I See A Mountain

Cabella Ligure (Italy)

De ma fenêtre, je vois une montagne

De ma fenêtre je vois une montagne
Dressée comme un ancien sage
Sans désir, plein d’amour.

Tant d’arbres et tant de fleurs
Pillent la montagne toujours.
Son attention n’est pas perturbée

Ni lorsque la pluie se déverse
Comme des pichets de nuages percés
Et qu’elle comble la montagne de verdure.

Il se peut que l’orage se lève,
Emplissant le lac de compassion
Et que le courant des rivières dévale
Vers la mer qui appelle.

Le soleil créera des nuages
Et le vent transportera sur ses ailes légères
La pluie sur la montagne.

C’est le jeu éternel
Que contemple la montagne
Sans désirs.

Poème composé par Shri Mataji à Cabella en Italie, inspiré par les montagnes que l’on aperçoit des fenêtres du Palazzio Doria. Date de création inconnue, publié en 2002 dans la revue « Divine Cool Breeze ».