Shri Krishna Puja, Cabella 2000

Nirmal Temple, Cabella Ligure (Italy)

2000-08-20 Krishna Puja Talk: Spontaneity and Creativity, Cabella, Italy, 57' Download subtitles: EN,ES,JA,NL,PT,TR,UKView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Transcribe/Translate oTranscribe


Shri Krishna puja. Cabella Ligure (Italie), 20 août 2000.

FrTVD2019-0611.

Aujourd’hui, nous sommes ici pour vénérer Shri Krishna à l’intérieur de nous.

Comme vous le savez, vous avez tous été en recherche avant de venir à Sahaja Yoga. Vous êtes allés à différents endroits, vous avez lu des tas de livres et même certains d’entre vous se sont perdus. Et dans cette recherche, peut-être que vous ne saviez pas ce que vous cherchiez. Ce que vous cherchiez c’était de connaître votre Soi. Dans toutes les religions, il est dit: “Connais-toi toi-même!” C’est une chose commune qu’ils ont tous dite. C’est un point qui existe absolument dans toute religion: “Connais-toi toi-même!”, car si vous ne connaissez pas votre Soi, vous ne pouvez pas connaître Dieu. Vous ne connaîtrez pas la spiritualité.

Donc le premier pas était de connaître votre Soi. Pour cela, on vous a joué toutes sortes de tours, on vous a laissé penser que vous aviez différents chemins et ils ont essayé, en fait, de vous dépouiller et de vous tromper. Toutes ces choses sont arrivées, c’est terminé. Donc maintenant, vous venez à Sahaja Yoga et vous obtenez votre Réalisation du Soi.

Mais quel est le but de la Réalisation du Soi? C’est de connaître Dieu… ou la Déesse. C’est cela le but de la Réalisation du Soi. Mais, après avoir reçu la Réalisation du Soi, que doit-il vous arriver? Beaucoup d’entre vous se sont désintéressés de choses stupides comme la drogue et toutes ces choses. Vous avez également perdu l’intérêt de lire des livres inutiles, vous avez perdu l’intérêt dans des habitudes de boire etc. Mais ce n’est pas assez, ce n’est pas encore assez. Cela aurait pu arriver de toute façon.

Voici ce qui soit se produire en connaissant Dieu: “Pourquoi Dieu veut-Il que vous Le connaissiez?” Parce qu’Il veut voir Son reflet en vous. Il veut voir Son image, c’est pourquoi Il vous a créé et Il veut voir Son reflet en vous. De même pour la Déesse: Elle vous a donné la Réalisation du Soi parce qu’Elle veut voir Son reflet en vous. Donc vous devez vous préparer pour ce reflet, qui est tellement plus pur, beau, empli d’amour, de compassion, et avant tout, plein de sagesse.

Donc c’est le point que l’on doit atteindre, où vous comprenez que vous devez avoir de la sagesse. Si vous manquez de sagesse, alors vous n’êtes pas une personne réalisée. Au niveau de Shri Krishna, vous voyez, Il veut que vous deveniez une partie intégrante du Virata. Ou bien le Viratangana, c’est également la même chose, que vous puissiez devenir partie intégrante du Virata. Ce n’est pas parce que vous êtes des âmes réalisées, que vous vous mettez à penser que vous allez parfaitement bien, que vous n’avez rien besoin de faire à ce sujet.

Il s’agit en fait de ce que vous faites au-delà. Car, après la Réalisation, vous devez voir le reflet qui devrait être à l’intérieur de vous, le reflet des lumières de ces êtres comme Shri Krishna.

Shri Krishna est né tout d’abord dans une situation très difficile, comme vous le savez, et Il a été emmené de son lieu de naissance à Gokula, où Il a été élevé par Yeshoda. C’est là-bas, qu’Il a commencé à avoir Son caractère enjoué. Donc vous devez être enjoué comme Lui, vous devez créer du plaisir et de la joie. Il n’a pas dit: “Asseyez-vous comme un vieux sage quelque part dans l’Himalaya”, mais “Allez avec les enfants, parlez avec eux, jouez avec eux, amusez-vous!”

En même temps, Il détruisait les forces négatives qui agissaient sur Lui. C’est seulement grâce à Son caractère enjoué qu’Il a fait cela. C’est seulement quand il était enfant qu’Il l’a fait. Combien Il était mature en tant qu’enfant, vous pouvez le voir, car Il a tué le Putana, et il y avait également deux horribles rakshasas qu’Il a tués.

En même temps, Il jouait avec les Gopis, les taquinait, les dérangeait, Se moquait d’eux. Pourquoi? Parce qu’Il voulait qu’ils s’amusent. Et Il a organisé toutes sortes de célébrations. Une fois… une grande averse avait commencé et Il souleva toute la montagne sur le bout de Ses doigts. Ces personnes auraient dû comprendre que ce n’est pas possible, que c’est un miracle. Mais Il était juste là debout avec la montagne au bout de son doigt, d’une manière très simple, l’air de rien. Il faisait tout cela pour protéger tous ces garçons qui jouaient avec Lui.

Puis Il alla tuer Kaleya, celui qui était un grand serpent dans l’eau. Dans l’eau, cet horrible personnage générait du venin qui tuait beaucoup de personnes. En un rien de temps, Il plongea dans cette eau horrible de la Yamuna, dont Il sauva, d’une certaine façon tous les gens, en tuant ou frappant, ou, nous pouvons dire en vainquant ce Kaleya. Mais les femmes du grand serpent Lui demandèrent: “S’il Te plaît, pardonne-lui!” Et Il lui pardonna. Toutes ces choses montrent un enfant de six ou sept ans, qui accomplit toutes ces grandes choses, sans réaliser ce qu’Il était en train de le faire. Nous pouvons dire, sans y penser. Mais Il y est parvenu parce qu’Il avait conscience qu’Il était Shri Krishna.

Donc, première chose, vous devez avoir conscience que vous êtes des personnes réalisées. Vous n’êtes pas des personnes ordinaires, qui se conduisent de manière ordinaire. Vous êtes des personnes spéciales, faites spécialement pour refléter les qualités de Dieu Tout-Puissant. On n’attend pas de vous que vous alliez tuer Kaleya. Mais la situation est telle aujourd’hui que vous êtes tout le temps protégés. Vous êtes tout le temps protégés: personne ne peut vous faire de mal, personne ne peut vous tuer et vous pouvez être protégés parce que vous êtes des Sahaja Yogis.

Maintenant quelle doit être l’attitude d’un Sahaja Yogi pour prendre des décisions? On doit comprendre que cela doit être une décision spontanée. Vous n’avez pas à évaluer ceci, aller découvrir cela… Immédiatement, spontanément, comme Shri Krishna qui sauta dans la rivière. Donc, de la même façon, vous devriez prendre une décision très spontanée pour tout. Par exemple, vous voulez acheter, disons, un tapis. Bon, vous allez au magasin et immédiatement vous devriez savoir lequel vous voulez. A chaque pas de la vie, vous devez prendre une décision très ‘spontanée’, une décision instantanée.

Mais ce que Je constate, c’est que le style est très différent: on va de magasin en magasin, on fait une liste, on prend toutes les mesures, puis on rentre à la maison en disant qu’on se décidera demain. Ce n’est pas de cette façon qu’un Sahaja Yogi se comporte. Un Sahaja Yogi doit tout décider absolument spontanément, au moment même. Cela devrait être comme cela.

Par exemple, quelqu’un est en train de se noyer. Alors la première impulsion devrait être de vous dire que vous devez le sauver. Et comment le sauver? Vous sautez à l’eau. Comme vous êtes protégé, rien ne peut vous arriver. Donc vous sautez simplement à l’eau et vous sauvez cette personne. C’est vraiment le minimum, cela devrait être votre attitude, cela devrait être votre tempérament, de prendre une décision très spontanée.

Toutes ces réflexions et toutes ces sortes d’analyses, comme avoir une grande conférence pour des décisions et tout cela, ce n’est pas nécessaire. Dans la vie de tous les jours aussi, vous devez être comme cela. Dans chaque aspect de la vie politique, de la vie économique ou toute autre que vous devez mener, vous devez être très spontané.

Comment devenez-vous spontané? Quelle qualité avez-vous? Quelle arme avez-vous pour savoir quelle décision prendre? Le savez-vous? Vous avez les vibrations. Vous avez la perception des vibrations. Et vous savez ce que sont les vibrations, vous savez ce que les vibrations vous disent, vous transmettent et vous communiquent. Elles vous parlent. Donc, à travers vos vibrations, vous devriez savoir, en une seconde, ce que vous devez faire.

Par exemple, maintenant, quelqu’un M’a dit: “Mère, lorsque je suis venu à Cabella, j’ai ressenti des vibrations extraordinaires.” C’est un fait. Mais combien d’entre vous sentent de cette façon? Parce que votre sensibilité n’est pas encore développée. Vous devez être sensible à vos vibrations. Vous devriez savoir, en regardant quelqu’un, en vous asseyant à côté de quelqu’un, même en serrant la main à quelqu’un… vous devriez savoir quel genre de vibrations a cette personne. Si vous développez ce type de sensibilité, alors vous prendrez certainement des décisions très spontanées.

Vous savez, Je suis très bonne à cela: J’ai acheté ce château de Cabella en cinq minutes. Vraiment cinq minutes. Lorsque Je suis venue ici, on disait: “Vous ne pouvez pas monter là-haut parce que vous avez une grosse voiture.” Le maire a alors dit: “D’accord, venez, je Vous emmène dans ma voiture.” Donc Je suis allée avec lui dans cette voiture et Je l’ai visité. C’était tout en ruine, pas de doute là-dessus. Tout était absolument en pagaille, d’accord, et ressemblait à une maison hantée, pas de doute. Et tous ceux qui étaient avec Moi disaient: “Ah, quel endroit, Mère! Vous ne pouvez pas acheter cela!” Mais J’ai dit au maire: “Je l’achète.” “Quand?” “Aujourd’hui, maintenant!” Il était sidéré. J’ai dit: “Dites-Moi comment faire pour l’acheter.”

Il Me dit : “C’est très facile ici en Italie, voici comment vous devez acheter: vous payez un tiers du prix, d’accord, et ensuite vous pouvez l’occuper. Si vous trouvez que quelque chose ne va pas avec l’endroit, vous pouvez renoncer. Mais alors vous ne récupèrerez pas votre argent. Mais si l’autre personne qui vous vend dit non, alors il doit payer le double.” J’ai dit: “Très bonne affaire! J’achète. Je vous ai dit que J’achète, alors J’achète.” Et tout le monde était surpris de ce que Mère était en train de faire. Donc ce qui a décidé, ce sont les vibrations. Seules les vibrations de l’endroit ont décidé et ont dit: “Achète-le.” De la même manière, on M’a emmenée voir sept châteaux, Je crois. J’ai dit non. Juste de l’extérieur, J’ai pu dire non. Et ils étaient surpris que Je ne sois même pas entrée. J’ai demandé: “Qu’y avait-il ici avant?” Ils répondirent: “Un couvent.” J’ai dit: “Vous voyez!”

En fait, vous devriez développer ce type de décision ‘spontanée’. Alors vous serez surpris de voir comment, en un temps si court, vous pouvez vraiment réaliser de si grandes choses. Mais cela ne veut pas dire que vous devez tous faire comme cela.

D’abord, vous devriez avoir cette sensibilité aux vibrations. Si vous avez cette sensibilité aux vibrations, alors Je dirais que vous avez maintenant mûri dans Sahaja Yoga. Donc cette maturité doit être atteinte. Vous ne pouvez pas juste dire: “Maintenant, c’est bon, j’ai eu la Réalisation du Soi, Je peux le faire.”

D’abord, évaluez votre degré de sensibilité. Mais alors, comment le connaissez-vous? Par exemple, vous prenez une décision spontanée et vous découvrez que vous n’avez rien, que c’est une bêtise. C’est possible. Mais vous pouvez vérifier par vous-même que vos décisions, si elles sont spontanées, qu’elles ont échoué, qu’elles sont mauvaises, s’il y a des erreurs, tout cela vous fera souffrir, que ce soit économiquement, politiquement… sur tous les plans.

Alors votre système complet de valeurs sera très bien évalué, jusqu’où vous avez progressé dans Sahaja Yoga, jusqu’où vous avez accompli votre Réalisation du Soi, et où vous vous situez. Voilà la façon de vous tester vous-même. Vous ne devriez pas avoir peur des échecs ni être grisé par le succès, parce que vous êtes des âmes réalisées.

Bien sûr, si vous êtes sensible, immédiatement vous saurez ce qui est bon. Evidemment, Je ne dirais pas que vous pouvez avoir la même sensibilité que Moi, mais vous devriez essayer d’y arriver. En fait, J’ai vu certaines personnes qui louent tel homme: “Oh, Mère, il est si bon. Vous devez le rencontrer, c’est une personne si agréable et il est d’une telle aide et ceci arrivera et cela arrivera…” J’ai dit: “D’accord, montrez-Moi sa photo.” Et alors J’ai répondu: “Je suis désolée, Je ne veux pas le rencontrer.” Ils ne comprennent pas: un si grand homme, il sera ministre demain et Je ne veux pas le rencontrer! Et voilà que vous trouvez, juste le lendemain, un grand article sur lui dans le journal, disant que c’est un vaurien.

Donc vous devez évaluer votre expérience et votre compréhension de ce que vous avez décidé spontanément. Mais cependant, Je dirais, restez-en à des décisions spontanées. Ne pensez pas: “Comment cela va-t-il réussir? Que devons-nous faire?” Cela a une influence très compliquée sur votre esprit aussi, que vous voyiez, que vous sachiez ce qui est bien et ce qui est mal.

Je ne sais pas combien d’entre vous ont vu la maison que J’ai fait construire… Un autre aspect de Shri Krishna était qu’Il était extrêmement créatif. Dans Son enfance, Il a fait toutes ces choses, ces farces. Et lorsqu’Il est devenu une personne adulte, Il est devenu roi de Dvaraka, de cette contrée. Et Il devait s’habiller comme un roi. Après tout, Il était roi. Lorsqu’Il était enfant, Il avait l’habitude de se vêtir d’un tout petit morceau de plume de paon. Mais lorsqu’Il devint roi, Il portait tous les ornements et Il avait l’habitude de S’asseoir sur le trône et de parler aux gens de cette façon.

Toute cette grandeur était là et Il était extrêmement créatif. Il a construit un beau château, vraiment très beau, ou nous pouvons dire un palais, à Dvaraka, tout doré. Pouvez-vous le croire? Shri Krishna l’a fait. Et ensuite il a été complètement enseveli sous l’eau. Maintenant les intellectuels en Inde, tous formés par des Occidentaux, Je pense, affirment: “Ce n’est pas possible. Il n’y a rien dans l’eau et Il n’a jamais construit Son palais là, tout cela est une histoire, juste un mythe.” Mais certaines personnes le croyaient et ils ont creusé: ils sont descendus et ils ont découvert qu’il y avait bien un très grand palais. Il restait un peu d’or, mais tout n’y était plus. Et ils étaient étonnés: Il avait fait un palais si immense. Il avait disparu sous l’eau, mais en fait il était toujours là.

Ainsi, toutes ces incarnations qui sont venues étaient extrêmement créatives. Si vous n’êtes pas créatif, à quoi sert la Réalisation du Soi? En fait quelle est la chose la plus créative que vous puissiez faire, très facilement? C’est de créer d’autres Sahaja Yogis. C’est la chose la plus facile et qui donne le plus de joie, c’est de faire d’autres Sahaja Yogis et de leur donner les bénédictions du Divin, ce qu’ils ont recherché depuis très longtemps. En leur donnant cela, vous ne savez pas quel réconfort, quelle bénédiction vous leur donnez.

Donc maintenant que vous avez reçu votre Réalisation du Soi—vous l’avez reçu très facilement, Je dois dire. Ils disent tous que c’est le “Nirvana instantané”. Sahaja Yoga est le Nirvana instantané. C’est vrai! Mais tout ce que vous recevez si facilement et instantanément, vous n’en comprenez pas la valeur. On dit toujours de l’Inde qu’ils ont acquis leur liberté si facilement… Ils ne l’ont pas eue si facilement, c’est pour cela qu’ils l’apprécient réellement. Mais c’est vrai, si vous avez quelque chose gratuitement, tout de suite et sans effort spécial, alors vous ne l’estimez pas, vous ne comprenez pas. Vous pensez que c’est votre bon droit.

Mais savez-vous combien de personnes ont souffert pour recevoir la Réalisation du Soi? Ils allaient dans l’Himalaya, debout sur une jambe, parfois sur la tête, pendant des mois. Et ils n’obtenaient pas leur Réalisation. J’ai entendu parler de personnes qui ont vécu dans une pièce pendant 28 ans pour avoir la Réalisation du Soi. Et pourquoi vivaient-ils comme cela? Parce qu’ils pensaient qu’en ne s’approchant pas des autres personnes, des mauvaises influences, de tout cela, ils pourraient avoir leur Réalisation, mais ils ne l’ont jamais eue!

Donc on doit comprendre, que, même si vous l’avez eue très facilement, c’est quelque chose de tellement précieux, si important. Ce n’est pas très facile d’avoir la Réalisation du Soi. Vous lisez des choses sur les gens qui sont réalisés; peut-être ne savaient-ils même pas ce qu’ils avaient reçu. Ils ne connaissaient même pas la Kundalini. Mais ils l’ont eue. Grâce à leur gourou peut-être, peut-être grâce à leurs efforts… Bouddha, combien Il a dû souffrir avant de recevoir Sa Réalisation… Pensez à Lui, à la manière dont Il a reçu Sa Réalisation. Je veux dire, vous frissonnez en voyant Sa vie; finalement, Il est mort de faim et de pauvreté.

Mais rien de cela ne vous est arrivé. Vous l’avez eue sans aucune difficulté, d’une façon très douce, vous tous. Vous n’avez rien à payer, vous n’avez rien à faire pour cela. Mais cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas y tenir. Comme une graine qui est mise dans la Terre Mère germe spontanément et donne vie à la pousse qui grandit en un arbuste et ensuite en un arbre. Mais vous devez lui mettre de l’eau et vous devez avoir l’attention d’un jardinier ou d’une autre personne.

Dans votre cas, vous êtes celui qui doit faire tout cela. Tout d’abord, vous devez apporter la nourriture de la compassion et de l’amour. Avez-vous cette compassion et cet amour? Aimez-vous les gens? Par exemple, quelqu’un M’a dit aujourd’hui, J’en étais choquée: “Je n’aime pas les enfants.” J’ai demandé: “Vous n’aimez pas les enfants?” “Non, j’aime les autres enfants, pas les miens.” Imaginez cela… Comment pouvez-vous faire cela? Comment pouvez-vous dire une chose pareille? Vous n’aimez pas vos propres enfants… N’importe quoi…

Tout d’abord, pour vous tous, Je dirais que vous ne devriez jamais dire: “J’aime” ou “Je n’aime pas”. Ce sont des anti-mantras. “J’aime ceci…”, c’est très courant. Qui êtes-vous? “Je n’aime pas cette tasse, Je n’aime pas cette chose en argent…”. Pour qui vous prenez-vous? Pouvez-vous en fabriquer une comme cela? Prendre une décision de ce genre, cela montre aussi… On pense que c’est très spontané, ça ne l’est pas. C’est venu de vos conditionnements. Vous pensez que vous avez le droit de dire: “Je n’aime pas, Je ne veux pas…”. Mais pour qui vous prenez-vous?

Si vous êtes l’Esprit, vous n’utiliserez jamais ces mots, parce que cela peut blesser quelqu’un. Vous ne direz jamais quelque chose qui puisse blesser les autres. Vous ne ferez rien qui soit dangereux pour les autres. Mais tout le temps vous direz quelque chose qui est extrêmement rempli d’amour et de compassion et qui apporte la paix. Vous émettrez de la joie pour les autres. C’est le pouvoir de l’Esprit que de donner de la joie aux autres. Si vous êtes une personne morose, une personne grincheuse, alors vous n’êtes pas une personne réalisée. Vous devriez être capable de donner joie, amour et compassion. Et cela devrait se produire absolument spontanément.

Il y a une histoire à propos d’un saint en Inde, dans le Maharashtra. Ils avaient tous l’habitude de prendre de l’eau dans un récipient appelé kawara et de faire tout le chemin pour l’apporter au Gujarat, à un temple de Shri Krishna. C’était considéré comme un grand signe de dévotion, Je dirais, envers Shri Krishna. Donc ce saint portait aussi de l’eau dans ce récipient, ce kawara. Tout le chemin, il l’a portée, depuis son village dans le Maharashtra, et lorsqu’il atteignit le temple, au pied de ce temple, il vit un âne assoiffé, qui mourait de soif. Donc il donna cette eau à cet âne. Tout le monde disait: “Imagine, tu as porté cette eau pendant des kilomètres, pendant des jours, pour la verser sur la déité ici, et maintenant tu l’as donnée à cet âne!” Il répondit: “Vous ne comprenez pas. Dieu a fait tout ce chemin jusqu’ici pour prendre cette eau.” Voyez l’attitude qu’il avait !

Donc, pour une personne réalisée, la compassion devrait être comme cela, d’une nature très généreuse. Si vous n’êtes pas généreux, si vous êtes avare, toujours inquiet pour votre argent et pour le sauvegarder, alors, tout d’abord, vous n’êtes pas un Sahaja Yogi mature, vous ne l’êtes pas. En plus, ce genre d’argent ne vous donnera jamais le moindre bonheur.

L’avarice est contre l’Esprit. L’Esprit est extrêmement généreux, extrêmement généreux. Il n’essaye jamais de garder quelque chose, de tromper les gens, ou de voler quelque chose, c’est hors de question! Parce qu’il ne reste plus d’avidité en vous, il n’y a pas du tout d’avidité. Et c’est pour cela qu’une telle personne, qui est une personne réalisée, ne peut pas être avare, elle doit être extrêmement généreuse.

J’ai vu beaucoup de personnes comme cela, qui ont été extrêmement généreuses et qui ont eu beaucoup de compréhension pour les problèmes des autres. Tant qu’un Sahaja Yogi aura ses propres problèmes, il ne sera pas un Sahaja Yogi du tout. Il est là pour résoudre les problèmes des autres, et non pas pour résoudre ses propres problèmes et raconter partout: “Voici le problème que j’ai…”

Cela, c’est un mot nouveau qui s’est développé dans ces temps modernes. Avant, on n’utilisait jamais le mot “problème”, Je vous le dis. C’est seulement en géométrie que nous utilisions ce mot “problème”. Mais maintenant cela a commencé. Ils sont tous dans un problème. En fait, ce sont eux qui sont des problèmes, Je crois.

Donc ce que vous devez faire est de comprendre que vous ne devriez pas donner vos problèmes aux autres, vous ne devriez rien demander: “S’il te plaît, fais ceci pour moi, s’il te plaît, fais cela pour moi…” C’est très surprenant que les gens essayent, en quelque sorte, de tirer avantage des autres. Par exemple, il y a des gens qui aiment visiter des pays étrangers, alors ils demanderont: “S’il te plaît, invite-moi, j’aimerais beaucoup aller dans ton pays.” Et un généreux Sahaja Yogi répondra: “D’accord, viens.” En fait, celui qui fait l’erreur ici est la personne qui demande.

Vous ne devriez rien demander du tout, parce que vous êtes complet. Vous n’êtes pas seulement satisfait, mais complet: que peut-on vous donner? Tous les désirs disparaissent simplement lorsque vous êtes achevé. Par exemple, aujourd’hui, en venant, J’ai vu beaucoup d’étoiles apparaître. Je Me suis dit: “Dès que la lune viendra, elles disparaîtront toutes.” De même, lorsque vous êtes complet, vous n’attendez de personne qu’il fasse quelque chose pour vous.

Au contraire, vous voulez découvrir ce que vous pouvez faire pour les autres. Vous devenez les autres, en ce sens que, quel que soit le problème des autres, vous le prenez en charge. Vous vous y précipitez. C’est une croissance vraiment très intéressante qui devrait s’installer en vous. Cela devrait vous arriver à vous tous, parce que vous avez reçu votre Réalisation du Soi.

Vous développez une forme de personnalité qui vit seulement pour les autres, pas pour elle-même. Vous serez étonné de voir que vous pouvez vivre n’importe où, vous pouvez dormir n’importe où, vous pouvez avoir à manger, vous pouvez ne pas avoir à manger. Quel que soit le type de nourriture, c’est bien, parce que vous êtes si satisfait. Au contraire, vous aimerez cuisiner pour les autres, leur donner à manger, faire tout ce qui est possible, vous essayez… Tant que vous pouvez y arriver, vous le faites.

Mais il y a des gens qui ont seulement leurs propres problèmes: ce ne sont pas des Sahaja Yogis. Comment l’Esprit peut-il avoir des problèmes? Comment cela peut-il arriver? Alors comprenez simplement que vous êtes maintenant l’Esprit, et au-delà de tout. Et puis votre créativité également prend d’autres dimensions. Bien sûr, vous commencez à donner la Réalisation aux gens, vous créez de l’art.

Vous connaissez Babamama, il était très mauvais en littérature et il ne connaissait aucune langue étrangère. Il était très bon en mathématiques, parce que Ma mère était mathématicienne. Mais les langues, il n’y connaissait rien. C’est Moi qui écrivais ses rédactions, il était si nul. Mais après sa Réalisation, il a écrit de si beaux poèmes: incroyable! Personne ne pouvait croire que ce Baba pourrait faire cela, parce qu’il ne connaissait bien aucune langue: c’est Moi qui écrivais ses rédactions, comme Je vous le disais. C’est si surprenant, d’où a-t-il commencé à écrire de la poésie en urdu, de la poésie en marathi, de la poésie en hindi. Et un de Mes frères lui a demandé: “Comment fais-tu ces poèmes en urdu?” Il répondit: “C’est Shri Mataji… Elle me les dit.” Pour tout, il répétait: “Mataji m’inspire.”

Donc cette créativité en vous fleurit simplement. Et vous êtes étonné de vous-même, de voir comment cette créativité vous est venue. Par exemple, imaginez qu’un homme qui est mathématicien, devienne tout d’un coup poète! Je veux dire, c’est une situation improbable! Et vous avez ces aptitudes. Vous avez tous ces dons qui font que vous pouvez devenir très créatif, et vous devez devenir créatif, sur tous les plans.

Je suis très créative, Je dois dire, Je suis tout le temps en train de travailler sur quelque chose qui réussit très bien et également Je n’ai pas cet intérêt, qu’ont habituellement les gens, de vouloir être félicitée par tout le monde ou que ce soit dans tous les journaux… Aucun intérêt!

Vous créez pour la création, pour l’amour de créer que vous créez, et vous appréciez simplement cette création. Et vous devenez très adaptable, ou vous vous mettez tellement en harmonie avec toutes les choses que les gens disent, racontent ou créent. Ils peuvent être insultants ou ils pourront aussi vous faire des éloges. Vous ne savez pas qu’ils vous font des éloges. Même parfois, lorsqu’ils disent “Shri Mataji Ki Jai”, alors J’oublie qu’ils sont en train de parler de Moi.

D’une certaine manière, vous êtes au-dessus de tout cela, et vous êtes là et simplement vous ne comprenez pas pourquoi les êtres humains se comportent comme cela, pourquoi leur comportement est si bizarre. Même lorsqu’ils viennent à Sahaja Yoga, J’ai remarqué qu’ils ont un grand désir d’être leaders ou un grand organisateur de Sahaja Yoga, c’est très connu dans Sahaja Yoga, ils veulent avoir une réputation internationale en tant que grand Sahaja Yogi. Mais ils ne pensent pas: “Quelle créativité ai-je démontrée? Qu’ai-je créé?”

En fait, toutes ces choses sont si courantes chez les êtres humains: ils veulent toujours que les autres les félicitent, pour être, en quelque sorte, très anxieux de paraître. De quoi? Si vous êtes l’Esprit, tout le monde le sait, qu’y a-t il à exhiber? A quoi bon frimer? A quoi bon se mettre en avant? Même si vous êtes en arrière, il y a de la lumière, vous savez qu’il y a de la lumière. Donc vous devez sortir de votre obscurité, parce que vous êtes la lumière et que vous répandez la lumière. Sinon, si vous êtes dans l’obscurité, quelle lumière pouvez-vous répandre?

Donc votre Esprit ne peut pas avoir de problèmes. Il n’a aucune frayeur. Mais, avant tout, il a de la sagesse. Une sagesse immense. Et cette sagesse est le signe que vous êtes une personnalité très élevée. Comme Je vous l’ai dit, c’est cela l’évolution, et lorsque vous êtes transformé, vous évoluez, vous prenez une nature très différente. Et vous devez vous démarquer. Si les Sahaja Yogis sont comme les autres gens, alors à quoi cela sert-il de venir à Sahaja Yoga?

Qui était le Christ? Il était le fils d’un charpentier. Il n’a jamais eu d’éducation. Mais qu’a-t-Il fait? Il était l’Esprit. Il reflétait Dieu à l’intérieur de Lui et c’est aussi pour cela qu’Il a été crucifié.

Maintenant dans Sahaja Yoga, vous n’avez pas à être crucifié, vous n’êtes pas destinés à de telles choses. Mais votre système de valeurs doit être vérifié. Vous devez découvrir où vous en êtes, grâce à l’introspection. Vous devriez vous demander: “Alors, maintenant, M. Sahaja Yogi, comment allez-vous? Vous laissez-vous tenter par toutes ces choses que font ces gens qui ne sont pas réalisés?” Essayez simplement de le découvrir. Parce que la croissance de Sahaja Yoga se voit dans votre comportement, dans votre style, sur votre visage. Il n’y a pas de rides sur une personne comme celle-ci. Elle n’a pas d’inquiétudes. Vous ne vous inquiétez pas, alors comment auriez-vous ces rides? Une telle personne n’est contrariée par rien du tout. Je veux dire, au contraire, elle rit de ces choses.

Une fois, J’étais dans une église en Suisse, et une dame est venue Me frapper avec une Bible et J’ai commencé à rire. Je lui ai dit: “Quelle histoire! Il faut que Je sois frappée par une Bible!” Et elle a été si effrayée de voir que Je riais et que Je disais: “Voyez donc la stupidité de cette femme, qui vient Me frapper avec une Bible!”. Je veux dire que Je pourrais comprendre que ce soit avec une pierre ou n’importe quoi d’autre, mais la Bible ne Me frappera jamais! [rires] Toutes ces choses se sont produites en votre présence et vous les connaissez.

Il y a des forces négatives. Elles essayent de vous faire du mal. Elles vous feront du mal physiquement, elles vous feront du mal mentalement, elles pourront vous faire du mal émotionnellement. Mais lorsque vous êtes au-dessus de cela, alors personne ne vous fait de mal; du moins, vous ne sentez jamais le mal, vous n’êtes pas dérangé par la méchanceté. Mais qu’avez-vous créé? Aujourd’hui, J’ai rencontré des femmes et des hommes, tous pour des divorces. Après s’être mariés dans Sahaja Yoga, ils veulent divorcer. Pouvez-vous imaginer? J’ai été choquée. Et ils avaient des idées bizarres: “Mon mari est comme mon frère.” J’ai répondu: “Vraiment?” Pleins d’idées stupides germent dans leurs têtes. Cela signifie qu’il n’y a pas en eux la lumière de l’Esprit.

Si vous avez la lumière de l’Esprit, alors votre compréhension est très différente: vous ne vous inquiétez pas pour vous-même, vous vous inquiétez seulement pour les autres et vous essayer de trouver des solutions pour eux. Vous essayez de les aider. C’est très facile pour vous. Qu’y a-t-il de plus facile pour la lumière que de brûler? Une fois qu’elle est allumée, elle brûle. Il est difficile pour elle de s’éteindre. Mais pour les êtres humains, Je n’arrive pas à comprendre: même après la Réalisation, après avoir grandi pendant des années, ils sont encore si stupides qu’ils ne réalisent pas la valeur de leur Réalisation. C’est quelque chose, l’Esprit, que vous ne pouvez pas tuer. Il ne peut pas s’éteindre. Une lumière partira, mais la Lumière de l’Esprit ne s’éteindra pas.

Mais quelle est l’huile qui L’alimente? C’est votre compassion, c’est l’amour, l’attention aux autres. Je sais qu’il y a des gens qui sont, disons, très dominateurs, qui peuvent créer des problèmes, etc… Alors prenez soin d’eux. Sachez qu’ils ne sont pas comme vous, ils ne sont pas complets, ils ont des problèmes. Donc prenez soin d’eux. Mais, au lieu de cela, vous commencez à penser: “Pourquoi devrais-je prendre soin de lui? Comment prend-il soin de moi?” Alors c’en est fini de vous. Cette forme de réflexion ou bien, Je dirais, cette réaction, n’est pas celle de l’Esprit. Les réactions d’une personne spirituelle sont vraiment très différentes.

Dans la vie de Shri Krishna, vous pouvez voir qu’Il avait un ami qui était très pauvre et il voulait rencontrer Shri Krishna. Et la femme de cet ami lui donna du riz, des “rice crispies” comme vous les appelez. “Et cela tu dois le prendre pour ton ami, tu dois prendre quelque chose pour ton ami.” Il était un peu timide, vous savez, et lorsqu’il est allé chez Shri Krishna, Shri Krishna était dans Son palais et les gens à la porte lui dirent: “Non, tu ne peux pas Le rencontrer.” Il répondit: “D’accord, allez simplement Lui dire que Sudama est arrivé.”

Il était assis sur le trône, en train de discuter de quelque chose et Il dit: “Sudama est arrivé?” Il Se précipita dehors, alla à la porte et l’embrassa, l’embrassa encore et encore. Et Il lui dit: “Pourquoi restes-tu ici?” Il l’emmena, le mit sur le trône sur lequel Il était assis et Il dit à Ses épouses: “S’il vous plaît, venez lui laver les pieds.” Et ensuite elles lui apportèrent des vêtements et tout cela, il prit un bain et Il lui donna Son lit pour dormir. Voyez l’amour de Shri Krishna! Il avait des pieds très sales, ils étaient tout craquelés. Il essaya d’y appliquer une sorte de médicament afin qu’il aille mieux. Il essaya de faire tout ce qui était possible pour soigner ces crevasses et Il le pria de dormir dans Son lit et demanda aux dames de l’éventer, afin qu’il n’ait pas chaud. Voyez la compassion de Shri Krishna. Elle rayonnait de façon si belle.

Sommes-nous aussi emplis de compassion? Il n’avait pas besoin de faire cela, ce n’était pas un drame, rien du tout. Mais dans Son cœur… Il a pris une décision spontanée dès qu’Il entendit que Sudama était là, Il S’est précipité vers lui, Il était simplement si heureux : “Mon vieil ami est arrivé.”

Ensuite lorsqu’Il alla à Srinapur, là, Duryodhana, le fils aîné des Kauravas, Lui demanda: “Pourquoi ne viens-Tu pas loger dans mon palais?” Il répondit: “D’accord, Je peux venir, mais, tu vois, Je vais aller manger chez Vidhur.” Vidhur était le fils d’une servante. Il alla prendre Son repas chez Vidhur. En fait, Vidhur était pauvre, Je ne sais pas quelle nourriture il a dû Lui donner, alors que Duryodhana Lui aurait servi des plats somptueux. Mais, pour de telles personnes, le goût et la qualité de la nourriture et tout cela n’ont pas d’importance. C’était l’Amour, le respect de Vidhur, qui était une âme réalisée.

Il faut respecter les autres Sahaja Yogis… Si un Sahaja Yogi respecte quelqu’un qui est gouverneur, Je ne peux pas comprendre cela. L’Esprit est au-dessus de toute chose, et s’il ne respecte pas un Sahaja Yogi, il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. Il devrait comprendre qu’une personne spirituelle est plus élevée que toutes ces personnes qui ont… toutes sortes de titres ou de gens connus derrière eux.

Et cet Amour-là se voit dans la vie de chacun d’eux, de tous les Saints, de toutes les Incarnations. Chacun d’eux avait cet Amour qui est au-dessus de toute autre chose. Sans attendre quoi que ce soit, sans le faire juste pour en retirer quelque chose. C’est une forme de personnalité qui reflète vraiment l’Amour de Dieu. Ce reflet, vous devriez aussi l’avoir.

Vous êtes des Sahaja Yogis: cela ne signifie pas que vous soyez supérieurs aux autres, mais vous êtes différents, vous êtes au-dessus d’eux. Vous n’avez aucune supériorité, c’est pour cela que vous êtes différents, vous êtes si humbles, c’est pour cela que vous êtes différents. Vous êtes si joyeux, vous êtes si paisible, c’est pour cela que vous êtes au-dessus d’eux.

Il y a tant de choses que Je peux vous raconter sur la vie de Shri Krishna, qui montrent qu’Il était—ils L’appellent Yogeshwara. Il était le Seigneur du Yoga. C’est parce qu’Il était le Virata, mais cette forme, Il ne l’a montrée qu’à Arjuna, à personne d’autre, parce que personne n’était comme Arjuna. Arjuna aussi a été effrayé lorsqu’il a vu cela. Donc Il a vécu, Shri Krishna, comme un gardien de vaches. Il vivait à Gokula et Il n’a jamais mis en avant Ses pouvoirs. Ses pouvoirs étaient à l’intérieur de Lui, et s’exprimaient spontanément. Ce pouvoir a de la sagesse et de la discrétion, une discrétion absolue. Si ce n’est pas le cas, alors ce n’est pas un Pouvoir Divin, c’est un pouvoir du mal. Comme lorsque quelqu’un n’est gentil avec vous que si vous êtes aussi gentil avec lui. Rien de la sorte!

C’est surtout en Inde que nous avions des gens qui étaient appelés Avdhutas. C’étaient des âmes réalisées qui avaient quitté la société, la foule et étaient allés vivre dans un tout petit endroit, ou une grotte ou quelque part, à l’écart des autres. Parce qu’ils pensaient que personne n’allait les comprendre, alors à quoi bon leur parler? Ils étaient dispersés, une personne ici, une personne là. Que pouvaient-ils faire?

Ils n’étaient pas comme vous, tellement de Sahaja Yogis ensemble. Vous avez tellement d’amis et vous en avez tant d’autres qui vivent avec vous. C’étaient des personnes solitaires et ils se cachaient de la société. Ils ne se battaient pas avec les gens, parce que s’ils essayaient quelque chose, ils étaient crucifiés. Mais pas vous autres, parce que vous vivez en collectivité, vous avez une belle collectivité éclairée avec de très bons amis, de très bonnes personnes spirituelles.

Avec tout ceci, si vous ne pouvez pas créer, alors que voulez-vous que Je vous dise?… Vous devez créer quelque chose. Cela peut être de l’art, de la musique, de la poésie, de la littérature, de l’écriture… Quoi que ce soit, vous devez créer, et, avant tout, vous devez créer des Sahaja Yogis. C’est la création principale que vous devez accomplir, c’est la chose principale que vous devez faire, créer des Sahaja Yogis partout.

Je suis là, Je peux aller à différents endroits, Je peux faire des programmes, tout faire. Mais vous devez montrer, par votre propre exemple, que c’est quelque chose de magnifique, et comment vous avez atteint cet état. Nous devrions tous atteindre aussi cet état. Donc c’est vous qui les inspirerez vraiment, qui les ferez vraiment vous suivre et se mettre à une vie de Sahaja Yogi. En fait, vous êtes des Maha Yogis, si vous devenez complets. Et vous devez le devenir! Rien n’est plus important que de devenir un Maha Yogi, dont l’Esprit donne joie, paix et bénédictions à tout le monde.

Que Dieu vous bénisse!