Navaratri Puja 2001

(Greece)

2001-10-21 5th Day of Navaratri, Overcome hatred with love, 50' Chapters: Download subtitles: EN,ES,FI,FR,HU,NL,PL,PT,TRView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate oTranscribe


NAVARATRI PUJA

21 octobre 2001 – Corinthe/Loutraki (Grèce)

 

Traduction française vérifiée.

Aujourd’hui, nous nous sommes rassemblés ici pour faire la puja de la Devi.

Cette puja a été effectuée de nombreuses fois et les Devas (dieux) ont demandé à la Devi de les sauver de la tyrannie de personnes diaboliques. Aujourd’hui, J’ai la même sensation que nous sommes maintenant sous l’emprise d’une situation étrange, qu’il y a des gens qui sont des démons en eux-mêmes et qui sont hypnotisés par eux, des gens qui essaient de faire quelque chose qu’ils n’auraient jamais dû faire.

Mais ils ne savent pas qu’il existe un paroxysme pour tout [inaudibel]. Et ce point est arrivé où toutes les bonnes personnes, en particulier les Sahaja Yogis, doivent consacrer leur esprit à la destruction de ces personnalités horribles, comme (le démon) Mahishasura.

Jadis, c’était très simple parce que les démons avaient l’air de démons et qu’on pouvait les voir, voir que c’était des démons, et tout leur comportement le démontrait. Pourquoi agissaient-ils ainsi? Pourquoi étaient-ils cruels? Parce qu’ils étaient de soi-disant « êtres humains » – ils n’en sont pas – ils sont par nature diaboliques et ils veulent faire quelque chose pour pouvoir détruire des êtres humains, et de bons êtres humains. Il est évident que le temps est venu pour eux d’être anéantis.

Je ne pourrais, en aucune façon, être contre l’Islam ni jamais critiquer le Prophète Mohammed. Il était divin, sans aucun doute, et a essayé d’accomplir une œuvre divine. Mais de cette œuvre divine, ces gens stupides en ont émanés et ont accepté ces gens diaboliques. Nous sommes tous très surpris de savoir que dans l’Islam, il y a soixante-quatorze groupes! Ils disent : « Nous suivons une religion » mais ce n’est pas le cas. Parmi ceux-ci, certains d’entre eux sont vraiment des gens malfaisants, et ils se font appeller « Devbandhis » parce que c’est le nom d’un endroit en Inde, et on les appelle aussi des « wahhabites ».

Je les connais depuis longtemps parce que, dans notre maison, dans la maison de mon père, nous avions beaucoup de musulmans qui travaillaient comme cuisiniers, comme chauffeurs, ou autres serviteurs. Et ces wahhabites sont des gens très curieux, car ils ne croient même pas au Prophète Mohammed. Donc, si vous leur dites que le Prophète a dit telle ou telle chose, ils répondent :

-« Non, nous ne croyons pas au Prophète Mohammed. »

-« Alors, à qui croyez-vous? »

-« Nous croyons en Allah! »

-« Avez-vous rencontré Allah? Avez-vous vu Allah pour croire en lui? »

Mais tout leur comportement n’était que cruauté, une cruauté innée, très féroce. Et à chaque fois que mon père se rendait compte de cela, il leur demandait de quitter les lieux, parce qu’ils utilisaient toujours des pratiques sinistres pour maltraiter autrui.

Je n’ai jamais pensé que cela irait jusqu’à ce stade. Et la plupart venaient surtout d’Afghanistan, pouvez-vous imaginer cela? La plupart d’entre eux. Bien sûr, ils ont torturé d’autres Afghans aussi; et partout où ils allaient, ils avaient la particularité de se montrer très cruels. Pas tous les Afghans, non, pas du tout, mais certains d’entre eux. Et ils sont venus en Inde par l’Afghanistan. Et il y avait différents types d’Afghans. Certains étaient très affectueux, gentils, serviables des gens très aimables, et d’autres étaient très cruels. D’abord, nous n’avions pas compris ce qu’il en était, mais comme mon père était un érudit, un spécialiste de l’Islam, il nous a dit: « Ce ne sont pas des musulmans. Ils se font appeler wahhabites et ils ne sont pas des gens de l’islam. » Je peux le voir aujourd’hui très clairement.

Non pas que dans les autres religions ou dans d’autres groupes, il n’y ait pas de mauvaises gens. Mais ces wahhabites ont secrètement travaillé à la formation d’autres groupes. Ils ne sont pas nombreux.

Et voici ce que mon père m’avait dit : « Un jour, ils vont devenir très explosifs et ils pourraient essayer de dévaster complètement le monde. » Au début, Je n’ai pas compris, parce qu’après tout, ils avaient l’air d’être seulement des êtres humains. Mais mon père m’a dit: « Ils sont totalement camouflés, et une fois qu’ils démarreront leur barbarie, tu ne sauras pas quoi faire. »

Nous avons eu un envahisseur dans notre pays appelé Ahmed Shah Abdali. C’était un homme vraiment très cruel, très cruel. Et il tuait même des musulmans parce que son concept était que l’on ne devait pas vénérer le Prophète Mohammed, car le Prophète Mohammed avait déclaré: « Je ne suis pas divin ».
Je disais aussi la même chose pour me protéger des gens stupides. Pendant des années, J’ai dit: « Je ne suis pas divine », mais quand ils ont senti mes vibrations et tout le reste, ils ont cru.

Mais ceux qui croyaient au Prophète Mohamed n’ont jamais été compris par ces wahhabites. Ils sont très, très cruels, et comme ils ne croient même pas au Prophète Mohamed, on ne peut argumenter avec eux sur aucun point; on ne peut discuter avec eux de ce qui est écrit dans le Coran, parce qu’ils ne croient pas au Coran, ils ne croient pas au Prophète, ils croient en Allah! Dieu seul sait quelles sont leurs connexions!

Mais peu à peu, il a été surprenant de voir qu’ils pouvaient subjuguer, à la façon des horribles (faux) gourous qui se présentent comme des gourous et qui hypnotisent les gens. Vous les avez vus. Les gens sont « mesmérisés » (se font laver le cerveau).

Beaucoup de gens sont démasqués et tant d’autres vont l’être. Mais la plupart du temps, c’était des gens intéressés par l’argent, qui voulaient faire beaucoup d’argent, d’une manière ou d’une autre, au nom de la religion. Mais, à cette époque-là, les gens n’ont pas compris la cruauté de leurs méthodes et leur férocité. Cette cruauté s’est mise à se développer.

Et vous savez que nous sommes allés voir le tombeau de Nizzamuddin Auliya. J’ai découvert qu’à cet endroit, il y avait une madrasa -‘madrasa’ signifie ‘école islamique’- et que dans cette école, ils admettaient de jeunes enfants. Et c’était si bien planifié que Dieu ne sait pas – Je veux dire que Je ne savais pas qu’il y avait 120 madrasas rien qu’à Delhi! En fait, personne ne savait ce qu’ils y enseignent, en quoi ils hypnotisent, comment ils font ça.

Il s’est trouvé qu’un jour, Je suis allée à cet endroit, à Nizzamuddin. Et là, et J’y ai trouvé des gens qui chantaient des chansons et tout cela. Et J’ai découvert en eux un véritable sentiment d’amour. Ils ont profondément senti mon amour, tous, et ils ont commencé à venir à Sahaja Yoga. Mais Je ne savais pas qu’il y avait une madrasa à cet endroit. Je leur ai demandé:

-« Comment se fait-il qu’ici les vibrations, alors que Nizzamuddin était un Auliya, comment se fait-il que cet endroit n’a pas de bonnes vibrations? »

Dans l’intervalle, J’avais ressenti de très mauvaises vibrations. Alors ils m’ont dit:
-« Mère, il y a une madrasa. »

Maintenant, voyez le mal, comment il fonctionne. Normalement, le mal a l’habitude de faire comme ceci: de former certains groupes, certaines guerres et de tuer des gens. Ils n’étaient que quelques uns, mais leur religion était celle de la cruauté. Quelle que soit la façon dont ils vivaient, ils voulaient être cruels. Dans ces madrasas, ils ont eu des gens qui ont enseigné aux enfants comment être cruels, comment haïr. Donc, l’éducation à la haine a commencé. Et (le réseau) de cette éducation à la haine a été très bien tissé par ces madrasas partout dans le monde.

Or, comme vous le savez, le Pakistan et l’Inde se sont toujours combattus. Mais cette fois-ci, les Pakistanais ont réalisé que: « Si nous nous battons avec l’Inde de cette façon, on nous appellera des terroristes. » Alors ils ont dit: « Non, nous n’aurons pas de terrorisme dans notre pays. » Mais ce sont eux qui, stupidement, ce nouveau personnage (le dirigeant Musharraf) a envoyé environ 65 érudits, des ambassadeurs en Afghanistan, pour étudier dans ces madrasas la façon de devenir cruel.

Vous rendez-vous compte? Pour enseigner la haine. Bien sûr, il y a beaucoup de Musulmans qui ne sont pas ainsi; mais si vous ne respectez pas le Prophète Mohamed et que vous êtes supposé être musulman, qu’est-ce qui sortira de vous?

Donc toutes ces fausses idées se sont développées et l’Islam s’est divisé en de nombreux groupes – c’est bien, mais avoir ce genre de groupe qui est contre l’humanité toute entière, c’était le plan le plus dangereux. Je ne sais pas combien de Musulmans étaient aussi au courant de cela. Ils ont propagé ce réseau de madrasas partout dans le monde et les gens sortant de cette institution sont devenus vraiment plein, plein de cruauté.

La première, c’est la cruauté à l’encontre des femmes. Les femmes ont été traitées avec un tel mépris, et absolument aucun respect, d’aucune sorte, ne leur a été accordé. Ceci montre en soi qu’il n’y avait personne pour les contrôler. Ce n’est pas écrit dans le Coran, ce n’est pas décrit par le Prophète Mohamed. Il a dit: « Dieu est miséricordieux. Il apporte la paix. » Tout ce que le Prophète a fait était absolument divin, il n’y a aucun doute. Mais certains d’entre eux, la façon dont ils se sont adonnés aux forces sataniques, ont amené les gens à se méprendre sur l’Islam.

L’Islam signifie « s’en remettre ». Ceux qui s’en remettent, c’est vous autres. L’obédience signifie ceux qui ont abandonné toute leur convoitise, leur cupidité et tous ces ennemis-là et qui sont au-dessus des gens normaux. Une autre chose très intéressante, c’est noter que le Prophète Mohamed avait déclaré que: « Au moment de la Résurrection, vos mains parleront. » Il l’a dit clairement. Naturellement, comme cela a été écrit dans une langue très poétique, les gens peuvent, s’ils le souhaitent, le déformer. Mais le Prophète Mohamed n’aurait jamais, jamais pu dire – [courte pause]
C’est très, très choquant de constater que, de nos jours, les gens ont adopté des idées aussi tordues.

Mais pour cela, la raison en est que les gens ont développé une résistance contre eux. Les Juifs, ils leur ont opposé une résistance. Cette haine en est responsable, et cette haine entre les deux côtés. Je dirais maintenant qu’il y a deux différents -[courte pause] C’est très clair.

Or, avec Sahaja Yoga, nous croyons en une existence tout à fait innocente simple, tous ensemble et que les gens pensent qu’il y a définitivement différents groupes de personnes. Maintenant, quel est notre devoir? Que sommes-nous sensés faire? Tout d’abord, nous devons faire notre introspection.

Supposons que vous soyez né hindou, vous devriez vous poser et chercher à savoir si vous détestez quelqu’un parce qu’il est musulman. Vous ne pouvez pas avoir de la haine, parce que quelqu’un est musulman, vous ne pouvez pas avoir de la haine. Car vous êtes vous-mêmes musulmans puisque vous avez de l’obédience, alors maintenant, comment pouvez-vous haïr quiconque? Si vous vous en remettez, vous vous en remettez au Divin, et comment pourriez-vous alors être contre le Divin? Donc, on devrait abandonner ces pensées et idées trompeuses. Supposons que vous soyez hindou, alors vous ne devriez avoir aucune raison de haïr quiconque, c’est certain!

Le mot « hindou » vient aussi de la rivière « Sindhu », parce qu’Alexandre (le Grand) ne pouvait pas prononcer « Sindhu » il disait « hindou ». Et sur ce point, beaucoup de gens ont construit cette haine terrible en Inde. Mais la cruauté n’était pas leur thème. C’est ce qui les a sauvé, le fait qu’ils ne voulaient pas torturer les gens. Donc, cette aptitude à torturer ou à haïr les gens vient d’autres sources. Et la source c’est, comme on peut le voir clairement, c’est une haine ouvertement (assumée). Haïr est un très mauvais défaut, une des choses les plus dangereuses, c’est la haine. Et vous devez donc tous savoir – [courte pause] D’accord. Maintenant nous avons un – [longue pause]

Pour moi, il est très douloureux de penser que nous, êtres humains, nous haïssons les autres, quand on sait que l’amour est un sentiment si magnétique, si beau. Mais alors, pourquoi haïssez-vous? Parce que des gens vous ont impressionné, vous ont dit des mensonges, voilà pourquoi vous éprouvez de la haine. Quel exploit! D’abord, être un être humain, puis être une personne pleine de haine. Maintenant, qu’est-ce qui suivra? Je ne sais pas.

Pour la Déesse, il était correct de tuer à cette époque-là. La Déesse tuait tous ces types de personnes. C’est un sentiment très triste de penser que Dieu a créé les êtres humains de l’amibe à ce stade, et comment on peut haïr quelqu’un? Et voilà ce qui est arrivé [Les attentats du 11 septembre].

Maintenant, bien sûr les Sahaja Yogis sont différents, ils savent comment apprécier l’amour, ils aiment l’apprécier, ils en tirent de la joie, on peut le voir. Et si, d’une certaine manière, vous autres, pouviez arriver à enlever cette haine – d’une façon ou d’une autre – de votre propre volonté, en niant et réfutant tout ce qui est dit aux êtres humains, Je suis sûre – c’est un monde très difficile où ces gens qui sont venus sur terre sont passés par toutes sortes d’éducations, qui voulaient améliorer leurs conditions, leurs relations, leur amitié, sont tombés dans les profondeurs de la haine.

Mon cœur est en pleurs. Quelle est cette époque où Je suis venue sur terre, où Je dois voir les êtres humains se haïr? Ils parlent d’amour et de haine. C’est une chose très grave, que vous qui vous êtes les enfants – ils finiront comme ça. Je veux dire que J’ai eu des expériences et si Je vous en parlais, vous serez choqués, sur la façon dont les gens ont sombré dans les profondeurs d’une nature démoniaque.

C’est un entendement, nous devons avoir de l’entendement au sujet de nous-même: haïssons-nous quelqu’un? Avons-nous des pensées que nous ne devrions pas avoir? Avez-vous ce genre de choses à l’intérieur de vous? Cherchez. Détestez-vous d’autres personnes? Ces idées sont absolument infectes pour un esprit humain. Ces idées qui ressemblent complètement à l’instinct des animaux ne sont absolument pas bonnes pour les êtres humains. Mais c’est ce qui se produit, et elles avancent.

Si vous êtes pauvres, d’accord, mais haïr ne vous rendra pas riches, non. Si vous avez des difficultés, votre devoir est de supprimer ces difficultés, mais pas d’en tirer profit. Tout cela doit s’arrêter.

Il est très surprenant de voir que nous ne nous soucions pas du tout de ce que nous faisons. Cependant, vous devez avoir un sens correct de la compréhension: où allons-nous? Si vous avez un malentendu à propos de quelqu’un, mieux vaut le supprimer complètement! Ils essaient de vous déranger, d’accord, mais ne pensez pas à mal au sujet de cette personne. C’est très surprenant que nous ne voyions jamais ces choses, à quel point elles sont laides et à quel point elles sont bizarres, à quel point elles détruisent notre personnalité.
Vous pouvez peut-être corriger certaines personnes.

Je n’avais jamais réalisé à quel point toutes nos activités en tant que Sahaja Yogis étaient si importantes! Nous devons y consacrer tellement de temps! Ne pas se préoccuper de choses absurdes, frivoles, mais de choses sérieuses, en nous ou en dehors, dont on doit se débarrasser. Si Je vous demande: “Combien de personnes haïssez-vous?”, il se peut que vous disiez : “20 personnes”.

Et- vraiment, toute l’atmosphère actuelle me remplit de tels regrets que Je ne sais même pas ce que nous allons faire, nous les Sahaja Yogis. Quels sont leurs plans? S’il vous plaît, regardez en vous-même et demandez-vous quel travail constructif nous faisons et quel travail destructif nous avons fait. Vous avez besoin d’un grand choc pour le comprendre.

J’aime la façon dont nous avons des programmes et des pujas et le reste, mais si vous interrogez mon être intérieur, Je sais qu’il est très, très malheureux, vraiment malade. A ce stade, ce que vous devez faire en tant que Sahaja Yogis – en tant que Sahaja Yogis, au minimum, vous devriez poser toute votre attention. Et ensuite, vous devez en parler à tout le monde.

Vous voyez, le problème avec Sahaja Yoga, c’est que vous en tirez tous beaucoup de joie puis vous ne regardez pas ce qui se passe autour de vous. Maintenant, Je dois vous le dire, Je suis maintenant au milieu d’une guerre entre un mythe – est-ce une région? Est-ce un?… Je ne sais pas ce que je devrais en dire. Est-ce que en nous, il existe encore, tapie en notre sein, une forme de faiblesse: nous n’essayons pas de combattre nos faiblesses. Je vous demanderais maintenant de tous méditer sur vous-même, et de voir par vous-même ce qui ne va pas.

C’est un grand choc, et pour réduire ce choc, que peuvent faire les Sahaja Yogis? Que peuvent-ils accomplir pour détruire ces horribles modes de vie humaine? C’est possible avec le pouvoir de l’amour, vous pouvez y arriver! Mais il nous développer ce pouvoir en nos cœurs, pensez-y. C’est une grande leçon maintenant pour nous tous: voir de nous-mêmes si nous sommes justes ou si nous continuons à haïr les autres. Quelle est la fonction de notre mental, est-ce de haïr ou d’aimer?

Et cet amour, s’il vous illumine, vous en serez surpris, vous serez une force tellement puissante pour moi. Je ne peux pas combattre seule tout cela. Il me faut des gens qui développent vraiment leur amour, et rien d’autre! C’est l’un des défis maintenant pour chacun de nous, pour tous les Sahaja Yogis du monde entier. Ce n’est pas seulement le combat entre croyants et non-croyants, pas seulement le combat entre les Sahaja Yogis et les non- Sahaja Yogis, mais c’est un combat où nous sommes tous unis, et où nous allons tous combattre.

À chaque étape, nous devons être bien plus subtils. Il est vraiment essentiel de comprendre cet aspect aujourd’hui: sommes-nous aussi une partie, une parcelle de cette chose maléfique qui agit? Ou bien en sommes-nous libérés de ça et préparés à la combattre? C’est un grand combat et J’espère qu’il sera définitif.

Après ce combat, il n’y aura plus de cruauté faites aux êtres humains, plus de combats, parce que c’est un combat entre les démons et soi-même. Ce n’est pas un combat ordinaire. Et il faut aussi l’expliquer à ceux qui soutiennent les forces du mal.

La seule chose, c’est que vous pourriez dire: “Mère, comment pouvons-nous savoir qui est contre et qui ne l’est pas?” Vous avez la connaissance; vous êtes des Sahaja Yogis, vous savez qui est du mauvais côté.

Je sais que les Sahaja Yogis peuvent sauver autrui, et les ramener sur le droit chemin de la connaissance et de l’amour. Mais soyez très prudents avec la propagande du mal qui sévit actuellement.

Je veux toucher le fond de votre cœur. Nous devrions nous réconcilier. Je suis sûre que vous comprendrez tous l’ampleur du danger qui nous attend. Peut-être qu’il ne restera aucun être humain. Peut-être qu’il ne restera aucun enfant. Parce que si ce genre de choses réussit, ce sera très difficile, très difficile.

Toute mon existence toute entière est déstabilisée, est bouleversée. Vous devriez tous regarder dans les coins et recoins de la vie pour savoir où ce discours a lieu, où les gens parlent de cruauté, ce qu’il se passe.

Quoi que Je pense, ce n’est pas une seule personne, ce n’est pas deux, c’est nous tous.

Le combat que Je mène est d’une nature très grave, c’est certain. Mais si vous tous pouvez combattre collectivement, nous pourrons tant accomplir!

Tous mes efforts, mon entendement, mes pouvoirs, tout est maintenant entre vos mains, et c’est ce à quoi vous devriez vous préparer. Pas en vous contentant de lire quelque chose ou d’en discuter. Vous devez construire en vous le pouvoir de l’amour!

Je suis sûre qu’avec l’ouverture du Sahasrara, vous y arriverez. Mais essayez de lire une chose, de comprendre une chose selon le pouvoir de l’amour. C’est un sujet très profond, et lorsque vous en parlez: « Je suis à moitié dedans et à moitié dehors. » Mais Je dois vous dire qu’il vous faut tous développer cela, et c’est seulement cela qui formera une opposition très forte à ces ‘forces du mal’, comme on dit.

Toutes mes bénédictions sont avec vous, et Je veux que chacun de vous, individuellement, réussisse à le faire. Combien de personnes aimez-vous? Combien de personnes? Cela, vous devez le découvrir.

J’espère que vous autres avez compris ce que Je veux que vous fassiez.

Une nouvelle génération arrive.

Vous tous, vous tous êtes dans mon cœur, et Je vous aime énormément, et Je veux que vous soyez les soldats qui combattent avec moi. On me dit aussi qu’il y a certaines personnes qui forment des groupes. C’est une attitude extrêmement négative! En ce moment, ce qu’il nous faut c’est une solidarité totale. Alors si vous voyez ce genre de personnes, dites-leur de bien se conduire.  Cela ne sert à rien d’en faire des Sahaja Yogis.

Je suis sûre -et c’est vraiment un désir sincère chez moi- que vous devriez vraiment devenir des soldats de l’amour et de la paix. Car c’est pourquoi vous êtes ici. Vous êtes nés ici pour cela.

Alors ayez la joie.

[Shri Mataji fait namaste]