Quatrième conférence mondiale sur les femmes, Pékin 1995

Asian Games Village, Beijing (China)

1995-09-13 Fourth World Conference On Women, Asian Games Village, Beijing, China, 21' Download subtitles: PTView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe


Quatrième conférence mondiale sur les femmes, Pékin (Chine), 13 septembre 1995.

« Sur les problèmes mondiaux auxquels les femmes sont confrontées, table ronde interrégionale »

Allocution de Dr. Nirmala SRIVASTAVA, fondatrice de Sahaja Yoga

EnTVD 2016-0112 FrTVD 2020-0308

Frères et sœurs du Monde,

C’est pour moi un grand honneur de parler des problèmes globaux des femmes devant cette assemblée distinguée. Tout d’abord, je voudrais exprimer ma profonde gratitude au gouvernement et au peuple de notre pays hôte, la République Populaire de Chine. J’ai eu le privilège de visiter la Chine à deux occasions déjà, et je suis une grande admiratrice de la sagesse et de la culture de cette grande nation.

Notre époque est, au-delà de ce que j’aurais imaginé, la plus formidable de l’histoire du monde, en ce sens qu’aujourd’hui nous sommes si conscients des problèmes des femmes. Elles ont effectivement en général souffert à travers les âges, parce que nous n’avons pas réalisé leur importance et leur rôle dans la société humaine. La société elle- même, qui est créée par la femme, essaye de contrôler ou de rabaisser les femmes.

En Orient, nous pouvons dire que sous l’influence fondamentaliste les femmes subissent une pression très forte et que leur moralité est fondée sur la peur plutôt que sur un choix. En Occident, elles se sont battues pour leur liberté, mais ce qu’elles ont obtenu est une liberté superficielle. Les femmes en Occident ont la ”liberté” d’abandonner toutes les valeurs sociales et morales.

Ainsi, en Orient, la plupart des femmes sont timides, opprimées et ne peuvent pas s’exprimer, alors qu’en Occident, la plupart des femmes sont réduites à des sex-symbols. Elles exposent leur corps, rêvent de poser pour la mode et de s’offrir une popularité sans valeur. La majorité des femmes ont accepté ce statut, autrement elles n’auraient pas pu survivre dans ce chaotique monde occidental.

Ce que la majorité des femmes en Orient considèrent comme très humiliant et dégradant est considéré en Occident comme quelque chose de très valorisant.

J’ai observé ces deux mondes avec beaucoup d’attention. Je crois que seule une nouvelle culture permettra aux femmes orientales et occidentales de se respecter elles-mêmes et d’exprimer des objectifs moraux élevés pour la société. Sans cela, ni en Orient ni en Occident les femmes ne développerons leur particularisme d’être nées femmes. Si les femmes sont respectées pour leurs qualités féminines, si elles comprennent de quoi elles sont capables et comment elles peuvent se responsabiliser avec toute l’éducation nécessaire, une sécurité complète leur sera fournie et elles apporteront la sécurité à la société.

Tous les fondamentalistes religieux attendent des femmes une absolue moralité. Les hommes, eux, peuvent faire tout ce qu’ils veulent. Je pense que nous devons éduquer davantage les hommes que les femmes, car les déclarations de guerre ne viennent que des hommes — au début.

Je constate qu’il n’est pas difficile de collecter de l’argent pour les femmes pauvres des pays en développement en promettant de les aider à sortir de leur pauvreté. Mais malheureusement, je sais que cet argent n’atteindra pas toujours ces pauvres femmes, qu’il peut finir dans les poches des ministres, des bureaucrates et des autres responsables corrompus, et ultime ment sur un compte en banque suisse.

Je ne veux critiquer aucune agence des Nations Unies, car je sais que leur but est très honnête, mais ils doivent être mis au courant de ce qui se passe sous la table. En Inde, nous avons deux très grands Etats appelés l’Uttar Pradesh et le Bihar, qui sont très aidés par l’UNICEF, ainsi que par l’Organisation Mondiale de la Santé. L’UNICEF a lancé un projet appelé Angan — ce qui signifie « cour d’école » — censé scolariser les enfants et les éduquer dans de bonnes conditions. Ce projet ne fonctionne pas du tout pour les enfants ! En effet, tout l’argent va dans les poches de tous les gens corrompus responsables de ce projet, et les enfants ne touchent même pas deux pour cent de ce qui leur est envoyé.

Même chose pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui envoie des médicaments et du matériel médical en Inde. Ces médicaments sont vendus sur le marché par les personnes qui les réceptionnent, ce qui leur permet de s’enrichir personnellement. Il en va de même avec le matériel de l’OMS. Les pauvres n’en tirent donc jamais aucun bénéfice et ils restent démunis.

Tout cet argent est appelé « argent sale », mais est placé dans une banque suisse ”propre”.

Une grande partie des prêts que la Banque mondiale accorde au pays en développement est également détournée vers le compte personnel des agents des banques suisses. Ainsi, tous les pays en voie de développement sont endettés auprès de la Banque mondiale, mais n’ont pas d’argent. L’argent est dans les banques suisses.

Je vous demande donc à tous de vous adresser aux banques suisses et de leur demander de restituer tout l’argent qui y a été siphonné par des personnes très corrompues et de donner cet argent à l’ONU afin qu’elle puisse l’utiliser pour l’éducation des femmes et à d’autres fins ; et aussi de distribuer le matériel avec la plus grande vigilance.

Il faut un très bon réseau, constitué en majorité de femmes motivées et honnêtes, pleines de compassion, qui voudront tirer le meilleur de cet argent en aidant les femmes qui doivent obtenir l’égalité sociale. La mission principale des femmes est de créer une bonne société qui jouirait mieux de la paix.

L’immoralité, la corruption et la violence sont les trois horribles monstres qui dévorent notre société. Je blâmerais les mères de ces personnes corrompues et immorales, parce qu’elles ont manqué à leur devoir de mère quand leurs enfants étaient petits. C’est uniquement entourés de l’affection d’une mère que les enfants pourront devenir de futurs magnifiques citoyens. Les mères qui n’ont jamais essayé d’être des guides pleines d’attention et d’amour et les épouses ou les filles qui ont peur des hommes, n’ont pas fait leur devoir de membres à part entière de la famille, leur devoir de renforcer la fibre morale des hommes.

Il est important aussi de voir comment les enfants sont traités dans ces deux cultures, celle de l’Orient et celle de l’Occident. Nous voyons qu’en Orient les enfants obéissent à leur mère, s’ils ne sont pas sous un régime fondamentaliste. Cette culture relègue la femme au rang d’un être humain inférieur, apte à être dominé par les hommes et les enfants. En Occident c’est pareil : Les enfants ne respectent pas leur mère, ne lui obéissent pas. Je pense que c’est parce, en général, les femmes occidentales passent plus de temps à s’occuper de leur corps et de leur apparence qu’à s’occuper de leurs enfants et à les aimer.

Le lien entre la mère et les enfants s’affaiblit, et c’est pour cette raison que nombre d’enfants deviennent des gamins des rues, deviennent violents. Heureusement, il existe encore beaucoup de familles en Orient, et quelques-unes en Occident, qui défient profondément l’influence corruptrice d’aujourd’hui, s’occupent de leurs enfants et les élèvent correctement.

Mais je dois tout de même dire que les enfants en Orient ne sont pas autant ”en ruines” qu’en Occident. La raison en est aussi qu’en Orient, beaucoup de gens n’ont pas adopté la culture fondamentaliste ou la culture occidentale, et ont une très bonne société. Leurs enfants sont exceptionnellement bons. Seulement ces gens ne sont pas nombreux. Cependant, quelle que soit la culture dont ils ont hérité, depuis longtemps, traditionnellement, il est très ancré en eux qu’un système basé sur des valeurs morales est plus élevé qu’un système basé sur l’argent ou le pouvoir.

Il y a quantité de problèmes en Occident. Bien qu’ils aient de l’argent, ils n’ont pas la paix en eux.

La vérité est que les femmes sont le pouvoir potentiel de chaque civilisation et de chaque pays. Il est évident que les femmes sont les créatrices et les gardiennes de l’humanité tout entière. C’est le rôle que Dieu tout-puissant leur a assigné. Les graines ne peuvent rien créer par elles-mêmes. C’est la Terre Mère qui fournit les fleurs, les fruits et autres bienfaits. De même, c’est la femme qui crée l’enfant, qui nourrit le bébé et en définitive éduque le citoyen de demain. Les femmes doivent donc, comme la Terre Mère, être considérées comme l’édifice de toute l’humanité.

Malheureusement, les hommes ont utilisé la force musculaire pour obtenir une position dominante sur les femmes. Ils n’ont pas compris que les femmes sont complémentaires avec eux, qu’elles sont leurs égales, mais pas des partenaires identiques à eux dans les entreprises humaines. Une société qui ne reconnaît pas cette vérité fondamentale et ne donne pas aux femmes le rôle qui leur revient n’est pas une société civilisée.

Dans mon propre pays, il y a un proverbe en sanskrit : « Yatra narya pujyante tatra ra-mante devata », qui signifie « Là où les femmes sont respectées et respectables, là résident les dieux de notre bien-être ».

C’est donc à nous, maintenant, de comprendre la valeur de ce grand pouvoir qui nous est donné par notre Créateur. Mais que voyons-nous ? Que ce soit à l’Est ou à l’Ouest, les femmes n’ont pas pu donner une pleine manifestation de leur grandeur. Je ne veux absolument pas dire que le seul rôle de la femme est d’être mère, procréatrice et gardienne des enfants, ou d’être épouse, ou sœur. Les femmes ont pleinement le droit de participer, en tant que partenaires égales, à tous les aspects de la vie : sociaux, culturels, éducatifs, politiques, économiques, administratifs et autres.

Afin de se préparer à ce rôle prépondérant, elles doivent avoir le droit à l’éducation dans toutes les branches du savoir. Mais si elles sont mères, elles ont une grande responsabilité envers leurs enfants ainsi qu’envers la société. Les hommes sont responsables de la politique et de l’économie du pays, mais les femmes sont responsables de la société.

Les femmes peuvent aussi soutenir les hommes et elles peuvent jouer un rôle de premier plan, bien sûr, à n’importe quel poste. Mais il est très important qu’elles n’oublient pas qu’elles sont des femmes qui doivent faire preuve d’une profonde sollicitude et d’un amour maternel. Si elles deviennent viriles et agressives, l’équilibre de la société ne pourra pas être maintenu.

En même temps, je n’oublie pas que, si nous revendiquons les droits des femmes, nous devons aussi souligner leurs devoirs fondamentaux envers la société.

Les femmes en Occident — celles qui ont fait des études — sont allées à l’autre extrême lorsqu’elles ont assumé des fonctions politiques, économiques ou administratives. Pour rivaliser avec les hommes, elles sont devenues beaucoup trop volontaires, égocentriques et ambitieuses. Elles n’ont plus cette douceur, cette gentillesse qui peuvent apporter la paix et l’équilibre.

Au contraire, elles deviennent des individus dominants, à la recherche du plaisir. Elles sont bien plus préoccupées par leur attirance physique que par le fait d’avoir une personnalité agréable, douce et digne. Elles se laissent aller beaucoup plus vite que les hommes, consciemment ou non. Tout cela conduit à des sociétés chaotiques, où les enfants grandissent dans les rues, se préparant à faire la guerre.

Ce dont nous avons besoin, c’est d’un équilibre entre les deux extrêmes. Nous avons besoin des femmes comme partenaires égales — mais non similaires — aux hommes ; avec une compréhension subtile de la nature des hommes et de la manière de les ramener au centre avec leur l’équilibre intérieur.

Nous avons besoin de femmes équilibrées afin d’avoir des êtres humains équilibrés avec la paix en eux-mêmes. Vous pourriez dire : « Tout cela est excellent en théorie, mais comment atteindre cet état d’équilibre ? Comment endiguer les vagues de maladies, de corruption, d’immoralité, d’immaturité et de confusion ? Comment apporter la paix dans chaque esprit et de chaque cœur ?

Très humblement, je vous informe qu’il y a une réponse à ces questions. Il y a une nouvelle voie.

Ce que je vais vous dire maintenant ne doit pas être considéré comme acquis. Vous devez, bien sûr, avoir l’esprit ouvert comme les scientifiques et traiter tout ce que je vous dis comme une hypothèse. Si cette hypothèse peut être prouvée, alors vous devez l’accepter, en tant qu’honnêtes personnes, comme la vérité absolue. Car c’est pour le bien de votre famille, pour le bien de votre pays et le bien du monde entier.

Je suis ici pour vous parler de la dernière percée de notre évolution. Cette percée de notre évolution dans notre conscience doit se produire en ces temps modernes et a d’ailleurs été consignée dans les écrits de nombreux grands sages. Ce sont les temps dits « décadents », appelés pour la dernière fois par le grand saint Vyasa qui a écrit la Bhagavad Gita, et c’est la décadence de l’humanité que nous voyons autour de nous de toutes les manières possibles. Et à moins et jusqu’à ce que nous améliorions cela, la guerre ne peut être évitée.

Je voudrais maintenant vous parler de la connaissance secrète de notre être intérieur qui était connue en Inde il y a des milliers d’années. Pour notre évolution et notre ascension spirituelle, il existe en nous une énergie résiduelle qui se trouve dans l’os triangulaire à la base de notre colonne vertébrale. Cette énergie est connue sous le nom de Kundalini.

Bien que la connaissance la Kundalini était disponible en Inde il y a des milliers d’années, son éveil se faisait traditionnellement sur une base individuelle seulement : un gourou donnait éventuellement l’éveil à un disciple.

À la suite de cet éveil, ce qui se passe, c’est que vous obtenez votre Réalisation du Soi, votre Soi. Deuxièmement, lorsque cette énergie est éveillée, elle s’élève et passe par six centres d’énergie subtils dans votre corps, les nourrissant et les intégrant. Enfin, cette énergie traverse la zone de l’os de la fontanelle appelée Taloo ou Brahmarandra et vous relie au pouvoir omniprésent de l’Amour divin — qui est décrit dans la Bible comme la brise fraîche du Saint-Esprit, dans le Coran comme Ruh et dans les écritures indiennes comme Paramchaitanya. Patanjali l’a appelé Ritambhara PrAgnya.

Quel que soit son nom, c’est une énergie omniprésente, qui fait tout le travail subtil du processus vivant, du processus évolutif. L’existence de cette énergie omniprésente n’est pas ressentie avant la Réalisation ; mais après celle-ci, vous pouvez la sentir au bout des doigts, ou au centre de vos paumes, ou au-dessus de la zone de la fontanelle.

De plus, ce processus doit être spontané, Sahaja. Saha veut dire « avec » et ja veut dire « né ». Cela signifie que le droit d’obtenir cette union avec le pouvoir omniprésent de l’Amour divin est le droit de naissance de tout être humain.

Notre énergie mentale limitée, qui est linéaire dans son mouvement et n’est pas matériellement concrète, atteint un point, s’arrête, puis revient comme un boomerang. Tout mouvement mental linéaire nous revient. Parfois sous la forme d’une punition. Nous avons donc besoin de plus d’énergie, d’une énergie plus élevée, d’une énergie plus profonde. Pour cela, cet événement doit avoir lieu… si nous ne voulons pas avoir une autre guerre.

Je dois dire qu’en Occident, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui sont de véritables chercheurs de la Vérité et ne supportent plus le caractère artificiel de la vie occidentale.

Ils ne savaient pas ce qu’ils cherchaient parfois, et de ce fait ils ont commis beaucoup d’erreurs. Ils sont allés vers de faux gourous qui leur ont pris beaucoup d’argent, et ces gens ont été ruinés, détruits psychiquement et physiquement.

Notez bien que l’éveil de la Kundalini et donc la réalisation de soi est un processus d’évolution vivant pour lequel nous ne pouvons rien payer. C’est comme mettre une graine dans la Terre Mère. Elle germe parce que la Terre-Mère a le pouvoir de la faire germer. De la même façon, nous avons cette énergie de germination enroulée trois fois et demie sur elle-même dans l’os triangulaire que les Grecs appelaient sacrum — preuve qu’ils savaient que c’était un os sacré. Chez certaines personnes, vous pouvez même voir, partant du sacrum, la pulsation sous-cutanée due à la Kundalini qui ensuite monte très lentement. Mais quand il n’y a pas d’obstructions, quand la personne est équilibrée, la Kundalini monte à la vitesse d’un avion à réaction et traverse la zone de la fontanelle pour devenir une avec l’Energie qui pénètre tout.

Cette Kundalini est la mère spirituelle en chaque individu et elle sait, elle a enregistré tous les souhaits passés de son enfant. Elle a un fort désir de lui donner une seconde naissance, et pendant son ascension elle nourrit les six centres d’énergie.

Quand une personne n’est pas connectée à l’Energie omniprésente, elle est comme un instrument qui n’est pas branché et n’a aucune identité, aucun sens, aucune utilité. Dès qu’il est connecté, tout ce qui est conçu à l’intérieur de l’instrument commence à fonctionner et à se manifester.

Quand cette Kundalini s’élève, elle vous connecte à l’Energie omniprésente, qui est vitale et qui est un océan de connaissances, mais aussi un océan de béatitude. Après l’éveil de la Kundalini, vous vivez beaucoup de coïncidences miraculeuses et très agréables. Mais avant tout, la Kundalini est un océan de pardon. Ainsi, toutes les erreurs que vous avez commises dans le passé sont pardonnées et, à la place, vous recevez votre Réalisation du Soi comme une bénédiction.

Les conséquences de l’éveil de la Kundalini et donc de la Réalisation du Soi sont nombreuses. Tout d’abord, une personne réalisée est constamment en contact avec l’Énergie divine omniprésente ou, en fait, est une partie d’Elle. Cette personne cherche la vérité en utilisant sa nouvelle conscience. Et la vérité est une. Toutes les personnes réalisées voient cette même vérité. Ainsi, les conflits sont évités. Une activité purement mentale sans Réalisation du Soi conduit à des idées conflictuelles et même à des guerres. Tout cela est évité après la Réalisation du Soi.

Maintenant, voyons combien d’autres choses se produisent dans une personne qui reçoit sa Réalisation du Soi. D’abord, vous commencez à sentir la brise fraîche du Saint-Esprit sur l’extrémité de vos doigts qui correspondent aux centres subtils d’énergie. Donc, vous connaissez la vérité par vos doigts. Vous transcendez toutes les limites basées sur la couleur de peau, les religions ou autres idées et vous allez au-delà de votre mental pour voir, sentir la réalité et la comprendre.

Ensuite vous devenez conscients sans pensées. Nous vivons dans le futur et dans le passé à travers nos pensées. Elles nous viennent de ces deux zones de temps. Mais, nous ne pouvons pas être dans le présent. Pendant que ces pensées montent puis redescendent [comme des vagues], nous passons sans arrêt du sommet de l’une au sommet de l’autre. Mais quand la Kundalini s’élève, elle allonge ces pensées et ainsi crée un espace entre elles qui est le présent, qui est la réalité. Donc le passé est terminé et le futur n’existe pas. A ce moment-là, vous n’avez plus de pensées. Vous atteignez un nouvel état en devenant conscient sans pensées — ce que Jung a clairement décrit. A ce moment-là, tout ce qui se passe est bien enregistré dans votre mémoire et vous profitez de chaque moment dans la réalité.

Lorsque vous devenez conscient sans pensées, vous êtes parfaitement en paix à l’intérieur de vous-même. Une personne qui a atteint cette paix émet la paix et crée une atmosphère de paix autour d’elle. Cette paix est très importante. Tant que nous n’aurons pas cette paix, nous ne comprendrons jamais vraiment, quelles que soient nos idées — qu’elles soient universelles ou juste limitées.

Vous pouvez percevoir l’état de vos sept centres sur le bout de vos doigts et sur vos paumes. Vous pouvez également sentir les centres des autres, parce que vous développez un nouveau niveau de conscience appelé la conscience collective. Lorsqu’une telle conscience est établie en vous, vous commencez aussi à sentir les centres des autres. Je dois vous dire que ces centres sont responsables de notre bien-être physique, mental, émotionnel et spirituel, et lorsqu’ils sont affectés ou menacés, les gens souffrent d’une maladie ou d’une autre.

Grâce à l’éveil de la Kundalini et à l’amélioration de ces centres, vous ressentirez un équilibre intérieur et que vous jouirez d’une bonne santé. Beaucoup de maladies, même quelques-unes réputées incurables, ont été soignées par l’éveil de la Kundalini. Même la base de données des gènes hérités peut être restructurée après la Réalisation du Soi par l’éveil de la Kundalini. Par conséquent, une personne qui aurait hérité de gènes indiquant une tendance criminelle pourrait devenir un homme bon.

Notre attention devient aussi très pure. A la lumière de l’Esprit, nous pouvons voir les choses bien plus clairement que quand nous étions aveugles. Par exemple, une personne avance aveuglément et touche un éléphant, puis une autre et une troisième font de même. Toutes trois ont une représentation différente de l’éléphant, selon la partie de l’éléphant qu’ils ont touchée. Mais s’ils ouvrent les yeux, ils peuvent tous voir la même chose, la réalité, et il n’y aura ni querelles ni combats.

Une personne réalisée peut sentir la connaissance absolue sur de bout de ses doigts. Supposons que quelqu’un ne croit pas en Dieu. Une personne réalisée peut suggérer au non-croyant de poser la question : « Y a-t-il Dieu ? ». Le questionneur aura, vous verrez, une très belle brise fraîche à l’intérieur de lui. Il ne croit peut-être pas en Dieu, mais Dieu est.

Malheureusement, tant de ceux qui croient en Dieu sont aussi absurdes, hypocrites, cruels, bizarres et tellement immoraux que les gens ont perdu la foi en Dieu. Mais quand bien même des “représentants“ de Dieu seraient mauvais, Dieu existe et son pouvoir aussi, que nous appelons l’Energie omniprésente de l’Amour divin. C’est le pouvoir de l’amour et de la compassion, et non de l’agression et de la destruction.

Ce pouvoir d’amour et de compassion, quand il est intégré dans un Yogi (une personne réalisée), travaille d’une manière très différente, comme un ange. De telles personnes peuvent guérir les autres et se guérir elles-mêmes. Même des cas de maladies mentales ont été guéris. Et ce n’est pas tout ! Même ceux qui sont allés voir de faux gourous dans leur recherche de la vérité ont atteint leur stabilité spirituelle après avoir quitté ces faux gourous et être arrivés sur le chemin de la Réalisation du Soi.

Dans l’étape suivante, vous devenez conscient sans pensées, quand votre Kundalini est stabilisée et vous savez sans aucun doute que vous êtes parvenu à votre Réalisation du soi, que vous avez atteint tous les pouvoirs qui peuvent être utilisés. Vous devenez très puissant, parce que vous pouvez élever la Kundalini des autres. Vous devenez très actif et vous ne vous sentez pas facilement fatigué. Par exemple, j’ai soixante-treize ans et je voyage environ tous les trois jours, mais je vais tout à fait bien.

Cette énergie coule en vous et vous remplit de vitalité. Vous devenez très dynamique et en même temps très gentil, plein de compassion et doux. Vous vous sentez protégé et vous êtes donc confiant, mais pas égoïste. Toute votre personnalité change. C’est ce genre de transformation globale qui est en train de se faire partout. Je suis surprise, moi-même, de la rapidité avec laquelle cela fonctionne.

En fait, cette connaissance existait depuis bien longtemps, mais ma contribution — si tant est qu’il y en ait une — est que nous pouvons maintenant réussir la Réalisation en masse. Des milliers de personnes peuvent donner la réalisation en masse. C’est un cadeau de l’époque où il avait été prédit qu’une telle transformation globale se produirait. Dans pas moins de 65 pays, des milliers de personnes ont atteint leur Réalisation du Soi grâce à Sahaja Yoga.

Le pouvoir de la Kundalini est le pur désir d’atteindre votre Soi. Si quelqu’un ne veut pas l’atteindre, vous ne pouvez pas le forcer, parce que le Divin respecte la liberté de cette personne. S’il veut aller au ciel, il peut y aller ; ou s’il veut aller en enfers, il peut aller en enfers. La réalisation du Soi peut être facilement atteinte si les gens ont un désir sincère et pur de l’obtenir. Mais s’ils s’en tiennent à certaines de leurs idées figées, la Kundalini ne montera pas. Cela ne fonctionne pas non plus pour des idiots ou des personnes immatures. Cela fonctionne pour des gens qui sont sages, qui sont plus au centre, et cela va très vite. J’ai été étonnée de voir que cela a marché même sur des toxicomanes, des alcooliques ou des personnes très immorales. Mais elles avaient toutes un désir intense et pur de s’améliorer, de réaliser leur Soi. Tant de ces personnes ont atteint leur but de Réalisation du Soi. Du jour au lendemain, elles ont abandonné leurs drogues, leurs alcools.

Ainsi, vous devenez très puissant et en même temps, vous comprenez que vous êtes maintenant glorifié. Vous commencez à vous comporter de manière très digne et très sensée. C’est ainsi que naît une nouvelle culture et cette nouvelle culture vous conduit, d’une certaine manière, dans un nouveau style de vie où vous devenez naturellement — je dis bien naturellement — vertueux. Personne n’a à vous dire « Ne fais pas ci » ou « Ne fais pas ça ». Tout se passe grâce votre attention illuminée. Cette attention illuminée est aussi pleine d’énergie. Où que vous mettiez votre attention, cette énergie agit, crée la paix, crée l’harmonie et crée aussi une nouvelle dimension de conscience collective.

Donc, blâmer vos gènes pour vos erreurs ne sera plus possible, parce que ces gènes peuvent être modifiés dans leur base de données et peuvent être amenés au niveau de ceux d’une personne très vertueuse et angélique. L’ego et les conditionnements sont dissous par l’ascension de sa Kundalini et la personne devient vraiment tel un oiseau libre. La liberté absolue est obtenue dans la Réalité. Et le comportement de la personne change profondément, elle a une grande foi en elle-même. Elle devient témoin des scènes de théâtre de la vie.

Quand vous êtes dans l’eau, vous avez peur de vous noyer, mais supposons que vous montiez dans un bateau, vous pourrez alors observer les mêmes flots avec plaisir. Mais si vous apprenez à sauter dans l’eau et à sauver les autres, alors cette situation a plus d’enjeux et alors vous atteignez un niveau de conscience supérieur, que nous appelons la conscience sans doute.

Par-dessus tout, nous baignons dans l’océan de joie. La joie est absolue. Elle n’a pas de dualité : elle n’est pas comme le « bonheur » opposé au « malheur ». Et une fois que vous sautez dedans, vous apprenez facilement à vous réjouir de tout, du beau comme du ridicule. Dans un cas, vous voyez la beauté ; dans l’autre vous voyez l’humour contenu dans le ridicule des gens.

Ce qui est remarquable, c’est que des Sahaja Yogis sont devenus de grands musiciens, de grands écrivains, de grands orateurs, de grands administrateurs. À tous égards ils se sont élevés, notamment dans leur attitude envers les autres. Ils respectent tout le monde et ils savent ce qui ne va pas avec les autres. Ils peuvent aider une personne qui a des problèmes à évoluer facilement et à devenir une âme réalisée.

C’est comme une bougie qui allume une autre bougie. Ce travail est en cours dans le monde entier et il y a un grand espoir qu’il démarre aussi en Chine. Avant cela, je ne pouvais pas commencer mon travail. Mais la divine coïncidence m’a donné une chance, avec cette conférence, de parler au peuple chinois — que je trouve très sage et sensible — du grand trésor de la spiritualité. En fait, ce n’est pas une coïncidence. Elle était inévitable et a été orchestrée par ce Pouvoir omniprésent. Dans votre vie aussi, vous remarquerez beaucoup de coïncidences, mais vous ne saurez pas comment les relier à quelque chose de divin, tant que vous ne serez pas connecté au Pouvoir Divin.

Confucius a enseigné à l’humanité comment nous pouvons améliorer nos relations avec les autres êtres humains. Lao-Tseu, lui, a très magnifiquement décrit le Tao, c’est-à-dire la Kundalini. J’ai fait une croisière sur le fleuve Yangtze, que Lao-Tseu a descendu plusieurs fois. Je sais qu’il essayait d’expliquer que cette rivière, qui représente la Kundalini, coule vers la mer et que l’on ne devrait pas se laisser tenter par la nature qui l’entoure. La nature autour du Yangtse est très, très belle, sans doute, mais il faut passer par le fleuve. Il y a aussi beaucoup de courants qui peuvent être dangereux et nous avons besoin d’un bon navigateur qui tienne fermement la barre jusqu’à ce qu’il soit proche de la mer. Là, le fleuve devient très calme.

Ce pays a été doté de grands philosophes. Je dirais que le plus grand fut Lao-Tseu, car l’humanisme dont il a parlé était destiné à préparer les êtres humains à leur ascension. Mais comme ce sujet est subtil, il n’a pas été décrit de façon aussi nette que je l’ai fait ici. C’est un tel plaisir pour moi de parler à cette large assemblée. Après avoir voyagé à travers le monde, je me rends compte que la Chine est l’un des meilleurs pays en matière de spiritualité.

Que le Divin vous bénisse tous !