un. Elles ne pourraient plus se battre car il n’y aurait plus qu’une seule religion. Mais elles ne veulent pas d’une seule religion, car elles veulent se battre. Ce sont des coqs de combat! Pourtant, si elles venaient dans Sahaja Yoga, si elles étaient éclairées, elles se feraient alors une joie de s’aimer mutuellement, de ne plus s’entre-tuer, et de ne plus penser à la destruction des autres.
C’est ce que nous devons apprendre de la vie du Christ qui était seul, sans personne. Il n’avait pas toute une collectivité derrière Lui. Mais combien Il fut puissant, au point de Se battre avec la mort et d’en sortir de manière si évidente au niveau de l’Agnya! Sans Lui, nous n’aurions pas pu faire fonctionner Sahaja Yoga. La Kundalini n’aurait pu percer s’Il n’avait pas sacrifié Sa vie. Il s’est réellement sacrifié, Il a accepté la tâche de sacrifier Sa vie puis de ressusciter. Il est passé au travers, Je dirais, du canal très étroit de l’Agnya pour vous remettre dans le droit chemin en disant qu’il faut pardonner à tout le monde. Si le pardon fut une chose si puissante au point de pouvoir vaincre la mort elle-même, pourquoi ne pas alors pardonner? Beaucoup de gens disent: « Mère, on ne peut pas pardonner! » J’ai répondu cent fois: « Qu’est-ce que vous voulez faire si vous ne pardonnez pas? »
Ainsi, le message du Christ, c’est qu’Il a oublié et pardonné à tous ceux qui Lui avaient fait du mal. Il alla jusqu’à dire: «O Mon Dieu, s’il Te plaît, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font!» C’est sur la croix qu’Il dit cela, tandis qu’on Le torturait et qu’on L’insultait! Que dit-Il? «Pardonne-leur, aie pitié, aie de la compassion pour eux parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils sont en train de faire!» Ils sont en train de tuer le Fils de Dieu, que va-t-il leur arriver? Où vont-ils finir? Que vont-ils devenir? Ceci est un grand message pour nous, qu’il ait dit même sur la croix: «Pardonne, ô mon Dieu, ô Père, pardonne-leur!» De la même manière, nous devons également pardonner aux autres. C’est très important de pardonner en suivant l’exemple du Christ. Son pardon fut de la plus haute importance pour le monde entier qui doit comprendre la nécessité de pardonner. Si vous apprenez à pardonner, vous serez étonnés: la moitié des guerres dans ce monde s’arrêteront!
L’histoire du Christ s’est passée il y a des milliers d’années. Pourtant les gens se battent, ils continuent à se battre en se disant que tout cela s’est produit il y a bien des années et que c’est du passé. S’Il a pu pardonner à tout le monde, ce qui est arrivé avant même notre naissance, pourquoi devrions-nous former des groupes de ce style? Pourquoi? Parce qu’il y a quelque chose chez les êtres humains qui s’appelle la haine. Ils ont de la haine, de la haine pour ceci, de la haine pour cela. Même dans les petites choses, ils disent: « Je n’aime pas ça, je n’aime pas ça! » C’est très courant, surtout de nos jours.
Quand on était jeune, on ne s’attendait pas à ce que l’on parle ainsi: « Je n’aime pas ça, j’aime ça! » On ne devait pas le dire. Mais maintenant on a le droit de parler comme cela: « Je n’aime pas ça, je n’aime pas ça, je ne n’aime pas cela, je n’aime pas cette personne! » Qui êtes-vous? Qui pensez-vous être pour juger les autres? Vous ne savez pas apprécier, vous ne savez pas ce qu’est la joie, et tout ce que vous savez dire, c’est: « Je n’aime pas ça! » Et supposons que ça vous plaise! Qu’allez-vous faire? Que vous l’aimiez ou non, cela ne fait aucune différence! Mais juste pour montrer son ego, on dit: « Ca ne me plaît pas de cette manière, je n’aime pas! »
C’est parce qu’il n’y a pas d’amour. Quand il y a de l’amour, et vous ne dites jamais: « Je n’aime pas ça, je n’aime pas ça! Certes, vous éprouverez de la joie si vous dites avec sincérité: « J’aime, j’aime tout! » Vous vous fermez en disant: « Je n’aime pas ça, je n’aime pas ça, je n’aime pas! », comme si vous étiez un grand connaisseur ou quelqu’un ou un juge pour dire cela. C’est incroyable, mais c’est une chose qui ressort encore davantage en Occident: « Je n’aime pas ça, je n’aime pas ça! »
En Orient, et Je dirais en Inde, il est clair que si quelqu’un parle de cette façon, tout le monde dira qu’il essaie d’en mettre plein la vue. Frimer n’est pas considéré comme faisant partie des mauvaises manières, ce ne sont pas de mauvaises manières en Occident. Etre timide, c’est avoir de mauvaises manières, mais se vanter de quelque chose, personne n’y voit rien de mal.
Est-ce que le Christ s’est vanté de quoi que ce soit? Jamais! Il ne S’est jamais vanté de rien. Mais quand Il S’aperçut que les gens vendaient des choses dans les lieux saints, que fit-Il? Il se mit à les frapper avec un fouet, parce que ce n’était pas bien, absolument contre la sainteté du lieu. Mais Il n’a jamais dit: « Je n’aime pas ça! » Non! Il a tout simplement manifesté Sa désapprobation totale pour le système qui consistait à vendre des objets dans un temple ou un lieu saint.
Les gens y vont pour prier. Il faut que leur esprit soit libéré de toute orientation vers l’argent. Vous ne devriez pas du tout penser à l’argent lorsque vous méditez. C’est le plus gros problème aujourd’hui. Tout est basé sur l’argent. Vous aimez les voitures qui coûtent cher, donc vous voulez en avoir une. Vous allez tout faire pour l’avoir et vous asseoir dans cette voiture. Il se peut que vous soyez un escroc, mais vous achetez une voiture qui coûte cher pour parader, peut-être parce que vous êtes un escroc, et c’est pourquoi vous voulez cacher votre personnalité. Il n’y a donc aucune sincérité dans cette vie, on veut tout simplement frimer et se prendre pour quelqu’un.
Mais lorsque la mort arrivera sur le seuil de votre porte, que ferez-vous? Vous tremblerez à ce moment-là. Avec vos soi-disant exploits et votre soi-disant parade, vous ne ferez que trembler devant la mort.
Ce ne sera pas le cas d’un Yogi. Ça lui conviendra, si la mort doit venir, elle doit venir! Il ne tremblera pas en pensant que la mort est quelque chose de dangereux, mais au contraire un endroit où il pourra aller se reposer. Ce sera sans importance pour lui, tout sera sans importance, car il est au-dessus de cela, au-dessus de la destruction. Tout ce qu’il rencontrera sur sa route lui sera égal et il s’inclinera sans difficulté.
Dans le cas de Kabir, celui-ci a écrit un grand nombre de poèmes, principalement sur la mort. Il a dit: « Quand la mort est venue, je n’ai pas dit un seul mot, je ne me suis pas débattu, mais j’ai fait une chose: j’ai mis un drap autour de moi et je me suis endormi! » Il lui arrivé de décrire la mort avec tant de douceur que Kabir Me rappelle le Christ.
Avec quelle douceur le Christ est passé, Lui aussi, à travers toutes ces choses, et lorsqu’Il mourut, tous les éléments se mirent en agitation. C’était le maître des éléments. Ils se mirent en agitation, il y eut un tremblement de terre et toutes sortes de choses se produisirent. Les éléments sentirent Sa mort, pas Lui! Ils sentirent qu’une grande incarnation, qui était l’essence de l’existence, avait été tuée, comme ça! Ils ne savaient pas non plus qu’Il allait revenir à la vie. Ils n’en étaient pas conscients, mais Il réussit! Il sortit de cette chose endormie, raison pour laquelle tout le monde fut terriblement choqué.
Sa mort elle-même nous donne la force de comprendre que nous ne pouvons pas mourir. Nous sommes ressuscités et la résurrection est avec nous. Mais il faut l’établir! Nous devons établir notre Sahaja Yoga, notre méditation, c’est très important.
L’autre jour, J’ai rencontré une femme. Elle M’a fait part d’un miracle dans sa vie, elle M’a expliqué comment elle avait été sauvée. Elle était sur le point de mourir, elle avait eu un accident et toutes sortes de choses… C’est incroyable de voir comment elle a été sauvée, tandis que son mari succombe à un tas de choses. Je lui ai alors demandé: « Que voulez-vous dire, comment cela s’est-il passé? » Elle M’a répondu: « Mère, ce n’est rien d’autre que Shraddha! » Shraddha, c’est la dévotion, le fait de s’en remettre. « Il faut s’en remettre, c’est parce que je m’en remets! » Alors Je lui ai dit: « Comment? » « Ca, je n’en sais rien, je m’en remets! Je me sens si bien, si pleine de vie et je n’ai plus aucune peur quand je sais que je m’en remets, que je m’en remets complètement à mon Esprit! »
C’est précisément ce que nous avons à apprendre dans notre méditation, à nous en remettre. Mahomet a donné le nom de « Islam ». Islam veut dire « se soumettre », bien que les Musulmans ne le fassent pas… Ce qu’il faut faire, c’est vous soumettre à votre nature universelle, à votre nature supérieure. Vous ne devez pas mourir, vous ne devez pas finir en queue de poisson dans l’agitation du monde et dans les choses matérielles. L’exemple du Christ donne énormément de force. Il est avec nous. Il nous guidera toujours, Il veillera sur nous et non seulement cela, mais Il nous donnera aussi de la force. Il détruira tous ceux qui sont contre la vie éternelle. Il détruira les choses stupides.
On peut voir maintenant dans le Kali Yuga comment toutes les institutions qui parlent de religions et de conflits sont détruites. Cela se fait automatiquement, nous ne faisons rien. Elles disparaissent d’elles-mêmes, de par leurs actes, car il n’y a aucune Réalité, il n’y a aucun Esprit en elles. Et sans l’Esprit, il ne reste rien d’autre qu’un corps mort. Les Sahaja Yogis devraient comprendre avant tout qu’ils doivent se tourner vers l’Esprit, non pas se tourner vers l’argent, non pas se tourner vers le corps, non pas se tourner vers les émotions, mais se tourner vers l’Esprit. C’est quelque chose qui donne de la joie. Vous serez surpris de voir qu’en faisant cela, vous deviendrez la personne la plus heureuse, la plus affectueuse et la plus belle. Immédiatement, l’entourage saura que tel homme a quelque chose de spécial, qu’il y a une étincelle chez cette femme, et que l’étincelle chez tel homme ou telle femme les rendent différents des autres. Cela se reconnaît au premier coup d’œil.
Cependant, à l’époque du Christ, très peu de personnes purent Le reconnaître parce qu’elles n’étaient pas éclairées, parce qu’elles étaient largement au-dessous du niveau humain, Je dois dire. Mais ce n’est pas votre cas. Vous êtes particulièrement conscients. Vous avez pris naissance dans les temps modernes. Quand on pense au Christ à cette époque, on devrait se rendre compte que Sa vie fut extraordinaire et qu’Il fut une grande personnalité pour S’être soumis à ce genre de tortures.
Il aurait pu tous les détruire en un instant. Il était tellement puissant, c’était une personnalité tellement puissante! Mais Il ne l’a pas fait. Il leur a pardonné. Il vous a donné le message du pardon, la force la plus puissante qui puisse fonctionner. Vous devriez à présent vous en remettre à cette idée de pardon et essayer vraiment de pardonner. Vous serez étonnés, vous vous sentirez beaucoup plus calmes, plus heureux, et la personne qui vous a torturés retrouvera le bon sens.
Il nous faut transformer les gens maintenant. C’est notre travail. Nous devons les transformer. Nous sommes transformés. Nous sommes à un point où nous pouvons dire que nous sommes ressuscités. Nous devons ressusciter le monde entier. C’est notre travail de faire en sorte que tous ces conflits, toutes ces querelles et tous ces mensonges s’arrêtent.
Pour nous, le Christ est notre leader, Celui qui a fait le travail pour nous. Il est venu en tant qu’homme ordinaire et a vécu comme une personne ordinaire tout en ayant tous ces pouvoirs en Lui. Il ne les a jamais utilisés pour détruire. De la même manière, nous aussi pouvons vraiment sortir de notre mort grâce à l’amour et à la compassion, sortir de nos craintes, sortir de notre nature destructrice. Cette nature destructrice est la chose la plus dangereuse pour les Sahaja Yogis.
Le seul espoir que l’on puisse avoir, c’est que les Sahaja Yogis soient ressuscités. La seule chose que Je sais, c’est que si nous avons beaucoup de Yogis, ce monde changera. Ce monde doit changer. Mais votre progrès doit continuer. Vous devriez progresser de plus en plus et non pas régresser. Ne vous en faites pas pour les petites choses ici et là. Vous avez une très grande responsabilité, celle de transformer les êtres humains. C’est votre devoir. Combien en avez-vous transformés? Combien en avez-vous changés? Cela concerne aussi bien les hommes que les femmes. Vous devez changer les gens, c’est votre travail. Le Christ vous a donné ce pouvoir. Vous devez les changer, les transformer dans le nouveau monde de bonheur et de joie que nous appelons le Sahaj Nirmal Dharma.
Si cela marche, si cela marche vraiment, imaginez à quel point le monde deviendra beau pour nous! Le devoir de chaque Yogi est de se lancer dans cette nouvelle entreprise et d’essayer de voir combien de gens il va convertir et combien de gens il va pouvoir ramener. J’espère que la prochaine fois, nous aurons doublé le nombre de Yogis ici présents qui font partie des huit pays organisateurs de ce Puja. Recevez tout Mon amour.
De beaux jours nous attendent. Nous devons seulement comprendre maintenant notre responsabilité. Ce qui compte avant tout, c’est le nombre de personnes que vous avez converties et ressuscitées. C’est ça le record, et non pas à combien de Pujas vous avez assisté et tout cela… Ce n’est pas si important. Les Pujas ne sont là que pour vous donner force et pouvoir, mais ce n’est pas votre travail! Ce n’est pas votre travail! Vous puisez dans les Pujas toute la force dont vous avez besoin pour faire votre travail. Mais si vous n’utilisez pas ce pouvoir, alors à quoi cela sert-il? Maintenant Je vous laisse donc le soin de vous rappeler que vous êtes ressuscités et que vous devez ressusciter les autres. C’est un travail très très important dans ces temps d’agitation et de destruction totales.
Que Dieu vous bénisse!