Sahasrara Puja 2000

Campus, Cabella Ligure (Italy)

2000-05-07 Sahasrara Puja Talk: Attain That Sahaja State, Cabella, Italy, DP, 51' Download subtitles: EN,IT,PT,RO,TR,ZH-HANS,ZH-HANTView subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Sahasrara puja. Cabella Ligure (Italy), 07 May 2000.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Il y a trente ans, lorsque le Sahasrara a été ouvert, Je voyais l’obscurité partout: les gens étaient si ignorants, ils n’avaient aucune conscience de ce qu’ils devaient trouver. J’ai découvert qu’ils voulaient trouver quelque chose qui était inconnu. Mais ils ne connaissaient pas ce qui était inconnu, ce qu’ils devaient trouver… Et c’étaient des gens extrêmement ignorants, à propos d’eux-mêmes et de leur environnement, à propos du but de leur vie. Je ne savais pas comment aborder le sujet avec eux.
Lorsque le Sahasrara a été ouvert, J’ai pensé à essayer la Réalisation du Soi sur un seul être humain. C’était une femme âgée, et il y avait aussi une autre femme qui a commencé également. Cette femme âgée a reçu sa Réalisation et ensuite l’autre femme, qui était bien plus jeune, M’a dit qu’elle communique avec les esprits et qu’elle est possédée. “Oh, Mon Dieu”, ai-Je pensé, “comment vais-Je lui donner la Réalisation?” Mais apparemment elle a été guérie très vite. Et elle a aussi reçu sa Réalisation.
C’est une connaissance très peu connue. Egalement, les êtres humains, dans leur ego, ne veulent pas accepter qu’ils ne soient pas complets, qu’ils doivent recevoir leur Réalisation. De plus leur style de vie était tel qu’ils n’avaient pas de temps pour eux-mêmes. J’ai trouvé très difficile de convaincre les gens du fait que: “Vous devez recevoir votre Réalisation du Soi”, parce qu’ils pensaient que c’est quelque chose d’imaginaire, que c’est vraiment tiré par les cheveux. Et ils croient uniquement dans les gourous qui leur disent: “OK, faites tant de rituels, ‘karma karan’, et voilà!” Et ils faisaient toutes sortes de rituels, sous l’aimable direction de leurs gourous, sans savoir que: “Tu dois d’abord te connaître toi-même”, ce qui a été dit par toutes les grandes incarnations, tous les saints, très clairement!
Ce n’était pas seulement Mon idée à Moi que les gens devraient avoir leur Réalisation du Soi. Mais c’était l’idée de toutes ces personnes. L’un après l’autre, depuis des siècles, ils ont dit: “Pars à la recherche de toi-même!” Même le Christ a dit: “Connais-toi toi-même!” Mahomet a dit la même chose, Guru Nanak a dit la même chose, mais personne n’a essayé de comprendre que ces rituels ne sont pas le but de la vie, qu’ils ne font pas l’affaire et que vous devez avoir votre Réalisation.
Donc seules ces deux dames ont reçu la Réalisation. Et avec cela, J’ai pensé: “Allons au bord de la mer!” et environ trente personnes vinrent avec Moi. Et ils parlaient d’une manière vraiment très bizarre: comment pouvaient-ils recevoir la Réalisation, ils n’en étaient pas dignes, ils n’avaient pas été des personnes bonnes, toutes sortes de choses les retenaient. Et de ce groupe, J’ai eu environ douze personnes en tout, y compris les deux dames, qui reçurent leur Réalisation.
C’est un signe que le mouvement de connaissance du Soi est véritablement très lent, et que les gens ne comprennent pas pourquoi ils devraient se connaître eux-mêmes. J’étais vraiment déçue, parce que personne ne Me comprenait.
Mais, un jour, il se trouve que, dans un des programmes, une dame est venue, elle était possédée et elle commença à parler en Sanskrit, alors qu’elle était simplement servante. Et tout le monde était surpris. Et elle a dit: “Vous ne savez pas qui Elle est.” Et alors elle commença à Me décrire, citant le “Saundarya Lahari ”. Je Me demandais ce qui arrivait à cette femme. Elle parlait comme un homme, sa voix était celle d’un homme. Que les gens le croient ou non, elle était vraiment possédée, et alors ils demandèrent, ils commencèrent à se poser des questions et ensuite ils vinrent Me demander: “Mère, est-ce vrai ce qu’elle dit?” Je répondis: “Vous devriez le découvrir vous-même!”
Parce que, à l’époque, les gens étaient tels que, si vous leur disiez quelque chose comme cela, ils se détournaient. C’est seulement avec le genre de faux gourous qui disent: “OK, donnez-moi cinq roupies!”, qu’ils seront très heureux: “Tu peux acheter le gourou, et maintenant tu n’as à te soucier de rien! Tu n’as rien à faire.”
Donc, avec cela, petit à petit, nous avons commencé à nous développer et Je Me souviens que ces personnes qui avaient reçu la Réalisation Me demandaient: “Mère, Vous nous avez autorisés à célébrer le Durga Puja.” Le Puja à Durga était considéré comme quelque chose de très difficile. Et les brahmanes n’étaient généralement pas prêts à le faire, parce qu’ils n’étaient pas des âmes réalisées. Alors ils faisaient des crises et avaient toutes sortes de problèmes.
Donc ils appelèrent les brahmanes, sept d’entre eux, et leur dirent: “Ne vous inquiétez pas du tout, il ne vous arrivera rien, parce que maintenant vous êtes face à la réalité. Ce n’est pas une forme de Murti Puja ou autre chose, c’est un être humain!” Ils étaient véritablement effrayés, ils sont venus, mais il leur est arrivé quelque chose: avec une grande confiance, ils commencèrent tous les mantras, etc… Les vibrations commencèrent à couler partout. Comme nous étions très proches de la mer, même la mer rugissait. Mais les gens ne comprirent pas. A part ces sept personnes, ils disaient: “Il ne nous est rien arrivé, nous avons tout accompli si bien.” Je pense que ce fut le premier miracle de Sahaja Yoga.
Vous voyez, le problème avec le mental humain, à ce niveau, ou à cette époque, c’est qu’ils ont trop de suffisance, et ils sont imbus d’eux-mêmes. Ils pensent donc déjà: “Nous sommes très forts. Pourquoi connaître notre Soi? Nous nous connaissons très bien!”
Donc le pouvoir fondamental pour chercher est l’humilité. Si vous pensez que vous savez tout, vous ne pouvez pas vous comporter humblement et vous ne pouvez pas chercher. Même s’ils cherchent, ils ne veulent suivre le chemin de personne, ils disent: “Nous avons notre propre voie, nous suivons notre propre chemin. Nous faisons ce que nous voulons faire.” Et ainsi Je Me suis confrontée à beaucoup de personnes dans des pays différents qui venaient simplement écouter Mes conférences, c’est tout! Mais ils ne voulaient pas recevoir la Réalisation. Et certains ont bien reçu la Réalisation, ils l’ont eue, mais ils l’ont perdue.
En fait, cela a été une histoire si bizarre pour Moi: Je leur donne la Réalisation, Je ne prends pas d’argent pour cela, rien. Je voyageais à Mes frais. Mais malgré cela, comment se fait-il que les gens ne comprennent pas la valeur de la Réalisation du Soi?
Ensuite, un homme, qui avait reçu la Réalisation dans le premier groupe, M’a dit: “Aujourd’hui, c’est une société de consommation, comme ils l’appellent ou peu importe comment. Et tant que Vous ne leur demanderez pas d’argent, ils ne l’apprécieront jamais. Faites-leur sentir que: “Nous avons payé pour cela, pour notre Réalisation.” Donc à l’entrée, nous devrions avoir quelqu’un pour prendre l’argent, sinon ils ne s’y mettront pas.” J’ai répondu: “Mais vous ne pouvez pas vendre cela, c’est malhonnête! Vous ne pouvez pas vendre la Réalisation du Soi aux gens.” Il dit: “Alors, Vous savez, Vous n’aurez pas de succès.”
Avec d’autres gourous, c’est l’essentiel, en ce sens qu’ils acceptent simplement l’argent. Et lorsqu’ils le leur disent, les gens apportent tant d’argent, font telle chose, il y a un droit d’entrée. Et c’est seulement ainsi que leur ego est satisfait et que les gens suivent des personnes fausses. Cette fausseté, ils peuvent s’en rendre compte plus tard, parce qu’ils souffrent beaucoup, de problèmes physiques ou mentaux. Mais à ce moment-là, ils sont déjà atteints.
En fait, ce Sahasrara n’a encore été décrit dans aucun livre, même s’ils en ont parlé. Dans nos livres anciens en Inde également, ils ont parlé du Sahasrara. Mais personne ne l’a décrit à part le fait qu’il a mille pétales. Au moins, s’ils avaient mentionné quelque chose à ce sujet, il aurait été plus facile pour Moi de montrer: “Regardez, ceci a été écrit dans ce livre.” Parce que les gens sont comme cela. Il faut que ce soit écrit dans un livre et alors seulement ils l’acceptent.
C’est une situation très difficile, parce que personne n’a donné la Réalisation collectivement, donc personne n’a écrit à ce sujet, exceptées une ou deux personnes qui ont écrit clairement sur la Kundalini. Mais Je ne dirais pas que c’était si clair que cela, parce que c’était tout écrit de manière poétique, pour que les gens chantent les chansons, mais ne les comprennent pas.
Mais Je pensais: “Ces gens qui sont perdus ici et là, au cours de leur espèce de quête… que leur arrivera-t-il? Et comment serai-Je capable de leur donner la Réalisation du Soi?” Les expériences étaient si affreuses, mais cela ne fait rien. J’ai continué encore et encore et J’ai réussi.
Bien sûr, nous avons rencontré quelques personnes qui étaient aussi très cruelles et méchantes, qui M’ont créé des ennuis, à Moi et à des Sahaja Yogis. Toutes ces choses auraient vraiment dû refroidir Mon enthousiasme. Mais, au contraire, J’ai commencé à penser: “Pourquoi? Pourquoi les gens sont-ils comme cela?”
Alors J’ai réalisé une chose, c’est que nous ne pouvons pas forcer le monde entier à avoir la Réalisation du Soi. C’est le Jugement Dernier. Dans cette période, les gens doivent décider ce qui est le plus important. Ils doivent se connaître eux-mêmes et comprendre ce qu’ils ont reçu. Ce qui nous aiderait, ce n’est pas d’avoir simplement un grand nombre, mais des Sahaja Yogis vraiment solides.
Ensuite, J’ai découvert qu’il y avait des gens qui avaient guéri de beaucoup de maladies, mais la plupart d’entre eux se perdirent. Quelques-uns qui étaient drogués ont renoncé à la drogue. Ou ils ont renoncé à boire, ils ont renoncé à fumer. Je n’ai jamais demandé: “Abandonnez ceci ou renoncez à cela.” Je savais qu’une fois la Kundalini éveillée, ils y renonceraient automatiquement. Et cela s’est produit.
Et c’est ainsi que les gens sont devenus si sérieux, si beaux et ont commencé à se réjouir de leur vie. Mais personne ne les croyaient. Lorsqu’ils sont revenus parler aux gens, ils leur ont répondu: “Oh, tu es devenu fou!” Ils ne pouvaient pas croire qu’ils aient arrêter de boire, qu’ils ne fumaient plus. “Mais nous voulons boire, qu’est-ce que c’est çà?”
Donc J’ai découvert que ces gens s’identifiaient pour la plupart avec une type de vie de débauche. Ils prennent plaisir à des choses d’un genre vraiment dissolu, qui n’a rien à voir avec l’Esprit.
Petit à petit, bien sûr, cela a commencé à marcher. Mais néanmoins, Je dois dire que nous ne pouvons pas nous attendre, dans ce Kali Yuga, à avoir des milliards et des milliards de gens dans Sahaja Yoga, même si c’est Mon désir. C’est votre désir et vous voulez leur donner la Réalisation du Soi, par laquelle tant de bonnes choses peuvent se produire.
D’abord, votre soi physique s’améliore. Beaucoup de gens ont été guéris. Le Christ n’a guéri que vingt-et-une personnes. Mais Je ne sais pas combien de milliers ont été guéris par Sahaja Yoga.
Egalement, il y a un autre très grand problème avec les êtres humains, c’est qu’ils lisent toutes sortes de livres et qu’ils n’ont pas une idée très claire de ce qu’ils devraient trouver, de ce qu’est leur recherche. C’est un très grave problème. Et quoi qu’il y ait dans un livre, ils essayent de le suivre. Je veux dire, ce sont des gens changeants. Ils passent d’une chose à une autre. Et alors leur progrès dans Sahaja Yoga est bien plus difficile. Très difficile! Parce que, si vous avancez sur un chemin et que vous commencez à passer de l’un à l’autre, vous pouvez reculer. Mais, en cela, ils trouvent que c’est leur libre choix.
En fait, sans la Réalisation, nous n’avons aucune forme de liberté. La liberté, c’est lorsque vous savez qui vous êtes, que vous savez de quoi vous êtes capable. Dans cette liberté, vous êtes celui qui devrait recevoir toutes les bénédictions. Si ces bénédictions ne sont pas là, alors vous n’êtes pas libre. Il y a quelque chose qui ne va pas quelque part dans votre vie entière, parce qu’une fois que vous recevez la Réalisation, vous devenez absolument libre.
Libre veut dire que votre propre Esprit vous guide. Votre Esprit, comme vous le savez, est la réflexion du Divin, de Dieu Tout-Puissant. Si tout le monde a la même réflexion et est éveillé, alors cela fonctionne dans la conscience, comme si vous saviez ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est constructif et ce qui est destructif. Il ne s’agit pas d’une espèce de fausse satisfaction que vous avez, mais, en vérité, vous ressentez la réalité et c’est ce qui doit se produire.
La première chose dans Sahaja Yoga est que vous avez cette expérience. L’expérience de sentir l’étonnement de la brise fraîche au bout de vos doigts. Sans expérience, vous ne devriez rien croire. Cela signifie qu’une nouvelle dimension est maintenant établie dans vos nerfs, que vous pouvez ressentir ce système qui vous était inconnu. Le système nerveux sympathique était là, mais vous n’aviez jamais su comment il fonctionne. Votre connaissance sur votre Soi était si pauvre. Mais, après la Réalisation, tout à coup, tout l’ensemble est devenu illuminé. Subitement, vous avez commencé à sentir la nouveauté parmi les autres.
Pourtant, parfois, vous devez combattre votre ego, vous devez surmonter votre ignorance des choses, parce que la Réalisation vous donne la connaissance absolue. Cette connaissance absolue, elle ne peut pas être mise en doute. C’est un simple xxx(hindi). Et lorsque vous avez cette connaissance, alors vous pouvez aussi la tester. Vous pouvez découvrir si c’est correct ou pas. C’est quelque chose qui vous est arrivé à vous tous et vous avez déjà ces vibrations, avec lesquelles vous pouvez sentir.
Par exemple, il peut y avoir des mécontents dans Sahaja Yoga. Mais vous pouvez découvrir par les vibrations qui sont ces gens, ce qu’ils font. Par les vibrations, vous pouvez distinguer si ces gens ont atteint cet état de réalité ou pas. Ces personnes qui essayent de s’opposer à vous ou essayent de vous dire quelque chose d’autre, vous pouvez distinguer où elles en sont de leur évolution. Sur vos doigts, vous le savez. C’est cela le Qiyamah dont a parlé le Prophète Mahomet.
L’autre jour… Je dois vous raconter une expérience. Il y avait un type qui est venu de la télévision, et qui est connu comme une star. Et il a commencé à Me poser des questions très curieuses, qui n’avaient aucun rapport. Son nom était Rabasso, J’ai dit: “Abas mya. Vous Me faites perdre Mon temps et le vôtre. Pouvez-vous en venir aux bonnes questions?” Alors il a répondu: “Je suis contre tout fondamentalisme.” “Mais Je ne suis pas fondamentaliste. Comment savez-vous que Je le suis ou pas?” Il répondit: “J’essaye de le découvrir.”
“D’accord”, ai-Je dit, “Mettez vos mains vers Moi. En fait, Mahomet a dit: “Au temps du Qiyamah, vos mains parleront.”” Et, vous serez surpris, immédiatement, il a commencé à sentir la brise fraîche sur les mains. Il demanda: “Que m’arrive-t-il?” J’ai répondu: “Voilà ce que c’est! [rires] Pas besoin d’argumenter, pas besoin d’en discuter, pas besoin de se renseigner, voyez juste par vous-même, expérimentez-le.” Il a vraiment été si stupéfait et, après cela, tout ce qu’il M’a dit, il ne l’a jamais publié.
Donc, voilà ce que Je veux vous dire: si les gens atteignent la vérité et s’ils savent que “Ceci est la Vérité”, rien ne peut la changer, s’ils ont atteint la vérité. Vous pouvez observer dans la vie de tous les grands hommes qu’ils pensaient: “Ceci est la vérité”, non pas en lisant simplement ou en y croyant simplement, mais en tant qu’expérience. sur leur système nerveux central, ils peuvent ressentir la vérité, alors il est impossible de les changer.
De même que, vous pouvez le voir, une graine devient un arbre, mais ensuite vous ne pouvez pas changer l’arbre en graine. Une graine est une graine. Mais lorsque la graine se transforme en arbre, alors vous ne pouvez pas le ramener à l’état de graine. Il peut créer d’autres graines, ça c’est différent.
Donc, de la même manière, une fois que vous avez reçu votre Réalisation et une fois que vous êtes devenu un avec le Divin, alors il n’est pas question que vous redescendiez, à moins que vous ne vouliez vous-même redescendre.
Il est vraiment très remarquable de voir comment vous obtenez cette propriété, comment vous développez cette faculté et cette capacité, et, après cela, vous ne la perdez plus. Bien sûr, d’abord vous devez grandir, et pour cela vous devez méditer. Mais cette méditation, une fois que vous la faites, votre être tout entier devient si illuminé et si beau que vous ne voulez pas le changer. Vous voulez être là et vous en réjouir à jamais.
Mais bien sûr vous voulez le donner aux autres. Parce que, vous voyez, vous l’appréciez tant. De même que, dans la rue, si vous trouvez quelqu’un qui meurt de faim et que vous êtes repus, alors vous avez envie de donner à manger à cette personne. De la même manière, vous voyez, dans ce monde, les gens cherchent frénétiquement, courant de haut en bas, faisant toutes sortes de choses. Vous voulez leur en parler. Ils peuvent le croire ou ne pas le croire. Ils peuvent essayer peut-être de vous démentir absolument, de ne pas vous croire, de vous salir également. Ils peuvent faire n’importe quoi. Mais vous savez pertinemment que vous êtes sur le bon chemin, vous avez le bon état d’esprit, qui est un état Sahaj. En Sanskrit, cela s’appelle “Sahaja Vasta”. Sahaja Vasta.
En Sahaja Vasta, vous ne réagissez pas. Vous ne réagissez pas, vous regardez simplement et vous appréciez. Par exemple, en arrivant, J’ai vu votre… une telle idée du Sahasrara. Tous les Chakras, ils se sont croisés en un là-bas et c’est de là qu’ils sont partis. Très bonne expression! Mais n’importe quelle autre personne dirait: “Oh, cette combinaison de couleurs n’est pas bonne. [rires] Pourquoi ont-ils utilisé celle-ci? Pourquoi n’ont-ils pas utilisé quelque chose d’autre?” De cette manière, en recherchant les défauts chez les autres. Et cette habitude de tout critiquer vient en fait de votre cerveau, qui n’est pas encore éclairé.
Vous ne pouvez rien apprécier, parce que vous réagissez. Tout le temps, vous continuez à réagir. Même si quelqu’un dit quelque chose de gentil, vous réagissez encore. Si quelqu’un dit quelque chose de mal, bien sûr vous réagissez. [rires] Pas de doute! Donc nous devons comprendre que nous ne sommes pas libres de réagir, nous ne sommes pas si bas pour réagir. Nous sommes sur un très haut piédestal.
Votre travail, c’est de vous réjouir. Vous réjouir de tout. Et cette réjouissance est la bénédiction du Divin. Vous pouvez même vous réjouir des problèmes, de la torture. Vous pouvez vous réjouir de tout, si vous réalisez que rien ne peut arriver à votre Esprit, qui est une véritable lumière. Quoi que vous enduriez, quel que soit ce qui semble vous tourmenter, en réalité, cette lumière silencieuse de l’Esprit vous rend absolument et parfaitement joyeux. Et vous donnez de la joie aux autres. Vous ne prévoyez pas, vous ne planifiez pas comment donner de la joie, mais vous donnez juste de la joie automatiquement. Et ce fait de donner la joie est aussi sans effort, Sahaj. Parce que vous êtes dans l’état Sahaj.
Dans l’état Sahaj, vous voyez simplement les choses. C’est une pièce de théâtre que vous vivez, il y a différents styles, différents types et vous observez simplement et vous en retirez de la joie. Il n’est pas important de dire: “J’aime ceci, j’aime cela.” Non! Ce “je” qui aime n’est rien que l’ego, qui vous empêche d’accéder à ce plaisir qui est réalité, qui est réel. Dans ce monde, tout ce que vous trouvez pénible, si vous le regardez sous un autre angle, depuis un état Sahaj, vous n’en ressentirez pas les problèmes. Mais il doit y avoir cette vie plus élevée, ce niveau plus élevé doit être établi en vous.
L’autre jour, J’avais une réunion avec des fonctionnaires et Je leur ai dit: “Je sais que votre salaire est plus faible. Vous pouvez penser que les autres sont bien plus payés, qu’ils ont bien plus d’avantages. Mais il y a un moyen pour vous d’apprécier vraiment votre travail: si vous avez du patriotisme ‘pesha bhakti’.” Si vous avez du patriotisme pour votre pays, aucun sacrifice ne sera suffisant pour vous satisfaire. Vous voudrez tout donner. Et vous pourrez traverser toutes sortes de soi-disant ragots ou d’états dépressifs sans même les ressentir, et, en même temps, vos sentiments deviendront très profonds.
Par exemple, vous voyagez et tout à coup vous trouvez quelqu’un qui est malade. Vous pouvez le sentir sur vos vibrations, que cette personne est malade. Et immédiatement votre sympathie et votre amour coulent vers cette personne. Vous essayez d’aider cette personne. Si possible, vous essayez même de guérir cette personne. Juste comme cela, vous voyez, votre être tout entier devient comme un océan, qui absorbe toutes les rivières et toutes sortes de cours d’eau, quels qu’ils soient, à l’intérieur de son abdomen, Je dirais. Il absorbe juste tout ce qui est là. Mais cela ne fait pas mal, cela ne vous dérange pas. C’est comme une personne à l’amour irrésistible. Elle ne montre pas sa force. Elle ne s’inquiète pas de sa suffisance. Si quelqu’un essaye de l’insulter, “OK, qu’y a-t-il? Une insulte?”
Et de telles personnes, qui ont atteint ce Sahaja Vasta, sont les plus grands créateurs d’art, de musique, de grandes pensées, et c’est pour cela que leurs oeuvres survivent. Tant de gens écrivent, mais cela disparaît. Tant de gens créent, mais personne ne s’y intéresse. Mais ceux qui sont des âmes réalisées, ce qu’ils créent est de nature éternelle. Parce qu’ils sont maintenant dans l’océan d’éternité. Ils sont dans l’océan de pureté, où il n’existe absolument aucune idée de blesser quiconque ou de déranger quiconque. Ils ont une telle protection. On ne peut pas leur faire de mal, parce que, après tout, vous êtes entrés dans le Royaume de Dieu. Alors qui peut oser vous faire du mal ou vous causer du tort?
Une telle prospérité, Je l’ai vue parmi les Sahaja Yogis, et ils ont une telle générosité et une telle compréhension des choses. Je n’ai pas besoin de donner des leçons: “Maintenant, ne faites pas ceci et ne faites pas cela!” Non! Et ceux qui ne sont pas encore matures dans Sahaja Yoga devraient essayer de grandir. Et ceux qui ne sont pas matures et qui posent des problèmes, ne vous inquiétez pas pour eux. Que peuvent-ils faire? Vous devriez en avoir pitié. Vous devriez vraiment avoir pitié de telles personnes qui sont si immatures.
Aujourd’hui est quelque chose d’important, Je pense, parce que, pendant trente ans, J’ai couru partout et J’ai pu rassembler tant de personnes. Il y a tant de Sahaja Yogis ici, vous voyez, et également dans le monde entier. Ici il n’y en a qu’une toute petite partie. Donc ceci est quelque chose qui devait se produire, qui a déjà été décrit, qui a été prophétisé par des gens, que telle et telle chose arrivera, que tant de personnes recevront leur Réalisation du Soi. C’était incroyable, bien sûr.
Mais maintenant, vous voyez combien il est agréable, ce sentiment que nous sommes tous un. Il n’y a pas de querelle, pas de dispute, pas de mauvaises idées. Et personne n’aime les choses de bas niveau. Ils veulent avoir quelque chose qui soit agréable et qui ait une ‘qualité’ de compréhension. Je veux dire, J’ai vu des gens devenir poètes, écrire de la belle poésie. J’ai vu des gens devenir orateurs. Et J’ai vu des gens devenir de très bons organisateurs.
Mais il y a une chose qui est très importante, c’est l’humilité. Je l’ai dit au début, et Je le dis de nouveau, ce qui attirera les gens, c’est votre humilité. Vous devriez être une personne ‘humble’. Ni penser que vous êtes quelqu’un de spécial, ni penser que vous êtes une sorte de, Je dirais, une personne imbue d’elle-même. Dès que vous pensez que vous êtes important, vous n’êtes plus partie intégrante du tout! Si Ma main commence à penser: “Je suis importante”, c’est stupide. Comment une main peut-elle être importante? Toutes les mains sont utiles, on a besoin de tout. Les jambes sont utiles. Comment une partie peut-elle être si importante? Si vous commencez à penser comme cela, n’importe où dans votre parcours de Sahaja Yoga, alors Je dois dire que vous n’êtes pas dans la maison Sahaj.
Donc, Mon propre effort a été de vous amener dans cette belle arène de Sahaja, où vous serez ‘absolument’ un avec vous-même, un avec la nature, un avec tous les personnes qui sont autour de vous, avec votre propre pays et avec vos pays. Partout, l’atmosphère entière et, comme ils disent, le Brahman entier, devient partie intégrante de vous et vous n’êtes pas séparé de tout cela.
Alors, on peut dire, les échos, ils appellent cela ‘naad’, les échos de votre être, de votre vie sont facilement visibles. Pas sous forme de progrès matériel ou de toute autre sorte de chose, mais dans le domaine spirituel, qui est le plus élevé. Car, partout, dans chaque pays, il y a eu des personnes de cette qualité et, encore aujourd’hui, nous nous les rappelons tous. De la même façon, vous tous représenterez une très grande connaissance de la réalité, dans votre vie, dans votre création ou votre travail. Dans ‘chaque’ aspect, vous pouvez le faire.
En fait, la seule chose que nous devions faire maintenant est de décider à combien de personnes nous allons donner la Réalisation, ce que nous pouvons faire pour la Réalisation, ce que nous devrions faire. C’est la seule chose. Si vous poursuivez votre émancipation complète, cela aidera.
Vous serez surpris, c’est comme de gravir, disons, une grande montagne. Mais lorsque vous avez atteint le sommet, vous pouvez tout voir très bien et vous vous sentez si satisfait d’être au sommet. Donc, cette partie d’escalade, même si certains de vous doivent la faire, c’est bon, ce n’est pas un problème, vous pouvez le faire. Vous devez avoir du respect pour vous-même, de l’amour pour vous-même et comprendre que vous devez atteindre le sommet, le sommet de la montagne.
Et une fois que vous avez atteint le sommet de la montagne, vous saurez que vous y êtes. Et ensuite vous commencerez à faire pleuvoir tout votre amour, votre affection sur tout ce qui coule en descendant le long de la montagne. Voilà la vie pour vous. C’est le type de vie le plus important.
Oubliez tous les autres gens, les politiques et les autres personnes qui étaient supposés être importants. Oubliez-les! Vous êtes bien plus élevés qu’eux, parce vous êtes déjà ciselé comme un diamant, avec un style de vie Sahaj, ce qui est très satisfaisant et ce qui est également vraiment absolument empli de paix. Cela vous donne la joie, cela vous donne la paix. Cela vous donne des aptitudes. Cela vous donne tant de choses que vous ne pouvez les compter.
Comme les mille pétales de votre Sahasrara qui sont éclairés. Dieu sait tout ce que vous pouvez avoir avec cela. C’est dans un domaine si merveilleux que vous êtes –les mille pétales. Et de là, les gens ont acquis toute la connaissance sur la science. Toutes les grandes découvertes viennent de là.
Donc voici ce que l’on doit réaliser: sa propre estime. L’amour-propre est différent de la suffisance. Vous devriez avoir de l’amour-propre. Avec cela, vous devenez humble. Vous deviendrez très aimant, parce que vous êtes capable d’amour. Et ce n’est pas quelque chose de ‘forcé’.
J’admets que c’est de l’océan que s’élèvent les nuages et qu’ensuite ils donnent la pluie et tout cela. Mais c’est dans le cycle de la vie qu’ils le font. Ils n’en sont pas conscients. Ils ne pensent pas qu’ils font quelque chose d’important, parce qu’ils font partie du cycle.
Vous êtes sorti du cycle et pourtant vous travaillez sans sentiment de suffisance. Vous le faites parce que vous devez le faire. C’est un autre cycle, pas le cycle de la nature, mais un autre cycle de conscience, où vous êtes conscient de ce que vous êtes en train de faire.
En même temps, vous êtes très humble, vous êtes très aimant, vous êtes très gentil. Vous ne criez pas, vous ne battez personne. Vous ne dites rien de dur à personne, mais vous savez vous y prendre avec la personne la plus difficile. Si quelqu’un essaye d’agir bizarrement, vous pouvez toujours élever sa Kundalini et en rester là. Si vous élevez discrètement sa Kundalini, l’autre personne est calmée. Si vous ne pouvez pas l’élever, alors laissez tomber! Oubliez-la, c’est une personne difficile, c’est une pierre. En fait, avec un pierre, que pouvez-vous faire? Vous ne pouvez pas en faire couler de l’amour, de la dignité, et toutes ces qualités. Ce n’est pas possible avec une personne au cœur de pierre, alors laissez tomber, ce n’est pas votre job, ce n’est pas du tout votre job.
Donc, Je vous demanderais que, tout d’abord, vous observiez combien vous êtes humble. Vous devez être très humble, et cela, c’est votre décoration, c’est votre beauté. Donc vous avez votre amour, qui est pur, sans aucune convoitise ou avidité. Vous aimez les autres seulement parce que vous ‘êtes’ l’amour.
Et ensuite deuxièmement, vous êtes doté de la paix. Vous êtes absolument en paix avec vous-même et, vous en serez surpris, avec cette paix, la sagesse s’établira en vous. Vous serez considéré comme l’homme le plus sage, la femme la plus sage, parce que vous êtes en paix avec vous-même.
C’est seulement dans la paix que vous pouvez découvrir la vérité. Vous pouvez découvrir toutes les solutions que vous recherchez. Vous devenez une personne vraiment très sage et sensée. Extraordinairement plus importante que les autres. Vous n’êtes pas comme les personnes ordinaires.
Ensuite vous avez la joie. La joie est quelque chose que vous ne pouvez exprimer par des mots, mais cependant, la joie, comme Je vous l’ai dit plusieurs fois, est singulière. Ce n’est pas la tristesse ou le bonheur, c’est juste la joie. Vous vous réjouissez simplement! Vous vous réjouissez de tout, de la compagnie de tous, de chaque incident, de chaque scène. Chaque événement de votre vie, vous savez comment l’apprécier. Vous voyez, simplement la joie a une capacité formidable.
Une fois, Je M’en souviens, J’étais allée avec Mon gendre et Ma fille voir un site historique et nous avions dû grimper beaucoup. Nous avions grimpé pendant environ trois heures. Donc naturellement nous étions tous fatigués et il y avait un petit endroit en marbre pour se reposer. Donc nous avons dit: “Allongeons-nous ici!” Et lorsque Je Me suis allongée, vous voyez, ils n’arrêtaient pas de dire: “Pourquoi donc avons-nous dû venir ici?” etc…
Puis tout à coup, vous savez, c’est ça l’aspect de la joie, tout à coup, J’ai vu des sculptures d’éléphants. Alors J’ai dit: “Vous voyez ces éléphants? Chaque queue est faite différemment.” Ils répondirent: “Maman, comment peux-Tu regarder les queues des éléphants? Nous sommes si fatigués!” J’ai répondu: “Regardez, vous aussi, regardez juste cela!” Parce que cette joie, elle déplace, elle détourne votre mental des absurdités. Vous voyez, vous dites juste: “C’est complètement absurde.” Détournez simplement votre mental.
C’est de cette manière que vous obtenez la joie, cela va vers une chose qui apporte la joie. Supposez qu’il y ait une personne qui est très ennuyeuse. Alors, que se passe-t-il? Vous observez juste l’humour derrière cet ennui. Comme cette personne vous ennuie! [rires] Et ce que vous retenez de cela, c’est de ne jamais ennuyer les autres! [tout le monde rit]
Donc cette joie a une spécialité, c’est qu’elle vous enseigne l’essence de la joie dans tout. S’il s’agit, disons, d’un mauvais film, OK, vous vous en réjouissez tout de même, parce que vous voyez combien il est nul. Supposons… Bien sûr, si c’est un bon film, alors vous pouvez toujours le regarder. Mais ne continuez pas avec votre mental à tout critiquer. Que cette histoire de critique sorte de votre esprit. Alors que se passe-t-il? Votre esprit se détourne immédiatement de quelque chose qui est ridicule vers quelque chose d’intéressant dans la même chose. Donc vous ne critiquez pas et vous ne vous sentez pas mal.
Parfois il arrive que des gens soient étonnés de voir comment Je tolère de telles personnes. Mais Je ne les tolère pas, Je ne prête aucune attention à ce que ces personnes peuvent faire. Si vous êtes de cette nature, nous appelons cela une condition où vous êtes absolument dans l’état de “Turiya”. Et Kabîr a dit: “[phrase en hindi]” “Lorsque je suis parvenu dans cet état de joie, pourquoi devrai-je dire quoi que ce soit?”
C’est ainsi, un tempérament que vous devez comprendre et respecter. Il est à l’intérieur de vous. Mais respectez-le, ne le comparez pas à celui des autres. Les autres ne sont pas à votre niveau. Donc vous êtes à un niveau différent, essayez simplement de vous en réjouir. Ne pensez ‘jamais’ que vous êtes quelqu’un de plus élevé ou de plus grand. Non, ne le pensez jamais.
Ce que vous devriez ressentir, c’est cette reconnaissance du fait que vous n’êtes pas mêlé à toutes ces idées bizarres et ce style de vie bizarre, où vous n’arrêtez pas de critiquer: “Ceci n’est pas bon, je n’aime pas ceci, je n’aime pas cela!” Qui êtes-vous? Vous ne vous connaissez pas vous-même! Lorsque vous dites que vous n’aimez pas cela, vous ne vous connaissez pas vous-même. Comment savez-vous ce que vous n’aimez pas?
J’ai vu que les gens avec une connaissance très limitée, qui agissent juste un peu ici et là, sont très critiques à l’égard des autres. Je ne sais pas quelle en est la raison. Mais peut-être qu’ils ont une trop bonne opinion d’eux-mêmes. Et c’est quelque chose de très répandu. Mais si vous avez cette connaissance absolue, alors vous devenez vraiment humble, absolument humble et adorable, doux et gentil.
Donc aujourd’hui est un jour important. Par ailleurs, mais pour Moi également, Je ne savais que Je survivrais tant d’années pour voir ce jour magnifique. Parce que, après tout, cela a été une vie très dure, selon d’autres critères.
Mais ce qui M’a donné le plus de joie a été de créer des Sahaja Yogis, de les écouter et de leur parler. La manière dont ils sont si adorables, si gentils et si respectueux. Tout ceci M’a tant aidée et Je dois vous remercier pour cela.
C’est avec votre support, avec votre aide, avec votre compréhension, que J’ai pu le réaliser. Si J’avais pu le faire toute seule, Je ne vous aurais jamais demander cette aide. Mais vous êtes simplement comme Mes mains, vous êtes simplement comme Mes yeux. Et J’ai beaucoup besoin de vous, parce que, sans vous, Je ne peux pas y arriver.
C’est comme pour canaliser. Tant que vous n’avez pas de canaux, à quoi bon être l’Adi Shakti ou n’importe qui? Comment canaliserez-vous cela? S’il y a un mouvement électrique, vous avez besoin de canaux. Sinon c’est une chose statique. De la même manière, J’ai toujours ressenti que J’avais besoin de davantage de canaux. Et lorsque cela a fonctionné, J’ai eu vraiment, véritablement, un très bon moral.
Donc, Je vous remercie encore beaucoup pour ce jour qui est arrivé. Et Je vous bénis de tout Mon cœur, afin que maintenant vous repreniez cette responsabilité.
Vous êtes Sahaja Yogi, donc vous avez également la responsabilité de donner la Réalisation aux autres. Ne la gardez pas pour vous! Cela doit être donné aux autres. Et vous pouvez expliquer, vous pouvez leur parler. Vous pouvez vraiment très bien comprendre. Essayez de les comprendre et de leur parler.
Et vous ‘devez’ donner la Réalisation aux autres. Sinon vous ne vous sentirez pas complet. Pour vous sentir complet, vous devez le faire.
Que Dieu vous bénisse tous!