Public Program – Cathédrale St John the Divine New York City (United States)

Programme Public, Cathédrale St John the Divine 10 juin 1997 – New York, NY (Etats-Unis) English transcript certified IBP Traduction française approuvée. Ver 1/1/2014. Je M’incline devant tous les chercheurs de la Vérité. Tout d’abord, Je dois dire que la Vérité est ce qu’elle est. Vous ne pouvez pas la changer, vous ne pouvez pas la transformer, vous ne pouvez pas la discuter. Elle est ce qu’elle est, elle a été ce qu’elle a été et elle sera ce qu’elle sera. Si vous acceptez ce fait que nous connaissons des vérités, mais nous ne connaissons pas la Vérité absolue. Et nous devons connaître cette Vérité absolue; qui a été décrite dans toutes les écritures, parce qu’elles ne parlaient toutes que de la Vérité. Alors qu’est la Vérité? La Vérité est que vous n’êtes pas ce corps, ce mental, ces émotions, mais vous êtes le pur Esprit. Vous devez atteindre cet état de conscience du Soi. Tant que vous ne le faites pas, vous verrez toutes sortes de différences entre les gens, entre les religions, entre les nations. Donc tout d’abord, comme on vient de vous décrire la Kundalini, vous n’avez pas besoin d’avoir une foi aveugle, parce que la foi aveugle est plus dangereuse. Nous avons eu beaucoup de problèmes avec cette foi aveugle. Mais vous devez garder votre mental ouvert, parce que vous êtes des chercheurs, des personnes spéciales, une catégorie spéciale de gens, comme l’a décrite William Blake, qui cherchez. Et en tant que chercheurs, vous devriez expérimenter ce Read More …

Shri Krishna Puja, La Liberté Sans Sagesse Est Dangereuse New York City (United States)

Shri Krishna Puja. New York (USA), 8 Juin 1997 Aujourd’hui nous avons décidé de faire un Puja à Shri Krishna dans Son pays. Bien qu’il s’agisse ici du pays de Shri Krishna, les gens Me demandent pourquoi ses habitants ne sont pas spirituels. Comment se fait-il qu’ils se laissent entraîner dans différentes sortes de recherches qui ne mènent pas à la vérité ? Pourquoi les gens en Amérique ne sont-ils pas si alertes que pour reconnaître quelle est la vérité et ce qu’ils doivent trouver ? Comme vous le savez, l’époque de Shri Krishna se situe à au moins deux mille ans après celle de Shri Rama. Shri Rama avait instauré plein de disciplines que les êtres humains devaient suivre sur le chemin de leur ascension. A cette époque, tout a marché. Aussi les gens devinrent extrêmement rigides, disciplinés, et il arriva qu’ainsi ils perdirent tout contact avec la vérité. Ils abandonnaient leurs épouses, les maltraitaient, faisaient toutes sortes de choses au nom de Shri Rama, parce que les êtres humains adoptent toujours quelque chose qui n’est pas correct. L’autre côté qu’ils n’ont jamais vu, c’était comment Rama rechercha Sitaji pour La retrouver, et qu’Il combattit l’horrible rakshasa Ravana pour récupérer Son épouse. Donc les gens n’ont jamais vu cet autre côté. Ils ont seulement vu ce côté où Il était très strict avec Son épouse et que, si l’épouse prenait trop de temps pour faire quelque chose, Il devenait tellement fâché, criait sur Elle, La jetait dehors et toutes Read More …

Devi Shakti Puja – New York New York City (United States)

Devi Shakti Puja, « Amerique et Ego ». New York (USA), 8 Octobre 1995. Traduction Vérif.1 – Version 31-05-2016 Je suis si heureuse de voir tant de Sahaja Yogis se trouver ici maintenant en Amérique. Et le programme que nous avons eu l’autre jour nous a clairement montré que Sahaja Yoga devient très populaire. Et la façon dont les gens reçoivent leur Réalisation en cinq minutes montre aussi que maintenant nous avons touché le domaine des chercheurs qui sont honnêtes et qui ont un très haut niveau de spiritualité. Nous devrions dire que vous êtes les premiers Sahaja Yogis ou la première fondation de Sahaja Yoga en Amérique et donc nous devons comprendre nos propres responsabilités. Le fait est que le Vishuddhi Chakra [l’Amérique] est responsable du monde entier. Et les gens de ce Vishuddhi Chakra doivent être pareils à des Ganas. Ils doivent être très responsables, extrêmement, bien plus qu’aucun autre pays du monde entier. Mais d’une certaine façon J’ai trouvé – Je ne connais pas le futur – que ce sens de la responsabilité n’est pas encore ressenti parmi les Sahaja Yogis d’être responsables du monde entier, que ce n’est pas seulement pour l’Amérique ou seulement pour New York ou seulement pour les Yonkers. Le fait d’être installés ici vous rend responsables du monde entier ! Si vous comprenez ceci, que la qualité principale du Vishuddhi Chakra est la responsabilité ! Je dis toujours : « Cela se trouve sur Mes épaules. Je le prends sur Mes épaules. » Qu’est-ce que cela signifie ? Que J’en Read More …

Hamsa Puja in New York 1991 New York City (United States)

Hamsa Puja. NewYork (USA), 28 April 1991. English transcript: UNverified Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014 Aujourd’hui nous nous sommes rassemblés sur le territoire du Vishuddhi. Dans la Gîta Shri Krishna a décrit ce territoire sous le nom de Kshetra, et celui qui connaît cette zone est nommé Kshetrajna. « Jna », comme Je vous le disais hier, signifie « celui qui connaît » sur votre système nerveux central. Celui donc qui est le « connaisseur » de ce territoire, est le Kshetrajna. Aujourd’hui nous allons découvrir le chakra du Hamsa c’est-à-dire la zone qui se trouve entre les deux sourcils, appelés « brukutis ». Cette zone se situe à la base du cerveau qui se nomme « moordha » et elle exerce l’entier contrôle de toute la base du cerveau – Je le répète, de la base du cerveau – et cela constitue toujours encore une partie du Vishuddhi qui est un centre d’une extrême importance pour ce qui est de la conscience [ou capacité de perception] humaine. En effet ces deux nadis [canaux], Ida et Pingala, avant que ceux-ci pénètrent dans l’Agnya et s’y croisent, une partie de ceux-ci se croise déjà au-dessus de ce Hamsa chakra. Ainsi lorsque l’ego et le superego se développent dans notre cerveau et qu’ils recouvrent notre région limbique à partir des deux côtés du cerveau [ego et superego], les filaments qui viennent du Vishuddhi se placent sur eux. Ainsi ces filaments contrôlent également de l’extérieur ces deux entités. Par exemple ils se croisent ainsi [Shri Mataji montre par des gestes comment ces croisements Read More …

Ekadasha Rudra Puja, New York 1983 New York City (United States)

Ekadasha Rudra Puja. New York (USA), 17 Septembre 1983. French Translation Version Date 2016-1126 Selon le calendrier indien, c’est aujourd’hui une journée appelée Parivartani Ekadeshi. Aujourd’hui, c’est le 11ème jour de la lune. Ce 11ème jour est Ekadeshi. Dans Sahaja Yoga également, vous connaissez les Ekadasha Rudras localisés ici [en haut du front] qui détruiront finalement toutes ces choses qui ne sont plus requises. Les Ekadasha, les onze sont ici. Mais aujourd’hui est une journée spéciale pendant laquelle nous allons utiliser les pouvoirs de l’Ekadasha pour faire le parivartan, la transformation. Ils ne sont pas destinés à la destruction mais à la transformation. C’est une telle journée d’être ici, à New York, où nous utilisons les pouvoirs destructifs pour la transformation des êtres humains. Ainsi c’est aujourd’hui une journée très importante parce que nous allons transformer les gens par la manifestation des pouvoirs de l’Ekadasha. Ils sont onze, situés en haut de votre front ici, et vous savez comment ils agissent. Dix d’entre eux sont issus des pouvoirs destructeurs du Vide. Ce Vide contient donc également dix pouvoirs destructeurs. A partir de ces dix, leur partie destructrice siège ici [sur le haut du front]. Donc, quand une personne est en voie d’être détruite, par exemple par un cancer, vous pouvez alors sentir comme une palpitation, ici, à la pointe de votre Vide, une pulsation. Et, logiquement, cela ne veut pas dire que, s’il y a une palpitation, il y a un cancer, mais s’il y a un cancer, il y Read More …

Programme public, au sujet du mariage New York City (United States)

Programme public, New York, 01/10/1981 [ … ] Une énorme maison! Je me suis dit qu’elle devait être actrice ou quelque chose comme ça. Elle m’a répondu: « Non, c’est mon mari qui était acteur, il m’a donné beaucoup d’argent en divorçant ». J’ai été stupéfaite par sa richesse et par tout ce qu’elle avait reçu de son mari après avoir divorcé. Elle a reçu la moitié de ce qu’il gagnait. Le pauvre homme a dû travailler dur et tous les biens sont allés à sa femme. Puis, je suis allée à Los Angeles. Et là, j’ai rencontré son pauvre ex-mari dans un état misérable, absolument misérable ! Je lui ai dit: « Comment se fait-il que votre femme soit si riche et que vous soyez si pauvre? » Il a dit: « J’ai commis l’erreur de me marier deux fois et de divorcer ». Tous ses biens sont perdus alors que ces femmes sans rien faire sont devenues si riches! Vos lois sont bizarres, je dois dire, très bizarres pour les femmes et les femmes sont très dominatrices, c’est pourquoi elles pensent qu’elles peuvent avoir l’argent de l’homme puisqu’elles sont mariées. C’est pourquoi les hommes ne veulent pas épouser de femmes, ils veulent épouser des hommes. S’ils sont homosexuels, partagent-ils les biens? Est-ce qu’on marie les homosexuels à l’église? Sahaja Yogi : Non. Dans certains endroits, c’est le cas et certaines lois sont en train de s’adapter à cela. Shri Mataji: Imaginez une telle aberration ! C’est bizarre quand on y pense, je veux dire, Read More …

Évolution et connaissance du Soi East West Center, New York City (United States)

Programme public, Jour 6, lors de l’America Tour, « East West Center, 141, 5th avenue », New York (USA), 29 septembre 1981. [Warren vient d’introduire Sahaja Yoga] Le docteur Warren vous a clairement parlé de ces corps subtils en nous. Et nous devrions nous demander pourquoi ce corps subtil a-t-il été créé ? Quel était le besoin de créer ce corps en nous et comment a-t-il été créé? Tous ces centres sont les jalons de notre évolution. Et au fur et à mesure que nous avons commencé à grandir, de plus en plus haut, développant une conscience de plus en plus élevée, nous avons développé tous ces centres un par un. Et au niveau humain, voici le centre où l’homme a relevé la tête. Encore une fois, pourquoi? Quel était le besoin de créer un être humain? Supposons que j’essaie d’obtenir des écrous, des boulons et tout, et que j’essaie de les assembler, d’en faire un bon instrument. On demanderait: « Que faites-vous? Pourquoi assemblez-vous tout cela, qu’en faites-vous?  » Après tout, cela ne peut pas être du gaspillage, pourquoi une chose aussi spéciale a-t-elle été faite, dans quel but? Et voilà ce que nous n’avons pas encore découvert: ce qu’est notre but. Mais si vous lisez n’importe quelle écriture sacrée, vous découvrirez qu’elles ont dit, que vous devez devenir le Soi, qu’il y a une Puissance omniprésente autour de nous. Or, cette Puissance qui imprègne tout, nous ne pouvons pas la voir. Elle existe. Comme on dit, on y croit ou pas. Read More …