Sahasrara Puja 1991

(Italy)

1991-05-05 Sahasrara Puja Talk, Ischia, Italy, DP, 43' Download subtitles: EN,FR,IT,NL,PL,PT,RO,TR,ZH-HANS,ZH-HANTView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

Sahasrara Puja. Ischia (Italy) 5 May 1991

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014

Nous nous sommes rassemblés ici pour célébrer le jour du Sahasrara qui fut ouvert en 1970 à cette date.

Je trouve que ce beau chapiteau est comme notre Sahasrara. Il est très adapté pour la célébration du Jour du Sahasrara.
Nous devons comprendre ce qui se passe lorsque le Sahasrara s’ouvre. Lorsque la Kundalini passe à travers les 5 centres*, elle entre dans une zone qui s’appelle la région limbique. Cette région est complètement entourée par 1000 nerfs. Lorsque ces nerfs sont illuminés, ils ressemblent à des flammes de couleurs [???], 7 couleurs qui brillent de façon très douce et très belle, et qui émettent la paix.

Mais quand la Kundalini commence à émettre ses vibrations sur les côtés, tous ces nerfs deviennent progressivement illuminés et commencent à se mouvoir dans toutes les directions, ouvrant le Sahasrara et alors la Kundalini émerge à l’extérieur. Elle émerge à l’extérieur au travers de l’os de la région de la fontanelle que l’on appelle le « Brahmarandra » : « Randra » signifie « le tout » et « Brahma » c’est le pouvoir omnipénétrant de l’Amour de Dieu.

Donc elle entre dans l’énergie subtile qui est omnipénétrante et que l’on ne perçoit pas normalement. Mais par la suite, la Chaitanya, les vibrations qui sont partie intégrante de cette énergie, de ce pouvoir omnipénétrant, la Paramchaitanya, ces vibrations commencent à pénétrer dans notre cerveau et à y déverser leurs bénédictions dans la zone limbique. [Dans la zone limbique, elles se trouvent assemblées.] A ce moment, la région limbique est connectée à toute la surface du cerveau de même qu’aux nerfs. Donc la Chaitanya commence à se répandre sur les nerfs, vous donnant la nouvelle connaissance [conscience] de la conscience collective que l’on appelle [« Samohik Chaitanya » ?]. Ainsi vous obtenez une nouvelle Chaitanya, une nouvelle conscience qui est déversée comme une douche sur votre région limbique.
Le travail de ces vagues de Chaitanya [vibrations] est très intéressant. Elles sont normalement générées sous la forme de petites virgules mais ensuite elles prennent d’autres formes. Elles se transforment elles-mêmes en Svastikas en tant que le symbole à quatre bras de l’innocence ou bien elles deviennent l’Omkara prenant la forme du AUM écrit que vous connaissez et qui est le symbole de notre action, notre conscience.

Ainsi, quand elles forment la Svastika, elles essaient de nourrir le côté gauche et, quand elles forment le Omkara, elles nourrissent le côté droit. Elles nourrissent les deux côtés gauche et droit du système nerveux sympathique.
Mais le Sahasrara doit être maintenu ouvert, ce qui est plutôt difficile pour les gens parce que c’est un cercle vicieux. Tout d’abord ces vibrations devraient pénétrer dans le cerveau au travers du Brahmarandra lorsqu’il est ouvert, et elles devraient nourrir vos nerfs de façon à ce que vos côtés gauche et droit s’ouvrent, et ainsi une quantité plus importante de Chaïtanya peut redescendre dans tous ces centres.

Mais si votre Sahasrara n’est pas correctement ouvert, ce processus ne peut pas se mettre en place. Par conséquent les chakras ne s’ouvrent pas. La Kundalini, qui n’a que très peu de filaments, est maintenue dans la colonne vertébrale et les nouveaux filaments ne peuvent pas s’élever parce que vos chakras ne sont pas ouverts.
Il est donc très important dans Sahaja Yoga de maintenir le Sahasrara ouvert, sinon il se produit un cercle vicieux.

Garder le Sahasrara ouvert, c’est quelque chose de facile dans un certain sens mais aussi difficile. Comme vous le savez par le Devi Mahatmayam, c’est au niveau du Sahasrara que Mahamaya apparaît. Elle est une Mahamaya [une Grande Illusion]. Elle n’est pas facile à reconnaître, pas facile à connaître. Elle vit exactement comme vous, Elle se déplace exactement comme vous et vous ne pourrez jamais appréhender Sa vraie nature. Elle est sous la forme de Mahamaya [la Grande Illusion] !
Mais aussi au niveau du Sahasrara reconnaître la Mahamaya est un autre cercle vicieux. Vous pouvez vous demander pourquoi elle doit être une Mahamaya. Cela aurait été mieux qu’Elle apparaisse en tant que [???] ou sous une autre forme. Mais toute autre forme n’aurait pas réussi à établir Sahaja Yoga en ces temps modernes parce que les gens auraient été terrifiés, choqués, et ils n’auraient jamais rejoint Sahaja Yoga car ils n’avaient pas encore suffisamment de discernement à l’intérieur d’eux-mêmes pour savoir ce qui est vrai et ce qui est faux. C’est pourquoi cela devait se faire sous la forme de Mahamaya.

Sous la forme de Mahamaya vous devez reconnaître [la Vérité, la Réalité, la Divinité en vous] et cela est une autre épreuve parce que vous ne pouvez pas identifier pourquoi vous devez reconnaître Mahamaya !

Mais dans Sahaja Yoga, vous avez vu tellement de photos qui devraient vous convaincre mentalement au sujet de cette Mahamaya Swarupa [la vraie nature, la nature essentielle de Mahamaya]. Vous pouvez l’apercevoir mentalement et comprendre qu’il y a là quelque chose de très différent.

C’est comme lorsque Je suis arrivée à Naples, il avait été offert aux policiers et à tout le monde une photo [de Shri Mataji] et ils ont tous reconnu qu’il y avait là quelque chose de très spécial. Ils voulaient tous Me serrer la main.
Ceci est une première façon [de reconnaître la Vérité, la Mahamaya, la Divinité]. Une autre manière c’est que vous commencez à voir les bénédictions ainsi que la façon dont vous vous sentez aux niveaux matériel, physique, émotionnel et spirituel.

Mais encore une fois la plupart des gens Me reconnaissent à un niveau mental mais, jusqu’à ce que Je sois reconnue dans le coeur, il n’y a pas de [vraie] reconnaissance.

Déjà le coeur est entouré des sept auras des sept chakras et l’Esprit, l’Atma, réside dans le coeur. La situation actuelle est telle que Dieu Tout Puissant, Sadashiva, réside ici au sommet de votre tête. Donc, lorsque la Kundalini atteint cet endroit, votre Esprit devient éveillé et la lumière de l’Esprit commence à se répandre. Elle commence à agir sur votre système nerveux central car automatiquement les vibrations, la Chaitanya se répand dans le cerveau, ce qui illumine vos nerfs.
Mais la reconnaissance au niveau du coeur ne s’est pas encore manifestée. Même malgré cela vous commencez à sentir la brise fraîche, vous pouvez élever la Kundalini des autres, vous pouvez guérir les gens, vous pouvez faire beaucoup de choses. Mais ce n’est pas encore tellement ressenti au niveau du coeur. C’est pour cela que nous avons la musique, l’art. Toutes ces choses commencent à ouvrir votre coeur.

Mais ce n’est pas encore la [vraie] reconnaissance parce que la reconnaissance est une activité mentale du cœur. Comment le coeur peut-il avoir une activité mentale ? Ceci est un autre problème auquel vous pouvez tous faire face et que Je connais. Cette reconnaissance, s’il s’agit d’une activité mentale du cœur, comment allons-nous y arriver ?

Si vous êtes un chrétien né dans une famille chrétienne, dès que vous voyez la photo du Christ, immédiatement vous ressentez que c’est le Christ, vous en voyez [ressentez] quelque chose ici [en montrant Son cœur]. Ou, si vous êtes Hindou et si vous voyez la photo de Shri Rama, immédiatement vous savez que c’est Shri Rama. Vous voyez, il y a une sorte de chose, une reconnaissance dans le coeur.
Mais la reconnaissance de quelqu’un qui vit avec vous est quelque chose de très très difficile car vous vivez uniquement sur le bord de votre activité mentale. Mais pour aller plus profondément dans notre coeur, que devons-nous faire ?

Les gens Me demandent : « Mère, comment faire pour atteindre notre cœur ? Comment cette activité mentale peut-elle se réaliser au travers du coeur ? » Maintenant, vous devez vous rappeler que le coeur est absolument connecté au cerveau, absolument connecté. Ce n’est pas quelque chose de déconnecté. Si c’était le cas, cela ne fonctionnerait pas. Ainsi lorsque le coeur est défaillant, après un moment le cerveau aussi devient défaillant et le corps entier s’arrête de fonctionner.

Donc cette activité mentale du coeur doit être comprise de la façon suivante. Aussitôt qu’on s’aperçoit d’un danger, sans même réfléchir, d’une façon réflexe, votre coeur commence à pomper plus de sang et vous commencez à avoir des palpitations. Vous n’avez pas besoin de penser, il n’y a pas d’activité mentale. C’est comme lorsque vous voyez juste un tigre devant vous, immédiatement le coeur va commencer à pomper. C’est une action réflexe.
Alors comment cette activité mentale s’établit-elle ? On pourrait dire que c’est quelque chose qui, faisant partie de votre Etre, dès que vous vous trouvez face à une situation critique, votre système nerveux sympathique entre en activité et vous commencez à ressentir la peur, à ressentir qu’il faudrait une forme de protection, qu’il faudrait faire quelque chose à ce sujet, mais vous ne pensez pas, vous courez seulement. Vous vous sauvez en courant aussi vite que vous le pouvez. Vous ne pensez pas si c’est cela qu’il faut faire, où il faut courir. Vous continuez seulement à courir pour vous éloigner du danger.

Et comment faites vous cela ? Parce que cela est intégré en vous, que tout cela fait partie de votre cerveau. Alors, aussitôt que votre coeur commence à pomper trop de sang, cela fait juste travailler les jambes et les mains, et vous devez courir. Ou l’on pourrait dire que cette peur est construite de façon intégrée dans le système nerveux central. Toute réaction et toute réponse de cette sorte sont intégrés en vous.

Mais la réponse à la spiritualité ne s’est pas encore manifestée. Ce n’est pas encore manifesté. Tout cela fait partie de votre nature, sans aucun doute, mais ce n’est pas encore manifesté. Et comment cela va-t-il se manifester ? C’est ce que les gens Me demandent : « Mère, comment cela va-t-il se manifester ? »

Au travers de votre passé, vous avez appris qu’il fallait avoir peur de ceci ou de cela. De même, dans cette vie, vous avez appris beaucoup de choses. Pour un enfant, mettre la main sur la flamme d’une bougie ne lui fait pas peur alors qu’un adulte a peur parce qu’il en a déjà fait l’expérience. C’est par l’expérience que vous avez progressivement acquis ces réactions de réflexe à l’intérieur de vous afin de vous sauver vous-même.
Maintenant l’important serait de savoir quelle expérience vous devriez avoir pour construire [intégrer] cela dans votre cœur. Et l’expérience est celle de VOTRE PROPRE DIVINITE, de votre propre spiritualité. Une fois que vous commencez à développer cette expérience, alors vous saurez que vous êtes une personne divine. A moins que vous ne soyez totalement conscient d’être une personne divine, quelle que soit la foi que vous ayez en Moi, la reconnaissance n’est pas complète car, dans ce cas, la personne qui Me reconnaît est comme une personne aveugle. Si une personne « aveugle » Me reconnaît, il n’y aura pas cette réponse du coeur.

Donc il faut tout d’abord reconnaître que vous-même êtes une personne divine pour avoir foi en vous-même. Nous n’avons pas la foi en nous-mêmes bien que nous soyons des Sahaja Yogis. S’il y a un problème quelconque, ils vont M’écrire une lettre. S’ils sont malades, ils vont M’écrire une lettre. S’ils ont des problèmes de famille, ils vont M’écrire une lettre. Si quelqu’un les embête avec des questions, ils vont Me les poser.

Mais si vous devenez introspectif et méditatif, alors vous toucherez cette divinité à l’intérieur de vous. Lorsque vous touchez cette divinité, vous savez que vous êtes une personne divine.
Donc en fait, dans un Sahasrara Puja, c’est le moment de reconnaître votre propre divinité, que vous êtes divins, en expérimentant votre divinité. Comment pouvez-vous avoir l’expérience de votre propre divinité ? En donnant la Réalisation aux autres.

C’est une grande expérience que de donner la Réalisation aux autres. Et vous ne donnez pas seulement la Réalisation mais vous pouvez diagnostiquer les chakras des autres, vous savez ce qui ne va pas en eux. Vous êtes totalement confiants en vous-mêmes et mentalement vous savez que : « Oui, oui, cela fonctionne. » Sans que vous en soyez partie prenante puisque c’est Moi qui agit, vous pourrez dire : « Mère, ça marche, cela fonctionne, il se passe ceci ou cela. »

Mais vous n’avez jamais fait d’introspection pour vous demander : « Comment cela fonctionne t-il ? Comment ai-je fait fonctionner cela ? Comment puis-je ressentir ce qui se passe ? Que m’est-il arrivé ? Qu’est-ce qui s’est amélioré en moi ? Qu’est-ce qui s’est affiné, aiguisé en moi ? Qu’est ce développement en moi ? Quelle est cette transformation ?
Une fois que vous commencez à réfléchir à l’expérience de votre propre Etre, alors une sorte de sentiment, de sentiment envers la Mahamaya se développe. Une fois de plus Je parle du terme ‘sentiment’ comme le sentiment de peur, de bonheur, de déprime, n’importe quel sentiment que vous développez. Et ce sentiment, vous pourriez l’appeler un sentiment de gratitude, un sentiment d’amour, d’unité avec le Tout, un sentiment de Joie. Tout cela commence à fonctionner dans votre coeur et alors vous y ressentez les réponses [vous y devenez sensible].

Si supposons la graine répond à la lune, cela veut dire qu’elle a cette mobilité [sensibilité] en elle pour répondre [réagir]. Une pierre, par exemple, ne vas pas réagir à la lune.
De la même manière, dans votre coeur, ces ondes, ces vagues de sentiments sont créées par l’expérience de la spiritualité, par l’expérience de votre propre Etre, et ensuite vous commencez à les exprimer. Et Je peux reconnaître [une telle personne] ! Une telle personne pourrait être peu bavarde, pourrait ne pas bien connaître Sahaja Yoga, mais dans le coeur… Dans le coeur, il y a cette sensibilité, ce répondant.

C’est quelque chose qu’il faut établir parce que vous savez que le centre du coeur est placé là [Mère montre le sommet de la tête], le Pitha, le siège du coeur se trouve sur le Brahmarandra.

Si votre coeur n’est pas ouvert, si dans votre cœur vous n’avez pas ces réponses [cette sensibilité] intégrées en vous – elles n’ont pas besoin d’être des réponses de peur ou de crainte mais un protocole naturel qui se développe – alors vous ne pourrez jamais faire quelque chose de mal parce que vous savez ce qui est bon dans votre coeur.

Supposons que vous aimiez quelqu’un dans votre coeur, vous n’allez pas lui faire de mal. De la même manière, quand vous commencez à ressentir cette réactivité, cette sensibilité dans votre coeur, vous ne pourrez jamais faire quelque chose de mauvais parce que maintenant cela se manifeste, s’est intégré à votre Etre parce qu’il y avait cette spiritualité, cette divinité qui étaient intégrées à votre Etre. Maintenant elles se manifestent.
. Et alors vous ne vous inquiétez plus au sujet des choses et vous ne faites plus rien qui soit extérieur [qui se rapporte uniquement au monde matériel].

Il est dit dans les Upanishads qu’une fois que vous connaissez le Brahma alors toutes les choses extérieures, comme le port du Sutra [corde ou bandeau ?], devraient être rejetées. Cela n’est plus nécessaire parce que maintenant vous avez le Sutra à l’intérieur de vous. Alors vous devriez abandonner toutes ces choses extérieures parce que maintenant, tout ce qui est intégré à l’intérieur, est en train de s’exprimer de lui-même. Et une telle personne devient automatiquement un yogi d’un très haut calibre.
Il y avait un monsieur à Calcutta, son nom est M. Khan. Bien qu’il soit hindou et grand scientifique dans le domaine de la physique ; il développait ces sentiments. Un jour, alors qu’il prenait son bain dans sa baignoire, il est tombé sur l’arrière de la tête, le crâne s’est fracturé, quelques éclats ont pénétré à l’intérieur du cerveau et il est tombé dans un coma profond de telle sorte que les médecins avaient perdu tout espoir à son sujet, disant qu’il ne pourrait jamais revenir à la vie. Il était en service de réanimation. Mais juste avant de tomber, il a appelé « Ma » [Mère] avec cette sensibilité. C’est tout. A ce moment-là J’étais à Delhi. Ils M’ont informée qu’il était tombé et tout ce qui s’était passé. J’ai dit : « D’accord. » J’ai mis Mon attention sur lui et Je lui ai donné un bandhan. Le lendemain il ouvrait les yeux et les docteurs avaient peine à y croire. Ils l’ont déplacé vers un autre service et les Sahaja Yogis ont décidé d’aller lui donner des vibrations. Il a dit qu’il ne sentait plus aucune douleur, rien du tout. Il a l’air d’avoir rajeuni de 10 ans et il est très différent. Maintenant cette expérience est une chose complète pour lui. Il est absolument intégré à sa divinité. Aussi il dit : « Mère, je suis maintenant une personne qui ne pense à rien, au sujet de la vie, de la mort, quoi que ce soit [???], au sujet de mes enfants. Maintenant je sais qui Vous êtes. Je sais je suis sous Votre protection et que je n’ai pas besoin de m’inquiéter ».
Un autre cas, c’est celui du Dr Walika qui avait le coeur très malade et alors ils lui ont implanté un by-pass [pontage]. C’était un grand dévot. Et son by-pass s’est probablement trouvé défaillant, entraînant une crise cardiaque très grave. Lui aussi est tombé dans un coma profond et on l’a emmené à l’hôpital. Au début son aorte était bouchée à 80 %. Il n’y avait plus alors que 20 % d’ouverture et donc aucun espoir. C’est pourquoi il avait eu ce by-pass et iI avait simplement dit : « Je vous prie d’informer Mère. » En fait il n’avait même pas besoin de faire cela, mais ça n’a pas d’importance. J’ai juste mis un bandhan sur lui alors que Je Me trouvais en Australie. Lui aussi était un cas désespéré et les médecins se demandèrent : « Maintenant comment pourrons-nous avoir un autre by-pass ? Celui-ci ne marche plus maintenant. Que devrions-nous faire ? » Ils étaient sur le point de lui faire subir une autre opération lorsqu’il ouvrit les yeux. Alors il dit : « Docteur, je ne sais pas ce qui se passe, je me sens très bien, je me sens parfaitement bien. Puis-je m’asseoir ? ». Le docteur ne pouvait pas comprendre ce qui se passait. Il a examiné son coeur et s’est aperçu qu’il fonctionnait très bien. Alors il s’est demandé ce qui s’était passé. Ils ont fait des tests approfondis et ont constaté que sa vieille aorte s’était ouverte complètement, ce qui ne s’était jamais vu dans toute l’histoire de la médecine !
L’expérience qu’il a eue est aussi due à sa divinité, ce qui fait que Je pouvais travailler sur lui. La connexion était tellement bonne et cela a bien marché. Mais si mentalement vous continuez à tout analyser et à comprendre Sahaja Yoga mentalement, vous ne pouvez pas atteindre cet état de divinité à partir duquel vous recevez toutes les bénédictions qui commencent à se déverser sur vous de toute part.

Si vous entendiez comment ces gens ont été aidés au point de vue financier, en ce qui concerne leurs maisons, les transports, toutes choses, comme si Quelqu’un était en train de résoudre tout cela.

Même si vous êtes des Sahaja Yogis de façon mentale, toutes ces choses se résolvent. Mais vous êtes nettement aidés quand votre divinité se manifeste d’une façon très très importante, d’une façon tellement grandiose que cela n’est pas possible autrement.
Ce ne sont pas des miracles. Pour les êtres humains, ceci peut être considéré comme des miracles, mais pour Dieu ce n’est pas le cas. Après tout, Il a créé le monde entier. Il a créé l’univers tout entier. Il a créé des univers et des univers, alors qu’y a-t-il là de si grandiose pour Lui ?

Ceci est la foi avec l’expérience, pas une foi aveugle. Une foi avec l’expérience et à travers une introspection : « Pourquoi est-ce que je fais ceci ? Pourquoi est-ce que je devrais faire comme cela ? » Pourquoi n’agiriez-vous pas comme cela ? Cette introspection doit commencer.

Lorsque vous effectuez cette introspection, alors votre profondeur s’accroît et encore plus à travers la méditation. C’est pour cela que Je vous dis de vous lever le matin et de méditer, et de vous préparer le soir pour faire votre méditation. Vous devriez le faire au moins avant d’aller au lit. C’est le seul moyen qui vous permettra d’aller plus profondément dans votre méditation [divinité] qui est la source de toute créativité, la source de toute l’innocence, la source de toute la connaissance et la source de toute la Joie.
Alors, quand vous entrez dans votre Sahasrara, [vous vous rendez compte que] : « Oui, c’est vrai que le Sahasrara a été ouvert. » Et c’est grâce à cela que vous avez obtenu cette Réalisation en masse. C’est la vérité.

Mais maintenant la qualité doit s’élever et s’établir. La quantité est suffisamment importante. La qualité doit maintenant se développer à partir du Sahasrara et le Sahasrara est le seul instrument capable d’établir Sahaja Yoga en ces temps modernes si vous réalisez que le coeur joue le rôle le plus important dans Sahaja Yoga.

Juste ici (Shri Mataji montre le sommet de la tête) se trouve le centre du coeur. Il est tellement important de reconnaître au travers de votre cœur, autrement, ce centre ne s’ouvrira pas et alors comment pourrez-vous obtenir votre Réalisation ? Quelle belle connexion que celle-ci où ce centre ici est le siège du coeur ! C’est le Pita du coeur et celui-ci doit s’ouvrir. C’est seulement à ce moment-là que la Kundalini peut entrer.

Ainsi toute cette mécanique est connectée et faite de telle manière que vous devez comprendre l’importance du coeur connecté à travers le cerveau qui lui est absolument intégré avec le coeur.

Le Sahasrara est un centre qui doit être préservé en déplaçant la gauche vers la droite, la droite vers la gauche et en l’ouvrant au moyen de la reconnaissance.
Avec l’introspection également on peut se demander : « Pourquoi ne puis-je pas reconnaître de cette façon ? Pourquoi ne puis-je pas agir de cette façon ? Quel est mon intérêt ? »

Maintenant, si vous venez à Sahaja Yoga pour faire une sorte de jeu du pouvoir, si vous voulez avoir un pouvoir, alors vous êtes perdu ! Vous voulez avoir de l’argent ou développer des affaires, vous êtes perdu ! Toute autre chose que vous essayez telle que faire quelque chose pour vos enfants, votre mariage, votre famille ou toute chose externe pour laquelle vous venez à Sahaja Yoga, cela ne marchera pas. Car cela ne fonctionne juste que pour développer votre coeur, pour répandre votre Amour sur tous les gens, ressentir leur Amour dans votre coeur et vous mettre vous-mêmes dans une position où cela répond, où le cœur répond à la Divinité à l’intérieur de vous, ainsi qu’à votre Mère avec une activité mentale complète du coeur.
Le sujet d’aujourd’hui pourrait vous paraître plutôt difficile à comprendre mais il fallait un jour que Je le dise parce que nous sommes totalement satisfaits avec le peu de Kundalini qui sort notre tête.

Il y en a tellement qui doit sortir ! Il y a tellement de votre divinité qui soit sortir ! Et, si vous devez vous élever et posséder les fondations de ce nouvel âge qui va transformer le monde entier, il faudra travailler dur.

On ne devrait pas dire : « Je ne sais pas comment me lever le matin. Je ne sais pas… ». Vous êtes sur le chemin de la guerre. Vous êtes des soldats maintenant et vous devrez y arriver pour pouvoir combattre les forces de l’ignorance et de l’obscurité. Il faudra y arriver et y dévouer votre attention.

Aussi ce que nous devons faire, c’est de décider aujourd’hui à l’intérieur de nous-mêmes, de façon absolue, que nous allons nous y appliquer de telle sorte que nous deviendrons tous des Sahaja Yogis très puissants et, à travers nous, le monde entier devra être sauvé. C’est une chose très importante à comprendre pour vous tous,

Aujourd’hui c’est le jour du Sahasrara au cours lequel, Je suis d’accord, J’ai ouvert le dernier chakra.

Mais pour grandir davantage, il faut que vous vous mettiez à la méditation où vous deviendrez silencieux et où votre arbre de vie grandira en silence et non dans l’agitation. Si vous comprenez cela, Je vous prie d’établir cela de telle façon que vous deveniez tous complètement conscients de votre divinité grâce à laquelle vous pourrez voir.

Si vous voulez voir l’image [la Réalité], il faut avoir un très bon miroir. De la même manière, si vous voulez ressentir Mahamaya, il faut que vous ayez une divinité complète et pure qui se manifeste en vous.

Que Dieu vous bénisse !