Mahashivaratri Puja, 2003

(Pune)


Transcript PDF (Hindi Transcript, Marathi Translation from Hindi)
Send Feedback
Share

Shivaratri Puja, Pune (India), 16 March 2003.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

[Shrī Mātājī reste silencieuse pendant environ six minutes avant de parler.]
Aujourd’hui, nous allons vénérer Shrī Shiva, Sadāshiva.
Sa qualité est qu’Il est le pardon personnifié. Grâce à une énorme quantité de pardon, Il a aidé beaucoup d’entre nous à exister, sinon ce monde aurait péri, tant de gens auraient été anéantis parce que vous savez quelle est la condition des êtres humains. Ils ne comprennent pas ce qui est mal et ce qui est bien. De plus, ils ne peuvent pas pardonner. Ils continuent à faire des erreurs—ce n’est pas grave. Mais ils ne peuvent pas pardonner aux autres. Voilà ce que nous devons apprendre de Shrī Sadāshiva.
[Shrī Mātājī parle en Hindi]
[partie non transcrite]
[Shrī Mātājī parle de nouveau en anglais]
Je sais que vous voulez que Je parle en anglais. D’accord, mais les gens qui ne connaissent pas l’anglais vous surpassent en nombre. Ce que J’essaye de dire, c’est qu’il est très important de comprendre, lorsque vous vénérez Shrī Shivashankar, qu’Il est l’incarnation complète du pardon. Il pardonne. Il pardonne tout très gentiment. Comme on pardonne à de tout petits enfants, Il pardonne. Il ne Se met pas en colère. Il n’est pas si facilement [???].
Egalement, nous avons un certain nombre de préjugés. Par exemple, en Inde, si une femme parle, alors les gens n’aiment pas cela. Une femme ne devrait pas parler. Un homme peut parler. Et une femme ne peut jamais le battre—une femme ne peut jamais frapper un homme, même si cet homme tue la femme. Voilà le critère d’une bonne épouse en Inde—ou d’une femme correcte. Donc vous pouvez imaginer comment les hommes avancent dans leur discernement. Tout ce genre de concessions acceptées est très dangereux, est destructeur de la communauté entière.
J’ai vu la même chose à l’étranger. Il y a des gens qui continuent à battre leurs femmes, à tuer leurs femmes—Je ne sais pas, toutes sortes de choses. Parce qu’ils ont épousé quelqu’un, ils pensent qu’ils sont en droit de n’attendre que du bien de leurs femmes, alors qu’eux peuvent ne pas être bons du tout et ils n’arrêtent pas de torturer leurs femmes. Non seulement cela, mais à l’école, les enseignants traitent si mal les élèves que ces élèves retiennent cela et plus tard ils perpétuent la tradition de frapper les autres et de causer des problèmes aux autres.
Donc, chaque fois que vous dites : “Je suis très en colère”, dites-vous que vous êtes sur la mauvaise voie.
J’ai dit tant de fois à tant d’entre vous que vous vanter de votre colère est la pire chose qui soit, parce que c’est comme vous vanter des péchés que vous avez commis. Ce sont des péchés. Je peux comprendre certaines personnes qui sont ivrognes ou certains qui sont fous ou certains qui n’ont pas toute leur tête, mais une personne folle, que vous trouverez très intelligente, peut par ailleurs être très féroce, peut être très dangereuse.
Il est difficile de dire d’où vous avez ces qualités, parce qu’aucune des personnalités divines n’a ce genre de chose. Elles ne se mettent pas en colère sans rime ni raison, et même si Elles le font, il doit y avoir une raison très sérieuse qui peut aller jusqu’à la destruction. Mais Je peux Les comprendre, parce qu’Elles doivent maintenir ce monde et Elles doivent veiller sur les gens qui sont supposés être des êtres humains. Mais parfois J’ai remarqué que des êtres humains sont même pires que des animaux. Ils se sentent provoqués pour rien du tout. Quelle en est la raison? Pourquoi le faites-vous? Ils vous donnent une excuse qui est absolument déraisonnable.
Dans ce monde, vous êtes venus pour vous réjouir de la paix et de la joie. Sans paix, vous ne pouvez pas vous réjouir. Si vous ne pouvez pas donner de paix aux autres, comment pouvez-vous avoir de la joie? Et regardez la manière dont les gens traitent les autres d’une façon si dédaigneuse, c’est une chose très surprenante. Qui se croient-ils? Pourquoi devraient-ils considérer les autres de manière si basse? C’est vraiment intéressant de voir un homme se mettre en colère pour de toutes petites choses. Mais en réalité, ce sont des lâches. S’il leur arrive d’affronter un véritable problème dans la vie, ils reculent. Alors ils ne peuvent pas avancer. C’est la plus grande tragédie de tout cela.
[Shrī Mātājī parle en Hindi]
[partie non transcrite]