Guru Purnima Puja, 2002

Nirmal Temple, Cabella Ligure (Italy)


Feedback
Share

Guru Purnima Puja, Cabella Ligure (Italy), 24 July 2002.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

C’est très intéressant, cette façon dont vous avez découvert que c’est aujourd’hui le vrai Guru Pūrnimā.
Le Pūrnimā est le jour où la Lune est pleine. Je le savais, mais, pour les Sahaja Yogis, nous devons arranger vendredi, samedi, dimanche. Que ce soit la bonne date ou pas, nous devons l’arranger de cette manière. Cette fois-ci, c’était, Je crois, deux jours avant. Mais cela ne fait rien. Après tout, la Lune est là pour nous et nous sommes là pour la Lune, donc cela ne peut pas être quelque chose de très mauvais.
Je vous ai déjà expliqué tant de choses sur le principe du Guru. Et par ce principe du Guru, nous avons vu des gens venir sur cette Terre—Ils étaient tous pour la plupart nés réalisés, en fait, mais ils n’ont jamais donné la Réalisation à quelqu’un—c’est une différence très importante.
Ils étaient tous nés en tant qu’âmes réalisées, ils sont devenus Soufis et on leur donne différents noms. Mais on ne leur a pas donné la Réalisation du Soi—ils l’avaient—et, grâce à cette Réalisation du Soi qu’ils avaient déjà, ils avaient tant de connaissance. Et c’est pour cela qu’ils ont essayé de la transmettre aux gens. Ils connaissaient tout des Chakras, ils savaient tout, d’une certaine manière. Ils devaient le savoir grâce aux accomplissements de leur vie précédente, peut-être certains d’eux étaient-ils disciples d’autres personnes très élevées. Je ne sais pas comment ils avaient une vue complète de ce qu’est la Réalisation du Soi et de ce que nous accomplissons après la Réalisation du Soi.
En fait, Je crois que Mahomet est la seule personne qui ait parlé du Merāj, c’est-à-dire de l’ascension spirituelle grâce à notre Kundalinī. Bien sûr, en Inde, certains en ont bien parlé, mais, dans tous les autres pays, ils n’ont pas dit aussi clairement qu’il y a quelque chose appelé le Merāj. Et non seulement Il a parlé du Merāj, mais Il a aussi parlé du temps de la Résurrection, où vos mains parleront .
Il a dit deux choses: d’abord, que vos mains parleront lorsque vous aurez votre Réalisation. C’est une chose très importante à dire, parce que c’est ainsi que vous pouvez établir et que vous pouvez être sûr que vous avez reçu votre Réalisation. Voilà le signe qu’Il a donné.
Et la deuxième chose dont Il a parlé, le Merāj et le cheval blanc , Il a dit que ce n’était rien d’autre que la Kundalinī. Il n’a pas utilisé le mot Kundalinī, mais Il a dit que c’est un cheval blanc. Donc Il est Celui qui savait ce qui doit arriver aux gens lorsqu’ils ont reçu leur Réalisation du Soi. C’est une révélation fantastique pour vous tous et qui est d’une si grande aide pour Sahaja Yoga. Vous êtes tous des âmes réalisées, parce que vous pouvez ressentir les vibrations—c’est une chose—et deuxièmement, ce que vous êtes devenu, Il l’a expliqué très clairement.
Nous avons eu tant de Saints en Inde, si nombreux, tous meilleurs les uns que les autres. Et tout ce qu’Ils ont raconté, tout ce qu’Ils ont dit, est si remarquable… C’est si remarquable. Mais en fait, les êtres humains, Je crois que nous sommes très bêtes, nous n’avons jamais réalisé que nous avions tant de Saints ici. Même en Turquie, nous avons eu des Soufis. Dans la religion sunnite, là aussi, nous avons eu tant de Soufis, partout dans le monde. Nous avons eu des âmes réalisées, ce n’étaient pas des incarnations, mais ils étaient nés réalisés.
Donc, vous voyez, leur explication et tout cela est très bonne, parce que c’étaient des êtres humains, et tout ce qu’ils ont dit était vraiment très important à comprendre pour les êtres humains. Parce que, lorsqu’une incarnation a dit quelque chose, c’est quelque chose de l’au-delà et, Je dirais, cette nouvelle avancée des gens—qui étaient vraiment des êtres humains, qui étaient devenus des âmes réalisées et qui ont parlé de différentes choses—cette avancée est très remarquable.
Tout d’abord, la plupart d’entre eux étaient des poètes… Nous avons eu Kabir en Inde. Nous ne savons pas où il est né, d’où il était, qui étaient ses parents, c’est absolument inconnu. Malgré cela, vous pouvez vous rendre compte seulement à travers sa poésie qu’il était un très grand Sahaja Yogi—comment il a décrit les choses, c’est très intéressant. Il a exprimé tant de vérités fondamentales dans sa poésie et il en a parlé. Il n’appartenait à aucune religion en tant que telle. Lorsqu’il est mort, il y a eu une dispute entre Hindous et Musulmans: “Que devons-nous faire de son corps?” Et on raconte que, lorsqu’on a soulevé le drap qui recouvrait son corps, on a trouvé des fleurs, deux types de fleurs, un pour les Hindous et l’autre pour les Musulmans. Donc voilà comment il avait résolu les problèmes de cette dispute stupide entre les gens.
Dans Sahaja Yoga, nous n’appartenons à aucune de ces religions stupides, nous appartenons à une seule religion, qui est Vishwa Nirmala Dharma.
Et la stupidité de toutes ces religions, nous devrions vraiment la rejeter, parce que—vous le voyez simplement partout aujourd’hui—tous les groupes religieux se battent entre eux, s’agressent les uns les autres, s’anéantissent les uns les autres. Ce n’est pas ainsi que devraient être des personnes religieuses, mais ils s’entretuent. Je veux dire, ils font toutes sortes de choses horribles. Il est incroyable de voir comment ils peuvent faire cela, avec une telle cruauté.
Et la première chose pour un Yogi, ou pour un Saint, est que la cruauté ne devrait absolument pas exister. Il sacrifiera sa vie, il fera n’importe quoi, mais il ne sera pas cruel envers une autre personne. En fait, ceux qui sont cruels, au nom de Dieu et de la religion, ne sont vraiment pas du tout, en aucune façon, des personnes religieuses.
Donc voilà la perversion de la religion. Nous devrions tous comprendre, si nous appartenons à Sahaja Yoga, que, pour nous, la gentillesse, la douceur, la compassion et l’amour sont les qualités principales que nous devrions avoir. Et si nous n’avons pas cela, alors nous ne sommes pas Sahaja Yogis.
Donc nous sommes un clan à part, Je dirais, des personnalités spéciales, qui sont vraiment des âmes réalisées, qui sont au-dessus de toutes ces idées absurdes et qui ont des vibrations. Mais, comme Je l’ai dit, maintenant nous devons diffuser cela, parce que Je suis venue sur cette Terre simplement pour que les gens aient leur émancipation, aient leur Réalisation. Et, tant que tous les gens qui croient en leur émancipation ne l’ont pas eue, Je ne serais pas satisfaite.
Il y a beaucoup de gens qui croient effectivement, mais qui n’ont pas encore eu leur Réalisation. Donc vous devez travailler et, vous en serez surpris, vous trouverez des gens qui ont très envie d’avoir leur Réalisation. Cela réussira en ce jour du Guru Pūrnimā, c’est un jour très propice.
Je vous accorde un pouvoir spécial, c’est que vous pouvez donner la Réalisation aux autres.
Ne vous impliquez pas dans vos propres problèmes, ce n’est pas important, tout cela se résoudra. Généralement, les lettres que Je reçois sont à propos de problèmes personnels ou d’autres sortes de problèmes.
Ce que vous devriez faire, c’est voir quel est le problème en vous, ce qui se passe en vous, pourquoi vous avez un problème intérieur, quel est votre devoir, pourquoi vous avez reçu votre Réalisation du Soi, pourquoi vous avez reçu cette mine de spiritualité et ce que vous devriez en faire.
Je vous le répète, réfléchissez-y vraiment tous les jours, même une demi-heure. Vous réaliserez que vous êtes des gens très bien équipés. Les Saints ont fait tant, ils ont écrit tant de choses, ils ont combattu les gens, ils ont tout fait. Vous n’avez rien besoin de faire de ce genre, mais il y a une chose, c’est que vous devez répandre Sahaja Yoga.
Même maintenant, Sahaja Yoga n’est pas vraiment accepté partout. Les gens ne le connaissent pas, c’est surprenant, alors que toutes sortes d’horribles gourous sont très connus. Donc nous devons le faire, par notre comportement, par notre compréhension, par notre vie entière. Les gens devraient dire: “Ceux-là sont des gens comme il y en a peu, des gens spéciaux.”
Je suis heureuse qu’aujourd’hui soit un autre jour de Guru Pūrnimā, qui est un jour très auspicieux, et qui doit être considéré comme une très grande bénédiction pour vous, parce que cela vous donne…, Je veux dire, c’est un certificat que vous êtes tous capables d’être des Gurus. Vous devez le devenir! Devenir cela, c’est important. Dans Sahaja Yoga, devenir cela est important, toutes les autres choses ne servent vraiment à rien.
Vous devez le devenir—particulièrement les femmes, qui sont timides, Je crois. Elles peuvent faire beaucoup et elles devraient réussir. Elles sont vraiment timides pour rien. A quoi cela sert-il d’être timides? Ce sont des femmes timides et elles n’entrent pas vraiment dans tout le travail de Sahaja Yoga. Vous devriez! Si les femmes commencent à en parler, Je pense que cela fonctionnera bien plus vite.
Et Je vous bénis tous pour faire ce travail, qui a été laissé à moitié fini par les Saints. C’est votre devoir de le terminer.
Que Dieu vous bénisse!