New Year’s Eve, 2001

(India)


Feedback
Share

New Year’s Eve Puja, Kalwe (India), 31 December 2001.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

[Résumé du discours de Mère en hindi:]
Dans Sa première phrase, Shri Mataji a annoncé: “Votre Mère est malade et ne sent pas bien, parce qu’Elle doit travailler dur pour vous tous, mais c’est le sentiment profond d’amour qui L’a amené au Puja.” Elle a ajouté: “Tous ceux qui devaient partir sont parties et ceux qui étaient supposes être là avec Moi sont assis ici.”
Shri Mataji a insisté sur l’attention que nous avons envers les choses matérielles et le niveau grossier. Nous pensons toujours à faire des achats, etc. et nous achetons des choses inutiles, alors que nous devrions acheter des choses qui soient faites à la main et qui émettent des vibrations. Nous ne devrions pas mettre des couleurs trop vives ni trop ternes dans nos maisons, mais des couleurs très apaisantes et avec de bonnes vibrations. Nous ne devrions pas décorer nos maisons comme des bhoots, mais nous devrions garder tout d’une manière empreinte de dignité.
En tant que Sahaj Yogis, nous devrions porter des habits dignes, convenables, et qui nous couvrent correctement. Shri Mataji nous a déconseillé l’usage du plastique, que nous devrions éviter autant que possible. En particulier les tissus synthétiques, les sièges, etc… Elle a rappelé que les films ou les programmes télé vulgaires ou obscènes –ceux qui ne peuvent pas être regardés par la famille entière—ne devraient pas être regardés par les Sahaja Yogis. Si nous, les Sahaja Yogis, ne les regardons pas, alors ils arrêteront et ils n’auront absolument aucun succès et peu à peu de bons films, sans scènes vulgaires, seront créés.
Mère n’était pas satisfaite du calibre des Sahaja Yogis et Elle a dit que, lorsque les Sahaja Yogis viennent devant pour La rencontrer en personne, ils absorbent toutes Ses vibrations et Elle ne peut pas les utiliser dans des buts plus élevés, car nous les utilisons pour nos propres problèmes personnels. Nous devrions prendre conscience du fait que Shri Mataji a beaucoup de travail à faire et que les Sahaja Yogis ne sont plus suffisamment aptes à L’aider dans cette révolution divine de Sahaja Yoga, pour éveiller l’humanité entière à la nouvelle dimension de Satya Yuga. Shri Mataji était très déçue par les gens qui viennent La rencontrer en personne et qui essayent de se montrer, de se mettre en avant…
Shri Mataji a dit en des termes très clairs: “Tous ceux qui essayent de se montrer et viennent trop souvent en face de Shri Mataji sont soit des voleurs, soit des gens malhonnêtes.” Mère a utilisé en hindi un mot très fort: “Quelle est votre Aukkat [votre statut] pour venir face à l’Adi Shakti sans raison et simplement pour montrer aux autres combien vous êtes important?” Elle a ajouté que ces personnes ne font rien pour Sahaja Yoga et que seuls qui ont fait un travail Sahaj et diffusé le message de Sahaja Yoga sont utiles—le reste, ce sont des gens inutiles. Ceux qui font le travail Sahaj méritent Sa compagnie et les autres non.
Shri Mataji a demandé à tous les Sahaja Yogis de promettre que, dans cette année nouvelle, nous donnerons tous la priorité à Sahaja Yoga et à rien d’autre. Le travail Sahaj et la diffusion de Sahaja Yoga sont particulièrement importants et chacun d’entre nous devrait assumer cette responsabilité divine dès le début de l’année nouvelle. Cela sera la meilleure façon de faire plaisir à notre Mère. Le temps de discuter et de planifier est fini et maintenant le temps est à réussir les choses, pratiquement et de manière collective.
Mère a dit très clairement que venir aux séminaires et même venir à Ses Pujas n’est pas aussi important que de diffuser le message de Sahaja Yoga et de donner la Réalisation. Elle a dit qu’Elle est avec tous ceux qui font le travail Sahaj, qui répandent le message de Sahaja Yoga et donnent la Réalisation aux chercheurs et pas avec ceux qui s’assoient à la maison pour méditer, qui viennent à la collectivité et repartent ou viennent à Ses Pujas. Elle n’a rien à faire avec eux.

[Seconde partie du discours de Mère, en anglais]
Je leur ai dit ce qu’un Sahaja Yogi devrait ressentir. Vous devriez être des gens satisfaits. Tout d’abord, vous devez être satisfait. Regardez simplement à l’intérieur de vous si vous êtes satisfait ou non. Vous avez atteint le niveau le plus élevé que vous désiriez, vous avez reçu la paix, vous avez reçu la joie, et toutes les bénédictions du Divin. Malgré cela, si vous n’êtes pas content, vous voulez toujours faire quelque chose qui dérange. Il y a toujours des gens qui veulent se montrer, qui veulent être en avant—ou bien qui veulent ignorer Sahaja Yoga.
D’abord, vous devez répandre Sahaja Yoga. Combien de personnes avez-vous amenées à Sahaja Yoga? Réfléchissez-y simplement! Nous sommes des Sahaja Yogis—Sahaja Yogis, cela veut dire quoi? Vous êtes des saints! En ce monde, tous les saints—ceux qui sont devenus des saints, avec une très grande difficulté, endurant énormément de tortures—ont fait tant de travail. Un seul saint attire tant de personnes. Bien sûr, ils ne pouvaient pas leur donner la Réalisation, parce que c’est Moi qui vous ai enseigné comment le faire. Mais observez simplement ce que vous faites à propos de Sahaja Yoga.
Il ne s’agit pas seulement de méditation. A quoi sert la méditation? A vous préparer à aider les autres. Nous en avons beaucoup besoin dans ce Kali Yuga, les gens font tout pour aider. Au contraire, Je trouve qu’ils ont très envie simplement de Me rencontrer, de Me voir. J’ai vu que tous les Indiens qui viennent à Cabella ‘doivent’ Me rencontrer, doivent Me voir, comme s’ils avaient un droit spécial sur Moi. A quoi cela sert-il? A quoi cela sert-il de Me rencontrer? Mais voilà le problème, disons, de notre conditionnement: supposons qu’un dirigeant, un ministre vienne, tout le monde ira se montrer, le rencontrer, lui parler—mais pas un Sahaja Yogi.
Vous devez avoir de l’amour propre. Un amour propre qui devrait vous enseigner quelle est votre dignité et comment vous devriez être. Il y a des Sahaja Yogis qui sont excellents, qui sont très bons, qui sont très satisfaits—Je sais qui ils sont. Et vous devez être comme cela, sinon vous ne pouvez pas apprécier Sahaja Yoga, vous êtes comme toutes les autres personnes qui essayent d’aller vers toutes ces activités absurdes.
Maintenant c’est fini. Aujourd’hui, c’était un véritable test, parce que Je n’ai simplement pas pu arriver plus tôt. Vous savez comment est la circulation de nos jours, Je n’ai simplement pas pu arriver à temps; et pourtant vous étiez assis ici—cela Me donne une grande satisfaction: “Ils M’aiment vraiment et ce sont vraiment des Sahaja Yogis.”
Si vous M’aimez vraiment, vous devez aimer les autres, ceux qui ne sont pas Sahaja Yogis, et essayer de leur donner la Réalisation. Parce que, vous le savez, Je ne suis plus toute jeune, alors jusqu’où puis-Je aller? Il y a maintenant beaucoup de pays où Je ne vais pas, mais Sahaja Yoga y progresse vite, même si Je n’y vais pas. Cela progresse—pourquoi? Parce que les gens de ce pays comprennent leur responsabilité. Vous devriez savoir quelle est votre responsabilité—ce n’est pas seulement pour vous-même, mais c’est pour le reste du monde que vous devez y arriver et faire quelque chose à ce sujet. Avec tous ces gens que vous pouvez approcher, tous ces gens que vous pouvez rencontrer, allez-y à fond!
Je l’ai également dit auparavant, J’ai remarqué que les gens qui vont voir d’horribles gourous n’arrêtent pas de parler de leur gourou, de décrire leur gourou. Tous les gens qu’ils rencontrent, ils leur en parlent. Mais pas les Sahaja Yogis. Je ne sais pas, peut-être veulent-ils préserver leur Réalisation. Ils pensent que, s’ils en parlent à quelqu’un, leur Réalisation disparaîtra. Si vous ne diffusez pas Sahaja Yoga, à quoi cela sert-il d’avoir votre Réalisation? Tout Mon travail est gâché sur de telles personnes égoïstes. Elles veulent quelque chose pour elles seules.
Maintenant par exemple, tant de filles veulent se marier. Il y en a quatre fois plus, cinq fois plus que tous les garçons réunis. Mais si elles ne sont pas mariées, elles se sentent très malheureuses. Ce n’est pas grave! Vous êtes connectées à Dieu! Le mariage n’est pas toujours une très grande bénédiction, Je vous le dis. Au contraire, il peut être très contraignant, il peut être très pénible. Alors mieux vaut ne pas regretter. C’est lorsque vous ne pouvez pas donner la Réalisation aux autres que vous devriez avoir mauvaise conscience.
“A combien de personnes ai-Je donné la Réalisation?” Posez-vous simplement la question. Si, tout le temps, comme tous les gens ordinaires, vous pensez au mariage et ceci et cela, cela ne va pas vous aider. Vous êtes quelqu’un de spécial. Et quelle spécialité avez-vous? Que faites-vous dans ce domaine?
Je suis désolée, à la fin de notre grand Ganapatipule, d’avoir à vous dire ceci. Mais parfois on doit aussi dire les choses. Je sais que vous êtes vraiment tous de très bons Sahaja Yogis. Et également que vous avez tant accompli. Mais Mon désir est que vous tous deveniez comme une lumière et que vous commenciez à répandre Sahaja Yoga. Dans certains pays, cela s’est produit, cela fonctionne, et les gens se sentent si responsables. Je suis étonnée de les voir, de voir comment ils diffusent Sahaja Yoga.
Maintenant, cette même requête, Je dois vous la faire à vous. S’il vous plaît, regardez-vous, introspectez-vous: qu’avez-vous fait? Qu’avez-vous réalisé dans Sahaja Yoga? Une telle satisfaction apparaît lorsque, véritablement, vous travaillez vraiment dur pour répandre Sahaja Yoga.
Beaucoup de gens pensent que Je suis contente qu’ils viennent plus près de Moi—ce n’est pas le cas. Ce n’est pas une reconnaissance. Vous ne devriez jamais faire cela. Au contraire, lorsque vous grandirez réellement, Je M’en rendrai compte Moi-même.
Ce n’est pas aujourd’hui que J’aurais dû dire tout ceci, parce que c’est le jour du Nouvel An. Mais seules de bonnes décisions doivent être prises le jour du Nouvel An—c’est la coutume chez les êtres humains. Donc aujourd’hui vous devez tous prendre cette décision: “Que faisons-nous pour Sahaja Yoga? Que donnons-nous à Sahaja Yoga? Quel est notre accomplissement? Partageons-nous avec les autres?”
C’est la plus haute Vérité que vous avez reçue. Personne ne l’a—les gens ont travaillé si dur, ont tant fait—personne ne pouvait donner la Réalisation! Il n’y a que vous qui puissiez donner la Réalisation, c’est très surprenant. Kabir n’a pu donner la Réalisation à personne. Gyanadeva n’a pu donner la Réalisation à personne. Ils ont tous été de très grands Saints, avec un très bon système de valeurs et une grande compréhension. Toute la poésie qu’ils ont donnée, les gens la chantent—c’est tout.
Mais ils ne pouvaient pas donner la Réalisation du Soi—mais, vous, vous le pouvez. Si, avec tous ces pouvoirs, vous ne donnez pas la Réalisation, à quoi cela sert-il de les donner à quelqu’un comme vous?
Donc le message de Nouvel An d’aujourd’hui est: “Cette année, vous devez donner la Réalisation du Soi à beaucoup de gens. A combien de personnes avez-vous donné la Réalisation?” C’est la chose principale. Regardez simplement. Qu’avez-vous fait pendant l’année? Je ne sais pas comment faire le compte. Mais, vous, comptez vous-même: “Qu’avons-nous fait toutes ces années? Qu’avons-nous accompli?”
Assister à Mon Puja n’est pas une faveur envers Moi. Ou bien faire quelque chose pour le Puja n’est pas une faveur envers Moi. Mon plus grand Puja est celui des êtres humains; et si vous pouvez arriver à répandre Sahaja Yoga aussi rapidement, Je vous en serai vraiment très reconnaissante.
J’ai travaillé très dur, J’ai vraiment travaillé très dur. Ce corps, cet Esprit, toute Ma santé, tout cela, Je l’ai fait pour sauver des gens. Et vous aussi, s’il vous plaît, décidez-le ce soir et adoptez ce point de vue: “Ce que Mère est en train de dire est très important et précieux.” Nous devons nous élever et donner la Réalisation aux gens. Mais ce n’est pas si commun—J’en suis surprise—pourquoi des personnes qui sont des Ames Réalisées se comportent-elles de cette manière?
Toutes Mes bénédictions pour le Nouvel An. A vous tous, ‘Bonne et Heureuse Année’! Mais—cette nouvelle année devrait être remplie de nombreux Sahaja Yogis qui ont bien travaillé et qui ont accompli quelque chose de grand.
Que Dieu vous bénisse!