2nd Night of Navaratri Puja, Burwood, Australia, 2007

Sydney (Australia)


Feedback
Share

SECOND DAY OF NAVARATRI
October 13, 2007
Sydney Australia

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Venez ici aussi, entrez, asseyez-vous ici, encore une personne, [parlant aux gens] venez devant! Il y a des gens qui ne pouvaient pas s’asseoir. Pouvez-vous aller voir si tout le monde est entré?
Désolée, Je ne savais pas que vous étiez tous ici. Elle M’a dit: “Maintenant!”, alors J’ai dit: “D’accord!” Pouvez-vous M’entendre là-bas? Tout le monde? Ceux qui n’entendent pas, levez la main! [rires] Bien, merci. Vous voulez quelque chose? Venez devant? Ça va? Alors il vaut mieux que vous chantiez une chanson. Je suis désolée, ils viennent juste de Me dire que des gens attendaient.
C’est vraiment bien de vous voir tous si heureux ici!
Aujourd’hui, c’est le deuxième jour et c’est un jour très important du point de vue de l’évolution. Comme vous le savez, notre deuxième Chakra est très important, c’est pour cela qu’aujourd’hui est très important.
Alors, quel est ce deuxième Chakra? Savez-vous quel est le deuxième Chakra? Ah! Qu’est-ce qu’ils ont dit? [“Swadisthan!”, répond quelqu’un] Il faut le dire plus fort!
Le Swadisthan est le Chakra—il est très important car dans ce Kali Yuga, c’est le Swadisthan qui travaille le plus. Nous avons tant d’agents [Shri Mataji sourit] qui le font travailler et travailler très dur.
Savez-vous ce qui est dans le second Chakra? Dans le second Chakra, que se passe-t-il? Nous sommes pris par notre ambition, et cette ambition vous fait courir partout. Et J’ai vu beaucoup de Sahaja Yogis aussi se perdre. Alors, c’est un jour très important pour vous tous.
Donc le second Chakra est important parce qu’en ces temps modernes, il est très cosmique et également très actif. Nous devenons très actifs, hyperactifs et nous commençons à penser à tous ces gens qui ne nous concernent pas! Et cela nous prend la tête. Donc le Chakra d’aujourd’hui est important parce qu’il encombre votre tête. Il vous tracasse beaucoup! Et vous commencez à penser à ces gens. Vous commencez à penser: Qu’avez-vous dit? Que s’est-il passé? Qui est en colère? Toutes sortes d’absurdités!
Vous êtes tous des Sahaja Yogis! Alors vous ne devriez pas vous soucier de tous ces gens, de ce qu’ils disent, de ce qu’ils font… Vous devriez juste vous amuser. Avec le deuxième Chakra, vous devez vous réjouir. C’est la meilleure façon d’apprécier Sahaja Yoga. Lorsque votre Swadisthan est satisfait, rien ne peut vous détruire ou vous perturber. Et le Swadisthan, vous pouvez vraiment en prendre soin. Le Chakra du Swadisthan est tellement bon pour vous, parce que maintenant vous êtes des Sahaja Yogis et que vous pouvez le maîtriser.
C’est un Chakra qui peut être très affecté. Particulièrement en Occident, les gens pensent trop. Penser, penser, penser tout le temps, cela vient du Swadisthan. Vous avez ce problème à cause du Swadisthan.
Pour satisfaire le Swadisthan, vous devez faire le silence. Vous devez vous mettre au calme, et vous observer. Qu’est-ce qui vous tracasse, vous tourmente, vous donne des idées et des pensées? C’est le Swadisthan. Et certaines personnes pensent trop! Même s’il n’y a aucun problème, ils créent leur propre problème avec le Swadisthan et n’arrêtent pas de se tracasser avec tout cela. [Shri Mataji sourit]
Le Swadisthan est très heureux lorsque que vous ne faites que rire, vous amuser et non pas vous préoccuper d’absurdités. Combien de temps nous perdons avec des absurdités! Nous n’en avons pas besoin, les Sahaja Yogis n’en ont pas besoin. Seuls ceux qui ne sont pas encore Réalisés peuvent en souffrir. Ils en souffrent effectivement et ils peuvent même vous déranger, mais moquez-vous en simplement. Et vous devez leur pardonner—pardonnez-leur, car ils font cela parce qu’ils ne peuvent pas s’en empêcher! Vous voyez, ce Chakra du Swadisthan les tourmente, alors ils ne peuvent pas s’en empêcher…
Mais vous n’avez pas de place, venez devant, mon pauvre! [rires] Je suis désolée. [rires] Vous pouvez venir devant, il y a de place ici. Que les gens lui fassent de la place. Ah, c’est bien. Et avancez un peu s’il vous plaît. Apportez votre harmonium et venez devant. [rires, de Shri Mataji aussi] Allez-vous danser ? [“Oui, Mère.”] Bien. [rires]
Donc, en fait, ne permettez pas à votre mental de vous tourmenter, malgré les pensées absurdes qui vous viennent, toutes sortes de pensées absurdes. Vous n’en avez que faire, mais ces pensées arrivent. En fait, c’est le travail de Mr. Swadisthan, qui essaye de vous détourner votre attention. Vous devez vous plonger dans le silence. Une fois que vous aurez fait le silence, alors il s’en ira et ne vous dérangera plus.
Toute Mon attention est sur votre pays, parce que vous êtes de très bons Sahaja Yogis. Nous avons eu des Sahaja Yogis partout dans le monde, vous le savez, il y en a des milliers, mais rien de tel que les Australiens, Je le constate. Parce qu’ils sont, Je ne sais comment, très profondément touchés et perturbés par les problèmes du monde.
Donc, vous devez maintenant penser à éviter tout ce qui est lié au Swadisthan. Et vous devez devenir de véritables Sahaja Yogis. Et aucun Swadisthan ne devrait vous déranger.
Alors il y avait… Je ne savais vraiment pas que vous étiez tous là. C’est seulement maintenant qu’on M’a dit que vous étiez tous là. Ils disaient: “Il n’y a que quelques personnes”, J’ai dit: “D’accord!” [rires] Ah bon? Combien? Vous les avez comptés? [rires, de Shri Mataji aussi] En fait, [rires] c’est très gentil.
L’Australie est vraiment magnifique, avec de beaux enfants comme cela! Et ici, les gens aiment les enfants. C’est la première chose que vous devez faire: aimer les enfants. Cela combat votre Swadisthan. Quelque chose vous tracasse? Préoccupez-vous de vos propres enfants, terminé! Vous devez vous occuper d’eux, et tout ira bien!
[à quelqu’un dans l’assistance] Qu’y a-t-il, ça ne va pas? Tout va bien? [Shri Mataji sourit]
Vous êtes bénis, c’est certain, parce que vous ne tombez pas dans les caprices de votre Swadisthan—c’est sûr. Et c’est le Chakra de votre pays également, alors cela vous fait aller et venir, et penser, penser, penser! En particulier, tous les Sahaja Yogis ont ce problème. Alors vous devriez simplement penser que vous êtes à cheval sur le Swadisthan et que vous devez le conduire, pas être mené par lui, d’accord? [rires]
Je suis si fière de vous. Les gens de ce pays ont montré le chemin au reste du monde, montré comment vous pouvez être unis et être un. C’est vraiment très surprenant. Dans d’autres pays, le problème est différent. Votre pays a le problème du Swadisthan, comme Je l’ai dit aujourd’hui, mais vous, vous l’avez surmonté. Lorsque Je suis venue ici la première fois, J’ai trouvé que le Swadisthan faisait tourner la tête de tout le monde. Ensuite, vous êtes devenus silencieux, et très paisibles. Et maintenant Je vous vois tous et Je suis très heureuse, parce que c’est parti maintenant. Toute cette absurdité est terminée, et plus rien ne vous tracasse.
La porte d’entrée de toutes les maladies est le Swadisthan. Cela vient de là. Alors vous devriez apprendre à ne pas faire le jeu du Swadisthan en pensant, pensant, pensant. Ils n’arrêtent pas de penser, Je veux dire, à quelque chose qui n’existe pas! Ils n’arrêtent pas de penser.
Alors, à chacune de ces pensées qui arrivent, dites: “Nous ne voulons pas penser.” Terminé! Je suis là pour penser pour vous. [rires] Ne pensez pas! Si vous avez un problème, faites-le Moi savoir, mais ne pensez pas! Ce que vous pouvez faire, c’est M’écrire et M’envoyer ces problèmes. Et J’aimerais voir ce que c’est. D’accord?
Et ensuite, le Swadisthan est le Chakra de votre pays, c’est-à-dire le second Chakra, qui est ici… Et vous serez surpris d’apprendre que, des Sahaja Yogis, il y en a de tous les pays, mais les Australiens ont quelque chose de spécial. Ils ont une très grande foi en eux-mêmes. Ils ne vont pas vers les mauvaises idées. J’ai observé cela, et Je vous en suis vraiment très reconnaissante.
Alors que voulez-vous chanter d’autre? J’aimerais l’entendre.
[Mata, oho Mata]
C’est très beau, très beau, Dieu merci.